Thursday Thunder: Hands off our knickers!


C’est fou comme les petites culottes font parler d’elles en ce moment. Enfin non, c’est fou comme de sombres pervers s’intéressent à des petites culottes qui ne sont pas les leurs, au lieu de fermer leur gueule de sexistes dégénérés en ce moment. Entre les abrutis finis qui ont acquitté un violeur en Irlande parce que la victime mineure, portait un string en dentelles et les vitrines de Noël sexistes en Angleterre, l’obsession de certains pour des sous-vêtements qui ne sont pas à eux, se porte très bien. Les droits des femmes par contre, beaucoup moins.

Source

C’est une avocate qui a eu la brillante idée en Irlande de défendre son client en expliquant que la victime était forcément consentante puisqu’elle portait un string en dentelles. C’est sûr que le matin, on choisit exprès une petite culotte pour se faire agresser. C’est abject évidemment, mais cette avocate n’a fait que son boulot. Si elle a osé cette ignominie, c’est qu’elle savait que ça marcherait. Ce sont les membres du jury qui ont gobé ça qui me révoltent. Qu’est-ce qui peut bien se passer dans le cerveau de tous ces connards? Et ils font quoi dans la vie? Ça leur arrive souvent d’agresser des gens à cause de leurs tenues, puisque visiblement, ils trouvent ça justifié? Ils n’ont pas peur de se prendre un coup de pelle dans la gueule parce qu’ils l’auront bien cherché à porter un t-shirt ou des chaussettes? Tiens, c’est comme tous ces dangereux incitateurs au meurtre qui mettent des pulls rouges, la couleur du sang, ils appellent clairement à ce qu’on les poignarde. Petits pervers suicidaires. C’est évident, un crime ne peut être que la faute de la victime, à condition que ce soit une femme bien sûr. On est toutes fourbes comme ça, à obliger d’innocents criminels à nous agresser. En Angleterre, on rigole aussi. Marks et Spencer à Nottingham, a dévoilé ses vitrines de Noël, c’est choupinou. Il se propose d’aider les clients à choisir leurs tenues de réveillon, si c’est pas gentil. Comment le type qui veut impressionner à Noël doit s’habiller selon M&S? En costume trois pièces. Comment la femme qui veut impressionner à Noël doit s’habiller selon M&S ? En petite culotte. Ahah. Un instant: je vais hurler au fond du jardin pour me calmer et je reviens. De là à dire que M&S conseille aux femmes de se faire violer pour fêter Noël…je vais vomir.

Source

On est en 2018. Il y a eu metoo. Et rien ne bouge. Une victime est toujours jugée à la place du violeur, à cause de ce qu’elle portait sous ses vêtements (d’ailleurs, c’est quoi la logique? Le jury a pensé que si elle avait eu une autre sorte de petite culotte, le violeur se serait arrêté? « désolé, je croyais que vous portiez un string sous votre jeans, mais non du coup, vous ne voulez vraiment pas être violée et je vais agresser quelqu’un d’autre »). Le sexisme ordinaire s’étale toujours, impudique, triomphant, écrasant. Et personne ne moufte. Après tout, ça ne concerne que la moitié de la population, plus les pères, les frères, les maris, les amis, les collègues…personne quoi. Une marche contre le sexisme et les violences faites aux femmes ce samedi? Non, mais on ne va pas relayer ça sur les RS qui préfèrent s’enflammer pour n’importe quoi d’autre. Les médias ne vont quand même pas en parler des jours à l’avance, c’est pas comme si on parlait de vie ou de mort, c’est pas comme si une femme mourrait victime de violence conjugale tous les trois jours en France, c’est pas si important que ça…Et puis imaginez que les gens apprennent qu’il y a une marche et décident de participer…C’est désespérant. Et même si il y a des milliers et milliers de manifestants, vous croyez que ça fera la une des journaux? Alors qu’ils peuvent titrer sur une poignée d’excités ou les résultats du foot? Tout va bien.

La couleur, la forme et la matière de ma petite culotte ne regarde que moi, ce n’est ni une incitation au crime ni un « must have », c’est juste un sous vêtement. Vous trouvez ça normal que les strings intéressent quelqu’un d’autre que celles qui les portent? Que tous ces cons sexistes s’occupent de leurs fringues et rangent leur clichés pourris aux oubliettes. Parce que leurs réflexions, leurs façons de penser sont vraiment des excuses, des justifications, voire des appels à la violence. Pas contre eux non, malheureusement. Contre les femmes.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Thursday Thunder: Hands off our knickers!

  1. olivialebeon dit :

    A vomir, tout simplement….

    J'aime

  2. Cécile C dit :

    Bravo, c’est bien dit

    J'aime

  3. Suzanne dit :

    Première chose qui m’est passée par la tête (outre l’indignation) à la lecture de ce procès irlandais « mais elle le portait autour du cou, son string, pour que son agresseur sache qu’elle voulait être violée? »
    Et si elle avait décidé de ne pas porter de sous-vêtements du tout ?
    C’est lassant, cette impression tenace que rien ne bouge ou n’évolue et qu’on crie dans le vide.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Il y a eu une réaction très forte de la société civile en Irlande, et même au parlement. Ça fera peut être avancé les choses, comme ça a été le cas pour l’avortement.

      J'aime

  4. carrie4myself dit :

    Je ferais un proces a ceux qui fabriquent des strings…… et a tout ceux qui osent en acheter…
    Of course…
    😦

    Aimé par 1 personne

  5. Claire dit :

    Argh…
    Et la devanture du M&S est quand même édifiante…

    J'aime

  6. chenillenvol dit :

    Je n’avais pas pensé à un parallèle avec un vêtement rouge pour inciter les potentiels meurtriers.
    Par contre, comme je l’ai dit dans mon article hier, comment l’agresseur pouvait savoir qu’elle portait un string AVANT de la déshabiller ??? Mais ça, les jurés ne se sont pas posés la question.
    Je comprends tout à fait ta frustration (colère?) de la situation. Les médias ne parlent pas de la marche. E

    J'aime

  7. chenillenvol dit :

    (suite) Et je le suis tout autant car celle à laquelle je voulais aller a été annulée (les organisatrices avaient peur que les débordements des gilets jaunes retombent sur nous).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s