Christmas lunch


Bien sûr, il reste plus de deux semaines, mais les super mums organisées ont commandé leur dinde ou leur jambon depuis longtemps. Le principe d’un Christmas lunch réussi est un peu le même qu’un repas de Noël français: selon le nombre de convives, multipliez par 5 les quantités normalement requises, prévoyez 7 ou 8 plats différents et plus encore de desserts, et dans un élan de panique le 24, par peur qu’il n’y en ait pas assez, doublez le tout! Ça vous permettra de faire du shopping de dernière minute, dans les supermarchés bondés à craquer, ou le dernier petit bout de dinde disponible à des miles à la ronde donnera lieu à une bagarre féroce entre une super Mum qui a peur de ne pas avoir assez d’une dinde de 9 kilo pour 4 personnes, et un papa égaré, qui vient de se rendre compte qu’il a oublié de commander la dinde demandée par sa femme et risque des représailles jusqu’à l’année prochaine. Le combat est bref, mais rude, la super Mum gagnant facilement à coup de roulettes de chariot dans les tibias.

Mais reprenons, que mangent les anglais à Noël?

-Des mince pies: la recette originelle reste mystérieuse et daterait du 16 eme siècle. Beaucoup de mes amies anglaises avouent ne pas savoir ce qu’on doit y mettre vraiment et faire avec ce qui leur tombe sous la main. Il s’agit de petites tourtes farcies d’un mélange de viande hachée et de fruits sec. C’est parfois alcoolisé et ça peut se manger chaud avec de la crème. En même temps, vous n’êtes pas obligé d’essayer.

Cette mise en bouche terminée, on peut attaquer sereinement les entrées. On trouvera parfois des huîtres, surtout chez moi, notre ville étant renommée pour sa Oyster Fair ou encore du saumon, fumé ou non, ou du potage de marrons. Il s’agit juste de s’échauffer un peu avant d’attaquer les plats.

Vous aurez donc, en plats principaux ( le pluriel est important) :

-une dinde farcie: bien sur, chaque famille a sa recette de stuffing, de farce, mais en gros l’ on y mettra : du bacon et divers légumes comme des champignons, des carottes, du céleri et des herbes. On peut parfois remplacer la dinde par une oie. Mais pas un cygne, seule la reine a le droit de manger du cygne. Ce n’est pas une blague, mais une vague survivance médiévale qui a toujours cours aujourd’hui.

– un jambon rôti, badigeonné de miel et décoré de tranche d’ananas, pour les adeptes d’exotisme, ou recouvert de moutarde, et parsemé de clou de girofle. On peut également tenter le glaçage moutarde et miel en même temps. Et je tiens à préciser pour ceux qui seraient dubitatifs que c’est délicieux.

En accompagnement, car on ne va pas manger que ça quand même, on trouvera:

– des saucisses ( Ben, oui, c’est classé dans les accompagnements), voire un rôti de bœuf, on ne va pas se laisser affamer.

– une autre sorte de farce, chair à saucisse, oignons, romarin et mie de pain par exemple, mais qui se mange à part, et donc malgré son nom, ne farcit rien.

– des légumes rôtis, pommes de terre, carottes, navets, courges musquées et autres, et il ne fait pas oublier les incontournables brussels sprouts: des choux de Bruxelles. Ils font l’unanimité, tout le monde détestent. Cependant personne ne s’en passerait à Noël, c’est traditionnel. On peut les faire revenir à la poêle avec des lardons pour faire passer.

Tout ça étant très léger, il va falloir rajouter diverses sauces, de la cranberry sauce (cranberries, brandy, jus d’orange) , à la gravy en passant par la bread sauce (crème, beurre, oignon et mie de pain).

On va maintenant pouvoir attaquer les desserts avec le cœur aussi léger que l’estomac est lourd.

– le célèbre christmas pudding ( voir ici )

– le Yule log, c’est à dire une buche de Noël, un peu comme en France.

– le figgy pudding, qu’on retrouve dans la chanson « We wish you a merry Christmas », avec divers fruits secs, des figues, de la mie de pain. Et plusieurs hectolitres de brandy. Ça se fait flamber et ça se déguste avec de la crème anglaise et une feuille de houx sur le dessus.

– le brandy butter pudding: au point où on en est, pourquoi s’embêter à le cuisiner, prenez carrément une plaquette de beurre et trempez la dans un saladier rempli de brandy, ça achèvera les derniers survivants de votre christmas lunch.

Enfin contrairement à ce que pourrait faire croire son nom, le Christmas lunch ne se mange pas à midi, mais n’importe quand, c’est à dire quand votre dinde de 25 kilo est enfin cuite. ( l’Ado suggère « Maminde », croisement entre mammouth et dinde. Après le succès de son « Mamnard », il ne s’arrête plus). Même en mettant la bête au four à 6 heures du matin, ça prend un certain temps, et vous risquez de passer à table vers 4 heures de l’après midi.

