My own ABC #64


Je reprends mon abécédaire britannique bordélique aléatoire. Ça se termine d’ailleurs…j’hésite pour après: je refais des top 10 ou autre chose? Si vous avez des idées, je prends! En attendant, on en est à W, et c’est de la rigolade en anglais. Je sens même que je peux tenir deux ou trois semaines, au moins (par contre x, ça va être comique…). 

W comme…

Wessex: je ne parle pas de Edward, le plus jeune fils de Lizzie et Philou, celui qu’on oublie tout le temps et qui est duc de Wessex, mais de l’ancien royaume des Saxons de l’ouest qui comme son nom l’indique était bien à l’ouest mais pas complètement non plus, un peu au milieu. On aurait pu dire almost Messex…enfin bref, le royaume de Wessex a été fondé en 519 (à peu près) par Cédric premier, qui franchement ne fait aucun effort pour un saxon, c’est quoi ce nom banal? Heureusement, Cenwalh arrive, avec un nom bien pimpant lui, et il convertit gentiment à coups de glaive dans la tête tout son petit monde au christianisme. Du coup sur sa lancée, il s’en prend aussi aux royaumes voisins, dont l’Essex (C’est chez moi). Ce sont les saxons de l’est, à droite sur la carte…on aurait pu dire les rissex (pour right, droite en anglais…je sens que je m’éparpille). Ses successeurs (vous voulez des noms? J’en ai! Allez hop, dans le désordre: Bretwalda, Aelthelfred, Caedwalla, Aethelflaed) grignotent peu à peu et avec des succès intermittents tout le sud de l’Angleterre (le Sussex, ça existe vraiment) et remontent même jusque vers le royaume de Mercia (tout ça est sur la carte). Et puis paf, en 830 les rapports de force basculent et c’est tout à coup le royaume de Mercia justement qui devient le plus fort. Le Wessex végète. Il se fait même envahir non plus par des saxons d’à côté , venus en voisin (neighbour en Anglais….des nessex donc)  mais des touristes danois qui étaient en croisière sur la Tamise. Les Wessex se vexent (j’essaie de le placer depuis le début) et leur roi Edward reprend en 918 toutes les conquêtes perdues. Son fils Aelthelstan finit même par s’emparer de tout le pays en 927 et devient le premier roi d’Angleterre. 


Source

William: soyons clairs, des William, il y en a des pelletées dans l’histoire anglaise. Je ne parlerai plus du premier, que j’ai mis à G puisqu’il s’appelait en fait Guillaume (le conquérant). C’est juste que les locaux avaient un problème de prononciation, peut-être à force de se pendre des volées de flèches et autres objets confondants sur la gueule de la part des normands. Non, on va parler de Willie, du célèbre duo comique à capillarité variable William-and-Kate. C’est le fils de Charles et Diana, celui qui sera peut-être roi un jour si le pays n’a pas éclaté d’ici là, ou si sa famille de sales migrants n’est pas déportée en Allemagne ou en Grèce. Enfin bref, Willie est né en 1982, il s’appelle officiellement William Arthur Philip Louis (ça fait Wapl), et il ne sert à rien maintenant qu’il s’est reproduit. On le sort beaucoup, toujours flanqué de son petit frère Harry, qui assure la partie comique du spectacle et sa femme Kate, qui assure la partie chevelue. Willie est infichu d’aligner trois mots si ça n’a pas été écrit par ses nounous, il se traîne une sérieuse réputation de glandeur fini, et n’a même pas l’art d’amuser la galerie comme son grand père…c’est terne tout ça. 


Source 

Westminster : Touristiquement parlant le palais de Westminster est un must, c’est un des plus beaux monuments historiques de Londres. Vous voyez Big Ben?  Le long machin à côté, c’est Westminster! Le palais a été construit en 1099, par le fils de Guillaume le conquérant, lui aussi Guillaume, bref, grâce aux français, ahaha. Un incendie a ravagé une grande partie du bâtiment d’origine en 1834, seul le great hall, la grande salle principale a survécu, le reste a été reconstruit. Mais Westminster n’est pas qu’un monument historique, il s’y passe aussi des tas de choses de nos jours, puisque c’est là que siège le parlement, il faut bien le caser quelque part. On y trouve la chambre des lords, House of Lords, et la chambre des députés House of Communs ( dans le sens commun des mortels, opposés aux lords, c’est charmant). D’après la brochure officielle, les Lords passent leur temps à débattre doctement sur des propositions de lois. D’après ce qu’on peut voir à la télé, ils passent leurs temps à dormir dans les travées. Les Lords sont nommés par la reine, sur recommandation du premier ministre. Leurs titres ne sont généralement plus transmissibles à leur descendants ( imaginez, si David Beckham est anobli, au moins ça ne lui survivra pas, on n’aura pas Lord Brooklyn, Lord Roméo ou Lord Passoire ou je ne sais quoi pour décider de la constitutionnalité d’une loi dans 50 ans. Ça rassure). Les députés de la House of communs eux, sont élus dans une circonscription, un peu comme en France (une constituency). Il y a trois partis principaux, chacun avec ses couleurs, à l’image des équipes de foot, les xénophobes colonialistes conservateurs en bleu, ou tories pour les intimes, les collabos anachroniques labour en rouge et les europhiles losers libéraux démocrates en jaune. Westminster se targue d’être le plus vieux parlement du monde en exercice, puisqu’il existe depuis 1215 mais dernièrement, il s’est surtout distingué par son extrême lâcheté et son empressement à abdiquer devant Zaza première, la grande pintade du brexit.   


