Pride and Prejudice


Je ne vais pas vous faire les œuvres complètes de Jane Austen (quoique ce serait une bonne idée, il faudrait que j’en parle…) ni vous assommer avec mes histoires de maison. Mais le lundi, toujours dans l’espoir fou de trouver, j’épluche les petites annonces sur internet et je téléphone aux estate agents pour prendre rendez-vous pour le week end. C’est ce que j’ai fait aujourd’hui, et je suis retombée sur une maison qui m’avait plu, la semaine dernière. Quand j’ai appelé l’agent, lundi dernier donc, il m’a dit directement qu’elle venait juste d’être vendue, et pourtant une semaine après, elle était toujours là, pas très efficace cette agence. Ils en avaient une autre qui m’a paru sympa. J’ai appelé, même réponse, toujours aussi rapide, elle vient juste de partir. Ah. J’ai soudain eu un léger doute. J’étais avec une copine anglaise (c’est un effort de groupe notre recherche de maison, toutes nos connaissances se captivent pour la chose et y vont de leur conseils avisés). Elle a téléphoné, avec son joli accent bien anglais, pas du tout étranger. Elle a eu rendez vous tout de suite pour les deux maisons. Voila. Bien sur, on n’ira pas les voir. Mais ça fait mal.

IMG_1031.JPG
(source photo)

En 18 ans à l’étranger, j’ai rarement été confrontée aux préjugés imbéciles comme ça. Je ne sais pas ce que l’on dit derrière mon dos, et je m’en fiche, mais je ne me pense pas comme étrangère. Ce n’est pas le sentiment que me revoit mon entourage, ou même les gens que je croise dans la rue. Je suis française bien sûr, mais française d’Angleterre. Je suis la première à défendre mon comté, avec un chauvinisme enthousiaste digne de gens installés ici depuis des générations. Tant que je n’ouvre pas la bouche, on ne peut pas savoir que je suis étrangère, mais je n’ai jamais eu de problème: les passants qui me demandent leur chemin n’ont pas l’air outrés de mon accent, juste étonnés de ma capacité extraordinaire à confondre droite et gauche. Les parfaits inconnus qui me saluent poliment dans la rue (c’est encore tres rural ici, on est poli!) ne se sont jamais évanouis d’horreur en entendant ma réponse. Toutes les mamies qui me tapent la causette pendant des heures parce que j’ai un bébé (oui, il est très mignon, mais là, il pleut et je suis pressée) n’ont pas non plus l’air de prêter attention à mon accent. J’ai un travail, une vie sociale épanouie, je côtoies plein de parents d’élèves tout ça en anglais, avec des anglais qui me traitent exactement comme tout le monde.

Alors quand je me retrouve face au racisme, je ne sais pas comment réagir. La première fois que j’y ai été confrontée, c’était en France. J’ai fait une partie de mes études dans le départment du Nord, j’en garde un souvenir ému, une ou deux tournures de phrases et des amies que je vois toujours comme si on avait 20 ans. Seulement, je ne suis pas blonde aux yeux bleus, mais petite, les yeux marrons, brune et bouclée et j’avais encore un accent du sud ouest assez prononcé…on m’a donc traitée de sale arabe dans le bus. C’était tellement inattendu et ridicule que ça m’a fait rire. Jusqu’à ce que ça se reproduise.

En Irlande, je n’ai eu qu’une seule fois à faire avec un sombre crétin raciste, un chauffeur de taxi. Je n’ai pas eu le temps de lui dire où j’allais qu’il débitait une tirade haineuse contre les Bloody foreigners, avant de se rendre compte que j’étais française et de faire le reste du trajet en silence (du jamais vu pour un chauffeur de taxi dublinois). Encore une fois j’ai rangé l’incident dans la catégorie anecdote amusante. Ça lui servira de leçon à ce débile, il réfléchira peut-être avant d’ouvrir la bouche. J’ai même hésité a lui laisser un pourboire, pour voir sa tête, mais il ne faut pas pousser. Je lui ai juste demandé si il était d’origine anglaise, c’est bizarre pour un irlandais de dire « Bloody »… J’ai bien ri.

