Year book


L’Ado (oui, encore lui…il va falloir que je fasse un billet avec uniquement les autres, ils vont être jaloux à force) n’a pas seulement récupéré ses notes au collège cette semaine. Il a aussi reçu son Year book. Un espèce de trombinoscope, avec 180 gamins boutonneux, engoncés dans leurs uniformes plus ou moins de travers. Les filles avec des choucroutes compliquées et du maquillage à la truelle, les garçons avec des airs cools savamment travaillés devant la glace pendant des heures. Il y a aussi des photos de groupe retraçant leurs années de collège: une sortie à la plage, une visite à Londres, la science fair, un spectacle musical, une fête de Noël, la prom night bien sur. Les performances sportives et culturelles sont célébrées. L’Ado figure en bonne place dans l’équipe de rugby, et avec une victoire à une compétition de nouvelles.

Ce n’est pas comme dans les films américains, on ne vote pas pour la personne la plus à même de devenir clown ou astronaute, et on ne fait pas signer le Year book non plus. C’est dommage d’ailleurs. Parce que la tradition ici c’est de faire signer sa chemise d’uniforme. Comme L’Ado était prefect, il connaissait tout le monde. Il y est allé avec deux chemises, pour être sûr de récupérer le plus d’autographes possibles. On se retrouve avec deux torchons infâmes griffonnés de partout…interdiction d’y toucher, ou de les prendre en photo (comme le Year book d’ailleurs, d’où la photo qui vient des archives d’une école canadienne).

IMG_0805.JPG

Mon grand fait son blasé, émet juste de vagues grognements préhistoriques quand je lui demande ce qu’il va faire de ses souvenirs. Mais il les a rangé dans sa bibliothèque. Le simple fait de retrouver le Year book sur une étagère, et pas sous le lit, entre une chaussette sale et le trognon de pomme du casse-croute de la nuit dernière, prouve à quel point il y tient. Il a aussi la photo de l’équipe de foot du primaire, signée par son instit de l’ époque. Pré-Ado garde précieusement les photos de sa leavers assembly, quand il a quitté le primaire. Il a aussi fait signer son polo l’année dernière en quittant la primary School. Il a des petits mots des instits, de la directrice, une vidéo d’un spectacle de fin d’année…l’air de rien, je les encourage à soigner leurs souvenirs. J’ai juré à Pré Ado qu’il serait ravi de retrouver tout ça quand il sera grand. Ça n’existait pas quand j’étais petite en France, on avait juste une photo de classe. Je me dis que mes enfants ont de la chance d’avoir tous ces souvenirs….ou pas.

Est-ce qu’on veut vraiment garder une mémoire fidèle du collège? Ces années d’adolescence où l’on est coincé, boutonneux, terrifié, égoïste, stressé et stressant, pathologiquement timide ou ridiculement extraverti? Il en reste quoi à l’âge adulte? Ne vaut-il pas mieux une vague mémoire déformée que la réalité de ce qui ne fut pas forcément une partie de plaisir? Les mauvais souvenirs sont sûrement exagérés, mais ils m’ont servi à me construire (par exemple, je ne porterai jamais plus de leggings roses fluo et de boucles d’oreille perroquet en plastique rouge et vert. J’estime que c’est une bonne chose), et les bons sont sûrement enjolivés par le temps aussi, pourquoi vouloir les ramener à leur réalité, forcément plus terne?

Je préfère largement ma vie d’adulte à mon adolescence pataude, maladroite et mal dans ma peau. Finalement, je ne suis pas sûre que j’aurais apprécié un Year book…

Cet article a été publié dans société, Uncategorized, vie de famille. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

33 commentaires pour Year book

  1. Odile dit :

    …..ah j’attends le year book from the US aussi d’un jour a l’autre… Les miens ne sont pas encore a l’adolescence , alors les photos sont plutot bien, mais nous avions la discussion avec les enfants pas plus tard qu’hier…. L’an prochain, ma grande a deja decide que ce serait SANS….parce que tu comprends sur les photos…on est jamais nickel…ah ah ! …..
    Je leur ai aussi montre mes photos de classes…ou je n’etais pas si mal finalement….et ils ont ri ! …..dans ce cas, on va faire des economies !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Ici, c’est uniquement à la fin du collège, sinon, il y a juste la photo de classe tous les ans…je n’y allais même plus au lycée, et au collège, c’était avec l’appareil dentaire et la mode des eighties!

