Kate Middleton and me


La semaine dernière, je m’éclatais à raconter la vie de la Queen Mum, la maman de Lizzie, qui était une comique. Pour répondre à Tara, qui m’a laissé un très gentil commentaire (j’aime beaucoup les commentaires, merci!) et me demandait quand j’allais faire le portait de Kate Middleton et pourquoi je ne l’aimais pas (Kate, pas Tara), je me suis lancée dans de grandes explications. Finalement, vue la longueur, j’ai décidé d’en faire d’un billet. Je précise que je ne connais absolument pas Kate Middleton (ne rigolez pas, on m’a déjà demandé si je parle à Lizzie souvent, comme je vis en Angleterre…). Si ça se trouve en privé, Kate est drôle, a des tas de choses passionnantes et intelligentes à dire sur des sujets aussi divers que variés. Je ne sais pas moi, elle fait peut-être des blagues désopilantes sur la mutation des neutrinos…mais on va parler du personnage public. Que je ne deteste pas, je rassure de suite Tara, mais effectivement je ne suis pas fan non plus. 


Source 

Déjà, je ne vais pas faire le portait de Kate, parce que je n’aurais rien à dire. Quand je parle de la Queen Mum, de Lizzie ou de Charlie, il y a du matériel. Avec Kate, c’est le désert. Elle n’existe pas. Vous allez me dire, c’est son rôle d’être transparente et de ne jamais émettre une opinion. On ne peut pas dire que William soit beaucoup plus intéressant. C’est vrai, mais lui, on le prépare à ça depuis qu’il est né, c’est une excuse. Le pauvre garçon a été totalement conditionné pour être inexistant en public, faire coucou en souriant et c’est tout. Kate, c’est plus un choix. On peut très bien être consort, marié à un Royal et avoir de la  personnalité. Regardez Philou! Ou la Queen Mum puisqu’on en parlait tout à l’heure. Ou même Camilla. Elle fait admirablement le job, mieux que Kate de l’avis tous les royalistes et pourtant ça ne l’empêche pas de faire preuve d’un certain humour voire d’un second degrés qui ont fini par la rendre sympathique même auprès des plus fervents admirateurs de Diana. Bref, Camilla  existe. Avec Kate, c’est le triomphe de la vacuité totale, c’est ‘sois belle, tais-toi et ponds des gosses’. Comment voulez-vous que je fasse le portrait du vide?

Mais ce qui me gêne le plus, c’est qu’elle est présentée comme un modèle pour les petites filles. En tant que maman de deux filles, dont une qui est très influençable, effectivement, ça me dérange énorment. Je ne trouve pas qu’une potiche, même si on lui flanque un diadème sur la tête doit être un modèle pour des petites filles qui feraient mieux de vouloir devenir astronaute, pompier, docteur, ou n’importe quoi d’autre! Le personnage public de Kate me pose problème. Déjà, elle est là parce que ses parents ont tout fait pour, littéralement. Carole Middleton n’est pas une Mrs Bennet moderne, comme les journaux le disent. Elle est pire. Dans le roman (Sense and Sensibility) de Jane Austen, Mrs Bennet espère bien trouver un bon parti pour caser chacune de ses filles, intrigue même un peu, mais pas au point de se comporter en véritable maquignon. Et ça, ça me gêne! Vous allez me dire, ce n’est pas la faute de Kate, mais de sa mère. Je suis bien d’accord , mais encore une fois, je parle de l’image  que cela renvoie aux petites filles.  On leur dit donc qu’une fille ne peut rien faire toute seule et qu’elle est juste bonne à être mariée au plus offrant. Ça me fait vomir.

Je ne parle même pas de sa maigreur, qui est donc aussi présentée comme un modèle. Quand on passe chaque repas à se battre avec une gamine qui chipote, on apprécie moyennement. Non, je parle toujours de l’image qu’on nous sert, à longueurs d’articles, qu’ils soient en adoration devant Kate pour son brushing ou la critiquent systématiquement, pas pour ce qu’elle aurait pu dire ou faire, mais bien-sûr pour ses chaussures ou son chapeau. Après nous avoir vendu du rêve style conte de fée dégoulinant de guimauve, la presse nous apprend maintenant que  Kate est narcissique, capricieuse et surtout paresseuse, puisqu’elle ne fiche rien comparé aux Royals plus âgés. Mais c’est pas grave, elle a réussi à être princesse en se mariant, ça doit forcément faire envie aux petites filles qui ne peuvent être bonnes qu’à ça. Désolée, mais si ce n’est pas du sexisme, je ne sais pas ce que c’est! Ce n’est toujours pas la faute de Kate si elle est présentée comme ça, mais elle n’aide pas. Elle se définit elle-même comme une maman  au foyer. Qui se déplace uniquement en hélicoptère, accompagnée de son coiffeur personnel 24h/24 et qui a à se disposition une armée de nounous et de personnels divers. Un instant, je hurle de rire et je reviens. Elle cultive une image tout droit sortie d’une pub d’électroménager des années 50, mais qui ne trompe personne. Et donc,  c’est ce personnage qui doit inspirer les petites filles? Plutôt que JK Rowling (ecrivain), Docteur Sharman (astronaute), Dorothy Hodgin (chimiste), Tracy Emin (artiste) ou même Jessica Ennis (sportive). C’est désolant.  

