Bodiam Castle revisité


Pour ce mardi tourisme, j’ai décidé de revisiter Bodiam Castle, une forteresse de 1385 dans le Sussex. J’en avais parlé il y a plusieurs années, mais j’ai fait quelques progrès depuis, je sais mettre plein de photos maintenant, autant en profiter! Bodiam Castle a été construit par Sir Edward Dallyngrigge dans l’idée de résister à une possible invasion des français pendant la guerre de cent ans. C’est sûr en un siècle, il a eu le temps de faire des travaux. Il faut bien s’occuper un peu entre deux batailles.

  

Le petit Edward a donc largement eu le temps de faire creuser un lac artificiel pour y planter son château au milieu. Non seulement c’est défensivement intéressant, mais surtout ça attire toujours les touristes des siècles après. Quel visionnaire cet Edward! Ça ne saute pas forcément au premier coup d’œil du non-médiévaliste de base, mais Bodiam est aussi remarquable par son architecture osée: il n’a pas de donjon. Ce n’est pas un oubli, c’est voulu, les salles d’habitation se répartissent le long des murailles, probablement pour mieux profiter de l’humidité du lac.

 

Il y a toujours foule, pas moyen de prendre une photo tranquille sans voir débouler deux ou trois visiteurs qui viennent tout gâcher! Ça pourrait être grandiose, mais non, il y a deux touristes, dont une en short au milieu…un peu de tenue quand même, qu’en penseraient les Dalyngrigge? Ben rien, puisqu’ils se sont bêtement éteints à attendre les français, qui ne sont jamais venus (au moyen âge en tout cas). Du coup Bodiam Castle est passé à la famille des Lewknorr juste à temps pour la guerre des Roses en 1483. D’où on peut en conclure que pour être propriétaire de Bodiam,  il faut un nom à coucher dehors, avec des doubles consonnes. C’est râpé pour moi, dommage…

 

Cela dit, quand on voit l’intérieur, il y a quand même des travaux à faire. Attention, scoop, je suis sur la photo, là en dessous. Si Bodiam est dans cet état, c’est évidemment la faute des Lewknorr (j’ai dû m’y prendre à deux fois pour vérifier l’orthographe, ils ne pouvaient pas s’appeler Smith, comme tout le monde? ), fervents supporters des Lancaster, qui ont perdu la guerre des Roses. Ça a vivement vexé le gagnant, Richard III, qui lui était de York. Il a un tout petit peu fait un caprice et assiégé le château. Cela dit, ça ne lui a pas réussi, puisque Richard III, c’est le roi qui a fini comme cale de voiture dans un parking (je n’invente rien, j’en ai parlé ici et  aussi). Ça lui apprendra à tout casser. Non mais.   

Les propriétaires successifs de Bodiam Castle avaient vraiment la poisse et l’art de choisir leur camp. Pendant la guerre civile en 1641, le nouveau châtelain, lord Thanet (ah ben tiens, c’est facile comme nom…c’est peut être un pseudo?) est bêtement royaliste. Cromwell l’a très mal pris, et le château aussi qui a été à moitié démantelé par les troupes parlementaires, probablement pour jouer. Cromwell était comme ça, très mutin. Bodiam tombe en ruine et dépérit jusqu’en 1889.

 
Le château est racheté par lord Cubbitt (ahah, je savais bien qu’il y avait un truc avec les doubles consonnes). Ce brave monsieur retape tout ça et un de ses descendants fait don de Bodiam au National Trust en 1925. N’importe quel manant peut venir admirer les fortifications maintenant, même des français, et toc, bien fait pour lord Dallyngrigge!  

Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Bodiam Castle revisité

  1. Joëlle dit :

    ⭐️⭐️⭐️ pour cette visite guidée!

    J'aime

  2. Sarah Leveaux Martin dit :

    Quel beau château!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s