My Own ABC #30


H comme…

Harold, l’embroché oculaire. Ahaha, je suis sûre que vous attendiez encore un Henry! Harold est le dernier roi saxon d’Angleterre, et il s’est ridiculisé en public à Hasting en 1066, en se prenant bêtement une flèche dans l’œil devant les caméras du monde entier les aiguilles de la reine Mathilde. Déjà, Harold nous ennuie alors qu’il n’a été roi que quelques mois, du 6 janvier 1066 au 14 octobre de la même année donc. Dans le civil, il s’appelait Harold Godwinson ou Godpinson. Personnellement, je préfère la deuxième version, c’est plus pimpant. Cuicui. Harold nous bassine avec la défense héroïque de son trône, mais globalement, il n’avait pas plus de raison de devenir roi que Guillaume, mon beau-frère, ou la concierge. Quand Édouard le Confesseur meurt sans héritier, les barons saxons se réunissent et votent pour se choisir un nouveau monarque, de préférence un imbécile fini qui ne les ennuiera pas trop.  Ça tombe sur Harold. Une fois roi, Harold s’éparpille un peu partout, en traînant son armée derrière lui. Il se bat contre tout ce qui bouge pendant les quelques mois de son règne, un coup dans le nord du pays, un coup en mer, et finalement Battle, à côté d’Hasting. Et à force de voir les français d’un mauvais œil, il se prend une flèche en pleine pupille et laisse la place à Guillaume. Et toc,  bien fait pour lui.


Source 

Howards End: avant d’être un film remarquable, la quintessence des period dramas anglais dans lequel Anthony Hopkins est tout simplement genial, c’est un roman de E.M.Foster qui sort en 1910. Je ne vais pas vous raconter l’histoire mais je trouve que c’est un chef d’œuvre et Marichéri pense que c’est à mourir d’ennui. C’est sûr, ce n’est pas forcément trépidant, mais ce n’est pas le propos.  Howards end m’a fait aimer l’Angleterre avant que j’y habite. Je reconnais aussi que ça m’en a donné une image romantique (au sens littéraire), désuète et particulièrement éloignée de la réalité. À cause de Howards End, j’ai un peu l’impression de m’être fait avoir, comme ces anglais qui vont s’installer en France pour revivre la Gloire de mon père… 


Source

Hedingham Castle: j’en ai parlé plusieurs, c’est une forteresse normande pas loin chez nous. Le parc est charmant aussi et il y a égalementun manoir Tudor toujours habité. On va au moins deux fois par an à Hedingham, pour le tournois de chevaliers et pour la reconstitution de bataille médiévale. Les anglais adorent les reenactments comme ça, c’est éducatif et toujours amusant. En temps normal Hedingham vaut aussi la peine d’être visité, mais c’est moins fun. L’endroit a été donné à Aubrey de Vere par Guillaume en 1086. Le donjon date de 1130 ou 1140, on ne va pas chipoter. Hedingham a vu passer la reine Mathilde (pas l’affolée de la broderie, une écossaise) et le roi Jean sans terre, entre autres célébrités. Les de Vere l’ont sottement perdu en 1625, alors que franchement un donjon, ça ne s’égare facilement. Ça court très peu vite et ça se voit bien de loin, quels empotés, ces de Vere! Mais à la suite de ventes, mariages et  héritages divers paf, revoilà les descendants des de Vere à Hedingham. Ils y habitent toujours. On les comprend, c’est coquet et accueillant. 


Hélicoptère: moyen de locomotion utilisé par William pour aller faire coucou à Kate en plein milieu de manœuvres militaires pas rigolotes du tout, espèce de petit déserteur. Ça n’a pas fait rire. William-and-Kate ont des rapports assez difficiles avec les hélicoptères. Déjà, il semblerait que William ait renouvelé la blague de l’hélicoptère subtilisé pendant des manœuvres, ce qui n’a toujours pas plu ni à sa hiérarchie, ni à la presse, ni à mamie Lizzie. Vue sa brillante carrière militaire, on l’a logiquement flanqué ambulancier volant, pour l’occuper. Il est sensé transporter les blessés, en hélicoptère donc, dans l’East Anglia  (c’est chez moi, ça fait peur). Manque de chance, alors qu’il a pourtant l’air d’aimer les hélicoptères, il ne fiche jamais les pieds au boulot, ça fait désordre. Nouveau scandale et nouveau rappel à l’ordre de Lizzie qui commence à en avoir ras la couronne. Kate a le problème inverse, elle utilise trop d’hélicoptères, même pour des trajets qu’elle pourrait  pratiquement faire à pied, ou au moins comme Lizzie, qui s’est encore fâchée, en train. Bref, si la popularité de William-and-Kate tombe en flèche, c’est en grande partie à cause de problèmes d’hélicoptères. 


Source 

Hugh Dennis: c’est un acteur, imitateur et stand up qui participe à Mock The Week, une émission satirique de la BBC (j’en reparlerai dans les M) . Il est très drôle, mais n’a strictement rien de spécial…sauf quand il fait le dinosaure. Marichéri ne s’en est pas remis. La séquence est devenue culte pour toute une génération d’anglais.

Cet article, publié dans Famille royale, société, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour My Own ABC #30

  1. lewerentz dit :

    Complètement d’accord avec toi à propos de « Howard ends » !

    J'aime

  2. carrie4myself dit :

    Encore du tres bon et je ne ferais aucun commentaire sur Kate et Will…. arghhhhhh

    J'aime

  3. Ophélie G. dit :

    Encore un film a rajouter à ma liste tiens ! xx

    J'aime

  4. Howards End…. ah…. désuet à souhait, romantique autant qu’il est possible… je valide le choix 🙂

    J'aime

  5. En France, à la télé, on a un vrai dinosaure : MIchel Drucker !

    J'aime

  6. Hugh Dennis !!! Aussi drôle quand il lit dans les pensées de Tony Blair et en doubleur de Philip XD https://www.youtube.com/watch?v=o60W286cm-E

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s