Les joies de l’administration

J’en ai parlé quelques fois (ici et ), quand on vivait en Angleterre, on n’appréciait que très moyennement nos visites administratives au consulat de Londres dès qu’il fallait déclarer un gamin ou refaire un passeport ou deux. Non seulement l’accueil y est soviétique, comme le mobilier, mais on se perdait dans des méandres administratifs qui nous étaient totalement étrangers, comparés à la simplicité logique de l’administration britannique et à l’amateurisme aimable et bon enfant de l’administration irlandaise. Je rappelle qu’on a beau être français, on est parti très jeune, on n’y connaît rien. On s’est dit bêtement que ce serait de la rigolade en France comparé au consulat, vous allez voir les enfants, on va vous faire des cartes d’identité. Ahaha.

Alors donc, nos enfants sont nés à l’étranger. De parents français. Avec 4 grands parents français aussi (on nous a demandé de préciser). Ils ont des extraits de naissance français, émis par des consulats français, qui s’amusent rarement à en donner à n’importe qui ou à quelqu’un qui n’y aurait pas droit. Ils ont des passeports français. Ils sont sur un livret de famille français. On peut donc raisonnablement supposer qu’ils sont français eux-même. C’est le genre de chose qu’on ne nous a jamais demandé aux consulats. En même temps, c’est tellement pénible d’aller rendre visite au personnel consulaire, on se demande bien pourquoi quelqu’un qui n’a rien à y faire irait y passer une journée, pour le plaisir…et puis au moins, ils ont l’habitude des enfants nés ailleurs qu’en France, ça ne les étonne pas. Je précise aussi qu’on vit dans le Nord Pas de Calais, à moins d’une heure de la Belgique…il doit bien y avoir des gamins nés d’un côté de la frontière mais ayant la nationalité de l’autre pays!

Cela dit, quand je parle des extraits de naissance français de mes enfants, ça a été galère aussi. A l’étranger, pas de soucis. Le consulat exige juste qu’on lui demande un extrait de naissance qu’il émet et nous envoie pour qu’on lui ramène le jour où on dépose la demande de passeport. J’en ris encore. Je pensais que c’était fini tout ça, plus de situation ubuesque. J’ai eu tort. La mairie (pas celle du village, où on nous connaît bien, mais de la ville la plus proche) me soutient que c’est à moi d’en faire la demande auprès du service des français nés à l’étranger à Nantes qui lui-même est formel: c’est la mairie qui doit faire la démarche. On tourne en rond là. Le système est tellement abscons (j’ai fini par m’en sortir, en râlant rusant), qu’il a fallu que j’explique à l’employée de mairie comment faire pour une dame qu’elle avait reçue le matin même et qui était aussi née à l’étranger. Comme quoi, ça existe, il faudrait peut-être que l’administration française se détende un peu et accepte que c’est possible! A ce propos, j’aimerais bien savoir pourquoi ils exigent des extraits de naissance de moins de trois mois. Les birth certificates anglais et irlandais de nos enfants sont valables à vie. Il n’y a qu’en France que l’administration s’imagine qu’on peut changer d’identité ou de date et lieu de naissance, comme ça sans prévenir, pouf, tous les trois mois. D’ailleurs, ça m’intéresse, si quelqu’un sait comment ça marche: je changerais bien mon prénom, de façon rotative, tous les trois mois donc. Je m’éloigne du sujet…

Bref après des semaines de tractations et de prise de tête avec l’administration, nos enfants ont de magnifiques cartes d’identité flambant neuves et pour la première fois de leur vie. On s’est donc dit qu’on pourrait faire refaire les nôtres aussi, ça sera plus pratique que de toujours prendre nos passports. On est né en France, ça devait être simple. Il faut juste rentrer le numéro de nos anciennes cartes qui sont expirées. Depuis plus de vingt ans…ahah, le format a changé, les numéros ne rentrent pas et pourquoi vous n’avez pas fait ça avant hum, vous cachez quoi? Et c’est reparti pour un tour…

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 28 commentaires

Aire sur la Lys

Je reste encore dans le plus ou moins local pour ce mardi tourisme, qui décidément commence à devenir une rubrique récurrente. Je vous amène à Aire sur la Lys, toujours dans le Pas de Calais, et même pratiquement en plein milieu du département. C’est une petite ville sympathique, tout à fait anodine et calme au premier abord, jusqu’à ce qu’on arrive vers sa grand place. Et là on se dit que Aire sur la Lys a du être bien plus important et animée au moyen âge. On a raison!

