My Own ABC #31


H comme…

Heptarchy: je sens que vous ne vous y attendiez pas…c’est tout bête, l’heptarchy, c’est le nom donné collectivement aux 7 royaumes saxons (en gros: East Anglia, Essex, Kent, Mercia, Nothcumbria, Sussex et  Wessex) qui passaient leur temps à se faire la guerre entre eux se sont répartis joyeusement au gré de légères disputes diplomatiques l’Angleterre et le pays de Galles après la chute de l’empire romain au V siècle. C’est marrant de s’entretuer sauvagement pour gagner trois centimètres carrés de territoire sur le royaume d’a côté, Eorpwald contre Sigeberd the good, Ecgberht I contre Coenwulf ou encore Frihtuwald contre Beorhtric  mais au bout d’où moment ça va bien comme ça, mon correcteur d’orthographe pête les plombs. Bref, Eghbert de Wessex en a marre aussi de ce bazar, et met tout le monde d’accord en 829 en s’autoproclamant roi de tout le pays. Ça fera hurler de rire les autres chefs saxons et les envahisseurs divers et tout ces joyeux lurons continueront à s’étriper tranquillement. Mais l’idée d’un pouvoir central et unique est lancée. Bon j’avoue, j’ai parlé de l’heptarchy juste pour avoir une excuse pour caser encore des noms saxons. J’adore, j’ai fait des recherches,  j’en ai plein en réserve si ça vous intéresse. Saexburg? Aethelstan? Alchiwfrid? … j’arrête. 

Hamlet: encore un nom bizarre…Tout le monde connaît, c’est absolument désopilant, un vrai bain de sang. Youpidoo, quel petit comique ce Shakespeare quand même! C’est la pièce la plus jouée au monde, il se monte une production de Hamlet toutes les minutes. Tout acteur britannique qui se respecte se doit jouer Hamlet. David Tennant y est passé aussi, en 2009, et il a eu la joie de tenir entre ses mains le crâne de Andre Tchaikowsky, qui l’avait légué à la Royal Shakespeare Company exprès pour apparaître dans la pièce. C’est très frais. L’Ado qui fait littérature a dû étudier Hamlet à peu près 3500 fois entre le collège et le lycée, ça ne le fait plus rire. GeekAdo a commencé cette année. Il trouve ce chef d’œuvre moyennement rigolo aussi. Bref, les écoliers britanniques n’y échappent jamais. Sinon, je vous conseille la version BD, dans cinémastock de Gotlib et Alexis….Raedwald? Aethelwolf? …j’ai dit j’arrêtais avec les rois saxons…


Source 

High street: c’est facile, mais je ne pouvais pas y échapper. High street, c’est la rue principale de tous les villages anglais. Celle où il y a le plus de pubs et  la boutique qui fait pharmacie-épicerie-pompes funèbres. Celle où s’étale le marché, entre l’église et le village hall. C’est la rue centrale des villes, celle où il y a tous les commerces. Bref, high street, c’est le coeur de n’importe quel bled anglais. Il y en a évidement une à Colchester aussi, puisque le Royaume-Uni compte  officiellement 5410 rues baptisées High street, c’est le nom le plus courant avant les 2702 Main Streets. De là à dire que les anglais n’ont aucune imagination pour nommer leurs rues…ahah, Osburgh…c’est une reine celle-là! J’arrête les noms saxons quand je veux. 


Source 

Tim Henman: c’est un joueur de tennis à la retraite, le meilleur tennisman anglais depuis un bout de temps (attention, j’ai dit anglais, pas britannique puisque Andy Murray fait largement mieux que Henman, mais il est écossais et très fier de de l’être, lui). Henman est tellement anglais qu’il vient d’Oxford et s’appelle en vrai  Timothy. Pendant des années, il a été le parfait loser, celui qui arrivait en demi-finale à Wimbledon portant les espoirs de tout un pays et se vautrant lamentablement. C’était devenu une tradition hilarante. Depuis que la BBC l’a recyclé  en commentateur, il nous la joue parfait english gentleman, fair play, sourire niais, flegme à fond, dents en avant, fraises à la crème, regard bovin léger trait d’humour british en interview et tout ce genre de choses. Mais bon Henman restera dans l’histoire du tennis uniquement pour avoir été le seul joueur jamais exclus de Wimbledon pour mauvaise conduite, et toc…sinon, Swaefred, c’est mimi aussi, non? 


Source

Hog’s pudding: ce n’est pas un dessert mais une sorte de saucisse qui ressemble à du boudin. Ça se mange et ça vient des Cornouailles. On y case un peu de tout, en plus du porc et du saindoux puisqu’il y a du poivre, de l’avoine, du saindoux mais aussi du cumin, du basilic et de l’ail. Le hog’s pudding se vante d’être la réponse du sud ouest au haggis écossais. Mais je ne vois pas pourquoi la charcuterie régionale se met à parler et participe soudain à grands débats chauvins comme ça …Enfin bon, le hog’s pudding se découpe en rondelle et se fait frire pour le petit déjeuner. Si. 


Source

J’ai aussi Oisc, Eormenric ou Hlothhere…ça serait dommage de ne pas les recaser, non?  Je sens que je vais m’éclater à S comme saxons. En attendant la semaine prochaine on commence les I. Ça risque d’être assez bref. Swaefberht. 

Cet article, publié dans Les leçons d'histoire(s), société, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour My Own ABC #31

  1. carrie4myself dit :

    Ca a été ton correcteur d’orthographe ou il est decede?! LOL
    Oh Tim … quel jouer de tennis niais…. uhuh. Il venait de Didcot je crois, bref a cote d’Oxford en tout cas. Mais je ne l’ai jamais croise dans la High Street! uhuh

    J'aime

  2. J’imagine la bataille contre le correcteur orthographique !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      J’ai tellement galéré sur les noms saxons, j’ai fait encore attention que d’habitude au reste. J’avais beau faire copier/coller, ça ne passer pas, pour certains noms je m’y suis reprise à 5 fois! Je suis légèrement monomaniaque des fois…

      Aimé par 1 personne

  3. LadySo dit :

    David Tennaaaaaaaant ❤️
    Pardon, on m’a perdu pendant un instant.

    Les Saxons avaient quand même des noms biens étranges. On dirait des noms sortis de romans d’Heroic Fantasy 🙂

    J'aime

  4. Frédérique dit :

    Ah merci pour votre blog , même pas expat , normande donc le climat un poil similaire au british, je lis avec délice tous vos billets , je suis arrivée sur vos pages par le Brexit ( normande mais avec des amis anglais , gallois , un fils qui a habité Londres et Dublin ) et j’étais ( je le suis toujours) effarée par ce vote . Pardon je me suis « étalée  » mais je voulais vous faire un petit coucou , merci pour votre humour . Frédérique

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Oh merci beaucoup! J’ai toujours du mal à me remettre du Brexit, comme beaucoup de mes amis anglais qui ont voté pour l’Europe. On ne mesure pas encore toutes les conséquences, mais pour ce qu’on en voit, ça fait peur.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s