En Angleterre, ça m’est arrivé deux ou trois fois, en huit ans, c’est tout. Mais à chaque fois, je suis tellement soufflée que je ne sais pas quoi dire. J’ai l’impression que c’est ma faute. Dans ma tête, je ne suis pas une étrangère, comment est-ce que je peux renvoyer cette image? Ma copine anglaise était d’abord furieuse après l’agent, puis honteuse, elle s’est confondue en excuses comme si elle y était pour quelque chose. Je sais bien qu’un estate agent ne représente pas la totalité des anglais, je ne suis pas comme lui. Il y a des cons partout. On se demande même pourquoi ils sont aussi sectaires, racistes et renfermés, parce que vraiment, ils ont des semblables dans tous les pays du monde. C’est paradoxal pour des gens qui haïssent les étrangers, mais les cons sont universels!

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

52 commentaires pour Pride and Prejudice

  1. Odile dit :

    rahhh !!! cela m’attriste ! mais si on me posait la question  » alors ? toi qui a un oeil neuf sur la vie en UK compare aux US en tant que frenchy, quelles differences ? »…je dirais…l’esprit des gens.

    Ici les gens sont extrêmement polis, relativement accueillants, mais restent quand meme très très très anglais. Ils me donnent quelques fois l’impression de me parler comme a ces milliers de migrants arrivant en angleterre d’Inde, de Russie, de Pologne, de Maurice, de France … de partout. Oui tu es intégrée, mais pas tout a fait quand meme, ils restent distants avec toi…et ils ne font pas de cadeau.
    Alors qu’aux US, dans le Midwest (cela ne doit pas être partout comme cela), nous étions vraiment des bêtes très curieuses, mais positivement curieuses. Ils étaient fiers d’intégrer des Francais, fiers d’avoir dans leur equipe, quelqu’un a l’accent franchouille… c’est difficile a expliquer, mais après 3 mois de vie ici, je sais que ce ne sera pas pareil.

    J'aime

  2. C’est dingue quand meme !!! Filtrer les appels selon les accents c’est triste 😦 Peut etre une directive du proprietaire qui ne veut louer qu’aux locaux ?
    Et pourtant au bout de 18 ans tu es plus qu’irlandaise !!! Enfin bon y a des cons partout ! Tampis pour lui il aura manque une vente !!!

    J'aime

  3. LadySo dit :

    Ah ouais, c’est violent quand même. Juste parce que tu as un accent étranger (petit, en plus je suis sûre), ils t’ont refusé de simples visites de maison ? Ça vaudrait presque le coup de les rappeler et de leur demander des informations. C’est quand même assez inadmissible 😦

    J'aime

  4. 😦 c’est bien triste tout ça.. mais oui, c’est un c**, rien d’autre…
    Et promis, si tu me parles un jour en anglais, même avec un accent franchouillard, je ne te snoberai pas 🙂

    J'aime

  5. carrie4myself dit :

    Les cons sont universels, malheureusement oui.
    En Gb, je sais que l’on peut « abuser » du titre de Dr. Ayant fait my PhD a L’pool, mon titre est sur mascaret anglaise et un collègue, indien m’avait prévenu. Tu dis que tu es docteur, tu as tout ce que tu veux. Pas cool mais c’est comme ça.

    Je me suis fait « traite » de russe a Paris, d’anglaise a Lalouvesc, d’espagnole a L’pool, française a Heathrow et tout ça sans dire un mot!!!

    Je sens que toi qui n’aimait pas les Estate agents, ils ne remontent absolument pas dans ton estime :/

    J'aime

  6. odile dit :

    Bon mon 1 er message n’a pas l’air d’être passe…je n’en pense pas moins. Ce genre de truc m’énerve vraiment mais unfortunately, y a pas grand chose à faire… Y a des gens bêtes partout.. Enfin ici il n’y a pas a dire….les gens sont distants versus les français… Pourtant je ne peux pas dire que je fasse ma fière !

