Thursday thunder: charity here at home


J’ai toujours admiré l’esprit caritatif des britanniques, leur générosité tant en dons qu’en volontariat. Il y a tout un tas  d’associations très actives ici, je l’ai déjà expliqué, qui prennent en charge beaucoup de choses qui ne sont pas assurées par l’état, des soupes populaires aux monuments historiques. Mais forcément, en ce moment, ce n’est pas facile pour elles de se faire entendre et elles rivalisent d’ingéniosité publicitaire pour attirer l’attention du donateur potentiel. Ça ne me me contrarie pas du tout, d’autant plus quand je suis sensible à la cause qu’elles défendent. A l’approche de Noël, elles en rajoutent évidement dans le sirupeux pour émouvoir les bonnes âmes mais c’est normal. Sauf que là, je trouve qu’il y en a une qui a légèrement dérapé, et ça m’a profondément écœuré. 


Source 

Entre une pub appelant aux dons pour les enfants syriens dans les camps de réfugiés, ceux là même que le gouvernement britannique a refusé d’accueillir malgré ses engagements, et une autre pour secourir les enfants malnourris en Afrique, ceux là même que l’ex secrétaire d’état à l’aide internationale voulait laisser crever (elle a dû démissionner hier, pour totalement autre chose), j’ai vu passer le spot d’une association, Action for children qui vient en aide aux enfants maltraités. Ici. Here at home. Je ne m’en suis pas remise. C’est la première fois que je vois ça. Une autre association, bien plus connue, le NSPCC fait la même chose mais n’éprouve pas le besoin, dans ses appels aux dons de marteler que c’est pour les enfants d’ici. Alors que la pub qui m’a donné envie de hurler insiste lourdement. Très lourdement. Trop pour que ce soit innocent. Donnez pour aider les enfants here at home. C’est répeté  plusieurs fois en trente secondes de spot, c’est même l’argument final. Here at home. Un instant, je vais vomir et je reviens. Depuis quand, pour sensibiliser aux violences domestiques contre les enfants, on éprouve le besoin de rabâcher en continu que ce sont des enfants d’ici? En quoi c’est pertinent?

Je suis sûre que l’association en question n’est absolument pas raciste et fait un boulot formidable. Je comprends aussi que ce n’est pas l’association la plus connue en matière de protection de l’enfance et qu’ils essaient de se faire entendre pour recolter des dons. Mais pourquoi cette campagne puante ? Pourquoi cette litanie de here at home? Ils ne pensent pas que le public puisse être sensible au problème sans qu’on précise encore et encore que ça concerne des enfants d’ici, qu’avec les dons, on va secourir des enfants d’ici? Parce que les petits étrangers en Syrie ou ailleurs, ils peuvent crever, c’est ça? On ne va quand même pas  leur donner un penny alors qu’ils ne sont pas d’ici! D’ailleurs, en matière de lutte contre maltraitance, la seule chose qui compte avant d’intervenir et d’aider les pauvres petites victimes, ce n’est pas la gravité de leurs blessures physiques et morales, mais de savoir si ils sont bien d’ici. Le premier devoir d’une association caritative, c’est bien de rassurer ses donateurs, ne vous inquiétez pas, on aide que les gens here at home, peu importe ce qu’on fait, contre quoi on lutte, tant que pas un Penny, pas une pensée ne va aux étrangers ailleurs. Après, le travail réel de l’association auprès des enfants, c’est secondaire…en tout cas, ce n’est pas un argument valables pour récolter des dons.

Je m’énerve, je caricature, mais cette pub m’a laissé un gout amer…on est tombé si bas pour qu’on ne s’indigne pas simplement des violences contre les enfants, pour qu’on soit obligé de préciser les enfants d’ici? J’ai la nausée et pourtant, j’espère que cette campagne marchera pour les enfants. Mais les autres ?  Ce qui ne sont pas here at home?

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Thursday thunder: charity here at home

  1. J’ai eu l’occasion de remarquer que certaines personnes sont plus enclines à donner dans leur pays. En Belgique il y a une association qui s’appelle Île de Paix et qui finance des projets dans les pays défavorisés pour apprendre aux gens à construire des solutions. Bref un chouette projet. J’ai plusieurs fois vendu en porte à porte leurs objets. Et plus d’une fois, on m’a remballée en me disant de m’occuper des malheureux ici… ce type de comportement n’est sans doute pas que anglais. Mais clairement l’argument enfants du pays est vendeur pour une série de personnes.

    J'aime

  2. Effectivement c’est bien triste 😦
    Mais ne porte-t-elle pas aussi en filigrane un « here at home », c’est pas mieux qu’ailleurs et il y en a parmi nos enfants qui sont maltraités par des gens de « here at home » ?

    J'aime

  3. anne35blog dit :

    c’est très choquant!

    J'aime

  4. flo13 dit :

    En fait, je pense que le message que veut faire cette association est : c’est bien de s’occuper des enfants syriens ou autres mais que ces gens devraient aussi s’occuper des enfants britanniques maltraités. Après je suis d’accord, ils ont pas choisi la finesse pour faire passer le message.

    J'aime

  5. carrie4myself dit :

    Tu ne vois pas le Brexit par derrière? style here at home, ceux a nous et non pas les étrangers, qui doivent rentrer chez eux. Avec le Brexit on dirait que le patriotisme est encore plus flagrant, revendiqué?
    Je me trompe peut être complètement.
    Un enfant maltraite ici ou ailleurs n’en est pas moins un gamin qui n’a pas a subir tout ça 😦

    J'aime

  6. Catwoman dit :

    C’est malheureusement la tendance actuelle dans beaucoup de pays : il faut s’occuper de la misère chez nous, pas chez les autres. Combien de fois avons-nous entendu en France « Il faut d’abord s’occuper de nos SDF avant d’accueillir des réfugiés ? Par ceux-là même qui passent leur temps à taper sur les SDF, soit dit en passant …
    C’est malheureusement une pierre de plus à la tendance actuelle de repli sur soi. Et je comprends tout à fait ta colère et ton écœurement, surtout quand on sait ce qu’il se passe en GB.

    Après, peut-être ont ils été maladroits et voulaient ils appuyer sur le fait que c’était scandaleux qu’en Angleterre, chez ton voisin, il puisse y avoir des enfants maltraités, qu’il faut en prendre conscience ?

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Je ne sais pas si c’est juste maladroit ou pire…dans le contexte actuel, je prends tout mal, mais ça me parait quand même un peu gros. Il y a eu beaucoup d’autres campagnes sur le sujet, c’est la première qui insiste sur le côté enfants d’ici.

      J'aime

      • Catwoman dit :

        Malheureusement, c’est une possibilité à envisager que ce ne soit pas que de la maladresse. Tu as essayé de te renseigner sur cette association ? J’essaie parfois de me protéger en jouant la carte de la naïveté, de la maladresse…

        J'aime

      • pomdepin dit :

        J’ai regardé un peu, c’est une association qui a plus de 150 ans et qui dépend de l’église méthodiste…mais ce n’est pas une excuse! Je ne sais pas, vu le climat actuel, ça ne peut pas être innocent.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s