      J'aime

  2. Au lycée, on faisait signer son exemplaire de la photo de classe par ses camarades… Il y a peu je suis retombée sur les miennes, et c’était plutôt sympa… Après, au collège, les petits mots n’auraient pas forcément été les mêmes, autres personnes, autre ambiance…
    Pour Mr 1er, il n’y avait pas eu de photo de classe en 6e et 5e, mais il y en a eu une l’an dernier… qu’on n’a pas vue et qu’il n’a pas achetée 🙂 En attendant, j’ai les photos de classe de primaire (version normale et version déguisée pour leur école actuelle), les photos des voyages et sorties scolaires que j’ai réussi à récupérer… Peut-être qu’un jour ils seront contents de les retrouver, peut-être… ou pas 😉

    J'aime

  3. panaka62 dit :

    C’est un beau souvenir qd même mais juste le livre 😉 je suis comme toi, le collège, j’en garde pas un très bon souvenir côté fringues c’est clair le années 90 m’ont fait du mal pour le cumul des casseroles… Mais pour avoir eu les même camarades pendant 3 ans (classe spéciale sport) j’aurai bien aime avoir plus que la photo de classe 😉

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Il y a tous les événements de ses années de collèges, certains joyeux, d’autres moins (une finale perdue en rugby…). Je crois que ça dépend beaucoup de comment on vit le collège, je n’en garde vraiment pas de très bons souvenirs, mais l’Ado si. Il sera sûrement content de retrouver son Year book quand il sera adulte.

      J'aime

  4. petiteyaye dit :

    Je soupçonne l’Ado d’avoir la photo de son amoureuse dans le Year Book pour être si soigneux avec… Nous on veut un article spécial Bébé 5 parce que l’Ado il a eu son diplôme, son prom bal, ses révisions, des vacances, son year book, il te sponsorise en chocolat ou quoi ?!

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Oooooh, c’est intéressant ça comme théorie, je n’y avais pas pensé! 🙂 et c’est sur, il faut que j’arrête de parler de lui. Mais il lui arrive des tas de trucs très british aussi, c’est sa faute!

      J'aime

  5. Impressions mitigées aussi pour les Year Book(s). Super vu leur prix extravagant. Commandé en début d’année il est à environ $50 mais approche les $100 si il est imprimé en couleur ce qui est le cas maintenant.
    Amusant que le Year Book résiste au choc vu que les ados sont tous sur Instagram et tous les autres réseaux sociaux photos.
    J’ai une collection de Year Books chez nous car en fait une fois que tout le monde part à l’université, les Year Books restent … chez papa maman.
    En fait on a aussi les T-shirts signés en prime.
    Enjoy!

    J'aime

    • pomdepin dit :

      C’est hors de prix! On l’a commandé en janvier, pour £38 seulement. Pour £12 de plus, il a aussi eu droit au sweat à capuche avec le logo de l’école, et son année de promotion (avec tous les noms des élèves imprimés en petit dans les chiffres du 2014). J’avais trouvé ça cher, mais comparativement, ce n’est pas si mal!

      J'aime

      • C’était moins cher pour mes deux années mais les écoles voient ça comme un moyen de se faire de l’argent.

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Ça explique la différence de prix! Les écoles ne font pas trop de fundraising directement ici, elles passent par le biais du PTA. Comme ce sont directement les écoles qui impriment le Year book, on ne se fait pas trop avoir. Mais les PTA inventent des tas de choses: les torchons dessinés par les élèves, les cartes de vœux personnalisées, les portes clés avec les photos de classe…

        J'aime

      • Ici ce sont les différents clubs des collèges et lycées donc l’école et les élémentaires s’y mettent aussi.
        Ça fait des souvenirs, un peu chers mais que ne ferait-on pas pour nos bambins!

