Thursday Thunder: la serpillère


Une pub pour un ustensile tout nouveau, fabuleux, merveilleux, miraculeux pour nettoyer, c’est à dire globalement, pour une serpillère mais avec un manche rose, fait scandale en Angleterre. Il se trouve que cette pub ne montre que des témoignages de dindes décérébrées femmes, affichant un sourire béat grâce à leur serpillère magique, et pas d’homme. Des associations ont porté la chose devant l’organisme de régulation de la publicité pour sexisme, puisqu’elle sous-entend que seules des femmes peuvent passer la serpillère. Effectivement. Mais ce n’est pas le seul problème. Cette merveilleuse publicité est plus complexe que ça, et elle rajoute encore des couches dans le sexisme.

Source

Déjà, le fait de laisser supposer que les femmes prennent leur pied à faire le ménage, c’est remarquable. Sérieusement, à en croire l’air hilare de ses pauvres filles, c’est carrément orgasmique. C’est fou quand même, qu’une serpillère fasse cet effet là…Heureusement que les autres membres du foyer qui sont évoqués mais pas nommés, mais on sent de suite que ça doit être une tripoté de gamins et un mari (vu la modernité de la pub, je ne vois pas d’autre choix) prennent sur eux de tout salir en continu et de traiter leur mère/épouse comme une bonniche, ça lui permet de nettoyer derrière, puisqu’elle « adooooore ça ». En tout cas, c’est ce qu’elle clame, toujours avec un grand sourire ravi. Je vais mordre.

Mais ce n’est pas tout: figurez-vous que les femmes doivent récurer en permanence pour, je cite « Ne plus avoir honte des traces de calcaire quand une connaissance, un visiteur, une amie vient inspecter leur cuisine ». Ah. Voilà autre chose. Qui a des amies qui font ça? Et vous n’avez jamais pensé à leur faire bouffer la serpillère avant de les flanquer définitivement dehors? Quelle personne saine d’esprit va s’introduire chez les gens pour examiner des traces de calcaire? Sinon, je ne savais pas qu’on était responsable, en tant que genre, de la composition de l’eau qui sort de nos robinets. On ne me dit rien…Que celles qui se lèvent la nuit pour aller subrepticement glisser du calcaire dans les nappes phréatiques se dénoncent! Vous croyez qu’on peut tenter une action de groupe contre Veolia qui ne nous verse pas un centime de dividende alors que c’est nous qui faisons tout le boulot, grâce à nos ovaires ou un truc comme ça? Je sens que je m’emporte.

Et bien sûr, la pub porte le coup final: cette serpillère est le cadeau idéal, d’ailleurs une des séquences montre une femme toute fière d’annoncer qu’elle en a offert une à sa mère. Alors je ne sais pas quel genre de relation elle entretient avec sa maman, c’est beau d’être aussi libre que ça, mais vu que la serpillère est présentée pratiquement comme un sextoy au début, est-ce bien normal? Plus sérieusement, est-ce bien normal d’insister sur le fait que l’esprit bonniche doit se transmettre entre mères et filles? Non parce que j’ai raté l’éducation de mes enfants dans ce cas, filles comme garçons savent très bien que ce serait extrêmement dangereux de me donner une serpillère en cadeau. Dangereux pour eux je veux dire. Sinon, filles comme garçons savent s’en servir, ça n’amuse ni les uns ni les autres (ni moi), et ils n’attendent pas que je nettoie derrière eux.

On en est donc encore là, en 2021. La pub en question a bien été retirée. Mais personne dans la chaîne décisionnelle n’a rien trouvé à y redire avant qu’elle ait le temps d’arriver sur les écrans. C’est consternant.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Thursday Thunder: la serpillère

  1. En même temps si la chaîne décisionnelle est constitué d’hommes dont le passe temps est de salir la maison pour que leurs épouses puisse nettoyer….

    J'aime

  2. carrie4myself dit :

    Des gens/hommes bien pensant ont encore du passer des heures pour cette « formidable » pub …. 😦

    J'aime

  3. Agdel dit :

    J’aimerais bien qu’on nous offre (cadeau familial groupé) des serpillères qui sèchent toutes seules : la corvée n’est pas tant de la passer au sol que de la laver et la sécher ensuite (présentement, elle est sur ma terrasse et ce n’est pas l’objet le plus esthétique qui soit…)
    Quant à la serpillère-sex-toy : voilà une autre interprétation du « Père Noël est une ordure » !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s