Expatriation top 10


Il y a longtemps que je n’avais pas râler à propos de l’image que semblent avoir les expats vus de France! Je suis tombée, littéralement puisque j’ai failli glisser de mon canapé devant l’ampleur de telles inepties, sur un article phénoménal qui dit que de plus en plus de familles quittent la France, et bien-sûr, ça ne peut être que pour des raisons fiscales. C’est bien connu, on est tous d’ignobles sous-hommes assoiffés de sang d’argent prêts à tout pour ruiner la France à nous tous seuls. Un député particulièrement inspiré dont je tairai le nom pour ne pas lui faire de la pub (enfin, c’est surtout que je risque de m’énerver et d’être grossière) a carrément traité les français de l’étranger de voyous. C’est gentil, ça fait chaud au coeur de se sentir à ce point aimer par son pays d’origine, ça donne envie d’y retourner. Ça m’a un chouïa énervée. 

Enfin bref, plutôt que de m’énerver toute seule sans mon coin, je vais radorer avec un top 10 sur l’expatriation. 

  
Source
10-Je rappelle que les impôts, ce n’est pas comme le camembert  fermier ou la saucisse de Toulouse, ce n’est pas une spécialité typiquement française. On en paie aussi ailleurs! Je sais, c’est un scoop énorme. D’ailleurs, comme la majorité des français de l’étranger, je ne suis pas expatriée, je suis une immigrée totalement intégrée en Angleterre, c’est différent. Et je n’ai pas de trésor enfoui ou d’héritage pharaonique (ou alors mes parents me cachent des choses !). Maricheri n’est pas milliardaire (à moins que ce soit un complot, et qu’il soit de mèche avec mes parents…). On n’a pas quitté la France sur les conseils d’un expert en patrimoine, vu que comme tout patrimoine, on avait une guitare classique et un recueil illustré des fleurs du mal. Ça fait peu.

9-On est personnellement responsable de l’état des finances du pays qu’on a quitté, simplement parce qu’on a passé la frontière. Figurez-vous que la crise, c’est parce qu’on n’a pas remboursé nos études à l’état français  et uniquement pour ça. Si. Alors bien sur, mes pauvres parents qui paient des impôts auraient dû me mettre dans une  école privée dès la maternelle pour éviter que je ruine la France, au lieu de simplement me payer tous seuls une école de commerce. Je suis d’accord pour rembourser, à condition qu’on rembourse mes parents d’abord. Surtout qu’ils continuent à payer des impôts qui servent à l’éducation de gamins qu’ils ne connaissent même pas si ça se trouve. 

8-Il arrive que des jeunes probablement pervers en plus d’être boutonneux décident juste pour faire enrager les députés français d’aller finir leurs études à l’étranger, sous le prétexte fallacieux de s’améliorer en anglais, ou en espagnol ou en javanais (ils vont où ils veulent, c’est leur problème). Déjà, c’est suspect. En plus, ces horribles étudiants sans scrupule en profitent sauvagement pour rencontrer l’homme ou la femme de leur vie, et hop, juste comme ça pour de bêtes raisons romantiques ils restent sur place. C’est évident, ils ont préparé leur coup depuis la maternelle, juste pour ruiner la France. On a pas idée aussi, de tomber amoureux d’un ou d’une étranger…

7- Les vrais expats sont envoyés à l’étranger  par leur boîte. On pourrait croire que c’est bien, ça fait rayonner économiquement et culturement leur pays d’origine, mais pas du tout, c’est une ruse. Il est évident que ce sont des gens sans scrupule et d’une radinerie abyssimale qui préfèrent faire ce que leur employeur leur dit au lieu de démissionner comme tout bon français qui se respecte et se retrouver au chômage. Ce qui serait beaucoup mieux pour les finances du pays, c’est sûr.

6-Il y a aussi des êtres encore plus tordus, qui partent voir ailleurs, pour le plaisir! C’est de la haute trahison, je ne vois que ça. Sous prétexte de s’ouvrir aux autres, par une curiosité forcément perverse, puisqu’il est clair qu’en dehors de la France, il ne peut pas y avoir de vie civilisée, ils n’hésitent pas à aller voir ces autres de plus près. Devant de telles ignominies, je ne sais plus quoi dire. Sauf que je fais partie de ces curieux là, et que j’en suis fière. Non mais!

5-Je commence à me calmer…En s’expatriant, on apprend vraiment une autre langue, et on a des enfants bilingues. Pas bilingue comme on l’entend sur un CV français, c’est à dire qui savent dire juste trois mot en anglais. Non, des enfants qui parlent aussi bien une langue que l’autre sans aucun accent. Et même si l’expat garde son accent franchouilard à couper au couteau (je viens du Sud Ouest, ça n’aide pas en  anglais), il maîtrise  assez sa langue d’adoption pour frôler une subtile schizophrènie et le délice de ne pas penser exactement de la même manière dans ses deux langues. C’est surprenant, très curieux intellectuellement et c’est une joie. 

