Throwback Thursday thunder : ces ronchons qui gâchent les fêtes


Je sais, c’est un peu paradoxal de piquer une colère après les ronchons, les grincheux, les grinchs qui ne sont jamais contents et tiennent à le faire savoir. Mais ce sont eux qui ont commencé. Vous savez, tous ceux qui critiquent toujours tout et se déchaînent particulièrement en cette période de fête…

Source

Ceux qui poussent des cris de dindes effarouchés en accusant tout le monde d’être d’ignobles meurtriers sans coeur parce qu’on ose manger de la viande à Noël devant eux. Mais aussi ceux qui se pincent le nez théâtralement devant l’assiette végétarienne de leur cousin Maurice-Aristide qu’ils prennent subtilement pour un simple d’esprit.

Ceux qui n’hésitent pas à traiter de bourreaux d’enfants les parents qui essaient de mettre un peu de magie dans la vie de leurs gamins en les laissant croire au père Noël. Ceux qui sont de véritables ayatollahs des traditions et hurlent au scandale, à l’assassinat culturel, à l’effondrement de la civilisation si on y déroge d’un chouïa.

Ceux qui refusent la moindre décoration festive, ralent après les supposées débauches de lumière de leur commune et les bonnets de noël des commerçants. Ceux qui transforment leur salon en expo noëlesque en suivant jusqu’à la moindre paillette les dernières modes pour l’afficher fièrement sur les RS ou au nez de leur belle-sœur Josiane-Ermentrude dont ils moquent les prétendues fautes de goût.

Ceux qui étalent complaisamment une orgie de cadeaux tous plus over the top les uns que les autres et ceux qui refusent que leurs gamins aient plus d’un cadeau et encore, il faut qu’il soit éducatif.

Ceux qui trouvent stupide, commercial, voire beauf de célébrer le nouvel an et ceux qui se forcent à organiser une soirée à la joie aussi millilitrée d’avance que factice.

Ceux qui font la morale avec des accents de vieux maître d’école constipé à Liliane-Hildegarde parce qu’elle sourit bêtement et ne pense pas assez à tous les malheureux qui n’ont pas sa chance. Ceux n’ont pas la moindre pensée, le moindre soupçon de compassion pour les autres moins bien lotis qu’eux.

Enfin bref, tous ceux qui viennent se mêler de nous donner des leçons sur tout et ne font même pas relâche pendant les vacances, au contraire. Alors que franchement, la seule chose à faire c’est de vous souhaiter à tous (y compris Firmin-Roland…oui, je m’amuse d’un rien) de passer de très bonnes fêtes, comme vous l’entendez et puis c’est tout.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Throwback Thursday thunder : ces ronchons qui gâchent les fêtes

  1. Eva dit :

    Ignorez les rabat-joie et passez de délicieuses fêtes comme et avec qui vous voulez.
    Et surtout, en 2023, merci de continuer vos billets d’humeur qui nous sont indispensables.
    Tous mes meilleurs vœux à vous et aux vôtres.

    J’aime

  2. danytat dit :

    que la fête soit belle pour vous et la nouvelle année emplie de douceur…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s