Office parties


Plus que quelques heures avant Noël, je n’ai plus une minute…du coup, je ressors encore une vieillerie, un billet sur les office parties. Mais bon, comme je suis quand même bavarde, je ne peux pas m’empêcher de rajouter quelques petites choses.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/d7f/53817574/files/2014/12/img_10841.jpg
(Telegraph.co.uk)

The office party, c’est la fête de Noël du boulot. Pas moyen d’y échapper. Dès fin novembre, absolument tous les employeurs organisent quelque chose de plus ou moins élaboré selon la taille de l’entreprise. Marichéri a droit à la super office party, avec tous les accessoires. Heureusement, il commute, entre les trains qui refusent d’avancer fonctionnent mal, et 5 enfants, dont un au moins peut faire semblant d’être malade, il trouve souvent une bonne excuse pour se défiler. Cette année, la pauvre fille en charge s’organiser la chose s’y est pris un peu tard, probablement en juillet. Du coup, ils ont fait un Christmas lunch a trois heures de l’après midi. La dinde à l’heure du goûter, c’est moyen. Et ce n’est pas l’ambiance désopilante qui va arranger les choses. Il ne suffit pas de travailler toute la journée avec des collègues pour avoir envie de les voir en dehors du boulot. Au contraire même!

On voit beaucoup d’office parties dans les séries ou films américains et anglais, et non, ce n’est pas exagéré. Les réjouissances ont rarement lieu dans les locaux, mais plutôt au restaurant, ce qui vous permettra de tester les réveillons russes ou mongols ( Londres est très internationale. C’est une bonne chose. Sauf pour le thé au beurre de yak). La joie commence une semaine avant, quand un illuminé des ressources humaines, déguisé en lutin déboule dans votre bureau avec un grand sac en hurlant « secret Santa ». Vous avez de grandes chances d’en lâcher votre café et d’inonder votre clavier, youpi. Ce n’est pas un employé qui a pété les plombs à cause du stress dû à l’explosion des cours du matériel informatique. C’est normal. Vous allez devoir tirer au sort un nom, et faire un cadeau à cette personne. Et en échange vous recevrez quelque chose d’un troisième qui aura tiré votre nom. C’est très bien sur le principe, mais dans une grosse boîte, il y a des chances que vous connaissiez à peine de vue la personne en question, quoi lui offrir? Vous optez bêtement pour des chocolats, et vous êtes prise d’une angoisse terrible après coup: et si justement cette personne est diabétique? Ou allergique? Les ambulances sont débordées à cette période de l’année. Si on n’a pas le temps de l’amener à l’hôpital? (à cause de son allergie) Si elle meurt? Est ce que c’est un cause valable de licenciement » a tué un collègue à coup de secret Santa »? Finalement, on va amener un pot de fleur. Vous seriez surpris des cadeaux idiots que vous risquez recevoir. J’ai subi reçu avec joie un magnifique presse papier en cristal avec la tête de Padre Pio (un saint très populaire en Irlande), un briquet gravé à mes initiales ( je ne fume pas), une assiette peinte avec la baie de Dublin, et plus récemment un mug « William and Kate » que j’ai refilé à la tombola de l’école. …mais le pire des cadeaux a été offert par un DRH à une de mes collègues, il y a plusieurs années. Ce monsieur avait non seulement l’âge d’être son père, mais aussi des responsabilités certaines dans l’entreprise. Il lui a offert un pot de chocolat à tartiner sur le corps. Avec la spatule. Et les instructions illustrées. Je rappelle que ce n’est pas une fête de famille où le grand oncle un peu lourd fait des blagues, c’est dans le cadre du travail avec des collègues. Ahaha.

Passons maintenant aux tenues. Toute office party qui se respecte sera « black tie », c’est à dire habillée, mais littéralement , c’est « cravate noire ». Donc bien évidement les messieurs viennent en costume, mais sans cravate, pour faire festif. Les dames sortent leurs tenues de réveillon. C’est un enchantement. Je ne veux pas faire ma rabat joie, ni me répéter, mais encore une fois, on n’est pas entre amis, mais entre collègues. Les robes très, très courtes et aux décolleté plongeants c’est un style, est ce vraiment celui qu’on veut aborder devant son patron? Et côté pratique, il fait très froid quand même. Avec leur mini robes et leurs sandales pailletées, même les anglaises bleuissent rapidement de froid sur le chemin du resto, si vous arrivez en retard, vous allez vous croire égaré dans le village des schtroumpfs. Heureusement, l’alcool coule à flots et réchauffe rapidement tout ce petit monde. Et c’est ainsi que vous vous retrouvez le lundi suivant dans le bureau de votre boss à lui jurer que non, pas du tout, il n’y a aucun malaise, ça a toujours était votre rêve de lui tenir la choucroute pendant qu’elle vomissait sur l’épaule du grand patron.

