La Mariah Carey du Lot et Garonne


Contrairement à ce que pourrait laisser croire le titre, je n’ai pas soudainement perdu la tête. Il y a longtemps que c’est fait, ça! Non, ça vient d’une discussion avec ma maman, qui faisait une blague sur une chanteuse, probablement originaire du Lot et Garonne si je me souviens bien de ce qu’elle m’a dit. Cette fille a eu le temps de devenir suffisamment célèbre en France pour que ma mère en entende parler (alors que soyons clairs, elle est plus captivée par la généalogie des mérovingiens que par les évolutions de la variété française), mais aussi de sombrer sinon dans l’oubli total, au moins dans la ringardise sans que je soupçonne son existence. Visiblement, elle est passée dans ce qu’on appelle la culture populaire et je n’en avais jamais entendu parler…bref, l’évocation de cette pauvre chanteuse dont j’ai déjà oublié le nom m’a rappelé encore une fois à quel point je suis larguée sur les modes et nouvelles coutumes françaises.

Source

Évidemment, ça peut paraître excessif de ne rien, mais alors absolument rien connaître de la culture populaire française des 20 derniers années (à part Kaamelott, qu’on a découvert par hasard sur internet en faisant des recherches sur Camulodonum, c’est dire…). Mais quand on est parti, c’était en Irlande, pays moderne et développé aujourd’hui certes, moins il y a 22 ans. Pour aller en France, on devait prendre l’avion et soit payer un rein (et un deuxième pour le retour, ce qui est quand même gênant) en passant par Air France ou Aer Lingus, soit risquer encore plus sa vie en inaugurant les vols Ryanair qui débutait et n’avait pas encore eu le temps de recruter des pilotes (visiblement, ils faisaient avec des conducteurs de tracteur, incapables de se crasher d’atterrir ailleurs que dans un champs à côté de la piste. C’est du vécu). Le ferry mettait plus de 24 h (et j’ai le mal de mer) ou il fallait en prendre deux et traverser toute la Grande Bretagne au milieu. Bref, on n’allait pas souvent en France. Au départ, on n’avait pas non plus le téléphone et même quand on l’a eu, internet était rudimentaire (que ceux qui se souviennent du cri mélodieux du modem lèvent la main…et que ceux qui ne comprennent pas arrêtent de faire les malins). Tout ça pour dire qu’on n’avait pas franchement de news fraîches de la France. Les rares films français qui arrivaient à percer sur le marché Anglo Saxon mettaient bien 6 mois pour apparaître dans les salles dublinoises. Je ne parle pas des livres, des émissions télé, des variétés…bref de tout ce qui, qu’on s’y intéresse ou non, faisait partie du paysage en France. On a tellement pris l’habitude de faire sans, on a continué comme ça même en Angleterre et avec la wifi.

Ça n’a l’air de rien mais toutes ces petites choses dont certaines ont laissé des traces dans le langage courant font partie de la société française. Et on ne les connaît pas. Les blagues entendues sur un animateur incontournable? On ne sait pas de qui vous parlez, et encore moins pourquoi c’est drôle. Les références à des débats de société, des polémiques qui ont secoué le pays pendant des mois? Ça ne nous dit strictement rien. Les citations d’un roman incontournable, les références à un essai révolutionnaire ou même les répliques d’un film culte? Aucune idée. Même l’évolution du vocabulaire nous laisse pantois. Kiffer par exemple me plonge dans des abîmes de perplexité…ces nouveaux mots ont déjà eu le temps de devenir démodés sans que je ne les ai entendus et encore moins compris. Comme la Mariah Carey du Lot et Garonne. Ce n’est évidemment pas vital de savoir qui est cette pauvre fille ou d’employer kiffer, ou de connaître les nouveaux comiques qui sont en fait dépassés depuis 15 ans et nouveaux juste pour nous. Mais ça nous montre à quel point on a été déconnecté de la vie courante française pendant plus de 20 ans. Quand on arrive dans un nouveau pays, c’est normal mais là, on a juste un trou de deux décennies. D’un côté, ça nous permet de garder notre mentalité d’expatriés, il faut tout découvrir ou redécouvrir, de l’autre, c’est assez frustrant de se sentir autant perdu, surtout quand nos interlocuteurs ne comprennent pas pourquoi on ne rit pas avec eux.

Bon cela dit, j’ai très bien vécu jusqu’à présent sans savoir qui était la Mariah Carey du Lot et Garonne, je devrais pouvoir continuer comme ça. Soyons honnête, je n’ai pas vraiment envie de savoir qui c’est ni ce qu’elle a bien pu chanter. J’insiste, je m’en passe très, très bien.

Cet article, publié dans société, vie de famille, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour La Mariah Carey du Lot et Garonne

  1. dhelicat57 dit :

    Nous aussi je te rassure… je ne sais pas qui elle est ni ce quelle chante ou a chanté!

    J'aime

  2. flo13 dit :

    Bonjour, je peux comprendre le décalage avec la culture française quand on est partis depuis longtemps! Je vois très bien qui est cette chanteuse et perso j’aime bien!

    J'aime

  3. Aucune idée de qui ça peut être (et flemme de faire une recherche sur internet) mais ça ne veut pas dire que je ne connais pas..
    De toutes façons, déjà en vivant dans le pays, on a du mal à suivre alors en en étant géographiquement éloigné…

    J'aime

  4. Je donne ma langue au chat…Pour le décalage, nous ne sommes pas expats mais sans télé alors je perçois ton ressenti 🤓

    J'aime

  5. zenopia dit :

    une idée musicale pour les EEV ? 😉

    J'aime

  6. carrie4myself dit :

    Je ne vois pas qui sait cette chanteuse et je m’en fiche royalement d’autant plus que je suis plus musique anglo-saxonne que française:-D
    Par contre en Gb j’écoutais la radio française en grandes ondes afin justement d’etre tenue un peu au courant de ce qui se passait dans mon pays. Les visages et les 3/4 des chanteurs, actu cine, journalistes ne me disent rien mais au moins je savais un peu plus sur la politique et sur certains livres et lors de cadeaux e livres je regardais sur les sites français.
    Malgre ca, je suis parfois paumee comme lors d’un cours a domicile ou le gamin avait une chanson a apprendre, qui a ete numero 1 pendant des mois et… jamais entendu parle car j’étais expat.

    J'aime

  7. Frédérique dit :

    Je ne vois pas du tout qui peut être la Maria Carrey du lot , et bon ….. Je m’en fiche un peu beaucoup quand même . En étant en France , avec la tele , je ne sais même pas quels sont les chanteurs du moment , en même temps leur popularité ne dure qu’un été alors pourquoi se fatiguer ? Pseudo vedettes interchangeables , et puis je ne me trémousse plus trop souvent dans les bals 😄😄

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s