Aire sur la Lys


Je reste encore dans le plus ou moins local pour ce mardi tourisme, qui décidément commence à devenir une rubrique récurrente. Je vous amène à Aire sur la Lys, toujours dans le Pas de Calais, et même pratiquement en plein milieu du département. C’est une petite ville sympathique, tout à fait anodine et calme au premier abord, jusqu’à ce qu’on arrive vers sa grand place. Et là on se dit que Aire sur la Lys a du être bien plus important et animée au moyen âge. On a raison!

Alors déjà, la Lys est une rivière, pas une fleur et on prononce « lysse », ce qui ravit une sudiste comme moi, enfin un nom local que j’arrive à dire sans me tromper! Aire sur la Lys était une place forte qui a participé intensément aux guerres incessantes que les français, les flamands, les espagnols et les hollandais ont multiplié dans le coin du haut moyen âge jusqu’en 1713, où la ville est définitivement devenue française, c’est dire si on s’est bien amusé pendant des siècles! Manque de chance, en perdant de son importance stratégique, elle pert aussi son attrait économique. Heureusement, on a eu le temps d’y essaimer tout un tas de monuments historiques avant cette date, et c’est charmant.

On commence par la grand place et le Baillage, qui abrite aujourd’hui le syndicat d’initiative, où on est très bien accueilli par une dame charmante qui n’a pas hésité à nous expliquer comment il a été construit, et qui nous a même ouvert l’étage pour qu’on visite. Le baillage a été bâti en 1600, grâce à un impôt sur la bière, et servait au corps de garde de la ville avant de devenir le tribunal. Il est absolument magnifique.

À l’intérieur, on peut admirer l’escalier, avec sa rampe sculptée dans un seul arbre, et les cheminées. Sans compter les coffres, je ne comprends pas pourquoi Marichéri a de suite dit qu’on ne pouvait pas les amener, je n’avais encore rien demandé…Sinon, comme je suis curieuse, j’ai demandé à la dame de l’accueil, décidément très gentille, pourquoi il y a inscrit 1595 sur une des cheminées: et bien, c’est la date ou a été décidée la construction. Et donc, c’était fait en 1600, de la à dire que la population locale consommait vraiment de beaucoup de bières…

On ressort sur la grand place et on se retrouve devant L’hôtel de ville et la bibliothèque. Il y a aussi parfois une friterie ambulante…il se trouve que quand on a décidé de quitter l’Angleterre et qu’on a commencé à explorer la région, on s’est un jour retrouvé là par hasard vers midi (vraiment, on a passé notre temps à nous perdre et à errer lamentablement en essayant de trouver toutes les agences immobilières du department) . On a eu l’idée de faire local, pour le plus grand plaisir des enfants : vous allez voir, on est au pays des frites. Cris de joie. On a pris une petite barquette pour chacun. Erreur grave. On s’est retrouvé avec un quintal de frites par personne, même GeekAdo qui a fini avec les restes de tout le monde sur les genoux, n’a pas réussi à en venir à bout et on a embaumé la friture pendant tout le reste du trajet. On garde donc un souvenir odorant de Aire sur la Lys, qui explique pourquoi on n’y était pas encore revenu pour visiter. Cela dit, les frites étaient bonnes.

On continue avec le Beffroi derrière la mairie qui date du début du dix huitième et fait 58 mètres de haut et les petites rues charmantes.

La Chapelle Saint Jacques est juste à côté, et elle est plutôt imposante. Elle date de 1682, et pas d’impôt cette fois, elle a été construite grâce à des dons! Deux rues plus loin, on tombe sur encore plus grandiose, avec la collégiale Saint Pierre qui remonte à 1059 mais les bâtiments ont été maintes fois remaniés, détruits et reconstruits, notamment entre 1569 et 1624. La collégiale est immense (105 mètres de long) vu la taille actuelle de la ville. Au temps de sa splendeur, avant que Aire sur la Lys ne devienne définitivement française, elle était considéré comme une des églises les plus grandes et délicates des pays bas (qui descendaient vraiment très bas du coup…).

Bref, Aire sur la Lys est une petite ville charmante, et on est bien décidé à l’explorer plus en détail dès qu’il fera beau et que les travaux de la Collégiale seront achevés. Il y a vraiment des tas de choses à voir dans le Pas de Calais, on n’a pas fini d’explorer.

Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Aire sur la Lys

  1. Je crois qu’on a la chance de vivre dans un pays où pour peu qu’on regarde un peu autour de soi, on trouver mille et un lieux charmants à visiter ou pour se balader !
    Tu nous le prouves une nouvelle fois.

    J'aime

  2. Anonyme dit :

    Merci de nous faire découvrir , c’est vraiment très très beau et donne envie de visiter . Je note sur mes tablettes. Connaissez vous Arras , ville splendide aussi ? J’imagine que oui , grands visiteurs que vous êtes .

    J'aime

  3. Sév dit :

    Nous y étions passés pour le WE de l’Ascension 2019 (Kraken Boy avait une compétition à Aire-sur-la-Lys). Il faisait un temps superbe et avions pris le temps d’un peu visiter la ville (quand on n’était pas enfermés dans l’immense salle des sports !), on a beaucoup apprécié l’endroit 🙂
    Et ce n’est pas un cliché, que de briquettes rouges et de baraques à frites !! 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s