Throwback Thursday Thunder: bad jokes

C’est quoi cette météo pourrie? C’est malin, voilà que la gastro elle-même s’y trompe et ne comprend pas qu’elle n’est plus du tout de saison. Elle se tape l’incruste… j’ai deux vasouillards sur quatre qui commencent à aller beaucoup, mais vraiment beaucopp mieux par rapport à ce matin. C’est bien simple, leur état de forme est inversement proportionnel au mien. Beuh. Rien que de l’écrire, je me sens nauséeuse. Enfin bref, du coup je ressors une ancienne colère, malheureusement toujours d’actualité. C’est à propos de certains commentaires, que je reçois toujours et qui ne m’amusent pas. Il arrive parfois que certains commentaires restent bloqués parce que WordPress considère qu’il s’agit de spam. Et comme je vérifie quand j’y pense, c’est à dire pratiquement jamais, ils restent là, perdu au mileu de pubs débiles. Mais il m’arrive aussi parfois d’effacer des commentaires que WordPress qui a un esprit critique très moyennement développé, a laissé passer. J’avoue quand ce sont des messages d’insultes de druides, ça me fait hurler de rire. J’ai un peu plus de mal avec certains trolls, mais je m’habitue. Par contre, les « blagues » racistes, ça ne va pas le faire. 


Source 

On est bien d’accord, je critique beaucoup ce qui se passe en Angleterre et je ne suis pas particulièrement aimable avec les brexiters. Mais déjà, j’y ai vécu et j’y serais toujours si ils ne nous avaient pas poussé à bout. Je parle de ma vie qui est affectée par tout ça, ce n’est pas une attaque gratuite contre les anglais pour le plaisir de raviver la guerre de 100 ans! C’est fou comme des gens qui ont l’air d’avoir un QI inversement proportionnel à leur taux d’alcoolémie peuvent avoir une culture historique aussi poussée…poussée loin, très loin dans la nuit des temps. Au lieu de m’envoyer la logorrhée verbale qui leur tient lieu d’humour, ils feraient mieux d’être logiques avec eux même et de se poster à Calais, face aux falaises de Douvres avec une arbalète à la main, tiens. Ou mieux, ils devraient carrément aller attaquer leurs ennemis héréditaires  directement en Angleterre. Je suggère une traversée de la Manche en canoë pneumatique. Toujours avec une arbalète et des flèches bien pointues à la main. Après, avec les remous, si un accident arrive, je n’y suis pour rien…vous croyez qu’ils ont entendu parler de Darwin, la sélection naturelle, tout ça? De toute façon, c’était un anglais, donc ils ne doivent pas y croire.  Non mais sérieusement, chers connards anglophobes, gardez votre racisme pour vous, ça ne m’intéresse pas. Vous êtes au même niveau, question humour et tolérance que mon ancien voisin qui faisait des « blagues » sur those bloody Irish qui sont toujours bourrés. Déjà, il était assez mal placé pour faire ce genre de commentaire sur l’alcoolémie des autres, et 3 de mes enfants sont irlandais. Si, si je m’esclaffe mais intérieurement. Très intérieurement. Asshole. C’est comme tous ces brexiters qui croient faire de l’humour en traitant  les italiens de mafieux, les français de lâches et obsédés, les allemands de nazis, les polonais d’ivrognes, les grecs de paresseux…vous entendez les grands rires là? Non? Ben c’est normal, personne ne rit. Ce n’est pas de l’humour, c’est du racisme. 

C’est marrant (enfin, on se comprend…) mais le genre de types qui pratiquent cette sorte d’humour se diversifient aussi dans les blagues sexistes et homophobes, il n’y a pas de raison de ne pas étaler sa connerie à fond, ils en sont très contents.  Alors un indice, si personne ne rit, à part vous, chers connards, c’est que peut être éventuellement, ce n’est pas drôle. Et non, ce n’est pas parce que personne n’a compris la subtilité de votre humour. Je sais bien que l’humour est quelque chose de très subjectif, mais le racisme et le sexisme ne sont jamais drôles. Je crois que je ne suis pas assez claire…si par exemple je les traite de néandertaliens décérébrés qui feraient mieux de faire une croisière sur un volcan en éruption (avec le canoë et les flèches de tout à l’heure)  …euh non, c’est un mauvais exemple, ils risquent de ne pas comprendre…non, mais ils ne vont pas se vexer, c’est de l’humour! Comment? Ça ne passe pas quand même? Ah ben ça alors… 

