Christmas Fayre: the Day after


Il m’a fallut plus d’une journée pour récupérer! Imaginez une grande salle, haute de plafond, donc quand on fait tomber une épingle ça résonne comme un troupeau d’éléphants chargeant au milieu d’un concert de grandes orgues. Bref, c’est un tantinet bruyant naturellement. Et bien là, non seulement la sono crache des airs de Noël à fond, (« laaast Christmaaaas, I gave you my heaaaart »…..ok, j’arrête avec Wham!) mais la salle était envahie par environ 300 personnes, plus de la moitié étant des enfants surexcités. C’était donc festif, gling, gling (toujours les grelots sur mon serre tête).

Il faut reconnaître que la salle était magnifique, les volontaires ont fait un travail formidable pendant que je faisais la queue à la banque, ravie pour une fois de devoir attendre. Ça m’a évité une heure et demi de décoration! Je suis arrivée juste à temps pour distribuer la petite monnaie sur chaque stand, avec une fiche d’instructions précises pour chaque volontaire….je sens que si ça continue comme ça, on va finir par me prendre pour une super mum aussi, il va falloir que je fasse attention, c’est mal vu. Super Mum, la vraie, était en over drive, rouge de fierté, elle a agrippé la directrice dès l’entrée et ne l’a relâchée que pour intervenir dans une dispute entre deux volontaires du stand christmas pudding, chacune voulant tenir la caisse au dépends de l’autre. C’est amusant, ce sont les mêmes qui m’ont soutenu fermement que c’était l’autre qui était responsable de cette caisse quand je leur ai demandé à la fin comment elles avaient bien pu faire pour avoir moins d’argent qu’au début.

Au bout de 3 minutes, il y avait la queue monstre devant le stand du père Noel, les parents maintenant de force leurs petits anges sur les genoux de l’admirable papa volontaire pour la photo. Ces même parents qui, dans une crise d’hystérie protectrice, ont demandé qu’aucune photo ne soit prise de la salle, pour lutter contre la pédophilie….euh, c’est bien d’être prudent, mais là, à part ennuyer ceux qui auraient aimé photographier leur propres enfants, heureux de gagner à la tombola, ou barbouillés de chocolat devant le stand des gâteaux, je ne vois pas trop à quoi ça sert! Et ce sont aussi les mêmes qui réclament que l’on refasse la photo avec le père Noël, gratuitement, jusqu’à ce que leur nain informe, euh…..gamin hideux , non pardon…..adorable bambin est l’air présentable. Je rappelle qu’on est là pour aider l’école à financer tous les projets extra scolaires, ce n’est pas le supermarché du coin. Le papa qui m’a interpellée quand j’ai refusé qu’on refasse la photo de son monstre pour une quatrième fois gratuitement, en me disant que ce n’est pas une façon de traiter un client n’ira sûrement pas passer ses prochaines vacances en France. Il semblerait que ma réponse lui ait déplu.

Un de mes stands préféré reste Santa’s sledge: le traîneau du père Noël. C’est superbe, l’école dispose d’un magnifique traîneur en contreplaqué, très bien réalisé, et merveilleusement décoré. Son origine se perd mystérieusement dans la nuit des temps, ce qui ajoute encore à son aura. Personne ne se souvient quelle super Mum du passé, quel ancien papa bricoleur a bien pu réaliser ce chef d’œuvre, mais le traîneau ressort tous les ans. Il est décoré de petite étoiles brillantes, chacune ayant un trou au centre, pour faire pendre une petite ficelle. Les enfants ne voyant pas ce qu’il y a derrière, tirent sur une ficelle au choix, qui est reliée à un petit cadeau surprise. Les plus jeunes découvrant le traîneau cette année ne s’en lassaient pas ( ça m’a d’ailleurs coûté presque 10 livres, merci à princesse 2 de se dévouer avec autant de zèle pour que la christmas Fayre soit un succès financier).

A 7 heures pile, la directrice à pris la parole, pour remercier les volontaires et Super Mum, plus rouge que le nez du renne sur sa veste de Noël. Pour une fois, sa coiffure était légèrement en bataille. Quant à moi, j’ai fini avec un seul bois de renne sur le serre tête, la guirlande sur l’oreille, et juste deux malheureux grelots pendouillant lamentablement dans mes cheveux hérissés. Je n’ai donc pas fait de photo des restes du serre tête, mais je compte bien en rachète un autre, les festivités ne font que commencer. On a remballé tout, sauf la décoration murale et le grand sapin. j’ai ramassé les caisses de chaque stand pendant que les volontaires commençaient à ranger et nettoyer. Ne croyez pas que je me défile pour ne pas faire le ménage, trésorière, ce n’est pas une sinécure non plus. Ça fait 2 jours que je compte et recompte péniblement les pièces de 20, de 5 et mêmes de 2 pennies ( l’équivalent des centimes)…il y en a plusieurs kilos, c’est un pur bonheur.

Prochaine étape, la Christmas play, heureusement, c’est organisé par les enseignants, sauf les costumes. L’année dernière ma fille jouait l’âne ( bizarrement le personnage principal d’ailleurs, en tant que narrateur), ce fut un cauchemar à coudre. J’attends la distribution des rôles avec angoisse. It´s the season to be jolly, ho ho ho !

Cet article, publié dans société, vie de famille, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Christmas Fayre: the Day after

  1. Maman Prout dit :

    Je croise les doigts pour toi 🙂

    J'aime

  2. Tu vas regretter de ne pas vivre en Suisse : dans toutes les banques, il y a un appareil dans un coin. Tu y déverses ta monnaie, en deux temps, trois mouvements, il compte la monnaie et te rends des billets ! Si ce n’est pas du bonheur pour toutes les associations qui vendent des billets de loterie…

    J'aime

  3. cstef. dit :

    Eh bé … que d’aventures, que d’aventures !
    J’aurais adoré avoir une photo de ton serre-tête … évidemment avec ta tête en-dessous ! 😉

    J'aime

  4. poupougnette dit :

    et ben dis donc, sacré journée!! 😉
    hâte de voir la suite de tes aventures!! 😉
    bisous

    J'aime

  5. Stéphanie dit :

    Le serre tête éméché, et la tête émiettée … Que d’aventures ! J’adore…

    J'aime

  6. lanabc dit :

    Moi j’aurais adoré voir des photos du traîneau, de la déco etc… et bien sûr du serre tête

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Il était interdit de faire des photos malheureusement. Et le serre tête n’a pas survécue,il est passé à la poubelle à rentrant. Mais je ne m’avoue pas vaincue, je via s’en acheter un autre. Je ferai des photos avant de le porter!

      J'aime

  7. lavandine dit :

    Ah un serre tête à bois de renne … un rêve ! Avec ta tête en-dessous naturellement 🙂 Et j’oubliais , les grelots … INDISPENSABLES !
    Dans le comptage des sous, je m’y connais aussi et c’est vrai que la menue monnaie pèse !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s