Cet article, publié dans société, xmas, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

40 commentaires pour Christmas lunch

  1. lilasursaterrasse dit :

    Ben dis donc…. Pas très diététique ton futur repas de Noël!! En même temps et en toute honnêteté gourmande et connaissause: il donne envie!!!!!! 😉

    J'aime

  2. Alphonsine dit :

    Bon, il va falloir que je scrute l’assiette des suisses pour savoir ce qu’ils y mettent le soir du réveillon. Je n’ai pas l’impression qu’il y ait des traditions bien définies. Par contre, pour ce qui est des petits gâteaux de Noël, c’est festif, et par dizaines de kg que les suissesses travaillent dans leur cuisine !
    Finalement, que retires-tu de cette liste à la Prévert ?

    J'aime

  3. audrey dit :

    Juste un petit jambon? Ohohoh! Petite joueuse! (Joke)

    J'aime

  4. Odile aux Us dit :

    Tu nous enverrais quelues hutres en express ?
    Superbe article, j’ai fit rire tout le monde a la table du petit dej !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Merci beaucoup! Pour les huîtres, l’île de Mersea ou on va les acheter est inaccessible depuis vendredi. Il y a eu une tempête assez forte. On croise les doigts pour Noël!

      J'aime

  5. Judith (little bilingues) dit :

    Oula, ça me semble bien lourd le repas de Noel façon British (remarque, en France, c’est traditionnellement tout aussi copieux non ?!). Tu vas préparer tout ca ?

    Je vois des puddings partout dans les magasins désormais, je déteste ça aussi mais j’en ai ramené un a mon pere a sa demande : de Waitrose préparé selon une recette de Heston Blumenthal, il a A-DO-RÉ. Donc je me laisserai peut-être tenter aussi !

    J'aime

  6. suzanne dit :

    J’aime beaucoup ta description et j’avoue qu’elle m’a donné faim (même pour la plaquette de beurre dans le brandy!).
    Ici on essaye de faire aussi plus léger que le traditionnel menu de Noël. Il faut dire qu’à 3, une dinde farcie peut facilement nous faire la semaine…

    J'aime

  7. C’est hyper intéressant ! Tu nous diras ce que tu as choisi de faire dans tout ça ! 😉

    J'aime

  8. emilie dit :

    Wahou bravo ! Quelle motivation ! Mais je suis quand meme decue pour le cygne, c’est pas juste !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      C’est très sérieux, on n’a absolument pas le droit de toucher à une plume des cygnes anglais, ils ont réservés à la Reine. Même Charles n’y a pas droit en principe.

      J'aime

  9. Stéphanie dit :

    Très joli article qui m’a fait bien rire…je vais interroger les italiens sur leurs assiettes de Noël . Pour l’instant je vois les montagnes de Panettone !

    J'aime

  10. cstef. dit :

    Bien tiens … je serais bien intéressée par une recette de farce bien british … si tu arrives à me trouver ça, je suis preneuse ! 🙂
    Et le jambon … j’avais jamais entendu parlé de ça !!
    Le pudding … mouais bofff !
    Je préfère les desserts français pour le coup !!! 😉

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Pour le jambon, je t’assure, c’est très bon et très facile à faire. Et pour la farce, Délia Smith ( très connue ici) recommande 900 gr de chair à saucisse, une cuillère à soupe de sauge, un oignon émincé, un œuf battu et 4 cuillerée de la mie de pain rassis. Comme j’aime bien le salé/sucré, j’en fais une avec 100 gr bacon haché, deux oignons rouges émincés, 100 gr de purée de châtaignes et 2 cuillères à soupes bien pleines de confiture de mûres.

      J'aime

  11. lounatine dit :

    Et après ce festin, ils font quoi nos amis Anglais? Ils hibernent pendant 1 mois pour se remettre de tout ça?
    Bon Christmas lunch!

    J'aime

  12. Je prends bonne note de toutes ces suggestions pour un festin at home et je partage de suite sur ma page!!! A bientôt!

    J'aime

  13. Noalynn dit :

    Oh mon dieu, j’en meurs d’envie !

    J'aime

  14. lise dit :

    attends, j’arrive bonne dernière, TRENTE-HUITIEME commentaire et tu te poses encore des questions ?
    De plus, je suis morte de rire, et je te donne immédiatement un exemple de pourquoi j’aime tant venir me détendre dans tes pages : voila, par exemple, je lis :
     » le brandy butter pudding: au point où on en est, pourquoi s’embêter à le cuisiner, prenez carrément une plaquette de beurre et trempez la dans un saladier rempli de brandy, ça achèvera les derniers survivants de votre christmas lunch. »

    et je m’écroule sur le clavier en hurlant de rire ; Monsieur John accourt, il lit et nous sommes deux écroulés de rire.

    Tu commence à me croire, là ? bon.

    J'aime

  15. Ping : The sunday roast | Pom de Pin in Wonderland

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s