Thursday Thunder: just don’t talk to me


Je l’ai déjà dit, j’ai du mal avec ceux qui veulent absolument que tout le monde rentre dans des cases bien définies et hermétiques. J’ai 5 enfants, ils vont dans le privé, mon mari est banquier à la City et je porte des serres têtes. Mais le prochain qui assume que je partage forcément sa vision moisie des choses et des gens à cause de ça, risque d’avoir une leçon gratuite en insultes bilingues. Ça va saigner.

Source

Sombre raciste confit dans ta bien pensance, dégage de mon chemin. Figure-toi que j’ai été pendant 21 ans l’immigrée que tu conspues, confit dans ton nationalisme fasciste pudiquement voilé derrière une soi disant charité bien ordonnée. Que j’ai subi les insultes, les sous-entendus et la mesquinerie xenophobe de tes semblables. Que mes enfants nés en Angleterre ont entendu « fuck back where you come from ». Que je sais ce que c’est que d’être rejetée à cause de ses origines, de ne pas été vue comme une personne, un égal mais comme un problème, un citoyen de seconde catégorie parce que je ne suis pas née au bon endroit. Alors garde tes « blagues » immondes pour toi, merci. Sinon, je ne réponds de rien…

Et figure-toi, ô connard raciste caché derrière ta bonne conscience mal placée que j’ai été une immigrée volontaire, j’ai fais partie de ces êtres immondes qui vont ailleurs pour le plaisir. Tu as l’intention de me faire fusiller? Vu que tu veux laisser se noyer ceux qui osent fuir la guerre. Vu que tu veux achever ceux qui tentent seulement de sauver la vie de leurs enfants. Surtout qu’ils aillent crever ailleurs, loin de chez toi. Figure-toi qu’on ne devient pas réfugié par plaisir ou pour te narguer. Figure-toi que tu ferais pareil à leur place. Et que j’espère que quelqu’un te tendrait la main si tu en as besoin, parce que non, je ne suis pas dans les mêmes cases que toi, alors passe ton chemin et épargne moi tes tentatives de connivence à gerber.

Voilà, c’était une colère brève, mais du fond du cœur. Le prochain qui ose présumer que je partage ses idées immondes parce qu’on a le même sac, la même voiture ou je ne sais quoi, je vais lui montrer que moi aussi, je peux être très intolérante.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Thursday Thunder: just don’t talk to me

  1. Cécile C dit :

    Bonsoir …
    Quand tu dis que tu portes des serre-tête, tu veux dire en velours ? Nan paske sinon ça compte pas !!! 🙂
    Si seulement il existait un vaccin contre la connerie

    J'aime

  2. Frédérique dit :

    Ah au moins c’est dit , et bien dit . Tu es encore embêtée ? Bises soleil – oui oui y en a – Frédérique

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Pas embêtée, mais ça m’a énervé que quelqu’un croit que j’allais apprécier ses blagues racistes parce qu’on a des points communs extérieurs.

      J'aime

  3. V1000 dit :

    Je laisse très rarement des commentaires sur votre blog mais je le lis quotidiennement car il m’informe avant « Le monde » de certains problèmes grands bretons.
    Depuis longtemps je sais que mes idées politiques ou économiques sont sans doute loin des vôtres. Je suis une enseignante syndiquée et très politisée mais depuis que je vous lis j’ai toujours senti vos valeurs humanistes qui me semblent proches des miennes et c’est d’ailleurs pour cela que je vous lis.
    Alors, un grand BRAVO pour ce post qui rentre en résonance avec la vie de certains de mes élèves qui sont sans papier.

    J'aime

  4. froggymums dit :

    Ca ta fait du bien au moins ? bon sinon je veux bien voir ta collection de sert tête tu nous a intrigué je pense lol

    J'aime

  5. Cecile dit :

    J’applaudis des deux mains et je suis de tout coeur avec vous contre toute idée fasciste, raciste, xénophobe. Moi aussi mes enfants vont dans le privé, mais par contre les serre-têtes, je ne peux pas, j’ai les cheveux courts 😉

    J'aime

  6. Bon, je crois que je n’ai rien à ajouter ! (sauf que même sans serre-tête, je plussoie… )

    J'aime

  7. Ça a le mérite d’être clair. Bravo. Biz, Virginie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s