Source 

Welsh rabbit: ça se mange et contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas du lapin gallois. C’est un toast recouvert de sauce au fromage et à la moutarde, je ne vois pas le rapport avec les rabbits, faut pas chercher à comprendre…la chose est connue depuis le dix-huitième et les historiens comme les cuisiniers sont formels, c’est certes gallois, mais il n’y a jamais eu de lapin dedans. Je vous mets le lien pour la recette sous la photo, mais ce n’est pas transcendant. 


Source 

Wham!: bon j’ai hésité évidement, c’est beaucoup moins drôle depuis la mort de George Michael…mais quand même. Le petit George ( de son vrai nom Georgious Panayiotou, encore un sale migrant européen) et son pote Andrew Ridgeley ont créé Wham! en 1981 et symbolisaient à eux tous seuls le bon goût musical, vestimentaire et capillaire des eighties. Je ne m’en lasse pas, au grand désespoir de L’Ado et GeekAdo, ça me met de bonne humeur à chaque fois, j’en pleure de rire. Ces enfants n’ont aucun humour. Wham! ce n’est pas que laasst christmaaas, mais aussi de grands moments kitschissimes comme le fluorescent hôtel Tropicana ou le grandiose wake me before you go-go. Rien que les titres déjà, on sent la qualité musicale de la chose. Avec les images, c’est encore mieux. Un concentré de eighties, j’en ris encore. 

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour My own ABC #64

  1. carrie4myself dit :

    J’aimais cette chanson de Wham! Ca mettait de bonne humeur.
    Could do some History? French history linked with the English one? I’m sooooo crap in it! xoxo

    J'aime

  2. Tu as raison : Wham ! Ca met illico de bonne humeur 🙂
    Et j’adore quand tu parles histoire !
    (quant aux Lords qui dorment, je suis pas certaine que les rangs de nos sénateurs soient bien plus réveillés…. )

    J'aime

  3. Mélina Bee dit :

    J’ADORE cette chanson de Wham! elle donne grave la pêche! Dis donc, tu n’es pas très gentille avec William, le pauvre ahah
    Et puis pour le Welsh rabbit, ça fait des mois que j’essaie de comprendre… Toujours pas.

    J’espère que ça va 🙂

    J'aime

    • Mélina Bee dit :

      En fait, tu viens de me faire penser à checker Wikipedia (au cas où…) et voilà sa réponse:
      « Le nom de « Welsh rabbit » était à l’origine une façon de désigner ce plat comme un substitut de basse qualité à la viande de lapin. En effet, aux xviie siècle et xviiie siècle, il était commun de désigner comme gallois (welsh) les contrefaçons, succédanés et autres produits de qualité inférieure à l’original. Le nom est resté, parfois dérivé en « Welsh rarebit ». Au Pays de Galles, le plat s’appelle « caws-wedi-pobi » (qui signifie « fromage cuit »). »

      Pas très gentil pour les gallois mais bon, ça peut expliquer la chose.

      J'aime

    • pomdepin dit :

      William n’a aucun intérêt, je n’ai jamais rien de drôle à dire sur lui, il manque de personnalité. Pour faire un billet, je préfère le reste de la bande!

      Aimé par 1 personne

  4. axelle57 dit :

    J’adooooore comment tu racontes l’histoire !
    Le William, là, tu lui as taillé un costard cravate au moins 😉
    Et Wham ! Ben quoi, c’est notre adolescence ! C’est vraiment d’un meilleur goût les trucs populaires des ados en Angleterre ? Parce qu’en France…

    J'aime

  5. Blandine dit :

    La grande pintade du Brexit!! J’adore!

    J'aime

  6. zenopia dit :

    William a un très joli bandeau ^^
    Et le Wessex, c’est là que ça déroule l’intrigue de Broadchurch (info complètement inutile mais bon ^^ il y a David Tennant dedans… pas dans le Wessex hein… enfin si, techniquement, si…)
    xoxo

    J'aime

  7. Meuh si il est marrant William : il a un sens du rythme très personnel, certes, mais j’adore quand il met le feu dans une boîte de nuit au ski (même si je suis convaincue qu’avec un petit pétard dans le cornet, il serait certainement plus drôle encore).

    J'aime

  8. Valérie dit :

    Petite question….. Un Royal qui sert réellement à quelque chose, ça existe?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s