My Own ABC 36


J comme…

Jane Seymour: une originale qui a réussi le tour de force de mourir naturellement alors que pourtant elle a épousé Henry VIII. Il faut le faire.  Jane est née on ne sait trop où, peut être dans le Wiltshire en 1508 et c’est une vague cousine du roi. Ce n’est pas ça qui va arrêter ce petit coquin d’Henry! Il se débarrasse d’un coup de hache revers de main de Anne Boleyn en 1536 et la remplace directement par Jane, principalement parce qu’elle vient d’une famille nombreuse et que donc il pense qu’elle doit pouvoir se reproduire efficacement, quel romantique cet Henry! Cela dit, il n’avait pas tout à fait tort, puisqu’à peine un an plus tard, Jane pond un hériter, c’est la joie. Mais pas longtemps, pour une fois que Henry arrive à faire un gosse, voilà-t- il pas que la mère meurt bétement juste après de complications postnatales. C’est ballot. Il n’a même pas eu le temps de s’en lasser et de lui couper la tête…quelle impatiente, cette Jane!  Du coup, c’est aussi la seule des femmes de Henry à avoir droit à des funérailles royales (déjà, elle était en un seul morceau, ça aide). Elle est même enterrée à côté de lui. À part ça, il semblerait que Jane était charmante et bien gentille, mais pas forcément très futée. C’est sûr que pour épouser Henry, il fallait soit avoir des tendances suicidaires, soit  être béatement optimiste. 


Source 

Jaiwick: on continue dans le glamour. Ou pas. Jaiwick est un bled dans l’Essex, juste à côté de Clacton, cette riante cité balnéaire totalement pourrie et à la criminalité rigolote…et bien Jaiwick réussit à faire passer Clacton pour un coin classe et moderne. Si. C’est officiellement un des endroits les plus glauques de tout le pays. Pourtant, au départ quand on a construit Jaiwick dans les années trente, c’était charmant. C’était une petite station balnéaire familiale et bon enfant pour Londoniens voulant se tremper les orteils dans la mer du nord, mais ça a bétement dégénéré. Beaucoup. Non seulement les habitants de Jaiwick ont le taux de chômage le plus élevé d’Angleterre, avec une criminalité qui est inversement proportionnelle, une alphabétisation qu’on croirait sortie de chez Dickens ou encore  des conditions sanitaires à faire passer les égouts pour un spa, mais tout le bled est en zone inondable et se retrouve souvent sous l’eau. Bref, on sent les gens qui ont la poisse.  Pour l’avoir traversé une fois, j’ai eu très peur (et pourtant, j’ai vu les bidonvilles mexicains) je confirme. Ça donne envie…de vomir. Ou de fuir, loin, très loin. Et bien les habitants de Jaiwick sont très attachés à leur cloaque et refusent mordicus toutes tentatives de nettoyage rénovation urbaine. On se demande vraiment pourquoi…Si ça se trouve, au point où ils en sont, il y a peut-être aussi  des vapeurs toxiques dans le coin  et ça leur monte au cerveau. 


Source 

James Bond: on va passer à autre chose, avant de sombrer dans la dépression. Alors donc Bond, James Bond est un héros cinématographique et littéraire créé par Ian Fleming en 1953. James Bond, c’est le héros british par excellence, la classe du gentleman anglais, la quintessence de l’englishness… D’où on peut en conclure que le parfait anglais est donc alcoolique, psychopathe, détraqué sexuel à tendance pédophile, n’a strictement aucun sens pratique, a la maturité d’un enfant de 3 ans qui joue à faire des accidents avec ses legos et est profondément sexiste (je précise à la demande de ma copine Ma’ qui a l’air d’être une fan aussi). Je ne veux pas critiquer (ce n’est pas mon genre…), mais James Bond n’est pas non plus très doué intellectuellement, et franchement à part conduire comme dératé sans renter dans le décor, il ne sait rien faire. Vous allez me dire ce n’est pas donné à tout le monde de savoir arrêter un hélicoptère rempli de méchants à la force du petit doigt en se recoiffant et en sautant à l’élastique sur une moto en flammes (Je résume plusieurs épisodes), d’accord mais concrètement ça sert à quoi dans  la vie de tous les jours? Oui, mais James Bond  n’a pas la vie de tout le monde, il est agent secret… Ahaha, parlons-en. Déjà, pour le côté secret, c’est râpé, puisqu’il passe son temps à décliner son identité à tout bout de champs, même quand on ne lui demande pas. Ensuite, à chaque fois, il se débrouille pour se faire capturer par pure incompétence par le méchant avant de s’enfuir avec une pouffe sous le bras et en tuant des tripotées de gens. C’est sûr, c’est efficace.  Cela dit, j’aime bien regarder les vieux films de James Bond, ça me fait toujours beaucoup rire. 

