Harvest Assembly

Je parle tous les ans de ce premier spectacle scolaire de l’année, une survivance de fêtes médiévales un peu comme le thanks giving américain mais qui ne se fait presque plus que dans les écoles. Honnêtement, c’est une plaie, les instits n’ont pas le temps de préparer quelque chose, les enfants sont nerveux, et c’est toujours les mêmes chansons qui tournent. Mais cette année, attention grand moment, c’est le premier spectacle de WizzBoy à la big school. Je me suis donc traînée dans le hall de l’école avec d’autres prisonniers parents pour admirer nos enfants chantant les bienfaits des choux de Bruxelles, un grand moment de théâtre.


Il y avait même un programme. J’ai subtilement caché le nom de l’école. 

Déjà, WizzBoy n’avait rien compris aux explications de la maîtresse. On va faire une truc, I don’t know what et I have to mettre mon z’ habits…ok. Donc tu vas chanter avec tes petits camarades sur la scène de l’école et tu ne seras pas en uniforme mais habillé comme le weekend. What?!? Are you sÛÛÛre? Oui. Le gamin n’était pas convaincu: et how do you know? J’ai eu une lettre de ton teacher. Il a fini par me croire mais vraiment pour être poli. Parce que bon, c’est quoi cette histoire d’aller à l’école sans les habits de l’école pour faire le guignol sur scène et devant les parents en plus? Il est parti sans conviction ce matin, en civil et aux couleurs de l’automne (why? Parce que la maîtresse l’a demandé dans sa lettre…d’un coup la pauvre femme est descendue très bas dans l’estime de Wizzboy). PrincesseChipie était déjà à fond, en jeans vert, poncho rouge à pompons et rubans jaunes, bleues et roses les cheveux, très sobre parce que bon, ça ne rigole pas, on va remercier Dieu pour les récoltes et tout ça…enfin pour ceux qui pensent que Dieu existe parce que la teacher qui vient de parler de ça dit n’importe quoi alors c’est fumeux…c’est très bien ma chérie, tu crois ce que tu veux, mais garde-le pour toi. Tu es dans une école de Church of England, gérée par la paroisse (c’est la seule du village. Et ici, l’enseignement des religions est obligatoire), ce serait sympa de ne pas te faire virer…

WizzBoy, dont la classe passait logiquement en premier était à la fois pétrifié devant la foule des parents et fier comme tout sur scène, il m’a fait coucou énergiquement. On le voyait bien au milieu, probablement  pour des raisons de symétrie, vu qu’il dépasse un chouïa. On a eu une chanson sur les roues du tracteur qui vont round and round. Enfin, quand je dis une chanson, c’était un solo de la maîtresse, pendant qu’une moitié de la classe pleurait et que l’autre se trémoussait avec fougue mais sans chanter. WizzBoy était dans la deuxième catégorie, il a très bien mimé les roues du tracteur…il continue d’ailleurs, alors qu’on est rentré de l’école depuis longtemps. Le spectacle a continué avec une chanson collective, avec toutes les classes et quelques mamans. Ce n’est quand même pas ma faute si c’est tous les ans les mêmes et si je les connais par coeur! Après, c’est machinal, tout le monde chante, surtout les instits alors bon, j’aide…voilà. Chacune classe est venue pousser la chansonnette, en résumé les légumes sont nos amis, surtout les brocolis. La classe de PrincesseChipie s’est faite remarquer en récitant un poème, ce qui a été merveilleusement bienvenu, auditivement parlant, après la Samba des récoltes de la classe précédente.  

Après le dernier chant collectif, le vicaire Éléphant a conclus le spectacle. Je n’arrive jamais à me rappeler son nom. ll ne s’appelle pas vraiment Elephant (du moins je ne crois pas, ça m’aurait marqué…) mais j’ai adoré sa prestation lors de la fête de fin de primaire de PrincesseDiva, où il avait tenu un discours d’adieu en mimant énergiquement les animaux de la savane dont un éléphant (personne n’a compris pourquoi, mais c’était très réussi). Le vicaire Éléphant a donc terminé en rappelant que beaucoup d’enfants dans le monde ne mangent pas à leur faim, et en remerciant les élèves et les parents pour les dons apportés avant le début des festivités  pour la banque alimentaire locale. On a applaudi et c’était fini. WizzBoy n’a toujours pas compris exactement ce qui c’est passé, mais ça lui a beaucoup plu. Il est en train de raconter à Penny qui refuse de faire le tracteur avec lui.  

