Mardi tourisme: museo Reina Sofia


On repart à Madrid, au musée de la reine Sophie que j’adore. Je ne parle pas que des collections, d’ailleurs de ce côté là, je préfère celles du Prado, étant une adoratrice inconditionnelle de Goya (ne me lancez pas, je peux ennuyer n’importe qui en parlant pendant des heures). Mais il se trouve que j’apprécie particulièrement le musée lui-même, le bâtiment je veux dire.

J’ai souvent du mal avec les mélanges anciens et modernes, sauf quand s’est bien fait, et là, en l’occurrence, c’est superbe. Le bâtiment ancien était au départ un hôpital, construit au dix-huitième siècle, avec une cour intérieure magnifique. L’extension moderne qui date de 2002/2005 est l’œuvre de Jean Nouvel (enfin, c’est lui l’architecte, il n’a pas monté tout ça lui-même). C’est une réussite totale.

Je suis aussi très sensible à la scénographie, à la mise en lumière littéralement, des œuvres. La différence par rapport à beaucoup de musées historiques, c’est que l’aménagement intérieur a été conçu pour ça lors de la rénovation, c’était destiné à être un musée. Tout est fait pour mettre les œuvres en valeur. C’est extrêmement bien conçu (Sans parler bien sûr des salles dédiées à Guernica, qu’on ne peut pas photographier). D’ailleurs, sur Guernica en particulier et Picasso en général, je peux aussi assommer n’importe qui pendant des heures, tellement j’ai à dire. C’est grâce à Guernica que je me suis lancée pour la première fois en espagnol en oubliant d’être timide: j’étais perdue chez ma correspondante près de Pampelune, en pleine fête de famille, personne ne parlant un mot de français. J’essayais de me faire oublier dans un coin, terrorisée à l’idée que quelqu’un m’adresse la parole quand ma correspondante m’a présenté à sa tante, prof de dessin, en lui disant que je prenais des cours au musée de ma ville. La brave dame m’a sauté dessus et on a passé l’après midi à moquer furieusement tous ces béotiens qui n’ont rien compris et osent comparer un Picasso à un dessin d’enfant! Voilà, l’anecdote n’a strictement aucun intérêt, mais ça m’a marqué.

Je sens que je me suis légèrement éloigné du sujet…attention, je peux vous raconter comment j’ai pleuré d’émotion devant certains Goya au Prado, et ne me parler même pas du musée d’Orsay (j’ai un très gros faible pour Monet)…je suis pénible comme ça, c’est mon côté fausse intello mais vraie prétentieuse tête à claque. Tout ça pour dire que le musée Reina Sophia vaut une visite, le restaurant et la boutique sont très bien aussi.

Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mardi tourisme: museo Reina Sofia

  1. carrie4myself dit :

    Merci pour cette balade touristique et l’anecdote 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s