Mardi tourisme: Hontanx


On reste dans les Landes, à Hontanx, un de ces petits villages que j’apprécie tellement alors qu’il est si facile de passer à côté. C’est tout à fait le genre d’endroit qu’on ne voit pas, il n’y a rien de grandiose. Et pourtant, si on prend la peine de s’y arrêter, on découvre un coin charmant et rempli d’histoire(s).

Hontanx se trouve au sud est de Mont de Marsan, assez près pour faire encore partie de ce que mon père décrit comme la « banlieue dortoir », ce qui plait beaucoup à mon parisien de Marichéri . C’est aujourd’hui un petit village en pierres coquillères de 600 habitants, mais ça a été une place forte importante au moyen âge. La vicomtesse de Marsan, une certaine Constance, fille du comte Béarn, y fait construire le château d’Aon pour remplacer les fortifications en bois sur la motte cadastrale en 1298. Évidemment, Hontanx devient une bastide en 1331, et on s’y éclate pendant la guerre de 100 ans. On peut toujours voir ce qu’il reste du château d’Aon, avec la chapelle à côté et l’église Saint Martin au clocher très original.

Hontanx était aussi connu pour son moulin, construit en même temps que la bastide sur l’immense étang qui borde le village. Il reste encore des traces des élevages piscicoles et surtout une vue magnifique.

Alors voilà, c’est juste un petit village landais, tout simple, mais il me plaît beaucoup!

Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mardi tourisme: Hontanx

  1. Ping : Mardi tourisme: Hontanx – DIGITAL CITIZEŊS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s