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 17 commentaires

Cats days

Maintenant que WizzBoy va à l’école, je suis toute seule presque 6 heures par jour…enfin non, je suis avec Penny et Capucine. Elles ont une manière très différente chacune de faire en sorte que je ne m’ennuie pas, mais elles sont aussi efficaces l’une que l’autre. Penny ne met pas un coussinet dehors et me suit partout. Elle ne supporte pas d’être seule et nous colle en permance, jusque sous la douche. Capucine elle, refuse de rentrer sauf pour manger et nous engueuler, 250 fois par heure à peu près. Je me sens très peu seule dans la journée en fait…


Ça commence vers 4h30 quand Capucine enclenche la sirène dehors. Elle a faim. Ça tombe bien Penny se met à pousser des cris déchirants de guitare qu’on égorge. Elle doit sortir et c’est urgent. Les deux sont tellement pressées, pour des raisons différentes qu’exceptionnellement elles ne se flanquent pas une peignée en se croisant sur le pas de la porte. Capucine rentre en exprimant tout son mécontentement, on l’affame. Elle va direct devant sa gamelle et nous miaule des insultes dessus. Elle resort aussitôt, après nous avoir engueulé au passage. Penny revient, de très bonne humeur et elle ronronne à fond. Elle veut jouer avec nous. A 4h30 du matin. Cette bestiole saute partout comme une mite saoule. J’avoue, à cette heure là, je laisse Marichire se débrouiller. Je suis sûre que ça lui fait plaisir de jouer avec le chat avant de partir bosser. C’est anti-stress, non?  Penny l’aide à faire son café en se couchant sur la cafetière. Ou mieux, dans la cafetière. Ou en se coinçant la tête dans le mug pour voir ce qu’il y a dedans, cette bête est très scientifique comme ça. Elle décore sa chemise avec des poils partout, elle se noie à moitié sous la douche, bref, elle participe. Elle recommence ensuite avec moi. Puis les enfants. Elle s’étale bien sur les uniformes pour les transformer en déguisement de yétis. Elle aide à débarrasser en renversant les bols de céréales. Pleins. Elle court dans les jambes de tout le monde…et elle fini par s’endormir juste quand on doit partir, dans un cartable ou sur un blouson. On n’a pas aperçu Capucine, sauf si il pleut des cordes. Là, elle rentre en nous tenant personnellement responsable de la météo et s’essuie avec un air dédaigneux sur les uniformes repassés.


Quand je rentre, c’est parti pour 5 heures et demi d’amusement. Penny me suit partout. Elle dort sur mon épaule, en m’etouffant à moitié avec sa queue d’écureuil mutant, ou sur le sommet mon crâne, façon chapeau de trappeur mais à l’envers avec la queue qui me pend sur le nez. Sinon elle s’installe sur l’iPad, sur mes notes, sur l’aspirateur (en marche), dans la machine à laver, sur la plaque de cuisson… elle ne me lache pas d’un coussinet. Capucine observe par la porte de la véranda. Elle se tapit devant, il n’y a que le sommet de sa tête qui dépasse, collée à la vitre. On ne voit que ses yeux plissés avec l’air aimable d’un oursin constipé, style je vous hais tous, bande d’humains. Ça ne l’empêche pas de renter et sortir un bon million de fois, juste pour me miauler tout son mépris. Si il pleut, elle sait que c’est ma faute. D’ailleurs, dans ma perversion , je fais même pleuvoir devant toutes les sorties. Elle vérifie. Plusieurs fois. Quand j’essaie de manger, Penny vient aider en s’asseyant pratiquement dans mon assiette. Elle prend sur elle de tout tester, probablement pour que je ne m’empoisonne pas. Capucine me fixe méchamment jusqu’à ce que je partage avec elle aussi. Si je dois sortir, Penny pleure, elle se coince dans mes chaussures ou dans mon sac. Si quelqu’un sonne, c’est la fête, elle veut jouer avec, peu importe que ce soit ma copine allergique aux chats, un vendeur de fenêtres, un témoin de Jehovah ou le harceleur de voisin qui vient voir qui est venu. Pendant ce temps, Capucine hurle sa haine de l’humanité toute entière parce que ça fait bien 5 minutes que je n’ai pas fait concierge pour chat en ouvrant derrière pour qu’elle rentre, sorte, rentre encore et ressorte. C’est épuisant. 

