Projet 52: route


Je n’ai aucun scrupule à faire travailler L’Ado pour illustrer le thème choisi par Ma‘. Il faut bien qu’il justifie un peu les sommes démentielles qu’il engloutit pendant son année de vacances eramus. Non, je ne suis pas jalouse du tout. Du tout…sérieusement, je l’encourage vivement à en profiter à fond. Et si il lui prend l’idée d’aller s’installer plus tard en Italie ou en Espagne, je ne suis pas contre non plus. Je suis prête à me sacrifier pour aller lui rendre visite. En attendant, il s’est baladé à Grenade, où les routes pavées valent largement celles de Carmelide (qui ne le sont pas, c’est bien connu).

Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Projet 52: route

  1. les Caphys dit :

    j’aime cet humour ! Et pas de doute, il faut faire payer les riches Erasmus !

    J'aime

  2. casa06 dit :

    J’aime bien la photo, l’Ado a bien travaillé et il a bien de la chance!!
    bon dimanche

    J'aime

  3. Anna dit :

    Mais la Carmelide c’ est moins loins que Tintagel quand même…

    J'aime

  4. greeneyes72 dit :

    Belle route pour cette belle expérience qu’est Erasmus ! Que les jeunes en profitent car cela risque de ne pas durer avec l’Europe qui s’effrite ! Belle semaine !

    J'aime

  5. Claire dit :

    Grenade, une de mes villes préférée!

    J'aime

  6. Photonanie dit :

    Belle route, merci l’ado 😉
    Ma fille aussi a été à Grenade en Erasmus. Une très chouette expérience et l’occasion pour nous d’aller la voir et découvrir la ville à travers ses yeux.
    Quant à faire payer les riches les Caphys, c’est plutôt les parents qui paient dans ce cas :-/

    J'aime

  7. J’avoue que si un des enfants s’avise de passer quelques mois à l’étranger, il devra se coltiner sa mère au moins un (grand) week-end ! (mais pareil s’il va faire ses études dans une ville un peu « lointaine » ! )

    J'aime

  8. Sév dit :

    Très chouette, mais sans les talons bien sûr ! Ça me fait penser aux ruelles pentues (les calades, je crois) à Sainte-Enimie. En chaussures plates, mais dans le sens de la descente, je me tenais aux murs des maisons tellement je n’ai pas d’équilibre. Inutile de te dire que les enfants et l’homme ont bien rigolé… 😀
    Bises et belle journée !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Il y a une ruelle pavée très abrupte à Saint Emilion qui vaut la peine aussi. Elle est encore pire en descendant, l’usure des pavés l’a rendue glissante

      J'aime

Répondre à pomdepin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s