Thursday Thunder : brexit jingoism


J’allais entamer une trêve de noël des colères du jeudi quand je suis tombée sur une déclaration pétaradante de Williamson, ministre pas exactement connu pour ses fulgurances intellectuelles du gouvernement de Boris Johnson…figurez-vous que si son pays a été le premier, administrativement, à autoriser un vaccin trouvé par des scientifiques allemandes d’origine turque, produit en Belgique par une entreprise américaine, et approuvé aussi vite uniquement grâce à une directive européenne, c’est une grande victoire de l’exceptionalisme britannique due à la supériorité naturelle des anglais sur les autres nations (il a vraiment dit ça tel quel). Ah. Je ne vois pas…

Source

Ce genre de choses est absurde certes et ne mérite pas qu’on s’y attarde sauf que…c’est tellement illogique, tellement fake, tellement gros…Cet abruti n’en est pas à sa première sortie aussi stupide que nationaliste, et je ne vis plus là bas, qu’est-ce que j’en ai à faire des délires brexiters d’un sous ministre incompétent et gênant? Pourquoi j’ai ressenti comme une douleur au ventre quand j’ai entendu sa diarrhée verbale? Parce que ça m’a ramené 4 ans en arrière, ça m’a rappelé ma vie en Brexitland, mon angoisse permanente, mes peurs incontrôlées qui me paralysaient au point de ne plus pouvoir sortir de chez moi parfois. C’est le discours, le credo des brexiters résumés en une phrase. Leur arrogance nationaliste, leur mépris de la réalité, leur bêtise crasse et revendiquée, leur rejet de l’autre, voire même leur négation de l’autre, celui qui est né ailleurs, leur colonialisme triomphant, leur justification et même leur incitation à la haine raciale, leurs excuses voire leurs encouragements aux discriminations et aux aggressions…tout y est sous-entendu. Vu comme ça, c’est terrifiant.

Alors oui, ce genre de conneries me touche encore, déjà parce que ça heurte mon intelligence et mes valeurs, mais parce que, plus personnellement, elle vient me rappeler que je n’ai pas encore totalement fait le deuil de notre vie anglaise pré brexit. Que je n’arrive pas toujours à ignorer toutes ces petites impressions très amères de déjà vu devant certains discours ici aussi…alors je vais vite retourner à mes paillettes de noël, et laisser Williamson et ses potes brexiters à leurs délires. Je ne sais pas comment il peut considérer ce vaccin germano-turquo-americano-belge comme une victoire du système de santé britannique, mais ça en serait une pour ma santé mentale ( de victoire), si lui et ses semblables dans tous les pays du monde, nous lâchaient un peu.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Thursday Thunder : brexit jingoism

  1. Frédérique dit :

    Et oui , j’ai aussi un poil tiqué quand la GB s’est précipitée pour faire savoir qu’elle était la première des premières grâce à son immense talent de premier plan… Well, well…vu le nombre de décès , ce serait peut-être mieux de la rabattre non ?
    Sinon j’attends que le sapin soit tout bien éclairé pour t’envoyer celui de ma commune en Normandie .
    Allez , tu ne nous as pas encore parlé des chants de Noël…. 🎅🏼🤶

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Surtout que les chiffres officiels ne prennent pas en compte les décès des plus de 65 ans sauf si la famille, qui n’a que ça à penser dans ces circonstances, en fait la demande…c’est à dire que la population qui connaît le plus fort taux de mortalité n’apparaît pas dans les statistiques. Certains médecins avancent le double des chiffres officiels.

      J'aime

  2. carrie4myself dit :

    Ils se sont toujours considérés comme plus forts, plus intelligents plus et ainsi de suite……
    Pauvres britanniques d’avoir un tel gouvernement 😦

    J'aime

  3. Anna dit :

    Très bon article des Échos (je n’ai plus le lien) qui explique que s’ils ont pu approuver le vaccin si vite, c’est grâce à la loi européenne justement qui prévoit des procédures d’urgence pour que chaque pays puisse autoriser un médicament sans attendre le feu vert de l’agence européenne !! Bah oui, ils y sont toujours, dans l’Europe pour le moment !!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s