Il ne suffit pas de dire que quelque chose est de l’humour pour que ça en soit, au contraire. Les blagues racistes de tous ces cons sont une insulte aux anglais  mais aussi à l’humour. Non ce n’est pas drôle! Vous allez me dire, et l’ironie, le second degrés l’humour noir, et Desproges qui a écrit un livre hilarant intitulé « les étrangers sont nuls »?  Ben oui. C’est de l’humour et ça se voit. Par contre les blagues anglophobes, c’est juste nul et raciste et ça ne m’amuse pas, ça me fait vomir. En fait, tous ces connards qui pensent que je vais les trouver hilarants ne m’inspirent qu’une chose, tirée aussi de Desproges (qui donc se moquait d’eux et de leurs clichés moisis dans le bouquin cité): « Je me heurte parfois à une telle incompréhension de la part de mes contemporains qu’un épouvantable doute m’étreint: suis-je bien de cette planète ? Et si oui, cela ne prouve-t-il pas qu’eux sont d’ailleurs ? » En tout cas, j’aimerais ne pas être sur la même planète qu’eux. 

Publié dans Les colères | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

La partie de foot

Wizzboy est passionné par le foot, bien plus que ne l’était L’Ado à son âge. Ça promet pour la suite. On attend tous les deux avec impatience de pouvoir l’inscrire dans le club local en septembre, il aura enfin l’âge. Lui est persuadé de commencer une grande carrière qui le mènera à jouer au PSG en quelques jours (en même temps, c’est sûr que ça risque de surprendre les adversaires, d’avoir un schtroumpf en face d’eux), et moi, j’espère que ça le fatiguera un peu. En attendant, Wizzboy joue au foot à l’école, toutes les récréations sont des minis coupes du monde et il nous fait un compte rendu détaillé tous les soirs de ses exploits.

Source

Déjà, il y a du spectacle, si on en juge par les scores fleuves. Hier, son équipe a gagné 13 à 11, c’était mesquin comparé au 22-17 de lundi. Wizzboy joue avec ses copains. Ils affrontent l’équipe des filles. Tous les jours. Je suis un peu déçue qu’ils fassent systématiquement garçons contre filles et ne pensent pas à se mélanger, mais d’un autre côté, c’est rassurant de voir que pour des gamins de maternelle, une fille qui joue au foot, c’est normal. Ils reproduisent ce qu’ils voient aussi, Wizzboy et ses potes prétendent être l’équipe de France masculine (composée pour l’occasion exclusivement de clones autoproclamés de M’Bappé, grande star des cours de récré) et ses copines sont l’équipe de France féminine. Ça se tient. Ça m’étonnerait même que les vrais pensent à jouer un jour ensemble…

Avant de débuter le match, chez les vrais footballeurs comme dans la cour, il faut régler la question épineuse de la composition d’équipe. Wizzboy est formel: gardien, c’est nul. Personne ne veut aller dans les buts. Ses copains l’y ont collé d’autorité quand il avait encore des traces de varicelle, par soucis médical. Il a accepté par pur dévouement, pour ne pas risquer de contaminer l’équipe. Il s’est trouvé admirable de se sacrifier comme ça. Hier, les filles avaient mis T. dans les buts, les garçons étaient très contents parce qu’elle est petite, elle prend pas beaucoup de place, on peut marquer dans les coins et en plus elle saute comme une nulle. Ahaha. Mais le problème majeur du gardien de but en maternelle, c’est l’abandon de poste. Le pauvre gamin finit toujours par se lasser et profiter qu’il peut prendre le ballon avec les mains pour délaisser son poste et aller marquer dans le but adverse. Ce qui est soit de la triche infâme et c’est carton rouge et t’es trop nul, soit une ruse admirable et un très joli but, selon que c’est le gardien de l’équipe de Wizzboy ou le gardien adverse.

