My Own ABC 35


J comme…

James II ou VII: c’est le même roi, mais il n’était pas numéroté de la même façon en Angleterre et en Écosse, alors que pourtant c’est le même fuseau horaire. Il n’a pas que cette particularité qui le rend intéressant: c’est aussi le dernier monarque catholique du royaume-uni, il a été détrôné par une révolution, il était coiffé comme un caniche électrocuté et il est mort en France. Bref, avec James numéro deux, sept, neuf ou pi (c’est vous qui voyez), on ne s’ennuie pas. Il est né en 1633 et c’est le fils de Charles I et de Henriette de France, ça le poursuivra toute sa vie, le parlement anglais lui reprochant sa francophilie pétaradante. Enfin bon, avant de devenir roi, il est duc de York, comme le jambon et passe son enfance à s’éclater littéralement puisque c’est la guerre civile, youpidoo, qu’est-ce qu’on s’amuse. Pour faire court je résume, on coupe la tête son papa Charles Ier (oui, la blague est nulle), les royalistes tentent de faire couronner son ainé, sous le nom de Charles II, mais ça contrarie les parlementarians, et les deux frères s’enfuient en France. C’est la joie en Angleterre, mais pas longtemps. Parce que passer d’un roi qui se veut monarque absolu à un Cromwell mystique et sanguinaire qui rigole quand  il se coince la barbiche dans sa bible, ça n’est pas forcément fun. Et voilà comment on rappelle fissa les deux frères à la mort de ce joyeux luron de Cromwell. Charles II récupère sa couronne et il la passe à James en 1685. Seulement le petit James a profité de son séjour en colo à Versailles pour se convertir au catholicisme, ce qui fait mauvais genre en Angleterre. En plus, il décide d’un coup d’un seul d’imposer la liberté de culte, c’est outrageusement moderne et tolérant pour l’époque. Bref en 1690, on le renvoit en France à la faveur d’une autre révolution, c’est une manie, et son gendre et sa fille prennent sa place.  Si on ne peut même plus faire confiance à la famille…James meurt à Saint Germain en Laye en 1701. Je ne veux pas dire, mais pour un type même pas fichu de savoir son numéro,  il faisait preuve d’une certaine ouverture d’esprit qui n’est pas toujours évidente encore aujourdhui. 


Source 

Jersey: c’est une île connue pour ses vaches, Victor Hugo  et ses pommes de terres nouvelles. Pardon, je reprends, c’est une des îles anglo-normandes, c’est à dire que c’est dans l’eau. Je ne suis pas concentrée, mais ça va venir, je peux le faire. Je recommence. C’est une des îles anglo-normandes dans la Manche, qui appartenait déjà à Guillaume avant qu’il ne débarque à Hasting. Forcément, il l’a gardée après. Ça sert à quoi de conquérir un pays, si on ne peut pas conserver aussi ses petites îles en bas par là, sur le côté? Du coup Jersey cultive toujours une certaine particularité linguistique, avec un patois franglais incompréhensible  charmant, deux langues officielles le français et l’anglais à égalité, et des noms de bleds imprononçables pour un britannique de base comme Grouville, Saint Clément ou encore Saint Martin le vieux. Jersey ne fait pas partie du Royaume-Uni, même si Lizzie est son chef d’état et si elle a délégué à Londres sa politique étrangère et sa défense. Mais sinon, Jersey fait ce qu’elle veut, notamment en matière fiscale. Je précise aussi pour mes copines expats, qu’il y a de très bonnes écoles, qu’on peut y poursuivre des études supérieures (bon faut pas rigoler non plus, uniquement dans la  finance…) et que Jersey se moque éperdument du Brexit qui ne la concerne pas du tout, puisqu’elle ne fait donc pas partie du royaume-uni, et a déjà négocié avec Bruxelles son statut non pas de membre à part entière de l’UE, mais de territoire européen en 2003. Et les habitants ne sont pas contre couper complètement les liens avec Londres si les britanniques coulent. Au contraire, ça les fera bien rigoler. 


Source 

Joyce: en plus il s’appelle James (Augustine Aloysius, ce qui est charmant), il cultive les J. Attention je précise de suite que c’est un écrivain irlandais, pas britannique, ce n’est pas parce que certains tentent de se l’attribuer outrageusement qu’il faut se laisser faire. Bon évidement, il est né  à Dublin en 1882, et l’Irlande n’était pas encore indépendante.  Je ne vais pas vous faire sa biographie, ni vous raconter Ulysses, The Dubliners ou Portrait of the artist as a young man, parce que devant un génie absolu comme ça, je suis toute intimidée et je n’ose pas dire des bêtises. Si ça vous intéresse, on  célèbre Joyce tous les 16 juin pour le Bloomsday (il suffit de lire Ulysses pour comprendre) et il y a même un circuit touristique à Dublin, voilà….c’est malin, je me retrouve toute gênée, je ne peux pas faire de blague sur Joyce!