4- En vivant ailleurs, on découvre une nouvelle culture, un autre sens humeur, une autre gastronomie (vous allez rire, on peut se nourrir correctement et avec bonheur hors de France, c’est fou non? )… C’est sympa, quand on va en vacances à l’étranger de visiter les sites touristiques et de manger dans les restaurants typiques, mais ce n’est qu’une parenthèse, aussi exotique soit-elle. On découvre vraiment un nouveau pays en s’y installant. On s’ouvre à une nouvelle littérature, une histoire différente, des priorités nouvelles, des valeurs qu’on ne connaissait pas . Lire Jane Austen et Shakespeare dans le texte d’origine, se plonger dans l’histoire des tudors, comprendre vraiment, presque physiquement ce que veut dire keep calm and carry on…

3- Un des bonheurs de l’expatriation , c’est savoir aussi  que malgré notre intégration,  il y aura toujours une nouveauté, une surprise , un petit quelque chose qu’on ne connaît pas. Que n’importe quand, on peut  se retrouver face un petit bout d’inconnu…ça évite de s’encroûter intellectuellement! 

2- Nos enfants  grandissent naturellement avec deux cultures,  ces petits riens qui nous surprennent agréablement sont la norme pour eux. Pas besoin de leur apprendre ce que  veut dire  la tolérance, le respect des autres cultures et religions, c’est leur quotidien. 

1-On a beau être des voyous se roulant dans la fange de nos impôts impayés (on se comprend, impayés en France, puisqu’on préfère engraisser lâchement l’administration fiscale  de notre pays d’accueil), on pense toujours à nos origines. Ça va peut-être surprendre les députés qui font tout pour qu’on se sente profondément détestés par la France, mais on peut l’aimer de l’extérieur! Et on peut être fier de ses orgines et de son  pays d’accueil en même temps.  

Cet article, publié dans Les colères, Les tops 10, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour Expatriation top 10

  1. madameananas dit :

    C’est tout à fait ça… ça me gave aussi les mecs qui disent qu’on part à l’étranger pour des raisons fiscales… Nous on est parti avec 3 meubles Ikea ça compte comme patrimoine à cacher du fisc? (et meme pas du Ikea récent, la « gamme » n’est meme plus trouvable en magasin).

    Ceci dit en inverse, ça me gave aussi les expats adeptes du french bashing qui estiment que tu part à l’étranger pour fuir la france et cracher dessus à longueur de temps pour un oui pour un non.

    J'aime

  2. En même temps, tu es partie avec Les Fleurs du Mal, c’est un peu limite, non ? genre nuisance à la culture de la France par volonté délibérée de répandre les élucubrations d’un type sous emprise de substances illicite 🙂

    J'aime

  3. Audrey Moo dit :

    Article rédigé avec beaucoup d’humour mais à la fois, tellement vrai. Moi-même expatriée (enfin comme tu dis immigrée) en Espagne, je me reconnais dans pas mal de ces points. C’est incroyable que certaines personnes voient les ressortissants français qui vivent à l’étranger comme des voyous, personnellement j’ai quitté la France car j’ai trouvé une opportunité qui me correspondait davantage ailleurs. Si la ville de Paris était plus agréable à vivre peut-être qu’il y aurait moins d’expatriés car en plus, malheureusement quand on fait des bonnes études et notamment dans le commerce, il y a peu d’opportunités en province. De plus, il est difficile en France de démarrer, on donne pas trop sa chance aux juniors (ou alors en stage) il faudrait peut-être revoir la culture de l’entreprise et de l’emploi en France au lieu de blâmer ceux qui partent…

    J'aime

  4. Tellement vrai cette vision des choses par le petit bout de la lorgnette des français. 🙂
    Mais n’est ce pas aussi du fait que les médias font toute une histoire de chaque fuite à l’étranger de tel ou tel homme célèbre (Johnny, Depardieu et compagnie.. ) qui ne sont pas vraiment des références pour la vie de tous les jours.

    J'aime

  5. sandra dit :

    Je vais chercher quel est cet ignoble député(e)!! je suis immigrée et tellement heureuse j’ai l’impression que j’ai enfin trouvé mon pays, nous sommes 5 personnes heureuses d’avoir changé d’air, nous n’avons aucune fortune cachée et pas d’héritage en attente! Pour tes études je te rappelle que les écoles privées française sont sous contrat d’état ce qui implique que les enseignants et autres dépenses sont payées par les impôts des Français et non français qui paient leurs impôts en France!