Le manège continue après l’école, mais au moins je ne suis plus en minorité face aux félins fous. C’est important pour les enfants d’apprendre à s’occuper de leurs animaux. Par exemple, ouvrir une porte en continu sous les insultes d’une chatte acariâtre, avec une autre chatte très affectueuse qui se greffe littéralement sur leur dos, c’est totalement didactique. Ça leur apprendra à ne pas se laisser refiler n’importe quel animal… 

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , | 16 commentaires

Sunny Monday #40

Toujours pas de soleil pour le rendez-vous de Bernie qui est orange ce mois-ci. Ce n’est pas une raison pour se laisser abattre…après les citrouilles d’halloween, j’ai pensé à quelque chose chose venant de mon Sud Ouest natal. On a du orange aussi, dans un autre genre, ça ne se mange pas, ça se boit. Je ne sais pas si je vous ai déjà dit que j’aime beaucoup le Sauternes? Purement pour l’esthétique et le jeu de lumières bien sûr…


Bonne semaine à tous!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , | 10 commentaires

Halloween treats top 10

J’adore hallowe’en, et comme j’ai promis d’en reparler, revoilà mon top 10 des trucs faciles à faire (testé et approuvé par mes enfants). Je ressors les mêmes tous les ans, à peu près et ça leur plait toujours. Il ne faut pas oublier les pommes pour le apple bobbing (on les met dans un recipient plein d’eau et on doit les attraper avec les dents), la limonade rouge sang et la verte, et la tarte à la citrouille.  

Pour Halloween, les enfants font « trick or treat », je ne sais pas trop comment ça a été traduit en France (« un tour ou des bonbons »?).Tous les treats ne sont pas forcément sucrés, on peut laisser libre cours à son imagination pour les goûters d’Hallowe’en. Il y a plein de choses désopilantes et de très bon goût, je vous ai fait la liste de mes préférés. Attention, si vous avez l’estomac fragile, plus ça va, plus c’est gore (répugnant)!

10-Les muffins toiles d’araignée: je mis des muffins au chocolat, mais n’importe lesquels font l’affaire. Un glaçage, une décoration avec du chocolat, et voilà! Sinon, il y a la version orange (vive le colorant alimentaire) pour faire citrouille, avec une araignée en sucre dessus, sobre et efficace.


9- On continue dans le léger : les meringues fantômes. La photo se passe d’explications. Ça s’achète dans les supermarchés pour les flemmardes comme moi, mais c’est quand même facile à faire avec une poche à douille.  

8-Les pommes croqueuses: vous découpez un quartier dans une pomme (un peu moins d’un quart) pour faire comme une bouche béante, vous enfoncez des amandes effilées en haut et en bas, de façon irrégulière, pour faire les dents. Attention à ne pas se faire mordre par une pomme! C’est pratique pour éloigner les grands, allergiques aux arachides qui ne font rien qu’à piller la table du goûter avant que les invités arrivent. Non mais.

7-Les chauves-souris au chocolat: des sablés au chocolat, en forme de chauve-souris, tout simplement. On peut les décorer autant qu’on veut, ça occupe les enfants pendant qu’on passe à la suite. 

6-Les mini-momies: des saucisses de Strasbourg enroulée grossièrement dans de la pâte feuilletée et décorées. Les enfants peuvent les préparer eux mêmes. Je sens que mes explications ne sont pas claires. Je vous mets une photo.


