La phrase du mercredi #39


Le week end dernier, pour une raison qui m’échappe, Marichéri m’a traînée dans une sorte de sous vide grenier. Soyons clairs, autant j’adore les vraies brocantes, autant là, je ne vois pas…j’arrive pourtant à m’extasier sur une vieille gouttière cabossée qui ferait un très joli porte parapluie, une chaise louis Philippe éventrée à trois pattes ou une ancienne porte cassée et irrécupérable mais qui a une jolie poignée. Mais là, j’étais juste éberluée par l’état de ce que les gens osent vendre. Maricheri a bien ri devant ma tête effarée, quand on a entendu une dame tres motivée qui essayait d’appâter le client:

Parce que donc, l’affaire en question, c’était un portait d’un mètre de long de Michael Jackson, au canevas. Avec des fils brillants. Si. j’ai failli vomir…Maricheri qui est un vrai comique a voulu aller discuter avec le vendeur d’un portait aussi immense de James Dean, dans les tons orangeatres cramés exclusivement, en « diamond painting ». Et ça l’amuse. Alors oui, je suis posh, coincée, voire une sale snobinarde. C’est sûr. Mais la prochaine fois que Maricheri propose ce genre de sortie, je mords!

Cet article, publié dans brèves, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour La phrase du mercredi #39

  1. Bien vrai. Avant, on trouvait de belles choses dans les vide-greniers et à des prix raisonnables.
    Depuis l’apparition des sites de vente de seconde-main, les vide-greniers sont colonisés soit par les brocanteurs qui explosent les prix avec des objets au look pseudo-industriel rouillés ou des chaises en Formica, soit par des particuliers qui vendent tout ce qu’ils n’ont pas pu vendre sur Internet. Dans les deux cas, de la misère (pour soigner mon langage) chère.
    Juste pour le plaisir, j’aurais bien aimé voir ce canevas, il devait piquer les yeux !!

    J’aime

  2. Puce du 42400 dit :

    Quel dommage : on aurait bien aimé voir les photos de Jackson et de James Dean! J’espère qu’il ne l’a pas acheté !

    J’aime

  3. Agdel dit :

    Je vois très bien la scène : chaque année, je suis sidérée de voir la foule attroupée devant le stand de « diamond painting »dont le slogan est « chassez le stress, collez des strass » : non seulement le rendu est discutable, mais en plus les tableaux proposés sont des horreurs kitchissimes (et c’est très très cher).

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s