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Justement, mes parents payaient des impôts quand j’étais à l’école! On ne s’attend pas à ce que se soit les gamins de maternelle qui soient taxés pour payer les services publics qu’ils utilisent?

      J'aime

  6. Leodamgan dit :

    On sent un très grand énervement à la lecture de ton article.
    Sans vouloir insinuer des choses désagréables, voire abominables (impôts?…) et sans vouloir être indiscrète (quoi que…) puis-je te demander ce qui t’a personnellement poussée à t’expatrier (il y a bien eu un début, une cause initiale…)?
    Si ma question t’énerve, efface ce commentaire. 😉

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Ça ne m’énerve pas du tout. J’ai toujours été curieuse et j’ai fait des études de commerce international avec la ferme intention d’aller voir ailleurs. Pas pour fuir la France mais pour découvrir autre chose. Après un an au Mexique pour mon stage de fin d’études j’ai trouvé un boulot à Paris. Ca m’a permis de rencontrer Maricheri. Au bout de 3 mois à peine, notre employeur nous a annoncé que c’était ou le chômage ou l’Irlande ( en contrat local, pas en contrat expat), on n’a pas hésité!

      J'aime

  7. sandra dit :

    Alors j’ai écouté l’interview du député O.F il dit bien qu’il parle des français qui quittent la France uniquement pour ne pas payer d’impôts donc pas des autres! et du coup je pense qu’il vise certains pays. Après j’ai rencontrer ici un couple de Français qui vit à Londres depuis plus de 10 ans qui vivent dans un luxe non caché qui ont leurs enfants en école Française parcequ’elles sont meilleures et qui ne fréquentent des anglais que parcequ’ils y sont obligés pour le boulot (ce sont leurs propres mots) ils partent de la grande bretagne pour aller au soleil des îles dès qu’ils le peuvent et m’ont dit que jamais ils ne retourneraient en France car ils devraient payer l’ISF. Moi ce genre de comportement j’ai un peu de mal.

    J'aime

  8. Marie B dit :

    Aïe aïe aïe. Et que pense-t-il des tous ces étrangers qui vont s’installer / travailler en France parce que Ah Pârrissss! Ah les cwassansss! Ah la poésie… (liberté, égalité et toout ça…)vivre dans les lavandes bref eux du coup payent leurs impôts en France, voire créent des emplois pour des français, ça compense, non? (bien que, comme l’a dit Audrey, ce n’est pas facile, bravo l’étranger qui s’accroche avec tout le « red tape » administratif, déjà pas facile pour le français.) Et puis, on est libre de mouvement dans l’UE, donc on contribue bien à quelque chose, quelque part?

    Dans le même esprit un ministre irlandais déclarait, en pleine crise économique, que ceux qui quittaient le pays le faisaient pour « choice of lifestyle » (comprenez : ils voyagent parce qu’ils ont les moyens) et pas à cause du chômage…

    J'aime

  9. nimerya dit :

    Ah, mais du coup il y a moi qui paye mes impots en France et qui subis les préjugés et les commentaire sur les italiens expatriés (tous des traitres! Faut rester en Italie et se battre pour sauver le pays!) . Ça rééquilibre un peu, non? :p

    J'aime

  10. celine dit :

    Rien a ajouter, j’adore ! 🙂

    J'aime

  11. Mariel75 dit :

    je propose que chaque deputé fasse un stage à l’etranger d’au moins 6mois, deja pour comprendre les francais de l’etranger (j’aime pas trop le terme d’expat en fait), et pour faire des proges en langues etrangeres: http://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/cop21/segolene-royal-felicite-barack-obama-pour-ses-fiancailles-avant-de-se-corriger_1029809.html

    J'aime

  12. carrie4myself dit :

    Idem on m’a dit dernièrement: t’es en Belgique a cause des impôts?
    ……………..

    J'aime

  13. irenezlato dit :

    Koa??? Que lis je? La crise c est de la faute des expats, dont tu fais partie.. Et on ne m avait rien dit?? Un vrai scandale!!!
    Ps: j adore cet article

    J'aime

  14. fedora dit :

    Vu ce que le barbare rend à l’état belge, je sens que ça va le faire bien rire de savoir qu’il s’est barré pour des raisons fiscales ^^

    J'aime

  15. trop trop forte tu es Pomdepin bravooo pour ce top 10 !!!! 😀

    J'aime

  16. LadySo dit :

    Bah oui, oui, oui, on est tous partis parce qu’on ne paie pas d’impôt à l’étranger….Oh, wait ?!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s