5-Le cimetière hanté…et en plus, c’est encore au chocolat! C’est tout bête, vous faites un gâteau au chocolat tout ce qu’il y a de plus simple, tout est dans la décoration. Pour les tombes, je vous conseille des langues de chat trempées dans du chocolat, sinon on peut faire en papier. J’ai mis une photo plus bas. 

4-Les têtes de mort en sandwich avec deux tranches de pain de mie (découpée en forme de tête de mort, je prends un verre pour le sommet du crâne et je finis à main levée) tartinées de ce que vous voulez (je conseille un infâme pâté bien rose, pour faire la cervelle qui dépasse. Je vous avais prévenu, on arrive bientôt dans le top 3, ça devient répugnant!). On peut faire les yeux avec des olives. D’ailleurs mes enfants détestant les olives, ça leur fait vraiment très peur. C’est le but, non?

3-Les doigts de sorcière ou de vampire ou de zombie ou de ce que vous voulez. Je fais une fois avec des bâtonnets de carottes et des amandes au bout pour les ongles, uniquement pour me donner bonne conscience au milieu de cette débauche de sucre, mais on peut les faire en biscuit, comme sur la photo. Avec des petits (et pour ne pas s’embêter avec les allergies) je préfère faire avec des boudoirs et des abricots secs, c’est moins réaliste mais ça marche quand même. 


2-Les saucisses avec des vers dedans. Si. En fait, ce sont encore des saucisses de Strasbourg, dans lesquelles vous enfoncez des spaghetti crus avant de les passer dans l’eau bouillante. Du coup les spaghetti deviennent tout mous et blancs. C’est du plus bel effet.

1-Les bonbons cachés dans de la cervelle en décomposition. Et le premier qui me dit qu’il a un haut-le-corps aura double ration de saucisses au vers. Ça marche mieux quand les enfant sont les yeux bandés. Là encore il vous faut des spaghetti (ces héros des Halloween parties!), vous les faites trop cuire, pour qu’ils sont bien gluants et tout collants. Vous mettez des bonbons dans un saladier, ou mieux encore dans une citrouille creusée et vous recouvrez avec votre bouillie refroidie de spaghetti, et voilà! Qui veut récupérer une sucette dans la cervelle du zombie? (Non, je ne suis pas une grande malade qui joue à traumatiser ses enfants, ça les fait hurler de rire).

Publié dans Les tops 10 | Tagué , , , , , | 29 commentaires

Project 52 #40

Cette semaine, Ma’ est en bleu. J’aime beaucoup le bleu, c’est ma couleur préfèrée. Bleu, c’est la sérénité, le calme, la réflexion…bref, tout ce que je ne suis pas mais j’y crois, un jour je serais adulte et j’y arriverai. Peut être…enfin bref, j’ai  bien pensé au bleu du ciel, mais il a fait très gris et déprimant toute la semaine. La mer du nord n’a pas aidé non plus, elle est agitée (on se comprend, c’est pas l’océan non plus), grisâtre et presque boueuse….alors je suis allée regarder les jolies photos dans les archives de Marichéri. J’ai trouvé plein de bleu, dont celui du ciel et de la mer en même temps!  Comme quoi des fois, il fait beau ici aussi, je ne m’en souvenais plus…


Publié dans Tourisme | Tagué , , , , | 8 commentaires

Friday Feelings #132

Je n’ai toujours aucune idée d’intro pour les États d’esprit du vendredi de Zenopia et Postman mais bon, tout le monde connaît le principe maintenant.  

Fatigue: à ce stade, ce n’est plus de la fatigue, c’est pire …il y a sûrement un mot pour ça, mais je n’arrive plus à enclencher mes neurones. Déjà qu’en temps normal, c’est pas brillant…

Humeur: souterraine 

Condition physique: liquéfiée. 

Estomac: ça va, on a du café. Il faudrait que j’essaie en intraveineuse, tiens. 

