Wednesday throwback: battle of the bands


Il y a quelques années, quand L’Ado était encore un lycéen en Angleterre, il se piquait de musique. Il continue, mais en free-lance maintenant, ce n’est plus son ambition première, et on en est soulagé. Mais avant qu’il change d’avis sur sa future carrière, nos tympans ont bien souffert…je ressors donc un billet sur sa participation à une battle of the bands locale.

Les avis divergent concernant le talent musical de L’Ado. Lui prétend qu’il est génial, opinion visiblement partagées par les chattes, qui ne manquent jamais d’accompagner de miaulements stridents de scies éméchées, les cris de douleur de sa guitare électrique. Je trouve que les sons de cornemuse épileptique dégénérée qui sortent de sa chambre sont une insulte à mes tympans pourtant très peu musicaux. Quant à Marichéri, qui lui est vraiment musicien (il a fait le conservatoire), il souffre, et pense que ce devrait être interdit par la convention de Genève, de torturer ainsi une pauvre guitare innocente, une guitare de gaucher en plus, qui coûte trois fois plus cher qu’une standard. Marichéri qui est gaucher aussi, n’a qu’une envie : aller sauver la pauvre bête le malheureux instrument qui appelle très clairement au secours en l’arrachant de force des mains de son bourreauL’Ado. C’est terrible pour Marichéri qui a toujours essayé d’inculquer un soupçon de culture musicale dans cette famille. Il a très vite renoncé avec moi, qui ne fais pas la différence entre un solo de batterie et une corne de brume, et il était très déçu quand il a dû admettre que GeekAdo a hérité de mon talent musical. Mais il était plein d’espoir avec L’Ado. Cet enfant a le même don que son père pour rejouer parfaitement un morceau après l’avoir entendu une seule fois sur à peu près n’importe quel instrument (guitare, piano, mandoline, chat…). L’Ado a commencé le piano à sa demande à 4 ans, et il passait allégrement deux ou trois diplômes par an au lieu d’un, avant d’arrêter vers 11 ans malgré nos encouragements pour nous reprocher aujourd’hui de ne pas l’avoir forcé à continuer (ben tiens…j’ai payé 6 mois de cours pour rien avant de me rendre compte qu’il n’y allait plus) . Marichéri en père attentif, a peaufiné l’éducation musicale de son gamin en lui faisant écouter des classiques (Anthrax dès le berceau…) et voilà, malgré tous ses efforts, c’est raté.

Enfin bref, L’Ado lui est très content des râles infâmes qu’il arrive à faire pousser à sa guitare. Il a même monté un groupe avec des potes tout aussi talentueux que lui, dont un qui fait du ukulélé (précision importante pour la suite). Au départ, il y a 4 ou 5 ans ça s’appelait les cereals killers, mais ils changent le nom toutes les semaines et L’Ado ne m’informe plus de ses activités depuis longtemps. Il faut dire aussi que je ne demande pas, moins j’entends parler de son groupe, mieux mes tympans se portent. Mais là, manque de chance , il y a eu une Battle of the bands organisée dans une salle de concert locale…il fallait passer des auditions pour avoir le droit de participer, L’Ado et ses potes (the strangling cats assassins? ) se sont inscrits. Youpidoo. La bonne nouvelle, c’est que le lycée dans sa grande mansuétude, a mis à leur disposition une salle de spectacle pour les répétitions. C’est très gentil, j’aime beaucoup ce lycée. Malheureusement, L’Ado est un perfectionniste, il a décidé de s’entraîner aussi en solo, dans sa chambre qui se trouve être chez nous. A portée d’oreilles. C’est un problème. Cela dit, quand il est parti pour son audition, j’étais confiante. Vu les sons de hyène asthmatique qu’il arrive à produire, et en sachant que de son propre aveu, il est le seul du groupe (electrical yoddleling maniacs?) à savoir lire une partition, je ne voyais pas comment ils pouvaient réussir. En plus, L’Ado avec son sens de l’organisation inné (ça, ça lui vient plutôt de sa mère) avait tout prévu: il est parti au lycée à 8 heures, pour remettre sa guitare à un pote, pour repartir à Londres (il avait une journée découverte à l’université, il ne sait pas si ils ont une salle de concert), en faisant un crochet pour déposer son ampli chez un autre copain, pour revenir à la gare le soir, pour prendre le bus jusqu’à chez son premier pote pour récupérer sa guitare, puis un autre train pour aller à l’audition et retrouver son ampli. En toute logique, il aurait dû soit se perdre, soit paumer son matériel. Ben non. Ce fut un échec complet, ils ont été retenus pour Battle of the bands. J’en aurai pleuré. De fierté bien sûr, où sont les boules quies? Et les calmants?