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Avec 4 enfants scolarisés, je limite quand même un peu. Par exemple, je prends toujours une photo « siblings » plutôt que des photos d’école individuelles.

        J'aime

  6. carrie4myself dit :

    J’aurais voulu un Year book, car j’ai les photos de classe mais manque certains noms de copains :/

    J'aime

    • pomdepin dit :

      L’avantage te grandir dans une toute petite ville, c’est qu’on garde à peu près les mêmes camarades d’école de la maternelle jusqu’à la terminale! Du coup, je me souviens des noms de presque tous, en réfléchissant beaucoup…

      J'aime

  7. dhelicat dit :

    Je trouve quand même sympa cet album mémoire des années collège, mon fils m’a montre cet été celui de ses premieres années passées à Hambourg un petit album récapitulatif qui restera un bon souvenir… Bises bonne journée

    J'aime

    • pomdepin dit :

      L’Ado y tient, il n’a presque que de bons souvenirs. Mais quand on préfère oublier bien vite le collège, je ne suis pas sûre que ça fasse autant plaisir!

      J'aime

  8. Sanny dit :

    Mon grand aussi a eu son Year book avec des photos plutot sympas et belles car chaque classe avait choisie un thème pour sa photo….un peu fancy dress! Moi aussi je leur conseille de garder bien précieusement ces souvenirs parceque, même si ils ne sont pas toujours terribles (mes photos de collège et lycée sont HORRIBLES), il y a souvent quand même de l’émotion et des moments ou des personnes sympas qui ont croisées notre route. Pour ma part mes années au lycée ont été les meilleures alors j’aime bien me les remémorer….

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Je n’ai pas aimé mes années de collège, et le lycée c’était à peine mieux, c’est sur mot pour ça que je suis dubitative sur le Year book. Mais L’Ado tient au sien, c’est le principal.

      J'aime

  9. fedora dit :

    Je suis comme toi ! Je préfère ma vie d’adulte… Quand je me souviens de mon adolescence, j’espère que la poulette sera mieux dans sa peau que moi ! A l’époque, j’écrivais un journal… que je me suis empressée de détruire après l’avoir retrouvé… Il n’y a pas que des mauvais souvenirs mais ceux-ci dominent…

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Moi aussi, du coup, je n’ai pas vraiment envie de me replonger dans les souvenirs. Mais L’Ado a passé de supers années au collège, il est content d’avoir son year book.

      J'aime

  10. lavandine dit :

    C est super ces souvenirs. Depuis 2/ 3 ans les gamins font signer le dernier jour de classe leur tee shirt de sport. Chaque division a le sien. Je ne suis pas sûre que tous les parents gardent le chiffon tagué de leur progéniture. Bizzzz

    J'aime

  11. oh cest excellent, ca leur permet de garder les souvenirs en photo au moins, dommage qu’il fasse pas ca en France !!! parce que moi les 4ans du college je garde pas beaucoup de souvenirs peut etre 2 ou`3 par annee !!

    J'aime

  12. Mélina Bee dit :

    En grande fan de souvenirs photo je dis: quelle chance ils ont d’avoir tout ça! Même si je ne faisais pas partie des plus populaire au collège, j’avoue que l’idée d’un yearbook me plaît beaucoup, j’aimerai tellement qu’il y ai ça en France! Et puis, si on est pas nostalgique, on peut toujours se dire que ces petites choses là seront parfaites pour se moquer des gens plus tard haha

    J'aime

  13. LadySo dit :

    J’aurais bien aimé un Year Book, pour me marrer un peu 😀
    Plus sérieusement, je trouve ça chouette, en fait, d’avoir ces petits souvenirs. C’est marrant à montrer à ces enfants (il faut savoir encaisser les critiques par contre). Et ça nous rappelle « le bon vieux temps »

    J'aime

Répondre à ducotedechezma Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s