Alors déjà, la Lys est une rivière, pas une fleur et on prononce « lysse », ce qui ravit une sudiste comme moi, enfin un nom local que j’arrive à dire sans me tromper! Aire sur la Lys était une place forte qui a participé intensément aux guerres incessantes que les français, les flamands, les espagnols et les hollandais ont multiplié dans le coin du haut moyen âge jusqu’en 1713, où la ville est définitivement devenue française, c’est dire si on s’est bien amusé pendant des siècles! Manque de chance, en perdant de son importance stratégique, elle pert aussi son attrait économique. Heureusement, on a eu le temps d’y essaimer tout un tas de monuments historiques avant cette date, et c’est charmant.

On commence par la grand place et le Baillage, qui abrite aujourd’hui le syndicat d’initiative, où on est très bien accueilli par une dame charmante qui n’a pas hésité à nous expliquer comment il a été construit, et qui nous a même ouvert l’étage pour qu’on visite. Le baillage a été bâti en 1600, grâce à un impôt sur la bière, et servait au corps de garde de la ville avant de devenir le tribunal. Il est absolument magnifique.

À l’intérieur, on peut admirer l’escalier, avec sa rampe sculptée dans un seul arbre, et les cheminées. Sans compter les coffres, je ne comprends pas pourquoi Marichéri a de suite dit qu’on ne pouvait pas les amener, je n’avais encore rien demandé…Sinon, comme je suis curieuse, j’ai demandé à la dame de l’accueil, décidément très gentille, pourquoi il y a inscrit 1595 sur une des cheminées: et bien, c’est la date ou a été décidée la construction. Et donc, c’était fait en 1600, de la à dire que la population locale consommait vraiment de beaucoup de bières…

On ressort sur la grand place et on se retrouve devant L’hôtel de ville et la bibliothèque. Il y a aussi parfois une friterie ambulante…il se trouve que quand on a décidé de quitter l’Angleterre et qu’on a commencé à explorer la région, on s’est un jour retrouvé là par hasard vers midi (vraiment, on a passé notre temps à nous perdre et à errer lamentablement en essayant de trouver toutes les agences immobilières du department) . On a eu l’idée de faire local, pour le plus grand plaisir des enfants : vous allez voir, on est au pays des frites. Cris de joie. On a pris une petite barquette pour chacun. Erreur grave. On s’est retrouvé avec un quintal de frites par personne, même GeekAdo qui a fini avec les restes de tout le monde sur les genoux, n’a pas réussi à en venir à bout et on a embaumé la friture pendant tout le reste du trajet. On garde donc un souvenir odorant de Aire sur la Lys, qui explique pourquoi on n’y était pas encore revenu pour visiter. Cela dit, les frites étaient bonnes.

On continue avec le Beffroi derrière la mairie qui date du début du dix huitième et fait 58 mètres de haut et les petites rues charmantes.

La Chapelle Saint Jacques est juste à côté, et elle est plutôt imposante. Elle date de 1682, et pas d’impôt cette fois, elle a été construite grâce à des dons! Deux rues plus loin, on tombe sur encore plus grandiose, avec la collégiale Saint Pierre qui remonte à 1059 mais les bâtiments ont été maintes fois remaniés, détruits et reconstruits, notamment entre 1569 et 1624. La collégiale est immense (105 mètres de long) vu la taille actuelle de la ville. Au temps de sa splendeur, avant que Aire sur la Lys ne devienne définitivement française, elle était considéré comme une des églises les plus grandes et délicates des pays bas (qui descendaient vraiment très bas du coup…).