    J'aime

  7. Margarida dit :

    Oui, je comprends ton incompréhension 🙂 cela ne m’est arrivé que 3 ou 4 fois en 12 ans a l’étranger et a chaque fois je n’ai pas compris et pas su comment réagir tellement c’est évident pour moi que je fais « parti du paysage »…. C’est nul mais tu l’as dit très bien: y a des cons partout! Et puis, vive les petites aux yeux bruns et aux cheveux bouclés …. à l’accent du sud !!!

    Bisous!

    J'aime

  8. TheMouse dit :

    Incroyable… S’il y a bien une « française anglaise », c’est toi! Je ne pensais pas qu’une telle sorte de racisme était possible!

    J'aime

    • pomdepin dit :

      C’est extrêmement rare, tellement que je n’y ai pas pensé de suite. Ça ne m’est arrivé que trois ou quatre fois, en comptant le gamin dans la cour qui a demandé à mes filles si elles mangeaient des grenouilles a tous les repas et si elles s’appelaient Froggy. Convocation immédiate des parents par la directrice et excuses publiques, les filles n’ont rien compris a l’incident et je n’ai pas voulu expliquer.

      Aimé par 1 personne

  9. Lucie dit :

    J’ai eu la meme avec un estate agent aussi, on est en recherche d’appart et quand j’appelle c’est « désolé c’est partit » ou « on vous rappelle pour un viewing » tandis que le boyfriend (bien british lui) obtiens une visite dans les 24h. Au début j’ai mis ça sur le compte de la coïncidence mais quand ça fait plusieurs fois on commence a s’interroger quand meme.

    J'aime

  10. suzanne dit :

    Pfff, c’est affligeant.
    Et déroutant de se trouver confronté directement à la connerie des gens.
    Avec ta copine, vous auriez pu pousser la blague un peu plus loin, elle aurait convenu d’un rdv et tu y serais allée, la baguette sous le bras, la cuisse de grenouille entre les dents, sirotant du rouge à même le cubi. Il en aurait eu pour ses préjugés, l’estate agent !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Elle voulait lui faire un procès, parce que c’est quand même tres illégal cette discrimination, mais j’ai réussi à la calmer. En fait, elle était plus choquée que moi.

      J'aime

      • suzanne dit :

        Elle a raison, ton amie.
        Ça me choque toujours. Mon mari est métis et parfois pris pour un maghrébin. Dans le métro, lors d’un contrôle de routine, on m’a vouvoyee pour me demander mon titre de transport et lui on l’a tutoyé. ..nous n’avons même pas réagi, tellement ça nous a paru énorme.

        Aimé par 1 personne

      • pomdepin dit :

        Ça vaut le planton à l’ambassadede France à Londres, qui nous vouvoie mais demande à une francaise un peu trop coloree pour lui « qu’est ce que tu veux toi? ». Et cimme tu dis, elle n’a pas reagi, nous oui. Pourtant elle avait raison, ces gens ne meritent pas d’attention, juste du mepris.

        J'aime

  11. ifeelblue dit :

    hélas, les abrutis xénophobes sont partout 😦

    J'aime

  12. Kenza dit :

    Zut. J’espère que ça va se débloquer. Mais si on en croit les nouvelles mesures de David Cameron, ça risque de se durcir encore plus…

    J'aime

  13. Bernieshoot dit :

    Hélas ce type d’abruti à de la famille dans le monde entier, j’ai eu ce type de réaction en haute Savoie, juste parce que je suis du sud ouest…

    J'aime

  14. fedora dit :

    Dans une moindre mesure (parce que je n’y vis pas) ça m’arrive à chaque fois que je descends à Perpi… que veux-tu, les Belges sont sympas, un peu cons aussi hein (une fois) ! Les premières fois j’en ai pleuré… maintenant, j’y suis habituée (vous reprendrez bien des frites ?)… Le mieux c’est quand un voisin a fait des remarques au barbare sur « ces cons de belges » parce qu’il était à côté de la voiture immatriculée en Belgique ! Alors que bon, le barbare, plus du sud, c’est dur ! Mais je sais aussi que mes compatriotes ne sont pas tendres avec les français… préjugés, préjugés… c’est juste… moche !