À partir de là, on a eu droit à des séances intenses de répétitions continues. Jours et surtout nuits, L’Ado n’ayant pas du tout les mêmes horaires que les gens normaux. Les répétitions au lycée ne suffisant plus, le groupe (strident horns exterminators?) a décidé de s’entraîner chez les uns et les autres. On a vu partir avec soulagement L’Ado, son ampli sous le bras. Tout à sa joie à l’idée d’un peu de calme, son père lui a proposé de le déposer chez son pote:

-ouais, mais non, coin, c’est pas cool, là, tu vois. Non, mais quoi, pffff, ça craint d’arriver avec son père, là. meuh.

-tu vas marcher en portant ton ampli comme ça pendant trois kilomètres? 

-euh…non mais ouais, coin, tu peux m’amener, c’est cool aussi. Ça te rappellera quand t’étais jeune et tout ça, meuh. Un peu, non mais enfin ouais, tu vois, parce que nous, on fait de la vraie musique, meuh, tu peux pas comprendre, non mais ouais meuh, pas des trucs de vieux comme toi. Coin.

-finalement, vas-y plutôt à pied. Ça fera plus cool et jeune.

On a eu droit à des visites de clones de L’Ado, tous chevelus, boutonneux et avec des instruments divers et bruyants. Les chattes ont été embauchées comme chanteuses. Wizzboy, qui se dévouait pour donner un avis éclairé, en tant que hurleur professionnel, a été éjecté…un pur bonheur auditif. J’en ris encore. Nerveusement. Marichéri voulait monter une opération commando pour exfiltrer la guitare martyre de la chambre de L’Ado. C’est une mission de sauvetage, on ne peut pas rester sans réagir pendant qu’elle crie de douleur. Que fait l’ONU?


Source : hiiiii, c’est beau Google quand même…J’ai trouvé une photo de la soirée! Je ne crois pas que ce soit L’Ado en train de faire le guignol là, il est beaucoup plus chevelu, mais ça a l’air bruyant sympa.

Jeudi dernier, c’était le grand jour, enfin soir, et la Battle of the bands. Des groupes s’affrontent devant un jury, un public en délire comprenant essentiellement eux-même et leurs congénères lycéens, plus deux ou trois parents durs d’oreille inconscients…j’ai bien pensé y aller, juste pour lui coller la honte et venger mes tympans martyrisés depuis des semaines (Hello, my little baby, give mummy a smile!), mais je n’ai pas eu le courage de m’extraire du silence merveilleux et retrouvé de mon salon. En plus, c’était payant. J’ai juste tenté une interview le lendemain pour savoir comment ça s’était passé, en amadouant L’Ado qui boudait, avec de la nourriture:

-non mais coin, mais ça va là, pfff. Quoi? 

-j’ai des cookies au chocolat .

-ouais, cool. Meuh, ben on a pas gagné. Coin.

-triples pépites de chocolat.  

-non mais ouais, ok, tu vois, coin, c’est dégeu, on est passé en avant dernier. Non mais ouais, quoi, le jury, y dormait déjà.

-c’est pas grave, tu réveillerais un mort avec ta guitare. J’ai de la confiture de fraises aussi.

-c’est carrément pas juste, là, coin, je peux tremper les cookies dans la confiture? Ouais? Cool. Non mais tu vois, c’est nul, c’est un groupe de reggae qui a gagné, la honte quoi. 

-il reste du saucisson…

-ouais, non enfin, quoi, nous, on est cool, punk-métal tu vois. Meuh. Il reste du camembert aussi pour la confiture? Non mais, on été super applaudis, coin. C’est nul. Meuh, c’est carrément pas juste. J’ai faim. Quoi?

Voilà, l’aventure musicale de L’Ado s’arrête là. On est soulagé. Cela dit c’est quand même un peu dommage parce que lui et son groupe ( screaming hurricane?) auraient pu révolutionner la scène londonienne. Avec leur punk métal au ukulélé.

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s