Queue jumping


Dans l’indifference totale, alors que pourtant ça pourrait être didactique de voir à quoi ressemble vraiment la vie sous un gouvernement populiste, les européens en UK ont été une nouvelle fois traînés dans la boue par Zaza, la dinde amidonnée du brexit. C’est à dire qu’une chef de gouvernement jette en pâture à la vindicte populaire une minorité en raison de ses origines, comme ça tranquillement, et que personne ne s’en soucie ici. Parce que le populisme, c’est ça. Désigner un bouc émissaire responsable de tous les maux, en dépit de la réalité des choses, sans aucune espèce de logique…et le bon peuple de tomber dans le panneau avec enthousiasme. C’est tellement plus facile de suivre un slogan simpliste qui renvoie la faute, toutes les fautes sur l’autre, plutôt que de réfléchir un peu ou de se remettre en question. Ça ne vous rappelle rien? Il y a des précédents historiques…

Zaza, la sangsue desséchée du brexit est agrippée de toutes ses forces au pouvoir. Elle a réussi le tour de force de réconcilier brexiters et remainers. Pour la première fois depuis plus de deux ans, ils sont unanimes: personne ne veut de son accord sur le brexit. Sa coalition a volé en éclat tout comme son gouvernement, elle n’a plus de majorité, les complots pour la renverser s’affichent ouvertement en public, le parlement gronde (enfin…). La pauvre femme est assaillie de toutes parts. Alors, en bonne petite fasciste populiste, elle a dégainé la carte du méchant migrant. Parce que pour elle et sa clique, les citoyens européens installés en UK légalement sont des « migrants », avec toutes les connotations négatives que cela a, encore plus en Angleterre qu’en France. Il ne faudrait quand même pas les confondre avec les britanniques en Europe, (dont elle se fout aussi puisqu’ils ne votent pas et qu’elle a abandonnés à leur sort), qui sont eux évidemment, des expats. Ben voyons. Zaza est ravie de proclamer la fin de la liberté de circulation, en oubliant que ça marche dans les deux sens. Les cretins lyophilisés des neurones qui applaudissent, ne se rendent pas compte que ça risque un chouïa de compliquer leurs prochaines beuveries vacances à Ibiza.

Mais surtout, Zaza a annoncé dans un élan pratiquement orgasmique, que ça y est les ignobles migrants européens ne pourront plus « jump the queue »de l’immigration. Ça n’a peut-être l’air de rien en France, une accusation gratuite et infondée de resquiller dans la queue, mais pas dans le monde Anglo Saxon. C’est extrêmement grave, surtout dans la bouche d’une première ministre. C’est comparé les européens à des immigrés illégaux. C’est employé sciemment une réthorique martelée par l’extrême droite pour stigmatiser tous les gens venus d’ailleurs, qui sont forcément fourbes et malhonnêtes. C’est dire que les européens sont au mieux des tricheurs au pire des criminels, simplement parce qu’ils sont européens, et qu’il est urgent de les renvoyer. C’est oublier aussi que les britanniques en Europe peuvent être réduits à la même chose puisque tous ont simplement exercé leur droit de vivre en Europe. Encore une fois, la libre circulation, ça marche dans les deux sens. Les européens ne sont passés devant personne, pas plus que les britanniques en Europe. Ça ne fait aucun sens, c’est injurieux et très dangereux.

Mais Zaza est prête à tout, y compris le pire, pour faire diversion parce que le bon peuple commence à se rendre compte que le nirvâna promis n’est pas au rendez-vous, entre les entreprises qui déménagent en Europe, l’inflation, le système de santé qui implose (parce que, vous allez rire, ces resquilleurs d’européens qui fraudent pour rentrer illégalement en UK arrivent en même temps à en partir à un tel rythme que les médecins et infirmières locales ne sont pas assez nombreux pour les remplacer, c’est ballot quand même). Le gouvernement annonce qu’il faut faire des stocks de nourriture et de médicaments, qu’on va devoir appeler l’armée pour maintenir un minimum de sécurité…ça fait rêver, le paradis des populistes. Qui aurait pu croire que ça ne marcherait pas de promettre tout et n’importe quoi à coup de slogans réducteurs, de recettes miracles totalement déconnectée de la réalité et d’inepties économiques essayant de faire passer les mensonges les plus grossiers pour du bon sens populaire? Ben voilà que ça rate…il est donc urgent de détourner l’attention et d’orienter la vindicte populaire. Après tout, ça a déjà bien marché, pourquoi ne pas continuer? Ça va mal? Ahah, c’est forcément la faute des étrangers, et plus précisément des sales migrants européens resquilleurs.

C’est pas comme si les attaques racistes n’avaient pas augmenté de 123 % depuis 2013, comme si des européens n’étaient pas tous les jours, menacés verbalement ou physiquement, n’étaient pas déjà discriminés à l’embauche. Allez hop, en chef de gouvernement responsable, Zaza jette de l’huile sur le feu, en insultant allègrement 3,6 millions de personnes. Welcome to brexitland.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Queue jumping

  1. Emma June dit :

    Je suis, comme à chaque fois que tu nous tiens informés des news de Brexitland, complétement sur le c**. Le monde part dans un WTF total, c’est effrayant, vraiment effrayant…:-(

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Je sais que ça n’a pas l’air grave vu de France ou d’ailleurs, mais c’est extrêmement raciste en UK. Une députée a même déposé une Motion au parlement pour forcer Zaza à s’excuser. Ça n’a évidemment aucune chance d’aboutir, mais il y a eu enfin des réactions. Certains britanniques commencent à prendre conscience de la manière dont les européens sont traités.

      J'aime

  2. nannie06 dit :

    Quelles auraient été les réactions en UK si c’était, par exemple, Merkel ou Macron qui avaient dit ça ? J’imagine très bien la une des tabloïds !

    J'aime

  3. Tant que les gens ne verront pas plus loin que le bout de leur nez, tant que les gens n’accepteront pas massivement de se remettre en question, tant que d’autres exploiteront une certaine naïveté passive chez ces mêmes gens, alors le populisme aura de beaux jours devant lui quelle qu’en soit l’origine 😦

    J'aime

  4. carrie4myself dit :

    Where is Farage? And Boris J.?…..
    😦

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s