Thursday thunder: the barbarians


Je ne vais pas parler de rugby. Non, ça ne va pas rigoler. Je me rends compte que mes colères du jeudi se suivent et se ressemblent. Encore le brexit donc. Désolée de rabâcher mais on vit dedans. On est 3 millions à en perdre le sommeil, à ne pas savoir comment on va s’en sortir. Je faisais naïvement partie de ceux  qui ne s’inquiétaient pas plus que ça, évidemment un vote contre l’Europe, ce serait désagréable, ça aurait des conséquences économiques désastreuses, mais bon, on fera avec. Ce n’est pas comme si on allait nous jeter dehors. Au pire, un coup de tampon sur nos passeports et voilà. Ahaha, Ben non. C’était penser que le bon sens et la logique existaient toujours. Qui voudrait s’enfoncer dans une surenchère surréaliste et sortie de nulle part qui ruine son pays, qui voudrait laisser entendre qu’on pourrait déporter (c’est le mot employé) 3 millions de personnes sans qui le système de santé, l’agriculture et le poumon financier du pays, les banques s’écrouleraient, tout ça pour poursuivre une idée folle de retour au bon vieux temps d’un empire disparu depuis des lustres? Ça ne fait pas de sens! C’est d’une bêtise tellement folle que ça ne peut pas se produire. Raté.


Source 

On a l’impression d’assister à la fin de la civilisation britannique telle qu’on la connaissait et dans mon cas, l’admirait avec son humour délicieux, sa liberté de ton, son excentricité, son ouverture au monde et son pragmatisme logique. C’est fini. Les barbares, vous voyez les gens qui refusent toute forme de culture, et  qui se moquent des experts par exemple, et bien ces barbares  ne sont pas aux portes du pays, ils le dirigent, par un quiproquo référendaire qu’ils n’avaient même pas vu venir eux-même. Par pur calcul électoraliste, on leur a dit qu’ils pouvaient rentrer, tenez, mettez-vous là, dans un petit coin. Manque de chance, les barbares ne savent pas se tenir. Ils ont tout renversé et pris le pouvoir. Ils détruisent tout sur leur passage. Désolée de rabâcher encore, mais ça fait mal. Tout ce en quoi  je crois est attaqué et détruit presque par inadvertance par des incapables qui n’ont pas le début du commencement d’une réflexion sur ce qu’ils font, et en sont fiers, la bêtise crasse au pouvoir! Comment ça deux et deux font 4? Pas du tout,  on a décidé que ça faisait 3,5794. C’est vrai parce qu’on le dit et si le reste du monde n’est pas d’accord, ils ont tort. Ils doivent faire comme on leur dit, parce que nous,  on est les anglais, les plus forts du monde nananèreuh!  Ils ont l’air se ficher de nous, mais vous allez voir, ils vont forcément céder, c’est une question de jours. En attendant, on peut continuer  dans nos délires. Et si ça ne vous plait pas, on vous fera taire! C’est ça la démocratie,  non?  Et la meute de leur  17 millions de supporters illuminés, qui n’ont pas 3 neurones à eux tous d’applaudir et de renchérir dans la connerie. Les barbares en action. 

Parce que le pays accepte  14 (pas 1400 ou même 140, non juste 14) enfants migrants non accompagnés qui étaient à Calais, un élu se croit permis de dire qu’il faudrait leur faire passer une radio des mâchoires pour déterminer leur âge avant de les laisser venir. Évidemment sa proposition a été rejetée aussitôt. Mais les médias en ont parlé, comme si de rien n’était entre les résultats d’un match de foot et les tendances de la mode printemps été 2017. Ce n’est pas normal. Non ce genre de propos, même si ils n’ont aucune suite ne doivent pas être banalisés comme ça. Non, chère BBC, ce n’est pas faire preuve de neutralité que de donner une plateforme à de sombres fachos racistes qui appellent au mieux à la dictature au pire au meurtre, sous prétexte qu’on a interviewé aussi un expert en économie ou en migration qui sait de quoi il parle, lui. Ce n’est pas normal. Quand jour après jour un gouvernement martèle que 3 millions d’européens ne sont pas des citoyens comme les autres mais juste des pions à utiliser au mieux dans une négociation et qu’ils n’ont aucun droit garanti à priori, ce n’est pas normal. Il y a des précédents. Quand la société se tait et laisse les barbares hurler, ce n’est pas normal. Parce qu’un barbare, ça ne sait pas s’arrêter. Non seulement ils sont d’une betise et d’un racisme sans fond, mais ils sont sûrs d’avoir gagné et donc d’avoir  raison. Ils sont incapables se remettre en question  et d’accepter le moindre soupçon de logique. Ils préfèreront s’enfoncer et entraîner avec eux toute la société plutôt que de reconnaître qu’ils se sont trompés. Et non ce n’est pas normal.