Bref, Aire sur la Lys est une petite ville charmante, et on est bien décidé à l’explorer plus en détail dès qu’il fera beau et que les travaux de la Collégiale seront achevés. Il y a vraiment des tas de choses à voir dans le Pas de Calais, on n’a pas fini d’explorer.

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , | 6 commentaires

Sunny Monday #44

Premier lundi du mois et donc de thème pour le défi de Bernie. En novembre, ce sera « oiseau ». Je commence avec une mouette anglaise qui clairement a envie de participer, vu comme elle prend la pose. On sent de suite que c’est une star et qu’il ne faut pas rigoler avec elle.

Bonne semaine à tous!

Publié dans brèves | Tagué , , , | 2 commentaires

La phrase de la semaine #44

On n’est pas beaucoup sorti cette semaine, grâce à une météo légèrement humide, du coup, c’est PrincesseChipie qui nous gratifie de la phrase de la semaine. Ma petite anglaise apprend l’histoire de France, et c’est parfois confus:

-euh…le régime de Vitchi…

-Ben oui, c’est quoi maman?

– ça a peut être un rapport avec les litchis, ça pousse en régime, comme les bananes?

– Mais-euh, c’est en histoire!

-aaaah, tu veux dire Vichy?

-oui, Vitchi!

C’est déjà pas simple de rattraper plusieurs années de primaire français, mais avec la prononciation à l’anglaise, ça n’aide pas…

Publié dans vie de famille | Tagué , , , | 4 commentaires

Projet 52: conte

Pour une fois, j’ai de suite eu une idée quand j’ai vu le thème proposé cette semaine par Ma’. Enfin, pas une idée précise, mais j’ai su de suite que je voulais vous amener en Irlande, terre fertile en pommes de terre contes et légendes. J’ai hésité, il y a pléthore de sites associés à au moins un conte, mais finalement, je me suis décidée pour Monasterboice, dans le county Louth. Non seulement on a vécu juste à côté, mais c’est particulièrement typique avec ses croix celtes et sa tour. Pour ceux que ça intéresse, j’en ai parlé ici.

Mais quel rapport avec le thème de la semaine? Et bien, il y a une multitude de contes traditionnels associés à Monasterboice, comme à peu près partout en Irlande. On raconte par exemple que Donal, le grand roi de Tara, site sacré voisin, y aurait vaincu les vikings avant l’an mil. La plus jeune fille du roi Coluath est passée par là en suivant son mari, mi homme mi chien blanc, victime de la malédiction de la reine de Tir na n’og…je vous passe les détails, l’histoire est interminable mais je vous rassure, elle finit bien. Même le fondateur de Monasterboice a droit à sa légende personnelle: saint Builthe (déjà, rien que son nom est charmant) aurait été un compagnon de Saint Patrick, et selon un conte populaire, il est monté directement au paradis, avec une échelle.

Publié dans Uncategorized | 12 commentaires

Friday Feelings #239

Il fait froid, il pleut et pourtant, ces états d’esprit de Zenopia et Postman vont être assez guillerets…mais j’ai une bonne raison! Si,si, regardez juste à « humeur » et vous comprendrez!

Fatigue: j’ai des envies d’hibernation…

Humeur: c’est les vacances!!!! Je veux dire celles de Maricheri, et L’Ado est là aussi. Bref, youpidoo!

Condition physique: mollusqueuse

Esprit: se remet d’halloween, on a même eu des gamins qui ont fait trick or treat! Je sens que mes explications aux CM1-CM2 du village commencent à porter leurs fruits, il y avait du monde dans les rues hier soir et quelques maisons étaient décorées.

Estomac: beuh…la tarte à la citrouille, vraiment je ne peux pas. Je ne sais pas comment font mes enfants pour adorer ça.

Boulot: ben non, vacances!

Culture: c’est le désert aussi…quoiqu’on a fait une halloween party traditionnelle (avec Apple bobbing, mummy’s race, Bloody Mary…), les copines françaises des filles ont trouvé ça très culturel et exotique, même les mamans se sont montrées intéressées. Je précise aussi pour ceux qui ne connaissent pas que le Bloody Mary en question n’est pas liquide: c’est un jeu qui fait plus ou moins peur, avec un miroir et des prétendus esprits. Ça fait surtout glousser de rire.