    J'aime

  15. Bergeronnette dit :

    C est affligeant ! Mais on n à pas besoin d aller bien loin en France ,ça existe aussi !
    Quand je suis arrivée dans mon petit village au sud de Bordeaux , certains m ont bien fait comprendre que j étais pas native du village et ne me parlaient pas !

    J'aime

  16. petiteyaye dit :

    ça n’a aucun sens… Quand il n’y a pas que l’accent, mais aussi la couleur de peau, c’est encore autre chose…

    J'aime

  17. ker mary dit :

    C’est marrant mais moi par pur esprit de contradiction je ferai prendre un rendez vous par ma copine anglaise et je me pointerais joyeusement au rendez vous.

    J'aime

  18. dhelicat dit :

    donc cela existe aussi outre manche le racisme xénophobe primaire… je ne comprends pas leur problème ils ont peur de quoi? bizarre j’avais l’impression qu’ils étaient plus tolérants que les français … Tu as raison les cons existent partout! remarque en ce moment avec ma poissonnière je serais capable de la faire expulser sur l’heure et la faire retourner chez elle de l’autre côté de la méditerranée sans les euros d’aides en tout genre qui lui permettent de ne pas travailler…j’ai peur de devenir raciste primaire moi aussi, dommage en voyant ton titre j’ai cru que tu l’avais trouvé la maison de pride and préjudice! bisous

    J'aime

  19. J’ai cru lire une de mes experiences. I feel for you comme on dit ici. Sans blague, j’ai aussi eu du mal avec l’immobilier et j’ai compris que mon (adorable!) accent en etait la raison. Stupide mais vrai. Je te souhaite bonne chance. Ne t’;en fais pas, ce sont les abrutis qui agissent ainsi. On les aura!!!!

    J'aime

  20. lexieswing dit :

    Ici ils semblent y avoir un rejet parfois des Français, mais je crois que nous y sommes pas mal pour qq chose. Une partie, pas la plus grosse mais la plus visible, est volontiers critique avec les Québécois qu’elle juge pour leurs expressions, leur accent, leur cuisine, etc. Du coup nous ne sommes pas tjs bien accueillies et je me sens parfois obligée de m’excuser d’être moi-même Française. Bizarre non? Enfin je n’ai jamais affronté pour autant un racisme aussi primaire, mais je me sentais bien plus accueillie en Irlande de ce point de vue là.

    J'aime

  21. lexieswing dit :

    il semble, c’est mieux

    J'aime

  22. Y a un truc avec les Estate Agents (ci-après EA), c’est pas possible. Aventure récente d’une connaissance française (ci-après ‘la cliente)
    Cliente (fatiguée de se voir proposer des studios rikiki): Je cherche un apart ou une maison, 2 à 3 chambres.
    EA: Beaucoup trop grand pour vous, et trop cher.
    Cliente: Je veux voir votre supérieure
    EA à sa supérieure, porte ouverte, cliente peut entendre: Encore une gamine qui va faire payer à papa-maman ses fins de mois…
    Cliente (à EA et Sup): Je suis salariée, j’ai un contrat de (x) années dans cette ville, votre comportement envers vos clients est des plus déplorables, et je vous salue bien!
    Bref, le fait d’être jeune et étrangère, ils ont carrément jugé ce qu’elle pouvait se permettre comme logement!!!

    J'aime

  23. La Carne dit :

    je trouve que tu restes bien calme face à ça. Je crois qu’avec mon amie j’aurai prolonger « la blague », serait allée visiter avec elle, sans rien dire (genre je suis l’amie muette qui accompagne la dame anglaise dans ses visites)… et à la fin je lui aurai dit ses 4 vérités bien en face et menacé de porter plainte…
    … dit celle qui envoie son mari faire les corvées administratives parce qu’elle sait que si c’est elle, la femme blanche, ça va être plus compliqué que lui, le monsieur marron…
    ça me révolte. Pourtant, comme toi, je le prends comme une anecdote… mais là, dans ton cas, avec ce qui ressemble à un test de SOS racisme pour preuve, je crois que je serai allée au bout.

    ça m’écoeure. (pas toi hein! 🙂 )

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s