Tous les autres joueurs, quelque soit leur nombre (pourquoi se limiter à 11 alors que si on joue aussi avec la classe de madame M., on peut être 14 contre 17 mais c’est parce que S. est partie pour aller faire pipi), sont évidement attaquants. Et arbitres. Ben oui, si la maîtresse ne veut pas faire l’arbitre, forcément, ils sont bien obligés de se débrouiller tout seuls et de s’auto arbitrer. Bon après, il y a des litiges…B. a refusé de quitter le terrain hier alors qu’il avait déjà 5 cartons rouges, dont un mis par un co équipier fâché parce qu’il ne lui avait pas fait la passe. Et Wizzboy ne parle même pas des penalties…c’est un scandale, c’est sûr qu’il y avait penalty pour eux quand M est rentré dans un arbre à l’autre bout de la cour parce qu’il courait en arrière parce que c’est rigolo. L’arbre est un traître qui avantage lâchement l’équipe des filles. C’est une honte. Pareil pour le magnifique but que Wizzboy a marqué hier dans ses propres buts: les filles ont dit que ça comptait pour elles, mais pas du tout, c’est leur faute si elles ont oublié de changer de côté à la cinquième mi-temps.

On pourrait croire qu’il rentre épuisé après tout ça, mais pas du tout. Il a encore assez d’énergie pour s’entraîner dans toute la maison avec tout ce qui roule, dans le jardin avec Capucine en adversaire et en rêve, puisqu’il me raconte aussi ses exploits nocturnes et imaginaires le matin. Vivement septembre.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , , | 4 commentaires

Royal baby gifts top 10

Comme de toute façon, on ne va pas y échapper, autant profiter de l’arrivée du brexit royal baby pour faire un petit top 10. La terre entière est au courant, Meghan et Harry se sont reproduits, youpidoo, juste à temps pour détourner l’attention de la foire d’empoigne aux incompétents qui tient lieu de gouvernement en Brexitland. J’ai l’air de ne pas participer à l’enthousiasme quasi général à propos de la naissance d’un gamin que je ne connais absolument pas, mais pas du tout: ça fait chaud au coeur de voir s’étouffer tous les fans habituels des Royals à l’idée d’un prince métisse. On sent que ça les perturbe vivement, j’adore. Enfin, bref, c’est parti.

10- On commence par l’indispensable t-shirt pour donc célébrer la naissance d’un gamin qu’on ne connaît pas. Ça ne me viendrait déjà pas à l’idée si c’était un membre de ma famille alors là…d’un autre côté, vu que l’œuvre insiste fortement sur la moitié étrangère du gosse, ça ne peut que plaire.

Source

9- d’un autre côté, si vous voulez afficher votre intérêt pour le rejeton de deux inconnus mais que vous avez peur de vous faire remarquer en public, vous pouvez vous rabattre sur un cousin. Voilà. Ça se vend. Il y a des gens qui ont l’air normal comme ça quand on les croise dans la rue et qui décorent leur canapé avec ça. Et après on me demande pourquoi je suis asociale…

Source

8- Passons aux cadeaux pour bébé. Il n’y a pas d’âge pour être un royal fan. C’est donc un bonnet. En forme de couronne. Si. Parfait pour le petit Eustache-Boniface. Que font les services sociaux?

Source

7- Quand on parle royal, on n’échappe jamais à la vaisselle commémorative. Jamais. Vous croyez qu’on passerait à côté de l’occasion de se faire encore un peu plus d’argent sur le dos du bon peuple, chez les Windsor? Pourquoi se donner la peine de pondre autant si on ne peut pas en profiter pour fourguer de la vaisselle immonde à prix d’or à la boutique de Buckingham! Qu’est-ce que mamie Beulah-Mildred mettrait au dessus de la porte de sa cuisine sinon, hum? Une vulgaire assiette de Padre Pio, comme une irlandaise? Vous voulez rire, pas de ça chez les bons anglais…je crois que ça commence à me monter au cerveau, tout cet étalage de bon goût.

Source

6- Si vous n’avez pas les moyens, vous pouvez vous rabattre sur le mug officieux, qui est charmant aussi. C’est très frais. Je vais me calmer un peu sur les prénoms doubles aussi.

