11 existential questions


Ma copine Carrie a encore frappé…elle ne m’a pas vraiment tagguée, mais elle m’a mise au défi de répondre à son dernier liebster, c’est pareil! Pour ceux qui ne connaissent pas, si il y en a encore, il suffit de répondre à 11 questions (et en principe de révéler 11 choses ébouriffantes sur soi, mais j’ai fait ça à peu près 11 millions de fois, on va zapper).

1 – Tu peux te téléporter tout de suite dans un endroit, tu vas où ? N’importe où, je ne suis pas sectaire. Par contre, c’est une excellente question puisque je milite activement  pour la démocratisation de la téléportation. Autant j’adore arriver quelque part autant le déplacement en lui-même me crispe. Je déteste l’avion, enfin les aéroports et leurs contrôles (c’est mon côté libertarienne à tendance psychopathe), j’ai mal de mer dans mon bain, le train m’horripile parce que j’attire toujours les colonies de vacances de monstres surexcités petits anges, la voiture, c’est long… bref, vive la téléportation pour tous! 


Source 

 2 – Quel héros/héroïne de roman serais-tu ? Euh…que j’aimerais être ou à laquelle je ressemble? J’allais dire Emma Bovary, parce que c’est une chieuse finie, mais je n’ai pas l’intention de sauter sur tout ce qui bouge en m’empoisonnant, ni de virer neurasthénique accro au shopping (je résume…). Dans le style chiante, et toujours avec le même prénom, la Emma de Jane Austen est pas mal aussi, en plus elle est totalement prétentieuse….mais bon elle finit plus ou moins par devenir raisonnable, c’est dommage. Bon, on va dire la schtroumpfette en fait. C’est un code, l’intéressé comprendra. 

3 – Une saison préférée ? J’aime beaucoup Noël (laaaast christmaaaas 🎶) mais bon, l’hiver est assez déprimant. L’automne aussi. J’aimais bien le printemps avant de faire connaissance avec le champ de colza en face de chez nous…Bref l’été. J’aime le soleil, la chaleur, les longs soirs à paresser dehors, les vacances…

4 – Plutôt ville ou campagne ? Ça dépend…la campagne c’est très bien. J’aime beaucoup la campagne, c’est mon côté asocial. Mais on s’y ennuie vite aussi, alors qu’en ville il y a toujours un truc à aller voir. Et puis, la campagne c’est trompeur. On croit qu’on va être tranquille, avec des champs à perte de vue devant et un peu derrière et juste un seul voisin…et paf, on tombe sur le harceleur qui passe sa vie affalé dans la haie de mûriers pour mieux voir ce qui se passe chez nous. Ce Week end, on a jardiné devant (on a une vie palpitante), il est sorti direct pour laver sa voiture. Pendant deux heures donc. Ça lui a permis de nous hurler en continu des conseils qu’on n’avait pas demandés. 

5 – On te propose de partir vivre seul(e) dans un pays inconnu, tout frais payés pendant un an, tu y vas ? Je l’ai déjà fait, au Mexique. Enfin, ce n’était pas tout frais payés. Mais c’était inconnu. Par contre maintenant, hors de question que je parte quelque part, ne serait-ce que pour une demi-journée sans Marichéri et les enfants. Après, pas de soucis, on va où vous voulez. 

6 – Est-ce que tu suis les modes vestimentaires ? Pas du tout. Au grand désespoir de ma fille, je cultive parait-il un look bizarre…je ne vois pas, je suis en jeans, ballerines et marinière en ce moment. C’est très classique . Un jean jaune, des ballerines violettes et marinière rouge, façon où est Charlie…c’est mon côté limite daltonienne! 

7 – Tu pourrais vivre sans ton téléphone pendant un jour ? Ça depend, si je suis avec ma famille, oui…sinon, pas question de ne pas pouvoir les joindre. C’est mon côté parano. Si l’un d’entre eux à 5 minutes de retard, j’appelle les pompiers (c’est du vécu). 

8 – As-tu un mot que tu détestes ? Non. Je ne veux pas dire que je ne déteste aucun mot, mais que je déteste le mot non. C’est contrariant. En plus j’ai tendance à ne pas savoir l’utiliser, ce  qui m’énerve aussi. Je déteste qu’on me dise non (c’est mon côté  sale gosse capricieuse) tout comme je m’en veux de ne pas savoir dire non quand il faudrait. Je me retrouve à faire des tas de corvée (la fête de l’école…) ou embarquée dans des plans fumeux qui ne me plaisent du tout (le nombre d’associations diverses et (a)variées auxquelles j’ai participé…). 

9 – As-tu une phobie ? Pleins! Les serpents, les ascenseurs, les tabourets..le jour où vous voulez m’achever, plantez moi debout sur un tabouret dans un ascenseur rempli de serpents. J’ai du mal avec toutes les bestioles qui rampent et je me méfie des insectes. On ne dira jamais assez combien les fourmis sont hargneuses et les vers de terre fourbes. 

10 – Une chanson ou un artiste que tu as un peu honte d’écouter ? Pfff…d’après Marichéri, j’ai des goûts musicaux épouvantables. Mais je n’ai pas honte. Par expemple Jean-Jacques Goldman. Marichéri a beau se lamenter devant l’indigence musicale de la chose, ça ne me gêne pas du tout. De toute façon, je suis tellement musicale que je ne sais pas faire  pas la différence entre une bourrée et le chant des baleines. Mais Goldman, c’est générationnel. Ce n’est pas parce que Marichéri faisait son malin à écouter du rock alternatif serbo croate ou des bruits de casseroles dodécaphoniques à la même époque que je devrais avoir honte d’avoir fait comme tout le monde. Pour une fois que je passais inaperçue et limite normale…non mais. 

11 – Tu préfères avoir des dents en bois ou des jambes en mousse ? Wtf?!? (C’est mon côté bilingue). On va s’arrêter là, j’en suis déjà à une bonne demi douzaine de côtés (j’ai essayé mais je n’ai pas réussi à en caser à chaque réponse). J’ai l’air d’un hexagone mal fichu maintenant…

Cet article, publié dans tag, vie de famille, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour 11 existential questions

  1. Bien vrai : JJG c’est générationnel !

    J'aime

  2. carrie4myself dit :

    Tres bonne réponse la schtroumpfette! Tout comme JJG 🙂
    Belle soiree 😉

    J'aime

  3. zenopia dit :

    ça doit être difficile de manger du chocolat avec des dents en bois… ^^
    Parfois je me dis que le barbare a des points commun avec Marichéri…
    Bisous

    J'aime

  4. Claire dit :

    Une photo, une photo de la tenue vestimentaire colorée (sans le visage hein) ! 😉
    Je comprends pas pourquoi, passé le 15 octobre, les gens s’obstinent à s’habiller en noir (ou gris, soyons fous), jusqu’au 15 juin…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s