Encore une fois, Kate est peut-être brillante et très sympathique en privé, et tout simplement amoureuse d’un type qui se trouve être le prince William, mais qui aurait aussi bien pu être éboueur (quoique…). Mais en public, elle ne fait aucun effort pour donner une autre image que le ‘sois belle et tais-toi’ du début. C’est son choix, mais je ne veux pas que ce soit un modèle pour mes filles, pour aucune petite fille. 

On est en vacances (hiiiii), je n’ai qu’un accès épisodique à internet, je ne peux pas valider les commentaires ni y répondre  aussi rapidement que d’habitude, mais je le ferais! 

Cet article, publié dans Famille royale, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour Kate Middleton and me

  1. axelle57 dit :

    Elle a peut-être peur de finir comme Diana si elle fait autre chose que la potiche ?

    J'aime

  2. Lexie dit :

    Oui je comprends ton point de vue. Je ne m’étais jamais posée la question, je la trouvais assez naturelle. Même si elle est connue ici (elle vient à l’automne, je suis sûre que certains trépignent) elle n’est pas vu comme un modèle, juste comme une royale qui a un côté «comme tout le monde» (mais avec beaucoup de personnel ;)). C’est clair que ce n’est pas une rebelle en public, elle ne travaille pas alors que j’imagine que rien ne l’en empêchait, etc. Si mes filles devaient la prendre pour modèle ça me gênerait également.

    J'aime

  3. Catwoman dit :

    Tu poses exactement ce qui me dérange avec elle et son image. Chaque fois qu’elle fait une apparition, on ne parle que de sa tenue, sa minceur de rêve, etc. Après, rien ne l’empêchait ni ne l’empêche de se rebiffer et d’ouvrir sa bouche afin d’être autre chose que « sois belle, tais toi et pond des gosses » si ça ne lui convient pas comme image et rôle.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Tout à fait, elle a une marge de manœuvre faible, mais qui existe, Camilla y arrive très bien. Alors que Kate au contraire en rajoute une couche. C’est sont problème tant qu’on ne l’a présenté pas comme un modèle.

      J'aime

  4. Kenza dit :

    Très très intéressant ton point de vue, et étayé comme d’habitude.

    J'aime

  5. Je suis assez d’accord avec toi sur le fait que le modèle n’est pas forcément valorisant pour une petite fille.. et ça me ferait bien suer que la mienne de petite fille ait des envies de « devenir princesse » comme unique but dans la vie… (en plus, le secteur est quand même assez bouché, y’a pas tant de princes valables sur le futur marché)…

    (Bon sinon rien à voir, mais c’est la Princesse Royale qui a remis les médailles olympiques du concours complet en équitation… j’ai pensé à toi ! )

    J'aime

  6. Entièrement d’accord avec toi !!!! Et encore, j’ai pas de gosse !!!!
    Mais Kate, elle serait un vieux lampadaire en panne, ça changerait pas grand chose…

    J'aime

  7. Cécile dit :

    Où peut-on trouver ton article sur Lizzie ? Tu dois bien être la seule blogueuse qui n’inonde pas son article de liens vers sa prose, et pourtant la tienne est de bien meilleure qualité. 😉
    Je m’abonne à ton blog de ce pas.

    J'aime

  8. tarab2014 dit :

    Aaaaaaaaaah, un article spécial dédicace rien que pour moi ou presque, je vais tomber en pamoison !! Bon, au moins maintenant je comprends mieux pourquoi tu ne la portes pas tout à fait dans ton stylo (dire dans ton coeur ce serait un peu trop non ?). C’est sûr que moi qui n’ai pas de fille, je n’ai pas à craindre qu’un modèle de princesse ne me les pousse à devenir une tête diadémée au lieu de briguer un Nobel comme tout le monde 😉
    Mis à part ça, moi j’aurais envie de lui laisser le bénéfice du doute à cette jeune femme. C’est pas parce qu’elle est belle, mince et qu’elle a des stylistes de bon goût (pas comme Lizzie) qu’elle doit obligatoirement ne rien avoir dans le chou… Certes elle n’est pas aussi pimpante intellectuellement que Camilla (qui m’est trèèèèèèèès sympathique j’avoue avec son petit côté iconoclaste), mais 1) elle n’a pas le même âge, elle a le temps d’oser affirmer sa personnalité et 2) elle est jeune et jeune maman, et ça doit lui absorber un peu de temps (regardez comme Diana avait l’air d’une grosse gourde à brushing à la naissance de ses garçons et comme elle est sortie de sa chrysalide ensuite). Bref, moi je dis : patience et longueur de temps, elle va se révéler cette petite, moi j’y crois ! 🙂