Esprit: bouh!…je suis allée récemment à Coggeshall, le village le plus hanté d’Angleterre, ça me monte au cerveau. Cela dit, je n’ai pas vu l’ombre du début d’un fantôme, je suis deçue. Vous pensez que comme je ne crois pas le moins du monde à leur existence, ils se sont vexés? 

Boulot: no comment

Culture: c’est toujours le vide total cette rubrique…je sens qu’il va rapidement falloir que je trouve un truc comique à écrire  parce que franchement,  c’est pas folichon tout ça. 

Message perso : je croise les doigts, ça va le faire. 

Avis perso: être adulte, c’est surfait. En tout cas, ça m’amuse très peu. Je veux avoir 4 ans et demi et ne pas me préoccuper de l’état du monde en général et de celui du pays dans lequel je vis en particulier et aller jouer à courir après rien avec Penny. 

Loulous: aucune nouvelle de L’Ado depuis qu’il est reparti après avoir pillé nos provisions et déverser des tombereaux de linge sale à côté de la machine, charmant enfant. GeekAdo a commencé ses révisions pour les GCSE de fin de college, il est dans un état de stress qui promet. PrincesseDiva s’est présentée pour être form captain (il y a des houses comme dans Harry Potter, une form est une classe d’âge à l’intérieur de la house). Elle a dû monter sur scène pour faire un discours de campagne, elle en était très contente. Son frère, qui a refusé d’être prefect parce qu’il fallait parler en public ne comprend pas. PrincesseChipie a commencé son tutoring, ses cours particuliers avec un spécialiste des enfants gifted (en avance). Elle a trouvé ça « amusant ». Bon, encore raté donc…WizzBoy a un nouveau pote. Il est ravi. On ne sait toujours pas ce qu’il fait à la Big school, mais il est toujours content d’y aller. Il y a même de la pizza à la cantine c’est dire comme ça lui plait. 

Divers: cet fou comme je peux être vulgaire parfois en anglais, ça m’impressionne moi-même. Il y a des brexiters  gens qui ont le don de m’exaspèrer et ça sort tout seul. GeekAdo, qui a lu mon billet d’hier ne s’en est pas remis. Mais euh, maman, je peux parler comme ça aussi? Parce que tu ne le fais pas déjà? Non mais ouais, enfin, pffff….

Amitié: la semaine prochaine, en live et en skype. 

Love: il travaille à la maison. Vraiment. Je songe à ouvrir un bocal de cornichons, pour que le bruit l’attire et qu’il sorte du bureau…

Courses: livrées 

Envie de: dormir pendant plusieurs jours d’affilée…réveillez-moi en décembre en fait, juste pour préparer Noël. 

Sortie: il va falloir commencer à regarder pour une jolie citrouille pour Halloween.  

Pic: Penny s’est mise au bodran, au tambour irlandais. C’est bruyant et assez curieux comme son. D’ailleurs elle se fait peur toute seule avec, c’est très drôle. 

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , | 28 commentaires

Thursday thunder : brexit diary #12

Les conservateurs qui sont au pouvoir…je reprends, les conservateurs qui s’accrochent désespérément au pouvoir et s’étripent joyeusement entre eux, ont tenu leur conférence annuelle cette semaine. Le discours final de Zaza a été un tel succès que la presse internationale en a parlé, entre deux fous rires. Mais la sortie d’une des stars montantes des tories n’a pas dépassé les frontières du pays. C’est dommage parce que l’orateur en question, Jacob Rees-Mogg est considéré comme un des remplaçants possibles de Zaza et que sa logorrhée verbale condescendante et puante de xénophobie colonialiste moisie résume très bien ce que ses potes du gouvernement pensent de tous ces sales migrants européens. Je préfère prévenir de suite, il est possible que je sois légèrement  vulgaire, mais ce n’est rien comparé aux insanités proférées par le petit Jacob, comme quoi il n’y a pas besoin de jurer comme un charretier pour être grossier.  


Si vous lisez la suite, ça fait beaucoup de sens comme illustration (merci à Marie Louise, une autre âme courageuse européenne qui me l’a passée).

