Blogging top 10


Avant toute chose, je suis désolée, je n’ai pas trouvé une minute hier pour poster quoique ce soit. C’est l’effet vacances, je suis débordée, entre les repas en famille élargie (à base de canard gras, vive les Landes) et les visites touristiques, on n’a pas arrêté. Dans la joie. Du coup, je suis allée récupérer un vieux billet que j’ai actualisé, sur les joies de bloguer. Comme quoi, même un arrêt de 24 heures, ça m’a marqué! J’en profite pour rappeler que les commentaires n’apparaissent qu’après approbation manuelle et que ça risque de prendre plus de temps que d’habitude, toujours à cause de l’effet vacances.

Il y a plus huit ans maintenant que Marichéri m’a convaincue de commencer un blog, pour avoir la paix par pure gentillesse. Je ne savais pas du tout dans quoi je mettais les pieds, vue mon incompétence geekesque. C’est bien simple, on me dirait que c’est un lutin à chapeau pointu qui pédale pour faire marcher mon iPad, j’y croirais presque (sauf que je sais que les lutins n’ont pas toujours de chapeau pointu, Ahaha, on ne m’a pas comme ça! ).


Source
10-Le blog me permet de me répandre quotidiennement ou presque donc, par écrit, c’est à dire en silence. Ça a beaucoup fait pour la tranquillité de Marichéri. Maintenant, quand je décide de m’énerver toute seule comme une folle donner mon opinion sur des sujets aussi divers que capitaux comme l’élevage des barbecues en banlieue ou les réflexions débiles des gens qui trouvent que j’ai trop d’enfants, j’écris un billet.

9- En même temps, je suis extrêmement coincée parfois. Et bien, le blog m’a permis de prendre confiance en moi. Je suis toujours très agréablement abasourdie que des gens très bien mais que je ne connais absolument pas, viennent lire mes petites histoires. Ça me touche beaucoup, d’autant plus quand je pars dans des délires.

8- Grâce au blog, j’ai toujours un truc à faire pour me vider la tête quand les enfants me fichent la paix dorment gentiment, les petits chérubins. Ça n’a l’air de rien, mais c’est reposant en fait. Et c’est juste pour moi, mon petit espace virtuel. Même si je parle tout le temps d’eux…

7-Le blog me permet aussi de garder le contrat avec ma famille et mes amis un peu partout dans le monde. C’est génial. Évidemment, si avant d’écrire je pense que maman et la maman de Marichéri vont me lire (exemple pris totalement au hasard bien sur), je suis complètement bloquée et je n’arriverai pas à poster quoique ce soit. (J’ai déjà mentionné que je suis timide en vrai, non?). Alors je fais abstraction, et ça marche! Je suis même très déçue que ma sœur n’ait jamais jeté un œil ici. En même temps, elle est myope aussi comme moi, qu’est-ce que vous voulez que je fasse avec un de ses yeux? C’est répugnant tout ça, on va passer au point suivant avant que je m’éloigne trop du sujet. Vous avez vu comme je m’eparpille bien dès que  j’arrive dans un sujet sensible, l’air de rien? Dans la vraie vie, je suis pire. 

6-j’ai aussi beaucoup appris sur l’Angleterre. Forcément, en voulant expliquer, il a bien fallu que je me renseigne. Je raconte très mal, et je pars dans des parenthèses à n’en plus finir qui n’ont strictement rien à voir avec le sujet (la preuve: hop!) . J’ai l’esprit totalement alambiqué comme ça, je ne contrôle pas. Wizzzzz…j’en étais où? Ah oui, j’ai beaucoup appris parce que avant de massacrer l’histoire d’Angleterre, de parler du NHS, des Royals ou des traditions folklorique, je fais des recherches et je vérifie tout. Wikipedia est mon nouveau BFF (Best friend for ever). Et j’adore! Je suis curieuse.

5-grâce au blog, j’ai appris à relativiser pas mal de choses. Je sais, ça ne saute pas aux yeux, je suis stressée perpétuellement. Mais avant j’étais pire! Si, demandez à Marichéri (qui me suggère d’ailleurs de créer un deuxième blog, on se demande pourquoi). C’est même devenu carrément thérapeutique pour traverser le brexit. Mettre en mots tout ce qui passait alors dans ma pauvre petite cervelle m’a beaucoup aidé.

4-Il paraît que j’ai fait des progrès en photographie, ça n’a l’air de rien non plus, mais j’en suis ravie. C’était ridicule de systématiquement faire des photos floues, de travers, avec mon pouce au milieu et surexposées même de nuit. Une fois, ça passe, on peut dire que c’est voulu, c’est de l’art, mais ça ne marche pas à tous les coups…

3-Bloguer, c’est faire des rencontres virtuelles certes, mais aussi surprenantes, agréables, enrichissantes, amusantes, émouvantes. Par contre, mon émerveillement permanent des débuts a fait place à une certaine méfiance des trolls et autres joyeux drilles qu’on croise également sur les RS. Et puis, j’ai appris à relativiser et à ne garder que le bon côté des rencontres virtuelles sans me soucier des hargneux qui ne m’impressionnent plus.

2-D’ailleurs, le blog m’a permis de dialoguer avec d’autres expats, et de renouer avec la France aussi. Rien que le fait d’écrire en français autrement que des bases par obligation pour mes cours, c’est un bonheur (et une excuse parfaite pour toutes mes fautes d’orthographe, non? Ça et le fait que j’oublie toujours de changer mon clavier qwerty). Ça a beaucoup aidé à ma « refrenchization » et aujourd’hui, c’est l’inverse! Je garde le contact avec des amis en Angleterre.

1-le blog, c’est surtout des amitiés qui se créent, on dépasse le virtuel! Au fil du temps, certaines sont devenues des ami(e)s, on ne se cache plus , on s’ecrit sans passer par les blogs et on se rencontre « dans la vraie vie ». Et ça, c’est le meilleur du blog .

Merci à tous d’être venu un jour et d’être encore là

Cet article, publié dans Les tops 10, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Blogging top 10

  1. Anonyme dit :

    Et merci à vous, pour tous vos écrits, que je lis avec grand plaisir depuis des années
    Dalila

    J'aime

  2. Jerga dit :

    J’appréciais beaucoup vos écrits et votre ton. J’ai appris cependant à mes dépens qu’hormis les trolls , vous bloquiez aussi d’autres commentaires nullement méprisants, dissonants ou incisifs. Après tout, on ne sait jamais ce qui nous fera passer pour un troll.
    A toute chose utile, cette petite vexation a su me faire ravaler ma naïveté et me rappeler que dans un blog, l’auteur y contrôle le recit et sa perception.
    Je reconnais toujours néanmoins aimer votre tournure d’écriture.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s