The Tudor


Dans la série, l’histoire anglaise massacrée commentée par Pom de Pin, après l’invasion romaine et Saint George, voici les Tudors. En fait je voulais parler de Layer Marney Tower, la plus haute tour Tudor d’Angleterre mais dit comme ça, ça fait berceuse. Je me suis donc plongée dans les méandres de la vie conjugale débridée d’Henry VIII et celle beaucoup plus sage-officiellement- d’Elisabeth (la première, la seconde a l’air beaucoup moins extravagante, sauf pour ses chapeaux).

La période des Tudors couvre tout le 16 eme siècle. Il y a eu 6 monarques, mais globalement, tout le monde se fiche complètement de la moitié d’entre eux. Le premier Henry VII, à part avoir une tête d’enterrement sur tout ses portraits et engendré Henry VIII n’intéresse plus grand monde. Il a quand même commencé la dynastie, en profitant sournoisement de la guerre des Roses pour s’emparer de la couronne. Ça n’a pas eu l’air de le mettre en joie, on sent que c’est le roi qui souriait quand il se coinçait les doigts dans son armure. Cela dit, il a clairement influencé son fils, puisqu’il passait son temps à se marier, mais plus pour raison politique que pour faire son intéressant. Franchement, comme début, c’est terne. Heureusement, Henry VIII est arrivé, et là tout de suite, rien qu’à voir sa tête, on sent qu’on va bien s’amuser.

20140519-165433-60873419.jpg
(BBC.co.uk)

Déjà, il commence fort, en épousant la veuve de son frère, Catherine d’Aragon, on ne va pas gâcher bêtement une dot parce que son abruti de frère aîné trépasse sottement comme ça. A part sauter tout ce qui bouge, se marier aussi vite qu’une hache peut décapiter, faire la fête à tout bout de champs, créer sa propre religion rien que pour faire enrager le pape (et récupérer les coffres de tous les monastères anglais, faut pas rigoler non plus), raser des potentiels futurs monuments historiques (aucun sens du tourisme, pour un roi aussi soucieux de s’enrichir, ça surprend), on se demande ce qu’il a bien pu faire, ce petit facétieux d’Henry!

Après ça, il y a eu Edward VI, aussi guilleret que son grand père, sa sœur Mary, qui est devenue reine après avoir décapité Jane Grey, pour de sombres histoires de religion. On savait s’amuser dans cette famille. Mais Mary ne tient pas ses promesses, on la croyait rigolote, après la série de petits meurtres et autres légers massacres de ses débuts, et bien pas du tout! Elle a eu l’idée saugrenue de vouloir revenir au catholicisme et en plus de faire des sortes de grossesses nerveuses à répétition. Ça faisait mauvais genre. En plus, elle est bêtement morte dans son lit, franchement, aucun sens du drame! Heureusement sa demi sœur Elisabeth a pris la suite.

20140519-165719-61039261.jpg
(BBC.co.uk)

Elisabeth I devait être une grande visionnaire, puisqu’elle a réussi à se faire sponsoriser par Hollywood plusieurs siècles avant l’invention du cinéma. Il faut le faire. Mais à part garantir un oscar à toute actrice capable de porter une fraise autour du cou sans piquer un fou rire (le col, pas le fruit), qu’à fait Elisabeth? Elle a continué la grande campagne de décapitation commencée par son père, en s’entraînant sur sa cousine, Mary Stuart, mais pour s’économiser des divorces coûteux, elle a préféré ne pas se marier. Et quand on voit comment ses demis frères et sœurs se sont tous massacrés entre eux, on comprend qu’elle n’ait pas voulu d’enfant. Incapable de partager et d’attendre son tour pour jouer avec la couronne, bande de petits malappris! On prête à Elisabeth une foultitude d’amants, dont un certain Dudley, mais je ne pense pas que c’est un rapport avec le cousin de Harry Potter. Et surtout, toujours comme Henry VIII, elle a fait construire des palais à foison et comme elle avait un grand sens de la fête et des économies, elle se faisait inviter par tous les nobles du royaume, pour des sortes de rave parties Tudor. Du coup, eux aussi se sentaient obliger de se lancer dans la construction d’un chateau rien que pour accueillir leur monarque dignement. Ils ne pouvaient quand même pas les envoyer au Formule 1 du coin.

Bref, grâce à Henry VIII et Elisabeth, la campagne anglaise est couverte de manoirs Tudors, dont Layer Marney Tower, et absolument tous exposent fièrement le lit où a dormi Elisabeth (pour Henry, il n’a pas du que dormir!). Je vous raconte tout ça demain.

Cet article, publié dans société, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour The Tudor

  1. Un cours d’histoire par Pom de Pin, c’est la garantie de ne pas s’ennuyer 😉 Merci pour ces rappels !

    J'aime

  2. sixinthecity dit :

    yeahhhh ! vivement la suite !!

    J'aime

  3. Proserpinne dit :

    L’histoire britannique était indéniablement mon cours préféré en licence d’anglais ! Tu aurais pu illustrer l’article d’une petite photo de Jonathan Rhys-Meyers, afin de plaire à ton lectorat 😀

    J'aime

  4. LadySo dit :

    Ah, ils sont toujours aussi sympa, les Tudors ! Je connaissais déjà leur histoire grâce à Horrible Histories, et je regarde une série qui suit la vie (très romancée…) de Marie Stuart. D’ailleurs, savais-tu que Marie (Stuart), s’était mariée à François ? Bon, ce n’était pas François 1er, mais le deuxième. Bref, la France est toujours plus ou moins impliquée, on ne perd pas les mauvaises habitudes !
    En tout cas, j’ai hâte de lire ce que tu as à nous dire sur la Layer Marney Tower. Je sens que ça va m’intéresser 😀

    J'aime

  5. carrie4myself dit :

    OMG, t’es une vraie prof d’histoire, « culturee » et tout :-p
    Toujours etais nulle en histoire et pourtant que de rapports, conflits, debats, guerres entre francais et anglais!!
    Merci pour ce beau rappel 🙂
    J’attends avec impatience le fun de demain.

    J'aime

  6. dhelicat dit :

    J’aime beaucoup la manière dont tu nous racontes l’histoire des Tudors, j’aimerais bien venir faire un tour dans cette belle campagne anglaise… Vivement demain pour la suite alors! Bonne soirée, bisous

    J'aime

  7. Emilie dit :

    Au moins on ne s’ennuyait pas au 16eme siecle !

    J'aime

  8. Nath dit :

    Merci pour cet éclaircissement historique !!
    Voilà un article qui est … précis, concis, explicite avec ça … avec ses détails un brin ironique !!! J’ai adoré te lire …
    Merci pomdepin !

    J'aime

  9. cstef. dit :

    Des cours d’histoire comme ça, on en redemande !!!
    Pense à nous mettre un arbre généalogique … ce sera plus facile pour nous, pauvres français !! 😉

    J'aime

  10. petiteyaye dit :

    Ce qui est bien c’est qu’avec les Anglais, on ne s’ ennuit jamais, même quand c’est boring à souhait, c’est loufoque !

    J'aime

  11. Sherie dit :

    Secret d’histoire aurait-il changé de ton ?! 😉 Stéphane Bern n’a qu’a bien se tenir. Officiellement dans ma blogroll : top, top, top !

    J'aime

  12. beauté brune dit :

    je suis fan de l’histoire des Tudors!! D’ailleurs toute l’histoire des rois et reines d’angleterre bien trépidante 😉
    En ce moment, je regarde white queen c’est un peu dans le même style et surtout le début des Tudors

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s