Ce sombre débris anachronique, cette Bécassine amidonnée du conservatisme, ce balai de chiotte de la pensée brexiteuse, cette endive grinçante du fascisme bon teint, ce fils à Papa dégénéré de la politique qui a fait compagne avec sa (très vieille et radoteuse) Nanny à ses côtés nous a donc traité d’âmes courageuses. WTF?!? Cette espèce de caricature ramollie du cerveau et d’ailleurs  (ce n’est pas parce qu’il a fait 6 gosses que ça prouve quoique ce soit, sauf qu’il sait compter puisque le sixième s’appelle Sixtus, ce qui lui vaudra forcément un acquittement pour légitime défense en cas de parricide), je disais cet intégriste religieux aux neurones chlorophormés est contre l’égalité homme femme, contre les gays, contre les étrangers, contre l’avortement, contre les pauvres, contre les handicapés, contre la contraception, contre les allocations, contre tout ce qui a moins de 120 ans…mais il est pour raconter des conneries infâmes dégoulinantes de condescendance crasse et de menaces voilées. Parce que même si ce nazillon raté croit qu’on ne parle pas anglais, on comprend très bien ce qu’il veut dire. Asshole.  

Pour ceux qui ont la chance de ne pas avoir entendu son discours, je vais traduire littéralement et commenter…parce que j’ai beaaaaucoup à dire. Son ramassis d’insanités est en italique: nous avons raison d’être généreux avec les européens (généreux?!? Depuis quand menacer de déporter des gens c’est être généreux avec eux? Il faut qu’on dise merci aussi, parce qu’ils ne nous ont pas encore fusillés, c’est ça?), les trois millions d’âmes courageuses qui sont venues ici, nous devrions être généreux pas seulement dans les faits mais aussi dans l’esprit  (aaargh je vais vomir….c’est tellement dégoulinant de condescendance pourrie, de xénophobie latente enrobée dans la fausse compassion de son sentiment de supériorité, c’est à vomir. Brave soul, my ass). Nous pouvons nous estimer heureux que trois millions d’âmes courageuses aient traversé un continent pour venir ici alors qu’ils ne parlaient pas la langue pour travailler dur (seriously?!? Je ne sais pas ce qu’il prend comme drogue, le petit Jacob, mais ça a l’air d’être costaud. Il croit qu’on est arrivé en char à bœuf aussi? Je n’ai pas traversé un continent, mais la Manche, même pas à la nage mais en train. Et tu crois qu’on est venu pour quoi, te servir de domestique? And I speak the language, you fucking dickhead!). Ils ont beaucoup contribué à notre société et n’ont enfreint aucune loi, (continue comme ça, mon petit Jacob et ça peut venir…où est ma Kalashnikov?) et ils ont fait quelque chose de courageux, qui est de quitter leur famille (tu es au courant qu’il y a des milliers et des milliers de familles mixtes, connard?) pour aller dans un pays où ils ne parlent pas la langue, ce qui est très noble (really, again? I though we went over that already, you repulsive xenophobic piece of shit). Nous devrions les féliciter pour ça (essaie pour voir, qu’on rigole un peu…). Mais ça ne veut pas dire que nous ne devons pas contrôler le futur...oooh, la jolie menace à peine voilée à la fin. In cauda venenum…tu as vu, Jacob, moi aussi je fais du latin. C’est pas mal pour une âme courageuse mais forcément frustre puisque je ne suis pas britannique, non? 

Ce débris confit dans l’autosatisfaction de son racisme à la petite semaine, ce navet puant d’integrisme avarié, ce colonialiste boursouflé dans son complexe de supériorité purulent, ce borborygme brexiter est donc extrêmement populaire et pourrait prochainement remplacer Zaza.  Tout va bien. Alors mon petit Jacob, permets-moi de te dire que nous, les âmes courageuses,  avons raison d’être généreux avec une âme damnée comme toi, nous pouvons nous estimer heureux que tu aies fait quelque chose de courageux alors que tu maîtrises à peine ta propre langue, qui est d’étaler au grand jour toute la condescendance xénophobe et la perversion de ton gouvernement. Nous devrions te féliciter pour ça. Mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas te faire part de tout notre mépris. Welcome to brexit Britain.

