Mardi Tourisme: la prévôté de Labeuvriere


Après le Mexique, l’Italie, la Hongrie…je vous amène dans un petit village perdu du Pas de Calais. On y est allé par hasard, parce qu’on l’était justement. Perdus, je veux dire. Au détour d’une route de campagne, on a aperçu un clocher qui avait l’air interessant. Rien n’est indiqué nulle part, aucune mention sur les guides touristiques, mais on est curieux, tiens, si on allait voir. De toute façon, on est déjà perdu, alors autant en profiter. On s’est donc retrouvé à Labeuvriere, petite commune aux alentours de Bethune qui possède, à notre grande surprise, une magnifique prévôté du seizième siècle.

On est accueilli par un mur d’enceinte totalement hors de proportions dans un petit village comme ça. On sent de suite qu’au seizième siècle, le site était important. Les bâtiments actuels datent à peu près tous de 1588 et 1589 (c’est même marqué dessus), mais le site était déjà occupé dès 1097 et dépendait d’une autre abbaye. La prévôté de Labeuvriere prend son indépendance en 1586. Le nouveau prévôt, Philippe de Carevel décide de marquer le coup en construisant un mur d’enceinte impressionnant, mais décoratif plus que défensif. Il est orné de motifs en briques noires (je vous passe les détails de fabrication, ça a à voir avec la cuisson et le glaçage, comme les gâteaux ) qui nous ont beaucoup rappelé les décorations des manoirs Tudors anglais, comme quoi, il y avait des similitudes de goûts des deux côtés de la Manche à l’époque.

Le logis abrite aujourd’hui la mairie de Labeuvriere. Il est entouré d’une sorte d’esplanade herbue qui a permis à Wizzboy de courir partout comme un dératé. De l’autre côté, accolée à l’église, on découvre la sacristie, construite en 1700. Malheureusement, la petite porte en bois était fermée (oui, je suis curieuse, j’ai essayé d’ouvrir).

L’église a été remaniée un nombre incalculable de fois. On a l’impression que chaque prévôt a voulu y aller de sa petite rénovation, pour laisser sa marque: le clocher roman, les ogives gothiques, la nef renaissance, le chœur flamand, la toiture du dix huitième…tout ça se mêle dans un mélange charmant.

La prévôté de Labeuvriere se voit de loin, elle dominait bien le coin. On y a un joli point de vue sur la campagne environnante. On a été ravi de notre petit détour, je n’arrive pas à comprendre pourquoi ce n’est indiqué nulle part, alors que ça vaut vraiment une balade, surtout sous le soleil !

Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Mardi Tourisme: la prévôté de Labeuvriere

  1. C’est en effet drôlement mignon ! (et j’aurais tenté aussi pour la petite porte…. )

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Il n’y a aucune trace nulle part, ni à l’office de tourisme ni dans les guides, aucun panneau, je ne comprends pas pourquoi. J’ai fini par trouvé des infos sur le site des monuments historiques et celui de la Mairie

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s