Les Noëls anglais expliqués aux petits français


Hier, je suis allée expliquer Noël en Angleterre aux camarades de Wizzboy, en école primaire. J’étais très contente que certains se souviennent qu’il faut dire « good morning miss », c’était un bon début. Mais au départ, ils ne voyaient pas trop l’intérêt de ma venue, à part pour parler encore anglais, ce qui les réjouit très moyennement. Je suis bien gentille, ils me trouvent même très marrante, mais bon, ça reste de l’anglais… et puis ça va hein, Miss, nous aussi on fait Noël à l’école. On connaît. On a même une décoration dans la classe. Ahaha…Wizzboy a bien ri et moi aussi.

Comme je l’ai expliqué hier, Noël dans les écoles anglaises, c’est pratiquement à plein temps pendant tout le mois de décembre. Du coup, effectivement, il y a beaucoup moins de temps pour les « vraies » leçons. Premiers cris d’émerveillement de mon auditoire. J’ai enchaîné en leur montrant des extraits de Pantomines, ça les a ravi. Si des gamins se mettent à militer pour l’implantation de ces spectacles de noël en France, ça viendra de là…et j’ai continué, tout y est passé jusqu’à la Xmas play. Mais non Miss, ça, c’est que dans les films! Ahaha. Pas du tout, c’est vrai. Wizzboy ici présent, a même participé. Ils se sont tous tourné vers lui en poussant de grands « Ooooooh! ». D’un coup, Wizzboy est passé pour une star hollywoodienne dans son école, il était très fier. Alors qu’il m’avait bien demandé avant de ne surtout pas montrer de photo de lui en train de faire le mouton dans la Xmas play, il m’a évidemment reproché ensuite, ne pas l’avoir fait. Il compte amener des preuves photographiques demain.

L’enthousiasme des petits français pour les activités de noël dans les écoles anglaises était proportionnel à l’affolement des maitresses qui ont bien senti qu’elles n’allaient pas s’en sortir avec une pauvre guirlande au dessus du tableau et trois malheureux chants dans la cour. J’ai donc décidé de passer à la suite très vite, Noël à la maison: les stockings, les mince pies, les Xmas crackers, le pudding…les élèves français étaient moins émerveillés, surtout quand j’ai expliqué que les puristes préparent leur pudding dès le mois d’août. Mais l’enthousiasme est remonté en flèche d’un coup: Noël en Angleterre, ça dure un jour de plus. Alors là, on a atteint un niveau de décibels probablement interdit par la convention de Genève. J’ai raconté le Boxing Day, et je les ai laissés, surexcités, à leurs enseignantes, non sans leur avoir fait meugler « we wish you a merry Xmas » en yaourt. Ils étaient hystériques et prêts à monter une Xmas play impromptue de suite. My work here is done.

J’ai promis de revenir, la prochaine fois, on parlera de l’école, les uniformes, les rythmes scolaires, les houses comme dans Harry Potter…en Angleterre, j’expliquais toujours l’école française et ses grandes vacances d’été, à mes élèves et tous trouvaient que c’était mieux que chez eux. Je suis sûre que ça sera la même chose, dans l’autre sens. Je me dis qu’à ma minuscule petite échelle, en éveillant l’enthousiasme de ces enfants pour le pays d’à côté, je me bats contre de futurs brexits. C’est une microscopique goutte d’eau, mais c’est déjà ça…

Cet article, publié dans société, xmas, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les Noëls anglais expliqués aux petits français

  1. Les petites gouttes font les petits ruisseaux qui eux-même finissent par former les grandes rivières 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s