Source

5- Non je ne vais pas y arriver, c’est plus fort que moi, je suis toute retournée par autant de classe royale… vous cherchez un cadeau pour les 102 ans de Grand-Tante Fernande-Ursuline? Il y a ça. C’est un puzzle. Il suffit juste de bien faire attention qu’elle ne mâchouille pas les pièces en carton. Ou alors, si elle s’étouffe avec, vous pouvez toujours faire un procès aux Royals, ça se tente.

4-Même les Royals babies peuvent faire leurs dents (vous reprendrez bien d’un petit prénom? Allez…. Myrtle-Bernice. Ou Elmer-Théodore). Et oui, ils ne sont pas encore livrés avec dentier incorporé, comme le reste de la famille. Heureusement, les fabricants ont pensé à tout, avec cette couronne à mordiller. On atteint des sommets dans le glamour, ce n’est pas du tout une récupération marketing à outrance, du tout.

3-Comme great granny Lizzie, les royals babies ont droit à leur sac à vomir. Rose pour les filles, bleu pour les garçons, c’est important de genrer les sacs à vomi, il ne s’agirait pas d’être malade dans n’importe quoi. D’ailleurs, c’est bien simple, ça me donne des nausées…

Source

2-Dans le style frais et de bon goût, on a bien sûr le pot pour royal baby. Votre petit Wilfrid-Horace refuse de lâcher ses couches, pas de soucis, menacez-le avec cette chose, ça devrait le faire réfléchir. C’est ça l’éducation chez les Windsor, on ne rigole pas tous les jours. Ça va, vous n’êtes pas à table au moins?

Source

1-On termine non par un cadeau, mais par une scène hier, devant Windsor Castle…il n’y a pas à dire, ça me dépasse. Je préfère ne pas commenter, je risque d’être encore taxer de misanthropie aiguë.

Publié dans Famille royale, Les tops 10 | Tagué , , , , , | 6 commentaires

Sunny Monday #18

En mai, Bernie a choisi comme thème les ponts, on se demande ce qui a pu l’inspirer…mais comme je ne vois pas comment illustrer nos jours fériés à répétition, je vais rester classique. Je vous amène à Cambridge, voir le très célèbre mathematical bridge, le pont mathématique.

Le mathematical bridge, aussi connu sous le nom tout bête de wooden bridge, pont de bois, enjambe la rivière Cam et relie les deux côtés du Queen’s collège. Il date de 1749 et reprend le design d’un autre mathematical bridge aujourd’hui détruit, qui était aussi à Cambridge, entre Trinity’s collège et Trinity Hall. Il doit son nom au fait qu’il n’est composé que de poutres droites mais qu’il décrit un arc de cercle. Je vous passe les explications mathématiques à coup de radians, de tangentes et de triangulation. La légende prétend que le mathematical bridge a été dessiné par Isaac Newton lui-même et qu’il tenait tout seul, sans clou ni boulon (le pont, pas Newton…enfin si, aussi probablement). La légende continue en expliquant que si on voit bien des clous aujourd’hui sur la structure, c’est la faute d’étudiants aussi curieux que nuls en math qui ont voulu le démonter pour comprendre comment il tenait et qui n’ont pas été capables de le remonter correctement. En désespoir de cause, ils l’ont fixé avec des clous. C’est là qu’on voit que la légende est une petite coquine qui raconte n’importe quoi. Non seulement Newton n’a rien a voir avec ce pont, étant mort 22 ans avant sa conception, mais on sait avec certitude que c’est un certain James Essex qui l’a construit et qu’il a toujours eu des clous. Ça ne l’empêche pas d’être charmant.

Et voilà, fin de la visite, bonne semaine à tous!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , | 1 commentaire

La phrase de la semaine #29

La phrase de la semaine a été récoltée par GeekAdo. Je n’ai aucun scrupule à faire participer mes enfants, au contraire. Si je peux leur apprendre à apprécier les petites choses, à trouver l’occasion de sourire (sans se moquer) au moindre petit rien entendu par hasard, je trouve ça positif. Bref, GeekAdo était en sortie scolaire dans un musée des beaux arts des environs, et il a adoré cette remarque pleine d’à propos de la guide:

Ça a fait sa journée, lui qui s’ennuyait un peu. Comme il est très gentil (c’est moi qui l’ai fait), il a évité de glousser en public, mais il ne s’en est pas remis. En même temps, la guide n’a pas tout à fait tort: les gisants étaient souvent peints de couleurs vives, c’était très joyeux. Pour des représentations mortuaires décorant des tombeaux je veux dire. Après, c’est une question d’appréciation, peut-être que la guide trouve les cimetières désopilants et les morgues à hurler de rire, chacun ses goûts, on ne juge pas. Bon, de toute façon, j’adore les gisants, je trouve ça très beau, alors c’est pas grave…

Publié dans brèves | Tagué , , , , | 2 commentaires

Projet 52: écrire

Après la bonbonnière, je continue à sortir mes vieilleries pour illustrer les thèmes choisis par Ma’. je crois que j’avais déjà montré mes pots d’encre et notre vieille machine à écrire… J’ai depuis trouvé un encrier et un porte plume dont je suis très contente aussi. Ça me fait penser qu’il y a longtemps qu’on n’a fait un tour chez le brocanteur…

Publié dans brèves | Tagué , , , , | 9 commentaires

Friday Feelings #213

Je suis légèrement en retard pour les états d’esprit de Zenopia et Postman, mais j’ai une bonne raison. Sûrement, il suffit juste que je la trouve. Attendez, ça va me venir…

Fatigue: Capucine est une bestiole très intelligente. Elle a compris que je n’appréciais que très peu d’être réveillée à 5 heures du mat parce qu’elle voulait sortir. Elle a pris sur elle de changer ces habitudes. Elle est passé à 3h20 pétantes depuis lundi. Rhaaa.

Humeur: sur courant alternatif

Condition physique: douloureuse. J’ai mal à la tête. Non, ce n’est pas une migraine, c’est une averse de grêle qui m’est tombé sur le crâne. Aïe.

Esprit: vagabond

Estomac: très content, les estaminets, c’est la vie.

Culture: je continue à me documenter sur l’histoire locale. Visiblement, la mode voulait que les familles de mineurs soient très nombreuses (5 gamins, c’est de la rigolade, on parle en douzaine, le record local étant 21), mais que tous les gosses d’une même famille ait un prénom commençant par la même lettre. Pourquoi? En tout cas, ça permet toujours de situer dans la fratrie certaines personnes âgées. Plus leur prénom est original voir carrément incongru, plus ils ont eu de frères et sœurs plus âgés.

Boulot: aaah, les réunions municipales et leurs pots de l’amitié, en pleine après midi…c’est ballot, il a fallu que je m’éclipse pour aller chercher les enfants à l’école.

Avis perso: certes, la participation aux élections locales partielles en Angleterre est très faible, mais Zaza s’est quand même pris une énorme claque hier. N’importe qui a sa place aurait compris le message.

Message perso: félicitation aux copines européennes qui ont été élues councillors hier, bravo les filles!

Loulous: L’Ado continue à glander, faire du tourisme, sortir tous les soirs, étudier à Madrid. Il n’y a pas à dire, Erasmus, c’est cool. GeekAdo était d’excellente humeur ce matin: le prof de SVT a organisé une sortie à la ferme. Il en rit encore. Même Wizzboy s’est moqué, en maternelle, c’est les petits et les moyens qui vont à la ferme, même pas les grands. GeekAdo se console, c’est toujours mieux que d’être en cours. MangaGirl s’agite, la représentation théâtrale de fin d’année approche. Les costumes ne sont pas fournis, elle doit « faire anglais ». Ah. On ne voit pas, si vous avez des idées, on prend. PrincesseChipie a adoré le ski sur terril, elle veut y retourner, même si elle est rentré couverte de bleus et de bosses, mais c’était rigolo. Wizzboy est très intéressé. Lui même reçoit un copain ce week-end, mais il a tenu à me rassurer: cette fois, c’est promis, ils ne se donneront pas de coups de pelle dans la tête. Ça promet.

Amitié: vive Skype!

Divers: comment fait Capucine pour savoir qu’il est 3h20? Ça fait 4 nuits de suite. Et elle est d’une ponctualité extraordinaire, elle ne commence pas à gueuler à 3h19 ou 3h21, c’est toujours 3h20. Elle a appris à lire l’heure depuis quand? C’est spooky.