Avis perso: je ne veux pas insister lourdement, mais la tarte à la citrouille, c’est pas des gens comme nous.

Message perso: happy non brexit day à tous mes amis européens en UK et remainers!

Loulous: L’Ado est donc en vacances après un petit mois de cours. Il s’est rué vers le frigo. Puis les chats. Et enfin…la machine à café. Sale gosse tiens. GeekAdo prépare déjà son été…apparement c’est pour se motiver pour le bac. MangaGirl et PrincesseChipie ont fait trick or treat toutes seules et toutes les deux hier soir, la plus jeune explosant de fierté a être acceptée comme ça par la plus grande. Elles étaient même assorties, en evil zombie Twins. Wizzboy a squatté la halloween party des filles, il s’est posé dans un coin, devant un saladier de bonbons, l’air de rien. Il en était très content. On a commencé aussi les bricolages de noël (il faut bien l’occuper), il se pose de graves questions: le papa Noël a quel âge? Il est plus vieux que le papy de papy?

Divers: Marcel a bien aimé la fête d’halloween aussi. Il a participé activement à la mummy’s race. Ça se joue par équipe, il s’agit d’entortiller une volontaire dans du papier toilette comme une momie. La première équipe qui a fini et qui présente une momie convainquante gagne. Marcel a arbitré les choses en déchiquetant équitablement les efforts de toutes. Le jeu a duré deux fois plus longtemps que prévu, mais Marcel s’est éclaté.

Amitié: merci pour ton aide (oui je sais, ça fait message perso, mais l’intéressée ne m’en voudra pas. Et elle se reconnaîtra aussi).

Love: vacances, vacances, vaaaaacances! Et encore, je fais sobre, il était encore plus excité que ça. Bref, il est assez satisfait d’être en vacances.

Penser à : me renseigner sur la brocante qu’on vient de me conseiller. Je n’ai pas bien saisi où c’était, mais j’ai noté le nom. Je ne maîtrise pas encore complètement la géographie locale, je ne me connais ni la ferme Machin, ni l’ancien garage où-le fils-de-je-ne-sais-plus-qui-a-eu-un-accident-dans-les-années-quatre-vingt-et-ben-vous croyez-que-voilà-t-il-pas-que-sa-propre- nièce-a-fait-pareil-le-mois-dernier.

Sortie: du coup, à la brocante probablement si on arrive à se repérer.

Courses: on est à fond, les frigos ont du mal à fermer.

Envie de: voir tout là-haut, la première rubrique.

Pic: Marcel est d’accord avec moi…je peux pas bouger de toute façon, ça dérangerait le chat. Voilà.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 8 commentaires

Thursday Thunder: brexit élections

Les anti brexits en Grande Bretagne sont joie: ce n’est pas pour aujourd’hui! Pas de brexit pour Halloween, l’Union européenne leur a encore accordé un sursis de trois mois, youpidoo et tout ça. Je suis plus modérée…déjà, ça ne fait que reculer l’échéance pas la supprimer et surtout le report s’est fait au prix d’une élection législative anticipée, prévue pour le 12 décembre. En sachant que c’est ce que voulaient Johnson et sa clique de brexiters depuis le début, je ne trouve pas ça rassurant du tout, au contraire.

