Thursday thunder : brexit nirvâna


Pendant que Johnson se perd dans ses discours, se prend pour une voiture au moteur encrassé (son vroum vroum était aussi saugrenu que laborieux), se compare à Moise en parlant de lui à la troisième personne, et fait l’éloge de Peppa Pig, son gouvernement travaille. Enfin, quand je dis « travaille », on se comprend…entre deux interviews pour rassurer sur l’état mental de leur chef, les ministres et députés britanniques pondent des lois. La sinistre Priti Patel à l’intérieur est particulièrement occupée. Cette fille d’immigrés a inventé la nationalité sur courant alternatif. Il fallait y penser. Ou pas.

Source

Grâce au zèle remarquable de cette immonde facho, voilà que son ministère peut maintenant retirer la nationalité britannique quand il veut, comme il veut, à qui il veut, sans justification, sans possibilité d’appel et même sans prévenir la personne concernée. Je ne veux pas tomber dans le point Godwin, mais c’est Patel qui a commencé, parce qu’on n’a plus vu ce genre de loi inique et rétroactive depuis les années 30 et début 40 en Europe, à peu près. Alors certes, les conventions internationales empêchent de produire des apatrides, ça fruste Patel, mais elle peut toujours retirer leur passeport britannique, sans prévenir et sans raison donc, aux binationaux ou à ceux qui peuvent le devenir (tout le monde n’applique pas pour une deuxième nationalité, même quand on y a droit sur le papier) : les britanniques vivant à l’étranger qui remplissent les conditions de leur pays d’accueil pour demander la naturalisation et ceux qui l’ont déjà fait ou encore les étrangers vivant en UK qui ont été naturalisés, et leurs enfants aussi. Un exemple au hasard, une fille d’immigrés indiens passés par l’Ouganda et née à Londres a bien la nationalité britannique, mais on peut maintenant la lui enlever du jour au lendemain, sans la prévenir et sans qu’elle y puisse quoique ce soit. Après, ça m’étonnerait que Priti Patel s’applique ses propres lois, ce n’est pas le genre de ce gouvernement qui se considère au dessus de la légalité juste bonne pour le peuple. D’ailleurs, les conventions internationales ne les embarrassent pas non plus, puisque le gouvernement Johnson revendique, jusque dans le parlement, de ne pas les respecter. Ils ont bien retiré la nationalité britannique à une apprentie jihadiste partie en Syrie à 15 ans, histoire de s’en débarrasser, en la laissant donc apatride…ah ben tiens, finalement, il n’y a pas de raison que Patel se limite dans ses radiations intempestives et injustifiées de nationalité, personne n’est à l’abri.

C’est tout simplement terrifiant. Et pendant ce temps, en catimini, ce même gouvernement qui prend donc son inspiration législative directement dans l’Allemagne nazie, propose aussi que le NHS, national health service, le système de santé donc, comprenant médecins généralistes, spécialistes, hôpitaux ne soit plus tenu légalement de soigner. Euh…comment dirais-je? Ils vont faire quoi à l’hôpital, si ils ne soignent plus? Ah mais non, je suis bête, ils soigneront encore, mais uniquement ceux qui pourront payer, on ne va pas s’embêter avec des ploucs qui n’ont pas d’assurance privée et croient que leurs contributions sociales et autres impôts suffisent. Welcome to Brexitland.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s