Summer solstice in Stonehenge


C’est officiellement l’été, c’est donc le moment de se repencher sur les druides de Stonehenge. Avant toute chose, restons prudents, je précise que je n’ai rien contre les druides, au contraire. Je trouve même très sympathique des gens qui affichent ainsi leurs délires. Certes, je ne partage pas leur croyance, mais je ne peux qu’encourager vivement le mouvement druidique. J’adore les excentriques qui se moquent du qu’en dira-t-on comme de leur première épée magique. Et donc, comme tous les ans, les druides britanniques ont fêté le solstice d’été à Stonehenge, j’en avais déjà parlé.


C’est motivé quand même un druide. Ou insomniaque. Parce que bon 4h30 du mat, juste pour voir le lever du soleil au milieu d’un tas de cailloux, ça fait tôt. Surtout que les images passent à la télé après, à des heures normales, elles. Mais on va encore dire que je suis terre à terre. English Heritage qui gère Stonehenge, ferme les visites normales de bêtes touristes même pas déguisés pour l’occasion. Les druides et assimilés ont alors le droit d’entrer gratuitement mais sous conditions: pas de haut parleur…ahaha, ça doit bien faire rigoler un druide. Si il veut, il peut faire du tonnerre…non? Ou c’est juste dans Astérix? Ou Harry Potter? …je crois que je confonds un peu. Pas d’équipement de camping sur le site, il faut planter sa tente un peu plus loin, dans les champs par là. Un druide, ce n’est pas une chochotte, ça dort par terre directement dans la boue et les forces telluriques et tout ça. Pas de barbecue. Pas de feu d’artifices..sérieusement, les druides vont finir par prendre la liste des interdits de l’English Héritage pour un défi, une liste de challenges magiques à relever en fait. Ça va chauffer de la serpe, abracadabra! Bon par contre, léger problème qui risque de diminuer grandement la créativité druidesque: pas d’alcool ni de drogue. D’un coup, ça casse l’ambiance. Bref, Stonehenge, c’est pas Glastonbury en toge non plus. Quoique…


Et puis, c’est interdit sur le site, mais pas autour. Par exemple, l’espèce d’indien péruvien égaré sur le côté à gauche sur la photo suivante, il a très bien pu s’alcooliser juste avant de venir batifoler autour des pierres. C’est un exemple totalement au hasard, c’est juste pour expliquer. Sinon, malgré l’absence de sono, ça a l’air musical aussi. Youkaidi youkaida…enfin bref, quand on vivait en Angleterre, je connaissais personnellement une grande prêtresse druidique (comptable dans le civil, comme quoi…) qui, flattée que je la prenne au sérieux me renseigne, m’avait conseillé d’aller voir le site du Council of British Druids Order. Ils sont modernes, je ne m’attendais pas à ça. D’ailleurs, je suis un peu déçue, ça ne fait pas très authentique! Alors voilà, j’ai appris qu’il s’agit d’une religion, et que ces braves druides se disputent entre eux, probablement à coup de serpe. Figurez-vous qu’il existe aussi une organisation dissidente, le Druid Network, et il semblerait que leurs différences soient essentiellement administratives…pfff, ils sont tombés bien bas depuis 2000 ans. Si leurs ancêtres qui eux, se battaient contre les envahisseurs romains, savaient ça!

Bon cela dit, je ne veux offenser personne, ni le grand chef du druidisme britannique monsieur King Arthur Pendragon ni le présumé Druide Grincheux du Network (je confonds peut-être avec les Schtroumpfs. Ou les 7 nains), et ils sont bien gentils avec leur petite fête soit disant traditionnelle pour le solstice, mais les archéologues sont formels: personne ne sait ce qui se passait exactement à Stonehenge ce jour-là. Ni les autres jours d’ailleurs. Les druides n’en démordent pas et affirment que Stonehenge est une espèce d’église cosmico tellurique druidique et que eux ils savent et puis voilà. Le fait que les archéologues aient prouvé sans l’ombre d’un doute que Stonehenge date d’il y a 5000 ans, et que le druidisme tel que le pratique monsieur Pendragon et ses potes aurait environ 3000 ans (même si il y avait une autre forme de spiritualité et des rites qu’ils essaient de comprendre en -vous allez rire- faisant des fouilles), n’y change rien. C’est têtu un druide. C’est bien ce que je pensais, ça n’aide pas de se lever en pleine nuit pour juste aller voir le soleil faire son malin sur un tas de pierres.

Cet article, publié dans société, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Summer solstice in Stonehenge

  1. Mathilde dit :

    Cela fait des années que je suis votre blog depuis l’Afrique du sud. J’ai déménagé a Oxford il y a 2 mois et quand je suis allée voir Stonehenge je n’ai pas pu m’empêcher de penser aux druides et a vos articles. Pas de druide le jour ou j’y suis allé; ca aurait mi un peu d’ambiance. D’après mes ados: Ce ne sont que des pierres, ou est l’intérêt???

    J’aime

Répondre à Mathilde Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s