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , , | 23 commentaires

Expats and the UK

Comme tous les ans, ma banque qui visiblement a de l’argent à perdre (ce qui met en confiance de suite), a eu la gentillesse de m’envoyer son sondage auprès des expats dans le monde entier. Leurs conclusions débiles, caricaturales originales m’avaient fait beaucoup rire l’année dernière. Mais bon, je suis très peu joviale en ce moment, ça ne me disait rien. J’allais effacer l’email d’un clic indifférent quand je me suis dit tiens, qu’ont répondu les autres expats en Grande Bretagne? Je suis allée voir. Je ne crois pas être la seule à être grognon….


Source 

Déjà, au classement général des pays préférés par les expats, la Grande-Bretagne en un an s’est écroulée, passant de la vingt-deuxième place à la trente-cinquième sur 46…euh pourquoi 46? Pourquoi pas 50? C’est quoi cette banque qui ne connaît même pas le système décimal? Mais je m’égare. Il semblerait que les expats soient de moins en moins ravis de vivre ici. Ah ben ça alors, c’est curieux! La Grande-Bretagne est derrière la Turquie par exemple, ou encore la Pologne…c’est fou alors que tous les brexiters font une fixation sur la Pologne pour des raisons qui m’échappent (comme tout ce qui leur tient lieu de raisonnement) et sont persuadés que tous les polonais veulent venir ici pour trouver de meilleurs conditions de vie. Voilà que les expats préfèrent en fait vivre en Pologne plutôt qu’en Grande-Bretagne, j’en ris encore. Elle est très bien cette enquête finalement, je sens que je vais la replacer souvent. 

La Grande Bretagne est vingt-sixième pour la tolérance (ça me paraît encore beaucoup, mais bon…), derriere la Thaïlande ou l’Allemagne, trentième pour l’intégration (tant que ça? Sur 46?), derrière la Malaisie ou les Pays-Bas, vingt-et-un unième pour la qualité de vie, loin derrière les Émirats Arabes Unis ou la Belgique, vingt-quatrième pour la santé, après L’Inde et la République Tchèque…bref, derrière des pays que les Brexiters méprisent, soit parce qu’ils pensaient les intégrer dans leur grand empire britannique ressuscité et qu’ils se sont fait rire au nez, soit parce qu’ils ne conçoivent pas qu’on préfère un pays de l’union européenne. Elle est vraiment très sympathique, cette enquête. Ça fait chaud au coeur de voir la Grande Bretagne dégringoler comme ça dans l’estime des expats…enfin non, c’est triste, c’est désolant. Et un peu terrifiant. Je voulais dire que je me sens moins seule et c’est déjà ça. En même temps, les brexiters s’attendaient à quoi? Avec leur hostile environment, leurs brimades administratives, leurs discriminations institutionnalisées, leur gouvernement qui fait tout pour nous foutre dehors? Ben voilà, on préférerait vivre en Inde ou en Pologne qu’ici! J’ai comme l’impression que malgré leur envie de se débarrasser de nous, ça va les vexer. 

Bon, j’ai fini par effacer l’email, ça va bien un moment de voir que d’autres sales migrants commencent aussi à ne plus aimer ce pays, mais ça me déprime un chouïa…quand même une enquête qui est plus un gadget marketing qu’autre chose pour une banque qui veut attirer des clients internationaux, le dit c’est que vivre ici pour un étranger devient de moins en moins agréable  et c’est un euphémisme. On peut donner des conseils aux futurs expats à la fin à propos de son pays d’accueil. Le mien? Ne venez pas. 

