La phrase de la semaine #13


J’ai ramené pleins de citations de Londres, j’ai vraiment hésité. Le convive à la table à côté au restaurant qui parlait de lignes parallèles en faisant le signe d’angle droit à failli avoir l’honneur de la phrase de la semaine, mais j’ai préféré quelqu’un de plus sympathique. Dans le tube, le métro londonien aux heures de pointe dans les gares importantes, il y a un annonceur sur le quai, avec son petit micro. Ces braves gens sont là pour aider bien sûr, mais aussi pour détendre l’atmosphère. J’ai beaucoup aimé celui qui nous a dit:

Bon, évidemment, il l’a dit en anglais: look up from your phones and talk to real people, use your words. Il avait commencé par dire à la foule compacte d’avancer dans les rames pour faire de la place aux gens qui voulaient y monter. Et si ça ne suffit pas, il a donc conseillé à ceux qui voulaient entrer dans les wagons de demander aux autres de se pousser en levant le nez de leur téléphone et en leur adressant carrément la parole. À Londres, dans le métro. C’est révolutionnaire, parler comme ça aux inconnus avec qui on voyage. C’est limite rebelle. L’annonceur était très content de lui en tout cas, ça s’entendait au ton amusé de sa voix. Il l’a replacé probablement toutes les trois minutes à chaque nouveau train, mais c’est pas grave, ça m’a plu. Comme quoi, il en faut peu pour égayer le métro aux heures de pointes.

Bon cela dit, je n’ai pas parlé aux vrais gens dans la rame avec des mots. Parce que, même si la moitié de Londres vient d’ailleurs, avec un accent étranger, ce n’est pas être convivial. C’est prendre le risque de se faire insulter ou frapper. Mais bon, j’ai quand même apprécié l’effort.

Cet article, publié dans société, Uncategorized, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour La phrase de la semaine #13

  1. J’essaie d’imaginer la même chose à Paris… mais je n’y arrive pas !

    J'aime

  2. carrie4myself dit :

    Ca ferait du bien aux gens de lever leur nez de leur telephone: dans la rue (en conduisant et/ou marchant), au travail, au moment des repas, a la maison….
    Good sentence!
    xx

    J'aime

  3. Cecile dit :

    Je me rappelle d’un conducteur sur la ligne 1 du métro parisien, qui un soir où le trajet était particulièrement long (à chaque station, nous restions environ 4 minutes à l’arrêt) nous a lu une recette de cuisine, je crois que c’était la recette de la blanquette de veau, à chaque station il reprenait la recette où il l’avait laissée … Les Français étaient écroulés de rire, les étrangers ne comprenaient alors on a pris sur nous de leur traduire en anglais, ils étaient incrédules, mais quel excellent souvenir !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s