Bref, je ne suis pas fan des offices parties. Parce que non, il ne suffit pas de partager le même bureau pour être copain. Et les beuveries qu’on paie ensuite tout le reste de l’année, à coup de bruits de couloirs médisants, et qui plombe une carrière en dix secondes, je ne vois pas l’intérêt.

Cet article, publié dans société, xmas, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Office parties

  1. dhelicat dit :

    cela arrive chez nous aussi! l’homme essaye souvent de se defiler en plus il ne boit pas d’alcool c’est souvent en fin de journee soit traiteur ou carement aj resto et la c’est plus dur d’y echapper! je comprends que tu sois occupee ici c’est panique a bord iĺ y avait tellement de monde qui s’echappait de paris que nous avons rebrousse chemin donc pas de courses nous avons devalise le magasin de surgele et demain direction le supermarche… vendredi direction londres pour souffler quelques jours bon noel, plein de bises

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai quelques souvenirs mémorables d’office parties 😉 pas forcément pour Noël d’ailleurs… mais généralement bien arrosées.. J’ai un collègue qui ainsi ne se souvenait pas m’avoir donné son code secret de CB (je lui avais demandé parce qu’il l’avait faite tomber… genre gestes hyper assurés et tout 😉 ) D’ailleurs, il ne me croyait pas jusqu’à ce que je lui dise les chiffres le lundi suivant… Ou celui dont on a dû chercher l’adresse dans ses papiers à la fin de la soirée parce qu’il ne s’en souvenait plus : il avait juste l’arrondissement et savait que c’était un immeuble !!!
    Côté cadeaux, ça a toujours été le concept où tu as un budget maxi (genre 10 FRF ou 5 EUR… et après on dira que le cout de la vie n’a pas augmenté tiens… ) mais tu ne sais pas qui aura ton cadeau. Les paquets sont numérotés et il y a soit un tirage au sort soit un jeu pour attribuer les présents… J’ai eu comme ça : des couverts à salade, des crayons de couleur, une marionnette chaussette à fabriquer soi-même….

    J'aime

  3. TheMouse dit :

    Mouais… Finalement je me demande si on aimerai pas une office party dans ma boite… Car cote « festivites »… Eh bien il n’y a absolument rien… Meme pas un sapin de noel dans les locaux!!!

    J'aime

  4. fedora dit :

    c’est un peu l’équivalent des fêtes patronales ici (les cadeaux en moins… enfin, sauf pour les chefs à qui leur personnel fait un cadeau)… sinon, ça fait très réveillon aussi… et il y a beaucoup d’alcool… certaines années, on entend vraiment des anecdotes très très croustillantes après coup ! l’histoire du cadeau secret, on avait fait ça à Noël au boulot l’année dernière… mais on est 7 donc c’était facile (bien que j’aie vu passer des angelots sculptés… un délice ^^ vraiment ^^)

    J'aime

  5. Bulle dit :

    J’aime bien les office parties, ça me fait gagner quelques heures sans travailler, fainéante je suis fainéante je reste même pendant les fêtes…

    J'aime

  6. blueedel dit :

    Cette année, j’ai été hypocrite… si si… enfin non j’ai menti… Pour ne pas en être…
    D’abord LA Xmas party… c’était un vendredi soir, le seul que j’avais avec mes loulous qi passent noel avec leur père… et puis le DEJ de Noel en équipe…
    Le premier -et c’était vrai- j’ai dit que j’étais HS et que je voulais profiter de mes monstres
    Le second -en revanche- j’ai menti, prétextant que je n’aurais pas fini à temps quelques conneries.. en fait, je n’en avais pas envie. Il y a eu trop de choses cette année où beaucoup d’hypocrisie, de revanchardises, de mesquineries sont venues plomber l’ambiance. Et faire l’hypocrite à table et dire que oui on formait une super équipe je n’en avais vraiment pas envie… Alors j’ai évité…

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Je comprends. J’avais horreur de ça quand j’en avais encore. Jusqu’à l’année dernière, j’étais encore dans une structure, le pot de Noel était une horreur. Maintenant que je suis complètement indépendante, je n’ai plus ce genre d’obligation et ca me va très bien.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s