Publié dans conseils pratiques, société | Tagué , , , , , | 10 commentaires

The pivot’s tag

Encore un tag…..c’est entièrement la faute de ma copine Carrie, je n’y suis pour rien! Je me suis doutée d’ailleurs quand j’ai vu le questionnaire de Pivot tourner sur la blogosphère qu’il allait rapidement me tomber dessus en passant par Carrie! Je me demande même si je ne vais pas jouer le jeu jusqu’au bout et tagguer quelqu’un moi aussi…j’ai pensé aussi attendre un peu, parce que ça va finir par devenir récurrent: tous les mardis, hop un tag, mais je pourrais oublier. Et puis jadore jouer! 

Votre mot préféré ? Oui. Je veux dire que c’est mon mot préféré, après les prénoms de mes enfants et le surnom de Marichéri.

Le mot que vous détestez ? Brexit….ahah, c’était facile. Sinon, en temps normal c’est plutôt « non ». Je suis très logique parfois. C’est rare…ça m’inquiète même un peu. 

Votre drogue favorite ? Comme Carrie, le chocolat. Et le café aussi. Ça me fait penser que L’Ado souffre de caféine withdrawal en ce moment, haha. Il a voulu habiter en coloc, il assume tout, y compris l’immonde mixture lyophilisée. C’est bien simple, il était là ce weekend, il a passé son temps collé à la Nespresso. Je l’avais prevenu, le café soluble c’est le mal. Je ne compte plus le nombre de fois où des copines anglaises sachant que je n’aime pas le thé et voulant bien faire ont tenté de m’empoisonner avec ça. Beuh. 

Le son, le bruit que vous aimez ? les rires de mes enfants. Les crissements du gravier dans l’allée qui annoncent le retour de Marichéri le soir. Rhaaa, ça dégouline de mièvrerie tout ça, je vais m’étouffer toute seule sous le poids de ma niaiserie…surtout que c’est vrai, ce sont mes bruits préférés, avec quelques autres.

Le son, le bruit que vous détestez ? Ceux des voisins. Je ne suis pas sectaire, n’importe quel bruit produit par mon voisinage me provoque de l’urticaire. Ce n’est pas de ma faute, je viens d’un département où il y a plus de canards que d’habitants, on a de la place. Mon pire cauchemar (c’est une figure de style, je suis une grande angoissée, j’en ai plein d’autres), ce serait de vivre en appartement, avec des voisins partout. 


Source 

Votre juron, gros mot ou blasphème favori ? Je suis très bilingue, hop, fuck de merde. C’est un peu redondant mais tant pis. 

Un homme ou une femme pour illustrer un nouveau billet de banque ? Ici, on a eu Jane Austen récemment…je ne sais pas, ça ne m’intéresse pas plus que ça. 

Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? Un de ceux pour lesquels j’ai fait des études, c’est dire si ça m’a plu. 

La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ? Ahaha. Je ne crois pas à la réincarnation, ni à rien d’ésotérique ou quoi que ce soit comme ça. Je suis très terre à terre, mais jadore les gens qui se passionnent tout ça. Je ne me moque pzs (enfin pas toujours), j’aimerais avoir leur enthousiasme.  

Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire? C’est une erreur administrative, vous pouvez repartir! 

Comme promis, je taggue…Dhelicat, si ça te tente! 

Publié dans tag, vie de famille | Tagué , , , | 13 commentaires

Sunny Monday #39

Le mois d’octobre est Orange pour le challenge de Bernie…orange comme les citrouilles d’halloween. Je préviens de suite les petits nouveaux, j’adore Halloween et je suis légèrement pénible tous les ans avec ça, je rappelle d’ailleurs pour la millionième fois que non, ce n’est pas une fête commerciale et américaine, mais une tradition irlandaise multimillenaire. Il se trouve que pas mal d’irlandais ont émigré aux États Unis (c’était ça ou crever de faim. Mais je ne polémiquerai pas sur la grande famine organisée artificiellement en Irlande au milieu du dix-neuvième par le colonisateur anglais génocidaire facétieux, ça casserait l’ambiance). Ils ont embarqué leur Halloween avec eux, c’est tout. Enfin bref, comme tous les ans en octobre, je vais piquer ma crise pro Halloween, autant commencer de suite avec une photo prise justement à Washington.


Bonne semaine à tous! 

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , , | 16 commentaires