Source

Le parlement actuel n’est pas fichu de se mettre d’accord sur quoi que ce soit, d’où la paralysie et l’absence de décision, dans un sens ou dans l’autre, sur le brexit. Pas de majorité pour le mettre en place, mais pas plus de majorité pour le remettre en cause. On ne bouge pas et on attend que ça se règle tout seul…ah ben ça alors, c’est curieux, ça ne marche pas. Et ça fait plus de trois ans que ça dure. L’idée est donc d’avoir de nouveaux députés capables de dégager une majorité qui pourra enfin voter quelque chose, n’importe quoi mais que ça bouge. Sauf que j’ai bien peur que ce n’importe quoi soit le brexit, et même un brexit dur. Ça fait des mois que le camp du brexit se prépare à ces élections, les réseaux sociaux sont inondés de messages, ils sont organisés et prêts. En face, pas du tout, jusqu’à il y a quelques jours, ils se demandaient encore si il y auraient des élections ou pas. Les brexiters sont aussi au pouvoir, ils se servent de tous les outils de propagande à leur disposition depuis trois mois. Ils ont englouti des millions d’argent public dans une grande campagne « d’information  » pour les particuliers comme les entreprises les incitants à être, je cite « brexit ready ». Depuis qu’il est premier ministre, Johnson use et abuse d’une réthorique extrêmement inquiétante: il défend le « peuple » contre les élites, notamment les députés, qui empêchent le brexit…et ça marche. Il n’a pas tenu sa promesse de brexit au 31 octobre, mais vous voyez bien que ce n’est pas sa faute, ce sont les méchants députés qui ne font rien qu’à trahir le peuple et son grand leader, vite, vite, débarrassons nous d’eux et votons pour de vrais brexiters. Et la foule applaudit, Johnson a 16 point d’avance dans les sondages.

Dans le camp d’en face, on n’est pas capable de s’entendre, de s’organiser, on est englué dans des guerres intestines et des batailles d’égo, on se déchire sur le choix d’un leader et même d’une position claire sur le brexit: il y a ceux qui veulent l’annuler, ceux qui veulent un deuxième référendum, ceux qui veulent recommencer les négociations avec Bruxelles depuis le début…pour les brexiters par contre tout est clair, ils veulent un brexit à tout prix (quelques les conséquences, ils s’en foutent) et ils ont un champion: Johnson. Ils ont aussi leur gourou, Farage et son brexit parti qui parle déjà d’une coalition avec Johnson. Les sondages sont trompeurs aussi, ils classent les politiciens par parti, alors que certains tories sont remainers comme des travaillistes peuvent être brexiters. Le brexit a fait explosé les frontières traditionnelles des partis. Et surtout, le système du « First past the post », des élections à un tour, vient fausser tout ça. Il suffit d’avoir une voix de plus que le deuxième pour être élu, même si on est le seul brexiter à se présenter contre une pléthore de candidats remainers. Une circonscription peut donc être majoritairement pro européenne et pourtant se retrouver avec un député brexiter. C’est là qu’on en revient au début : les uns sont déjà organisés et se sont mis d’accord entre eux pour présenter un front uni, les autres sont éclatés et ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent…ça fait peur.

Alors bien sûr, je suis très contente que Marichéri et L’Ado puissent tranquillement traverser la Manche aujourd’hui. Mais je ne suis pas rassurée du tout pour la suite. Johnson est un immonde populiste, menteur, fraudeur, malhonnête, proto fasciste, et j’en passe, mais il n’est pas idiot. Ses conseillers, notamment l’infâme Cumming, qu’on peut lui traiter carrément de fasciste, non plus. Ils savent très bien ce qu’ils font et sont prêts à tout. Ces élections, ils ne les ont certainement pas déclenchées pour les perdre gentiment. Et si ils réussirent leur coup, si ils ont leur majorité parlementaire, plus rien ne pourra les arrêter. Welcome to Brexitland

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Celebrating Halloween top 10

Pour de bêtes raisons d’emploi du temps qui ne colle pas, on se retrouve à devoir faire notre Halloween party aujourd’hui au lieu de demain. Je suis en plein préparatifs du coup, je vous remets un petit top 10 pour convaincre même les plus récalcitrants que Halloween, c’est fun! (En plus d’être irlandais et pas Américain, oui je radote, mais je l’ai encore entendu ce matin).

10- Halloween, c’est très bon pour la santé. Il faut bien reconnaître que les enfants ne mangent pas beaucoup de citrouille tout le reste de l’année, alors que là, c’est eux qui réclament, si. Ils veulent manger un légume. Volontairement. Même L’Ado exige sa tarte à la citrouille, la même que quand il était petit. Bref, ne pas fêter Halloween, c’est carrément de l’inconscience. C’est important de manger des légumes quand même! 