Love: il a un bank holiday lundi, un jour férié, youpidoo!

Penser à : ne pas oublier d’avoir autre chose à faire mercredi pour éviter les commémorations municipales. Il y aura un vin d’honneur. Ça va bien un moment, mais ça n’arrête plus…je sens que je vais être débordée mercredi, je ne pourrai pas me libérer sinon, ça aurait été avec plaisir bien sûr, ahaha.

Course: c’est quoi ce temps? Il pleuvait sur le marché!

Sortie: il pleut toujours. Beuh…

Envie de: vacances au soleil, n’importe où du moment qu’il fait beau et chaud, je ne suis pas sectaire.

Pic: ah, je savais que j’arriverais à trouver une bonne raison à mon retard!

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , | 17 commentaires

Thursday Thunder: victims are victims, end of.

Tout va bien pour les droits des femmes en 2019, c’est merveilleux, dans l’après me too… Ou pas. Voilà qu’en Angleterre, la police exige maintenant d’avoir accès à l’historique digital des femmes qui osent venir porter plainte pour viol. Sous peine de refuser de prendre la plainte si elle ne peut pas tranquillement fouiller dans la vie privée de la victime. C’est quoi ce délire?

Source

Il y a peut être une minorité de cas, quand la victime connaît son agresseur par exemple, où ça peut être utile, je ne sais pas. Mais sinon à quoi ça sert? Ça fait avancer l’enquête de savoir que la pauvre fille qui s’est faite agresser à commander une botte de carottes et 6 œufs au drive, à surfer sur un site de vacances pas chères, qu’elle a répondu à un texto de sa mère en retard, qu’elle a raté une interro de math en sixième ou qu’elle a partagé des photos de chats qui louchent sur FB la semaine passée? Sérieusement? Ça va aider à retrouver et faire condamner son agresseur? Ou c’est juste un moyen d’encore une fois reporter la faute sur la victime? Une plaignante, agressée par un groupe d’inconnus, a expliqué que la police a demandé à avoir accès à tout son historique digital depuis 7 ans suite à sa plainte! C’est quoi le rapport? À Londres, la police demande à connaître toute l’activité sur les RS, l’historique des recherches internet, des e-mails, des textos, des photos, y compris effacées, mais aussi le dossier médical ou même le dossier scolaire des victimes. Absolument tout, sans limite de temps. Pourquoi? Et bien sûr une fois que ces infos personnelles, qui je le rappelle non strictement rien à voir avec le sujet, sont dans le dossier d’instruction, la défense peut y avoir accès. Le violeur peut tout connaître a posteriori de la vie privée de ses victimes. C’est à vomir.

Une aggression sexuelle n’est pas la faute de la victime. On se fout de savoir ce qu’elle portait, ce qu’elle faisait, ce qu’elle a mangé le midi ou regardé sur internet avant! Si on porte plainte pour vol de voiture, la police anglaise va regarder aussi si on a envoyé un texto à notre beau frère il y a 5 ans? Si on porte plainte pour cambriolage, elle va chercher si on n’a pas regardé une vidéo YouTube de chatons faisant du ski il y a 6 mois? Et en cas de meurtre, elle refuse d’enquêter si elle ne connaît pas l’historique des courses alimentaires en ligne de la victime? Non? Alors pourquoi, pourquoi la police anglaise exige ça des femmes victimes de viol pour prendre leur plainte? Pourquoi en 2019, on en est encore à culpabiliser les victimes? A tout faire pour les empêcher de porter plainte? C’est tellement scandaleux que je ne sais plus quoi dire.

Heureusement, des associations de victimes ont alerté les médias. Elles ont porté plainte aussi, contre ces pratiques policières. Mais en attendant, les victimes osent encore moins porter plainte (en chute de 23% sur un an en Angleterre)…non, tout ne va pas bien pour les droits des femmes en 2019, rien n’est merveilleux dans l’après me too.

