Friday Feelings #224


Pas facile de taper les états d’esprit de Zenopia et Postman avec un chaton qui veut absolument participer…bref, si il y a encore plus de fautes et de typos que d’habitude, ne vous étonnez pas, Marcel est persuadé qu’il doit sauter sur le clavier dès que je bouge un doigt.

Fatigue: Non! Ahaha, c’est rare alors j’apprécie. Wizzboy grandit, il commence à comprendre qu’on n’est pas obligé de se lever à 6 heures tous les matins …

Humeur: ronronnante, forcément.

Condition physique: bon là, j’avoue, j’ai mal partout. Mais je progresse à vue d’œil dans cet escalier.

Estomac: comme dit PrincesseChipie, c’est sympa d’aller au marché, avec tout ce qu’on goûte, on a mangé pour la journée.

Esprit: entre les poussières de la ponceuse et l’odeur de la cire d’antiquaire, il est de plus en plus vaporeux. Je vais finir par voir des chatons roses tiens…(on n’en est pas encore aux éléphants).

Boulot: je disais donc que j’avance sur le deuxième escalier. Mais on sent que les précédents propriétaires s’étaient donné à fond. Visiblement, leurs immondes demi cercle de moquette sur chaque marche tenaient mal, ils les ont recollés. Plusieurs fois. Avec tout ce qui leur tombait sous la main, de la glue, du goudron, des déchets radioactifs…rhaaa.

Culture: je continue à en apprendre plus sur la vie de notre nouveau village pendant la première guerre mondiale. Je fais des recherches, je contacte des gens officiellement en plus, enfin, municipalement, en Angleterre… Et voilà que j’ai été invitée à me joindre à une association britannique connue qui perpétue le souvenir des anciens combattants. C’est très gentil de leur part, ils sont d’ailleurs charmants dans tous leurs messages. Ils ont plein d’infos historiques captivantes, des choses qui intéressent de très près mon village. Mais je sais aussi que c’est un repère de brexiters (même si tous ne le sont pas). Ça me pose problème. Beaucoup. Ils me trouvent très sympathique depuis mon village en France, mais si j’étais restée en Angleterre, ils ne m’inviteraient pas à les rejoindre. Au contraire, ils seraient les premiers à vouloir me foutre dehors.

Avis perso: les concombres, c’est pas des gens comme nous.

Message perso: bon anniversaire!

Loulous: L’Ado a trop chaud. Il bosse 40 h par semaine. Il est crevé. Il n’a même pas le temps (ni l’argent) pour se balader au 4 coins de l’Espagne le week-end…bref, son été à Madrid est moins fun que ce qu’il croyait. Ben oui, un job d’été, c’est pas des vacances. GeekAdo m’aide pour l’escalier, sans se moquer parce que lui atteint sans effort la poutre là haut, celle que je n’arrive pas à toucher même en sautant comme une mite saoule depuis une demi heure. MangaGirl hiberne. En plein été, je ne vois que ça. Elle émerge péniblement à midi, alertée par les hurlements de Wizzboy. Elle continue sa nuit dans son assiette, la mèche grasse dans son verre et s’exprime par grognements…j’ai l’impression de revoir L’Ado. Cela dit, il suffit de le lui faire remarquer pour que la gamine se redresse d’un coup, outrée qu’on ose la comparer à son frère. Ça me fait bien rire. Les ados sont des sources inépuisables d’amusement. PrincesseChipie fabrique maintenant des cartes de joyeux départ en vacances…il faudrait peut être que je contacte hallmark et les boites comme ça, je suis sûre qu’ils n’y avaient pas pensé. Wizzboy continue à s’éclater avec Marcel. Il partage même son croissant avec le chaton! Tous les deux trouvent profondément injuste que Marcel n’ait pas encore le droit d’aller jouer au foot dehors. Wizzboy ne voit pas pourquoi, alors que PrincesseChipie y va et elle est trop nulle avec un ballon.

Divers: le hareng fumé, arme politique. Il fallait y penser. Ou pas. Bref, le débat s’élève en Brexitland: on en est à brandir des poissons crevés en plein meeting, pour débiter des insanités en plus. Pauvres bêtes (je parle des harengs, pas des brexiters).

Amitié: ça fait du bien de reprendre nos conversation Skype!

Love: ce n’est pas qu’il compte mais bon, encore deux semaines avant les vacances.

Penser à: passer à la bibliothèque avant qu’elle ferme pour les vacances.

Course: faites. J’ai failli prendre du hareng chez le poissonnier, par solidarité avec la pauvre bête qui a été humiliée en public par Boris Johnson, mais je me suis rappelé à temps que je ne suis pas fan (du hareng. De Boris Johnson non plus d’ailleurs).

Sortie: à la jardinerie (c’est fou, on a une vie trépidante), et selon la météo après.

Pic: on va avoir des noisettes!

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Friday Feelings #224

  1. Axelle Duda-Gérard (Ax-L) dit :

    Ah oui, les ados c’est une source inépuisable d’études 😉 !
    Ronronne bien 🙂

    J'aime

  2. Top les futures noisettes !
    Et trop mignon WizzBoy qui partage avec Marcel et ne comprend pas qu’il ne puisse pas jouer dehors avec lui (méfies-toi que WizzBoy ne se prenne pas d’idée de jouer au foot à l’intérieur pour partager avec Marcel… !)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s