9-C’est une excellente excuse pour inventer des histoires délirantes et laisser libre court à son imagination déjantée sans passer pour une dangereuse illuminée. Au contraire, d’un coup, hop, on devient une maman formidable qui met l’ambiance pour les enfants, c’est beau ce dévouement maternel. Alors qu’en temps normal, quand vous commencez à parler d’une fée zombie qui habite sous l’escalier et sort tous les soirs pour transformer la chatte en chauve-souris, et c’est pour ça qu’il ne reste plus de mousse au chocolat (parce que sinon, quand la chatte ne vole pas, elle n’atteint pas la poignée du frigo), les autres parents vous regardent bizarrement.

8- Pour Halloween, on doit faire une jack o’lanterne. Il y a quelque chose de jouissif à décérébrer un légume innocent. On n’est pas obligé de penser en même temps à quelqu’un qui nous tape sur les nerfs…Non, on n’est pas obligé. Mais ça ne nuit pas. 

  
7-Pour Halloween, le kitsch décoratif est de rigueur. On peut y aller de ses idées les plus délirantes! Les chauves souris, les sorcières, les fausses toiles d’araignées, les fantômes, les cimetierres avec des zombies qui s’echappent…on s’éclate!

  
6-Mais restons sérieux un instant, Halloween, c’est culturel et historique. On perpétue une tradition multimillenaire (et on cloue le bec à ceux qui prétendent c’est un truc commercial et américain). Les irlandais célébraient Halloween à la préhistoire. Et toc. J’ai expliqué ici, mais je résume : en gros, depuis la nuit des temps, les irlandais font une grosse fête pour célébrer la fin des moissons et avant de s’enfermer pour l’hiver, qui est un tantinet rude et peu guilleret là bas. Pour éviter de se faire attaquer par des mauvais esprits (qui sont taquins, il faut bien le dit), ils leurs déposent des offrandes comestibles mais essaient aussi de les fair fuir (on ne va pas se laisser faire par des mauvais esprits malpolis!) en les effrayant avec des Jack o’ lantern ou autres trucs rigolos (c’est limité intellectuellement un mauvais esprit, ça s’effraie d’un rien aussi) , juste pour passer un hiver tranquille. Et comme les irlandais ont massivement immigré aux États-Unis, vous allez rire, ils ont amené leur fête d’halloween avec eux.

5- Et donc, pour mes enfants, enfin trois d’entre eux au moins (quoique PrincesseChipie a beau être anglaise, on lui a collé un deuxième prénom en gaélique qui fait la joie des français comme des anglais surtout quand ils doivent le prononcer), fêter Halloween  c’est célébrer leurs racines celtiques…bon d’accord, c’est très perso comme raison, mais ça compte beaucoup pour nous. On adore l’Irlande. 

4-Les enfants (et aussi les adultes) adorent jouer à se faire peur. Avec Halloween, c’est un festival de monstres, d’histoires gores, de films de pseudo épouvante qui font frissonner avant de faire hurler de rire les gamins. Il n’y a rien de tel pour dédramatiser ses peurs enfantines que d’en rire!

 
   

3-Évidemment, Halloween, c’est l’occasion de s’empiffrer…ça se passe de commentaire!

  
2- Ce que j’adore pour Halloween, c’est l’ambiance: en Irlande, c’est magique. Tout le quartier ou le village se retrouve pour un feu de joie géant avec feux d’artifice et vin chaud, il y a une atmosphère conviviale et très, très agréable (malgré le froid). Toutes les maisons sont décorées, tout le monde est dans la rue et s’amusent. En Angleterre, c’est plus réservé, mais ça peut-être sympa aussi. J’aime beaucoup le fait que tout un quartier se retrouve alors qu’on ne se dit pas plus que bonjour/bonsoir le reste de l’année, que pour une soirée les adultes se lâchent aussi, et s’éclatent comme les enfants. Une année pour trick or treat, on avait même croisé un voisin qui avait déguisé son âne!