Et je ne crois que ce soit réversible. Encore une fois, je ne pense pas qu’on va tous nous flanquer dehors manu militari, quoiqu’avec les barbares fous, tout est possible. Mais je crois que la société britannique a changé, et pour de bon. Même si demain Theresa May  et sa bande d’incapables étaient renversées, et qu’un nouveau gouvernement allait supplier Bruxelles à genoux pour pouvoir rester dans l’Union européenne, ça  ne réglerait pas le problème des  barbares. C’est trop tard. Maintenant qu’ils ont pris une telle place dans la société britannique, ils ne vont plus se taire.  

You can find an English version of this post on Mrs Pinecone

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour Thursday thunder: the barbarians

  1. axelle57 dit :

    Ça fait froid dans le dos.

    J'aime

  2. Mam miam dit :

    Ça fait vraiment flipper de te lire !!
    Ést ce que dans la vie de tous les jours tu vois à ton niveau des différences ( outre déjà le fichage dans les écoles )
    Le coup de la radio des mâchoires m’a fait froid dans le dos !
    Bises

    J'aime

    • pomdepin dit :

      J’évite les gens…mais non, pas de différence, sauf que beaucoup de gens m’ignorent à l’école (on est dans dans un village, ça ne se fait pas). Mais d’autres qui ne disaient même pas bonjour l’année dernière me parlent en insistant bien, ça part d’un bon sentiment, mais ça me met mal à l’aise. Je suis une parent d’élèves comme les autres, pas une cause politique! Oh, et ma fille n’a pas été invité aux anniversaires cette année…

      J'aime

      • dhelicat57 dit :

        C’est effrayant ce que tu décris, on ressent bien un malaise mais à ce point… et que ta fille ne soit pas cette année invitée aux anniversaires est symptomatique et si triste … que faire? Plein de bisous

        J'aime

  3. Maman_2_anges dit :

    ce n’est peu être pas la même échelle, mais en te lisant je me rappelle la dernière fois qu’on a laissé un illuminé revanchard et raciste prendre le pouvoir, avec un bande de barbare dégénérés derrière lui. IL avait une moustache, et il croyait également en la toute puissance de son pays….

    nous sommes loin de cela, mais j’ai l’impression que le monde entier à oublié. C’est pourtant au départ à cause de cela que l’union européenne a été créée.

    En tout cas je te souhaite du courage, et j’espère que les britanniques finiront par revenir à la raison.

    J'aime

  4. carrie4myself dit :

    Not invited to b’days parties?… Ouch :/
    J’essaye de retrouver les chroniques dont je te parlais.
    Revenir dans l’Europe est impossible, pas maintenant, dans 10-20 ans peut etre….. Mais la, il faudrait un coup d’état, pour que tout ca bouge dans un sens positif, constructif surtout! Pas des idées prises comme ca, « par envie », « pour rire » et qui n’ont aucun sens!!!!!
    xoxo

    J'aime

  5. J’ai retrouvé (un bout de) l’article de dimanche aperçu dans le journal en Bretagne :
    http://www.ouest-france.fr/europe/grande-bretagne/brexit/brexit-il-n-y-pas-de-plan-pas-d-option-4566788

    J'aime

  6. Lise dit :

    Mon point de vue d’amoureuse des mots : excellent article. J’aime les passionnés, que veux-tu, et ton article est soulevé de passion, parce qu’il est vrai. Je veux dire : tu y es plongée jusqu’au front, dans ce marasme ; tu en sortiras, je le sais, j’en suis sure, je te fais confiance ; en attendant, ca nous donne de beaux articles ronflants, comme je les aime, pas du genre gnangnan pleurnichard.