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , | 7 commentaires

Royal mums top 10

Comme il ne se passe rien de plus intéressant dans le monde en général et en Angleterre en particulier, les médias britanniques ne parlent que d’une chose: le royal baby. Ou le brexit baby, puisque son rôle est visiblement de faire diversion…et ça marche! La presse est en emoi, on fait des paris sur le nom du bébé, on se demande si il (ou elle) n’est pas en fait déjà ne, petit cachotier, on scrute les allées et venues de Harry, c’est du délire. Du coup, pour participer à ma façon, je vous ressors un florilège de la maternité chez les Royals. C’est là qu’on voit que cette famille est merveilleuse. Ou pas.

10- La reine Charlotte (femme de George III, née en 1744) qui s’y connaissait puisqu’elle a eu 15 enfants a innové. Elle a insisté pour que même ses filles reçoivent une éducation poussée, c’était outrageusement moderne. Bon par contre, elle a demandé aussi que ses pauvres filles se marient le plus tard possible pour rester auprès de leur môman. Là, c’est outrageusement suffoquant. 

9- La reine Alexandra (femme de Edward VII, on avance) est connue pour avoir systématiquement accouché en avance. Elle a pondu 6 prématurés comme ça, en pleine forme et pas du tout chétifs. C’est une chance… sauf que les historiens pensent maintenant qu’Alexandra a délibérément menti à chaque fois sur la date prévue d’accouchement pour éviter que sa belle-mère Victoria se tape l’incruste. C’était une petite maligne.

8- On passe à Lizzie, qui donnait le bain à Charlie avec sa couronne sur la tête, pour s’entraîner à la porter. Et pour le narguer, déjà? C’est ma couronne, tu ne peux pas jouer avec! 


Source J’adore le sourire naturel, détendu et pas du tout crispé de Lizzie quand on lui colle ses gamins dessus pour la photo…bon sang, elle revient la nounou oui ou non? 

7- Serieusement, on ne peut pas dire que Lizzie soit un modèle en matière de maternité bienveillante. En rentrant d’un voyage officiel de plusieurs semaines, elle revoit son fils Charlie, 4 ans à l’époque qui attendait avec impatience sa maman sur le tapis rouge. En mère aimante, fondant littéralement devant son petit garçon qui se précipitait, elle lui a affectueusement…serré la main. Voilà.  

6-Victoria, qui a eu 9 enfants (c’est de la rigolade comparé à Charlotte, franchement) décrivait avec grâce et poésie son fils Edward: « le bébé est malheureusement attardé mais il grandit bien ». C’est déjà ça. 


Source toute la joie d’être aussi bien entourée qui se lit sur le visage de Victoria… 

5-Dans le même ordre d’idée, Lizzie en parlant de ses enfants et petits enfants: » comme dans toutes les bonnes familles, nous connaissons notre lot d’excentriques et de jeunes impétueux et moutons noirs ». En même temps, vu comme elle les a élevés,  on peut comprendre que ça fasse des dégâts. 

4-Diana avait une opinion sur la grossesse: » si les hommes accouchaient, ils ne le feraient qu’une fois ». Sous entendu ça fait tellement mal que ces pauvre chochottes ne le supporteraient pas deux fois. Ah ben voilà que je trouve Diana moins niaise, d’un coup…

3-La maman de Lizzie, Elizabeth-the-Queen-mum avait elle aussi une idée sur la question:  » ces stupides bébés ne sortent pas tant qu’ils ne sont pas prêts ». C’est pas faux. Et j’aime bien l’idée de Lizzie en stupide bébé. 

2-Victoria était vraiment une comique qui adorait ses enfants… enfin peut être: » Un bébé laid est une très vilaine chose et même le plus beau bébé devient affreux dès qu’il est déshabillé, avec son gros corps et ses petits membres et cette terrible ressemblance avec une grenouille » . J’adore.

1- D’ailleurs, on finit avec elle. Lorsqu’une de ses filles lui annonce qu’elle est enceinte, Victoria répond: « vous parlez de la fierté de donner la vie, c’est très bien ma chère, mais je ne peux pas corroborer. Je pense plutôt à vous comme à une vache ou une chienne en ce moment, alors que votre pauvre nature devient tellement animale « . Si c’est pas choupinou, paf un strike royal. Comment insulter sa fille, son futur petit-enfant et la grossesse en général, tout en un. Il n’y a pas à dire, on sent que la maternité, chez les Royals, c’est que du bonheur. 