1-Pour  Halloween, on peut doit se déguiser : oui, oui, je l’ai mis en 1 avant même les bonbons. Pour Halloween, même les adultes ont le droit d’avoir 4 ans et demi, de se déguiser comme ils veulent, le plus délirant possible, et de s’amuser! Une fête qui vous fait retomber en enfance, c’est quand même sympathique, non? 

 

Publié dans Les tops 10 | Tagué , , , , | 6 commentaires

Château d’ohlain

On change un peu de région, pour ce nouveau Mardi Tourisme. Je vous amène dans le Pas de Calais. Il faut bien qu’on découvre un peu notre nouvelle région. On va à Freniscourt le dolmen. Rien que le nom du village donne envie non? Il y a effectivement un dolmen, que Maricheri n’a pas pu prendre en photo parce qu’il était occupé à récupérer Wizzboy qui voulait escalader les « gros cailloux ». Honnêtement, j’ai été la seule impressionnée par le dolmen, les enfants n’ont pas eu l’air ému, même quand je leur ai dit qu’il a 4000 ans. Heureusement, ils ont bien aimé le château d’ Olhain dans le même village. Les parties les plus anciennes datent 1200, quand même, et c’est selon le site, le plus bel exemple de forteresses médiévales du nord pas de calais, rien que ça. En tout cas, c’est très mignon.

On passe un premier pont-levis pour rentrer dans la basse-cour, parfaitement conservée. J’ai essayé d’intéresser Wizzboy en lui montrant l’usure des pierres devant les échelles, mais il n’a pas été convaincu. Par contre, PrincesseChipie a été impressionnant, il en a fallu des gens qui montent, pour éroder autant les pierres! Du coup, Wizzboy a tenté d’escalader, mais on est des parents ignobles qui l’empêchent de s’exprimer.

On passe un deuxième pont-levis encore plus impressionnant pour pénétrer dans la cour du château. Wizzboy s’en fiche, il boude. Au moins, ça évite qu’il tente de se flanquer à l’eau.

La cour du château est adorable aussi, avec ses bâtiments sur trois côtés. On ne sait pas trop quand ni pourquoi ceux du quatrième côté ont disparu, mais il reste les fortifications et des traces de tours.

L’intérieur vaut principalement pour les caves et souterrains qui s’enfoncent sous le lac. C’est d’ailleurs un peu humide, mais les enfants ont adoré. C’est amusant de courir dans le dédale de salles voûtées et assez obscures, mais un chouïa stressant aussi quand on court après Wizzboy! MangaGirl s’est contenté des étages de la tour de garde et de La Chapelle, ça va pas non, de faire les guignols dans les souterrains et la pénombre? On a du récupérer GeekAdo, décidé à explorer un passage plus ou moins secret et pratiquement sous l’eau. Il est à noter, détail qui m’a beaucoup plus, que d’Artagnan lui même est venu faire un tour au château d’Olhain, t’as vu maman, y a déjà eu quelqu’un du Sud Ouest, ahaha!

Fin octobre, c’est un peu beaucoup boueux, mais on peut faire le tour du lac, c’est très joli. Et je tiens à faire remarquer qu’il faisait un temps radieux quand même!

Bref, c’est charmant. On est bien décidé à revenir voir le Château d’Olhain au printemps. Pour le dolmen par contre, c’est pas gagné, les enfants n’ont pas l’air enthousiasmés à l’idée d’y retourner. Dernière précision, parce qu’elle en est toute fière, mais la moitié des photos ont été prises par PrincesseChipie ( les autres par Marichéri, comme d’habitude), c’est dire si la visite lui a plue!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , | 6 commentaires

Sunny Monday #43

Dernier lundi en rouge pour le défi de Bernie et on quitte l’Angleterre pour le pays basque espagnol grâce à l’Ado. Il nous amène voir un pont à Bilbao qui permet d’accéder au Guggenheim, dans lequel il se reflète.

Bonne semaine à tous!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , | 2 commentaires