My Own ABC #4


Je continue mon abécédaire aléatoire.

A comme…

Anniversaire: forcément, avec 5 enfants, les anniversaires ça n’arrête pas. En Angleterre, on ne rigole pas avec les fêtes d’anniversaire. Il faut inviter toute la classe, de préférence ailleurs que chez soi. Il y a une compétition féroce  entre parents pour organiser la fête la plus débile, hors de prix, originale. On a eu le zoo (dans l’enclos des rapaces), le karting, les ateliers poterie, cupcakes, céramiques, la disco sur patin à roulette, le bowling, le paintball, le salon de coiffure…c’est une plaie. Le fait que les gamins s’amusent plus dans leur jardin avec un ballon ou trois bouts de ficelle n’a rien à voir avec le sujet. Ce n’est pas parce que que c’est leur anniversaire qu’ils doivent faire les malins, on n’est pas là pour leur faire plaisir, mais pour épater la galerie… J’avoue que j’ai cloué le bec à bon nombre de SuperMums en fêtant l’anniversaire de PrincesseChipie au musée d’art moderne. Et toc. Surtout que c’était gratuit… Hihihi. Et encore, ces fêtes atroces ne sont rien comparés à l’anniversaire sleepover. Quand on se retrouve avec 15 gamines hystériques et bourrées de sucre pour la nuit. C’est un cauchemard.  

Arthur: le roi bien-sûr et ses chevaliers de la table ronde. Le roi Arthur aurait vécu au 5ieme siècle et aurait défendu  hardiment le pays contre les saxons…Ahaha. Honnêtement avant que des petits malins d’écrivains en manque d’inspiration commencent à raconter sa légende au 12ieme siècle, tout le monde s’en fiche, d’Arthur. On le fait soudain passer pour un grand héros national et patriotique, alors que si ça se trouve, il n’a jamais existé. Déjà, Arthur était un prénom extrêmement banal à l’époque, et dès qu’un type un peu plus malin que les autres arrivait à être chef d’un bled paumé en flanquant une pâtée aux bouseux du coin, hop, il se déclarait roi…bref, des rois Arthur, il y en a eu des tripotées, ce n’est pas pour ça qu’on en a un qui se serait amuser à jongler avec des épées magiques ou a élaboré des plans de table compliqués pour ses petits copains chevaliers. Surtout qu’il n’y avait pas franchement de chevaliers ressemblant à ceux de la légende au 5ieme  siècle. En plus, le fameux héros national aurait été un allié des romains, pour ne pas dire un collabo. C’est petit. On ne sait même pas d’où il sort, il pourrait aussi bien  être breton que  gallois voire même irlandais, ce qui dans un cas comme dans l’autre est embêtant pour un nationaliste anglais. Ça n’empêche pas des tas de gens de se disputer l’emplacement du château d’Arthur, Camelot: ça pourrait être au Pays de Galles à Caerleon, ou à Tintagel dans les Cornouailles. Ou à Cadbury (comme le chocolat) dans le Somerset ou à Winchester dans le Hampshire… Certains historiens avancent même que si ça se trouve Camelot était à…Colchester! Ben oui, le nom Romain est Camulodonum, ça ressemble plus à Camelot que Winchester, et surtout c’était la capitale des romains. Quitte à se trouver un allier pour régner sur les pèquenots locaux, autant prendre le roi du coin… 

  
Source 

Adolf: c’est un chat. Il doit habiter pas loin de chez nous, il se dorait au soleil sur la terrasse quand on a déménagé. Visiblement, on ne l’a pas du tout dérangé. Il s’est pris d’amitié pour nous et vient tous les jours nous voir au grand désespoir de Capucine. Il est extrêmement  affectueux et sympathique. On ne sait pas comment il s’appelle, il n’a pas voulu nous le dire. Il fallait trouver quelque chose. Il est donc tout blanc avec une espèce de tâche noire en biais entre les oreilles, sur le sommet du crâne et une toute petite sous le museau…voilà, voilà. Non, on n’est pas fier de nous, et c’est Marichéri qui m’a suggéré de parler d’Adolf. 

Angel Cake: malgré le nom, c’est très mauvais mais typiquement anglais. C’est une sorte de génoise spongieuse et trop sucrée avec du colorant rose pour faire joli et un glaçage blanc et rose….beuh…je vais m’aérer un peu et je reviens. Mes filles adorent et les angels  cakes figurent en bonne place dans les fêtes d’anniversaire justement. 

  
Source

About a boy: c’est un livre (avant d’être un film puis une série ) de Nick Hornby. J’aime beaucoup cet auteur anglais. Je préfère High fidelity, mais About a boy est excellent aussi. Si vous ne connaissez pas, je ne vais pas tout vous raconter, c’est l’histoire de Marcus, un petit garçon associal, de sa mère suicidaire et post hippie et de sa rencontre avec un type paresseux et affabulateur…oui, bon, dit comme ça, c’est limite, mais en vrai, c’est très drôle. Notamment le passage avec le canard qui coule après avoir pris une baguette de pain sur la tête. C’est aussi émouvant, mais beaucoup moins niais que le film, et encore moins que l’adaptation télé. 

Rendez vous dimanche prochain pour les derniers A.

Cet article, publié dans Les leçons d'histoire(s), vie de famille, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour My Own ABC #4

  1. Annie dit :

    Je viens de lire « Funny girl » de Nick Hornby, pas mal, très bonne 1ère moitié, moins bon ensuite.

    J'aime

  2. Bon, alors, soyons clair pour Arthur : clairement, il habitait l’immense forêt de Brocéliande qui à cette époque était beaucoup plus vaste qu’aujourd’hui et s’étendait jusqu’au bout de la Bretagne.. Non mais ! 🙂

    J'aime

  3. carrie4myself dit :

    Arfff les anniversaires c’est absolument ridicule tout ce qu’il faut faire. Et si tu faisais une French b’day party?!… des jeux dans le jardin ca pourrait etre cool?
    J’aime aussi beaucoup l’histoire d’Adolf 😀 Il est peut etre amoureux de Capucine et/ou de Chaussette?….. si c’est vraiment un male aussi LOL

    J'aime

  4. fedora dit :

    Vous avez appelé un chat errant et affectueux Adolph ? pardon mais je ris, je ris… 🙂

    J'aime

  5. laurence (@lopalomita) dit :

    ah mais on veut voir des photos d’adolf voyons ! déjà qu’on en voit très peu de Capucine franchement ! et puis les birthday cakes bien dégueu pour rêver : je prends aussi ! 🙂

    J'aime

  6. LadySo dit :

    Les anniversaires à la c*n comme ça, c’est pareil en Irlande ? Parce que j’avoue, ça me fait un peu peur. Pas spécialement envie de dépenser mon argent pour impressionner les parents. C’est la fête des gosses, pas d’égo….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s