    Le problème, ( parce que on ne va pas parler que de littérature, hein ) le problème, donc, c’est le changement d’attitude à ton égard : là, nous rentrons dans la vraie vie et ce quelle peut comporter d’imbécillité parfois. Tu emploie un autre mot, et je te l’emprunte : la vrai vie et les cons qui se lèvent soudain. Ils se terraient quelque part, ou quoi ? On les côtoyais donc, et on ne les voyais pas ? Nous étions aveugles, ou ils étaient invisibles ? Et c’est un changement d’opinion qui les fait sortir comme les vers de terre par temps de pluie ?

    Nous ici sommes aussi à l’aube de grands changements. Et ce que je lis, qui se passe dans cette Angleterre que tu aimais tant, tombe sur moi en chape de tristesse et de peur. Je suis impuissante à te rasséréner, impuissante à aligner deux idées positives, Juste te dire que je pense à toi. / Lise, de l’autre coté de l’Atlantique.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Merci Lise. On suit de près les élections américaines ici, de façon très égoïste d’ailleurs. Un vote pour Trump serait perçu comme une validation morale par les brexiters. Je les trouve bien naïfs la dessus aussi, je ne crois pas que Trump, qui est aussi nationaliste qu’eux mais en plus protectionniste vole au secours de l’Angleterre ruinée!

      J'aime

      • Lise dit :

        je ne pense pas que Hillary lèvera le petit doigt pour voler au secours de l’Angleterre tambièn, hélas. Alors, que reste-t-il ? Quels sont les pays assez argentés et altruistes pour vouloir aider les autres ? Mais l’es USA et l’Angleterre sont toujours alliés. Ce sont les seuls vrais alliés de la planète. J »y crois.

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Je ne suis pas sure…l’Angleterre, toute seule, sans l’Écosse indépendante et sans l’Irlande réunifiée, coupée de l’Europe n’intéressera plus personne. Ça a déjà commencé d’ailleurs.

        J'aime

      • Lise dit :

        Déjà ? J’aurais pensé, au contraire, que l’Angleterre réussirait ce tour de force de se dégager de l’emprise européenne sans trop de secousses : tu sais que c’est effrayant ?

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Au contraire, l’Australie et l’Inde en profitent déjà pour les envoyer promener. Et oui, ça fait peur.

        J'aime

      • Lise dit :

        Tu as raison : l’Inde, je ne suis pas étonnée, mais l’Australie ??!!. ET où se situe le Canada, dans tout ceci ?

        J'aime

      • pomdepin dit :

        On n’en a pas encore entendu parlé. L’Australie a été très ferme: bien sur on a des liens historiques très forts avec la Grande Bretagne, mais c’est le passé. L’avenir pour notre commerce, c’est l’Union européenne….hihihi, les anglais n’ont pas aimé!

        J'aime

  7. ELLA dit :

    bonjour,
    froid dans le dos de te lire…. merci encore de nous faire partager !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Ça fait peur de l’intérieur aussi. Je n’arrive pas à comprendre comment on a pu tomber aussi bas, aussi vite. On a l’impression d’être dans un cauchemar, ce n’est pas possible, ça ne fait tellement pas de sens.

      J'aime

  8. Ping : The barbarians | Mrs Pine Cone aux Pays des Merveilles

  9. Sophie dit :

    Franchement, je ne pensais pas que c’était à ce point là. Pour moi, bon ok ils en avaient assez de l’Europe et de toutes façons y etaient-ils vraiment dans leur tête? Mais là c’est carrément un vent de racisme.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Les plaintes pour attaques racistes ont officiellement augmenté de 41%. Mais on estime que plus la moitié des incidents ne sont pas reportes à la police. Qui elle-même en classe la moitié à peu près dans une autre catégorie que attaque raciste. Du coup, on est plus près des 100% que 41. Et il y a eu 2 morts.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s