Source 

Jo Brand
: on reste dans le comique avec une Stand up et comédienne hilarante. Elle était infirmière en hôpital psychiatrique avant de devenir comique professionnelle. Jo Brand est ignoble, vulgaire, féministe acharnée,  irrévérencieuse et juste à mourir de rire. Alors que certains aspirent à devenir des trésors de la culture populaire britannique de leur vivant, elle revendique le droit d’être d’une honte nationale. Je suis fan. 


Source 

Jinx: c’est un petit mot qui claque, c’est très utile et je m’en sers tellement souvent que je l’utilise en franglais. Si, je jinxe. C’est jinxé. Tu vas te faire jinxer. To jinx veut dire au départ jeter un sort ou porter malheur. Mais on peut l’utiliser pour résumer la loi de Murphy. Si ça ne peut pas rater, ça ratera quand même, parce que c’est jinxed! La météo annonce un grand beau temps, il n’y a pas un nuage à l’horizon, je mets donc une jupe d’été. Jinx! C’est le déluge. L’Ado est plein d’espoir  devant un match d’Arsenal et il annonce confiant que cette fois, ils vont gagner. Jinx! Ils se prennent aussitôt un but. Marichéri me téléphone: « je suis dans le train, il part à l’instant ». Jinx! Le train restera bloqué une heure juste à la sortie de la gare de Liverpool Street à Londres à cause d’un cheval sur la voie (c’est du vécu). Vous voyez l’idée. Ça marche aussi très bien avec les commentateurs sportifs, les journalistes en général et les politiques. Mais dans ces cas là, ça me fait rire. Beaucoup. 

La semaine prochaine, attendez-vous à des tripotées de Kings. Les K, ça va être de la rigolade! 

Cet article, publié dans Les leçons d'histoire(s), société, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour My Own ABC 36

  1. Jinx, ça a un petit côté Harry Potter….
    Concernant James Bond, tu as oublié qu’en plus l’anglais parfait est absolument sexiste….

    J'aime

  2. Sandra dit :

    Merci pour Jaiwick c’est excatement ça…le plus épatant ce sont ceux qui vivent dans cet enfer et disent « écoutez! Vous entendez le bruit des vagues il n’y a rien de plus précieux… » Ou qui ont déménagé de Londres à ce trou parce qu’ils veulent que leurs enfants est une vie meilleure…non si leurs mères les avaient abandonné ils auraient eu une vie meilleure…mais elles n’auraient pas touché les benefit!
    Bref tes J m’ont mis en joie ton sarcasme adouci mes journées! 😂

    J'aime

  3. michusa dit :

    C’est amusant ici aux Etats-Unis, on n’emploie « jinx » que d’une seule façon, c’est quand deux personnes disent la meme chose au meme moment, alors on s’exclame « jinx ! ». Pourtant l’American Thesaurus donne bien votre definition de malediction mais je ne l’ai jamais entendu dans ce sens-la.

    J'aime

  4. Fugu dit :

    Merci, tu m’as fait pleurer de rire avec James Bond, j’en avais bien besoin !

    Quant à Jane Seymour, j’ai honteusement cru que tu allais nous parler de l’actuelle, celle qui a joué Dr. Quinn… Mais elle n’est (heureusement pour elle) pas si âgée quand même. 😉

    J'aime

  5. dhelicat57 dit :

    Jinx je retiens. .. sinon ta version de lhistoire de Jane femme de roi et non actrice me plait bien comme ta description de cette ville pourrie, pauvre Bond James de son prénom tu lui tailles un costard sur mesure par contre jaime bien la reflexion de Jo Brand il faudrait que je trouve un DVd si cela existe de son show bonne soirée bisous

    J'aime

  6. LadySo dit :

    Ah, j’aime bien les passages de Jo Brand dans QI. Même si je la trouve parfois un poil trop vulgaire quand même.
    Et j’ai la chanson de Horrible Histories en tête maintenant « Divorced, beheaded and died, Divorced, beheaded and survived »…

    Je suis très adepte du Jinx aussi. Dès que quelqu’un dit que la journée est calme au boulot, direct derrière je réplique « Don’t Jinx it » ou « Nooon, you Jinxed it » (je l’accorde aussi). J’ai appris la signification en regardant la série Chuck, la seule série US qui doit l’utiliser dans son vrai sens 😉

    J'aime

  7. carrie4myself dit :

    Je ne connaissais pas jinx; mon entourage ne l’utilisait pas vraiment. Sinon Jo brand oui je l’adore! Elle passe (passait?) aussi a la radio aussi. On reconnait immédiatement sa voix!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s