Mardi Tourisme : la place des 3 cultures


J’avais promis de varier les destinations (je pensais notamment à Washington), et pourtant je reviens encore à Mexico. Je me suis rendue compte que j’aime bien revisiter mes (vieux) souvenirs, malgré l’état de délabrement des photos, et ça plait à mes enfants! Alors je persiste, mais je vous amène ailleurs la semaine prochaine. On va donc rester à Mexico DF, districto fédéral, c’est à dire la capitale, pour un endroit très particulier: la plaza de las tres culturas, place des trois cultures, dans l’arrondissement de Cuauhtemoc, au nord de la ville. A l’échelle du gigantesque Mexico, c’est assez petit. Mais on trouve, rassemblés sur un périmètre relativement restreint, des ruines précolombiennes, une église construite par les conquistadores et des bâtiments modernes du Mexico d’aujourd’hui. D’habitude, je ne suis pas fan des mélanges, mais j’aime bien la symbolique de cette place.

Les ruines datent du quatorzième siècle. Il y avait là une petite ville, Tlatelolco, construite en 1337 par les aztèques, en périphérie de la grande Teotihuacàn et connue pour son marché. Évidemment, il n’en reste pas grand chose aujourd’hui, et on peut se demander pourquoi de si modestes ruines sont aussi connues: et bien c’est ici précisément que Cuauhtemoc, le dernier empereur aztèque, s’était retranché et qu’il a livré et donc perdu, son ultime bataille face aux espagnols. La place des trois cultures est le dernier bastion de résistance indigène et mes collègues étaient encore fiers 500 ans après, de la bravoure de leurs ancêtres face aux colonisateurs. Cela dit, sans couloir les vexer, ils avaient autant d’ancêtres d’un côté que de l’autre…voire même plus du côté espagnol d’ailleurs. Et même européen, je pense notamment à un petit blondinet gringalet aux yeux bleus, plus pâle que moi et répondant au surprenant prénom d’adolfo…je ne veux pas m’avancer trop, mais je doute que ce pauvre garçon est eu le moindre ancêtre, aztèque ou espagnol, sur la place des trois cultures en 1521. Ni même à Mexico avant 1945, par là… Je m’éloigne du sujet. Revenons aux aztèques. Après une dernière boucherie où plus de 40000 aztèques ont été massacrés, Cuauhtemoc a capitulé à cet endroit même, le 13 août 1521…de suite, cette petite place prend toute son importance dans l’imaginaire national mexicain. On voit encore les restes du templo mayor, la grande pyramide centrale et ceux du palais de Cuauhtemoc.

Comme à leur habitude, les conquistadores se sont empressés de massacrer tous ceux qui bougeaient encore démolir tout sur leur passage et d’utiliser les pierres aztèques pour construire une église, pile sur les ruines. Cela dit, je suis obligée de préciser que les prêtres de Tlatelolco n’hésitaient pas à sacrifier des centaines d’enfants et mêlés de bébés, sur les autels de leurs pyramides. Même les archéologues les plus blasés ont été abasourdis par l’étendue de la chose. Vous voyez le puit, sur la photo à droite au dessus? …Bref, vu comme ça, le site, entre les massacres des conquistadores et les sacrifices humains des aztèques, fait un peu froid dans le dos…On va passer à la suite. L’église de Santiago et le collège de Santa Cruz ont été inaugurés en 1533, les espagnols n’ont pas perdu de temps. Ce collège était le premier établissement d’enseignement supérieur de toute l’Amérique latine …on est en plein dans la deuxième culture de la place.

Et puis, au début des années soixante, le gouvernement mexicain décide d’y faire construire plusieurs bâtiments administratifs ultra modernes, c’est le nouveau Mexico, apaisé, indépendant, où héritages indigène et colonial se mélangent, où une nouvelle culture apparaît…mais bon, cette place à l’histoire assez sanglante, n’avait pas dit son dernier mot. C’est ici aussi que les étudiants mexicains ont manifesté le 2 octobre 1968, et qu’ils ont été chargés par l’armée qui a fait des dizaines de victimes (on m’avait dit entre 60 et 200, ça reste vague)…ce nouveau massacre a beaucoup marqué la scène culturelle mexicaine et de nombreux artistes et intellectuels (notamment Octavio Paz) y ont fait référence, plus ou moins explicitement dans leurs œuvres. Bref, la place des trois cultures, avec toutes ses symboliques différentes, est un incontournable. Sans compter que c’est quand même très joli aussi.

Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mardi Tourisme : la place des 3 cultures

  1. carrie4myself dit :

    Encore merci pour ce dépaysement et cette culture du Mexique que je ne connais absolument pas!
    xx

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s