Publié dans Famille royale, Les tops 10 | Tagué , , , , | 7 commentaires

L’heritage (moral) du petit requin

Je l’ai déjà dit, notre maison attire beaucoup de monde dans le village. Ce n’est ni la plus grande, ni la plus ancienne pourtant, loin de là. Mais elle a abrité un maire, également docteur et avant lui un autre docteur qui plus est héros local de la résistance et qui avait un requin domestique. Ça crée un certain folklore. On découvre peu à peu que notre maison si banale a une place dans les légendes villageoises, on nous prête un tunnel, des passages secrets, des trésors cachés et un niveau en dessous de la cave.

Les travaux de rénovation continuent et on en apprend plus sur cette cave qui suscite autant les passions. Ou moins d’ailleurs, parce que le mystère s’épaissit. Le niveau sous la cave est confirmée par une ingénieure des sols qui est formelle. On a même trouvé l’entrée murée de l’escalier qui y descendait au détour d’un couloir (la grande majorité de la cave est accessible, il y a plusieurs pièces et on y stocke notre bazar). Ce n’est pas si bizarre que ça, les maisons anciennes dans le coin avaient parfois plusieurs niveaux de cave creusés dans la roche. Ils servaient de garde-manger et de refuge lors des guerres incessantes dans la région. On sait maintenant que la pièce condamnée sous le bureau a été murée de l’intérieur et qu’elle s’étend sous l’entrée. Bref, une partie au moins des légendes locales s’avère vraie. Prochaine étape, imminente: soulever la dalle de ciment encastrée dans le parquet du bureau pour aller voir un peu. Marichéri a investi dans une mini caméra qui sert d’habitude à explorer des canalisation. On s’est renseigné pour louer le bon type de détecteur de métaux …enfin bref, on cherche, mais on reste assez perplexe devant l’enthousiasme local. Franchement, c’est une maison comme il y en a des centaine et des centaines dans les villages alentours. Elle n’est même pas si ancienne (elle date d’entre 1886 et 1911, les archives ont brûlé), ni imposante. C’est juste une maison du Nord…

C’est hier que j’ai un peu mieux compris. On est dans un village. Le maire, c’était quelqu’un, le docteur aussi, qui plus est le docteur des mines. Tout le monde y passait. Sans compter que la deuxième guerre mondiale est encore très (trop?) présente dans la mémoire collective. Les pauvres gens dont les arrières grands parents ont eu le malheur de faire du marché noir ou de collaborer sont encore considérés d’un mauvais œil, comme si ils y pouvaient quelque chose! L’aura de notre docteur résistant perdure donc. Hier, un monsieur charmant et très âgé a tenu à venir me voir quand il a compris où j’habite. Il m’a pris les mains, tout ému, pour m’expliquer que notre lointain prédécesseur lui a sauvé la vie quand il était enfant. Il était fils de mineur, et notre docteur au petit requin l’a soigné de je ne sais plus quelle maladie infantile grave à l’époque. Il m’a expliqué, au bord des larmes, que le docteur se déplaçait même pour lui faire une piqûre tous les jours…j’étais extrêmement touchée, certes, mais surtout très gênée. Cette sortie a entraîné d’autres témoignages de gens très âgés qui pourraient être mes grands parents, sur la générosité et la bienveillance de ce docteur, ce qui était, selon eux, rare pour un docteur des mines. Ce docteur n’a pas eu d’enfant, il venait de Belgique et il est parti peu après la guerre. Il n’a laissé aucune famille ni aucune trace dans le village, juste des souvenirs et une rue à son nom. Alors les gens se sont attachés à sa maison à défaut d’autre chose. Pour ce si vieux monsieur presque centenaire, alors que je n’ai strictement aucun lien avec son docteur et que j’ai acheté sa maison par hasard, j’en suis un peu l’héritière. C’est très, très bizarre. J’étais affreusement gênée.

J’ai été toute bouleversée par cette rencontre. J’ai d’un coup l’impression que vivre dans notre maison entraîne une certaine obligation morale. Il ne suffit pas de la rénover, pour y habiter correctement, il faut aussi s’impliquer dans la vie locale…pour une asociale comme moi, c’est pas gagné!

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , , | 5 commentaires