Source

Jaffa cake: bon, là ça va, je peux me lâcher. Et c’est culturel aussi à sa façon…Bref, ça se mange. En principe on les achète tout fait (pour Noël, on trouve des paquets de Jaffa cakes d’un mètre de long, Marichéri est fan. Et il y a aussi une version au citron vert pour Halloween), si ça se trouve c’est arrivé en France aussi. Les Jaffa cakes sont produits par Mc Vities depuis 1927. Depuis, il y a tout un tas d’imitations, mais franchement ce n’est pas la peine d’en parler tellement elles sont ridicules. C’est un biscuit composé d’une petite génoise et d’une couche d’orange avec un nappage de chocolat par-dessus. C’est une institution, et donc j’ai appris avec ravissement qu’on peut les faire soi-même. Si.  j’ai même trouvé une recette, que je n’hésite pas à partager ici

Source 

Jeeves and Wooster:
c’est une série télé adaptée des bouquins de PG Wodehouse qui a quand même viellie, mais reste amusante. Il y a eu 4 saisons entre 1990 et 1993. Pour les  fans de House, c’est bien Hugh Laurie en Wooster, l’aristocrate totalement incapable et demeuré mais gentil sur la photo à côté de Stephen Fry qui jouait Jeeves le majordome. Honnêtement, ça vaut la peine de revoir la série juste pour eux, ils sont toujours drôles. 


Source

Cet article, publié dans Les leçons d'histoire(s), société, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour My Own ABC 35

  1. Anna dit :

    Les jaffa cakes, ce sont les pims de Lu!! C’est effectivement très bon.
    Jeeves, je ne connais que les livres mais la série doit être drôle, vu les acteurs.

    J'aime

  2. Fugu dit :

    Les jaffa cakes me semblent bien proches (à l’image) des pim’s, est-ce que les pim’s seraient une imitation des jaffa ? Me voilà toute intriguée !

    Comme toujours, c’est un plaisir de lire tes ABCs et d’en apprendre plus sur… Un peu tous les sujets. 😉

    J'aime

  3. Fugu dit :

    Mince, je ne sais pas ce que j’ai fait mais mon commentaire est parti tout seul ! Je ne sais pas si il t’es parvenu ou pas du coup, je reprends :

    Je disais donc que les Jaffa Cakes ressemblent pas mal aux Pim’s de Lu, les Pim’s seraient ils une pâle copie des Jaffa ? Voilà qui change toute ma vision de ce petit gâteau. Il faudra que je compare, j’ai déjà vu les jaffa dans le rayon UK/US (ils mélangent tout, tsss) des supermarchés par ici, il n’y a plus qu’à !

    Encore une fois un très bon ABC, j’adore te lire, j’apprends plein de choses nouvelles et amusantes !

    (Bon ce n’était pas tout à fait ce que j’ai écrit la première fois, mais je ne m’en souvenais déjà plus… Voilà, voilà).

    J'aime

  4. Je confirme les Jaffa Cakes semblent bien être les ancêtres des Pim’s de Lu…
    Euh, sinon, je comprends le jersiais… ouais on rigole pas, ça doit faire partie de mes compétences tordues… en fait, ça ressemble drôlement à la langue de par chez mes parents qui a elle-même une forte ressemblance avec le vieux normand, ceci explique donc cela… Bref, je suis allée à Jersey et on a visite un musée de la vie jersiaise ou un truc de ce style.. Et dans une salle, il y avait plein de témoignages audio de personnes âgées qui parlaient en jersiais, et je comprenais vraiment bien !!!

    J'aime

  5. Mélina Bee dit :

    Ca a l’air sympa comme tout Jersey!
    Les jaffa cakes; révélation! J’ai découvert le vrai nom de ces petites choses en regardant The Great British Bake Off mercredi, je les ai toujours appelé Pims héhé et depuis je voulais une recette pour tenter de voir la différence avec une recette de Pims. Tu tombes à pic, merci 🙂

    J'aime

  6. J’adore les jaffa cakes! Je vais essayer la recette tien

    J'aime

  7. carrie4myself dit :

    Ouou me revoila!
    Je disais hier soir… que tu vends tres bien le Jersey 😀 hiii
    Sinon j’adore les Jaffa Cakes. Cependant mes amis anglais m’avaient parle d’une histoire de taxe. Jaffa cakes = cakes par definition, or, tu le trouves dans le rayon biscuits. Et selon mes amis, les taxes sont différentes pour les cakes et les biscuits. Vrai? c’était vrai? toujours valable? Aucune idée.
    (je crois d’ailleurs qu’on en avait deja parle, non?…. Carrie qui perd la tete!)

    J'aime

  8. LadySo dit :

    Il faudrait que j’essaie les Jaffa Cakes. Je suis trop fan des Pim’s de Lu en France, je me dis que je devrais quand même préférés l’original. J’ai juste peur que l’orange soit trop prononcé. Les Jaffas à la framboise, ça existe ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s