Lá fhéile Pádraig sona dhuit (joyeuse Saint Patrick)


Impossible de faire un Thursday Thunder aujourd’hui, c’est la saint Patrick! Youpidoo et tout ça. Je me répète, mais nous avons vécu 10 ans près de Dublin, nous nous y sommes mariés, trois de nos enfants y sont nés et ont la nationalité irlandaise, le deuxième prénom d’une de nos filles est en gaélique (et donc absolument imprononçable pour les non initiés). On sait prononcer les noms en gaélique (Dun Laoghaire, se dit deun liri, Aoife se prononce Ifa). On a vu débuter des stars locales qui ont depuis conquis le marché britannique, on se souvient des présentateurs vedettes de la RTE, la télé d’état, y compris Dustin the Turkey (si, si…), on connaît encore les restos sympas de Dublin, on apprécie l’humour irlandais beaucoup plus que tous les autres, bref on a un peu l’impression de faire partie de la diaspora irlandaise. D’ailleurs quand on a commencé à réfléchir à quitter brexitland, le fameux « go back where you come from » nous a de suite fait penser à un retour en Irlande. C’est là que nous avons débuté notre vie d’adulte, on sait comment ça marche, alors qu’on est encore déconcerté parfois en France. J’ai même regardé si je ne pouvais pas avoir un passeport irlandais moi aussi, pour en avoir pondu trois. Bref, pour la saint Patrick, on est tous en vert, avec une gerbe de trèfles (shamrock en irlandais) accrochée au revers. Comme tous les ans, on va manger irlandais ce soir, je vais ressortir ma recette de soda bread, faire du colcannon et de la limonade verte, et donc je vous ressors l’histoire du petit Paddy, saint de son état.

Paddy était un petit comique, mais aussi un migrant. Et oui. Alors que l’Irlande vivait dans le pêché, les chefs de clans s’éclatant joyeusement à coup de guerres tribales incessantes, entre Cumhall et Goll mac Morna, entre les kings of Tara et les princes de l’Ulster, que les leprechauns (les lutins) sautillaient sur les arc-en-ciel, d’une marmite remplie d’or à l’autre, que les banshees hurlaient mélodieusement à rendre sourd le plus téméraire des irlandais (tradition perpétuée par mes filles), en Angleterre, un certain Patrick, probablement boutonneux, car adolescent ne demandait rien à personne. Et bien, le pauvre s’est carrément fait enlevé, comme ça, hop, et a été emmené en Irlande. Il y a passé 6 ans en esclavage, mais c’était un petit malin. La preuve, il a réussit à s’évader et à regagner l’Angleterre. D’où on peut en conclure qu’il était également sportif, car qu’il ait nagé ou ramé, il faut le faire! Mais Patrick n’était pas rancunier non plus, et il est revenu un beau matin de 432 ( à peu près) , avec l’idée saugrenue de convertir tous ces charmants irlandais au christianisme (ce qui déjà, sent la légende, ça m’étonnerait qu’il ait fait beau, il devait sûrement pleuvoir.) Il en a profité au passage pour chasser tous les serpents de l’île, ce dont je lui suis éternellement reconnaissante. Et il s’est servi des moyens du bord pour évangéliser, c’est à dire qu’il a hardiment expliqué la Sainte Trinité à l’aide d’un trèfle. C’est une chance pour les irlandais, c’est facile à porter à la boutonnière. Alors que si Patrick s’était servi d’un trident, ça poserait problème.

Aujourd’hui, Saint Patrick est bien sûr toujours célébrée à l’église, mais aussi dans les pubs, où la Guinness coule à flots, dans les rues, la saint Patrick Day Parade avec ses chars, sa musique, ses danses, et son ambiance extraordinaire étant mondialement connue. Bien sur, on peut fêter Patrick à Londres, à New York, en Australie, à Hong Kong et dans le Nord de la France…partout où il y a des irlandais et des gens appréciant la Guinness. Mais, à mes yeux, et à ceux des milliers de touristes fiers de leurs arrière-arrière-grand père irlandais qui débarquent à l’aéroport des jours avant le 17 mars, rien ne vaut Dublin!

Alors pour ceux qui vont fêter le petit Paddy aujourd’hui:

Lá fhéile Pádraig sona dhuit!

Cet article, publié dans société, Tourisme, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Lá fhéile Pádraig sona dhuit (joyeuse Saint Patrick)

  1. aurel dit :

    Chère Pomdepin, je profite de ce jour festif et gai pour vous remercier pour ce blog. Je ne suis pas toujours de votre avis, mais j’aime vous lire, cela fait des années que je vous suis, mes enfants ont l’âge des votres, et vous m’avez si souvent fait rire dans la desciption de votre vie de famille, où je retrouve beaucoup de la mienne ! Et merci également pour tous ces posts culturels, qui me font voyager dans le temps ou dans l’espace, toujours avec intérêt et plaisir! Et bonne St Patrick!

    J’aime

  2. Nanou dit :

    Bonjour, mon mari et moi étions à Dublin pour la Saint-Patrick il y a une douzaine d’années, ce qui nous a permis de visiter la ville et de ne pas comprendre l’anglais prononcé par les irlandais. Au début, c’est raide. Le matin du 17 mars, comme la parade commençait seulement vers midi, nous avons pris un train qui longe la côte ujusqu’à une petite station balnéaire. Là, tout le monde arborait fièrement un bouquet de trèfle au revers des vêtements, Et cette fierté, c’est notre plus grand souvenir de la Saint-Patrick en Irlande (avec la bibliothèque du Trinity. College, quand même).
    Mais nous nous sommes bien amusés tout le reste de la journée. Bonne Saint-Patrick.

    J’aime

    • pomdepin dit :

      C’était vers Howth? Ou au sud vers les Wicklow? J’adore les deux!

      J’aime

      • Nanou dit :

        Je viens de regarder sur la carte car je me souviens que le train est passé près de Lansdowne Road, dont j’ai toujours entendu parler en bonne sudouestienne, donc vers le sud. Je vais voir dans mes archives si j’ai gardé le ticket. En tous cas, l’endroit est charmant.

        J’aime

  3. Nanou dit :

    On avait dû s’arrêter à Bray, en tous cas c’est la direction que j’ai marquée sur la carte que je viens de retrouver.

    J’aime

  4. Ping : Lá fhéile Pádraig sona dhuit (joyeuse Saint Patrick) – Titre du site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s