    J'aime

  9. dhelicat57 dit :

    Je ne crois pas en effet que ce soit un bon exemple pour l’avenir des petites filles je préfère « May » elle la voulu et traque son prince ou sa mère lui a tracé la voie c’est quelque chose d’être la future reine et son but … En attendant avec une armada de domestiques et nounou la vie doit être plus facile mais plus chiante aussi c’est sûrement pour cela qu’elle se cache à la campagne quand à sa maigreur je ne pense pas non plus que ce soit un bon exemple … j’aime assez Camilla finalement mais elle a aussi le bénéfice de l’âge et de l’expérience. .. bisous, bonnes vacances

    J'aime

  10. doublerose dit :

    Je crois que cet article résume un fait très simple : quand on a des filles on s’énerve vite quand un « modèle » médiatico-déclaré ne correspond pas à ce qu’on attend pour elles. Mon ainée est une fan de princesse, mais l’idée qu’elle puisse imaginer que le but qu’elle doit se fixer dans la vie est de trouver un bon parti qui lui offrira des jolies robes me donne envie de vomir.

    Ceci dit, cela m’interroge que Mme Middleton mère soit constamment présentée comme une mère « pushing’ qui a cherché à tout prix à caser sa fille au prince. Est qu’il y a des éléments précis qui étayent cela ou finalement n’est-ce pas une remarque plutôt sexiste? ne peut-on pas imaginer par exemple que Miss Kate a très pu trouver son prince toute seule, ou alors même que son père l’aurait poussé à épouser un prince. Pourquoi ce père apparait comme inexistant? n’est-ce pas sexiste de considérer que le mariage des filles est une affaire de femmes?

    J'aime

  11. carrie4myself dit :

    Belle Kate, qui fait potiche, et qui ne fait rien pour changer. Elle va vieillir avant l’heure et son mari ne l’incite pas a faire qqchose non plus :-/
    PS: happy holidaysssssssss hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

    J'aime

  12. Je découvre ton blog et je plussoie complètement ce que tu écris. Tu m’as ouvert des horizons sur lesquels je ne m’étais jamais posé la question. J’ai 3 filles et je n’imagine pas une seconde que Kate soit un modèle! Je trouve de toute façon que ce qui compte aussi c’est la maman que nous sommes, par notre état d’esprit et façon de faire, il est là le vrai modèle.
    Merci pour cette pause rafraichissante, je vais aller lire tes autres proses 🙂

    J'aime

  13. l0uanne dit :

    Je pense que beaucoup de mères ont du inscrire leur fille dans la même école que William, si le courant n’était pas passé, elle serait pas là aujourd’hui. Je pense qu’elle a juste eu de la chance

    J'aime

  14. Yeude dit :

    Mrs.Bennet c’est pas plutôt Orgueil et préjugés ?
    Sinon ton billet est très drôle mais néanmoins très juste !

    J'aime

  15. Claire dit :

    Je serai brève : tout est dit! I love that! 😃👍🏻

    Et bonnes vacances surtout!

    J'aime

  16. La Carne dit :

    bon… j’aimais bien le charme de kate… mais vu comme ça… ça perd tout ce charme. Je n’imaginais pas qu’elle puisse être prise en modèle (je suis naïve). Moi j’aime bien regarder ses aventures (le peux que j’en connaisse), parce que ça fait un genre de « Martine à la plage » . « Martine en Inde » (ouais, en même temps, Martine, elle craint aussi)… bref… je ne sais pas si c’est à kate qui faut en vouloir… ou à ceux qui parlent de cette vacuité…

    J'aime

  17. Eva dit :

    Je n’avais jamais pense a son role de potiche des annees 50. Sans trouver que se soit un modele, je me disais juste que je l’aimais bien, qu’elle remplissait bien son role malgre qu’avec le protocole elle devait etre pas mal frustree de ne peut pas faire / dire tout ce qu’elle veut, ni meme porter ce qu’elle veut. En Angleterre la fmille royale occupe une grande place dans le coeur des Anglais, c’est peu etre pour ca que le cote modele ressort plus. Je ne sais pas en France, mais au Japon on n’en parle pas du tout.

    J'aime

  18. Ping : My own ABC 46 | Pom de Pin in Wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s