Thursday thunder: lawyers for sexist stereotypes


Le sexisme revient souvent dans mes colères du jeudi, et comme c’était hier la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, j’aurais pu m’énerver sur le fait qu’il faille une journée pour ça….mais le sexisme ne concerne pas que les femmes. Les hommes en sont victimes et c’est tout aussi atterrant.

Source

Il se trouve que j’écoute la radio anglaise, et donc les pubs anglaises. En Grande-Bretagne, il n’est pas rare que les chaines de cabinets d’avocats (ce sont des franchises, comme ce qu’on a en France pour les opticiens par exemple), style Lawyers for you fassent de la pub: on appelle ces parasites sans scrupule, ces charmants professionnels des « ambulance chasers”, des chasseurs d’ambulance, vous voyez le genre? Des immondes vampires qui courent derrière les ambulances au cas où ils pourraient convaincre une victime d’accident de porter plainte contre quelque chose. Vous avez eu un accident de voiture sans dommage il y a moins de 5 ans? Vous avez déjà acheté quelque chose quelque part? Vous marchez, vous nourrissez, respirez? Appelez-nous, il doit bien y avoir moyen de porter plainte contre quelqu’un et de se faire du fric, on partagera. Bref, ça ne m’a pas surprise plus que ça d’entendre une pub d’avocats, mais ce qui m’a fait bondir, c’est le slogan: « just for men » juste pour les homme. Ah, voilà autre chose, tiens. Il faut des avocats juste pour les hommes maintenant? Il faut obligatoirement un chromosome Y pour se faire entuber aider par un avocat? Si une femme appelle, l’avocat explose? Non parce que dans ce cas, ça peut m’intéresser…

Du coup, j’ai voulu en savoir plus, et j’ai tendu l’oreille à la coupure de pubs suivante. Ça n’a pas loupé, les avocats pour hommes sont revenus. C’est encore plus précis que ça, ce sont des avocats spécialisés dans les divorces et juste pour hommes. Parce que figurez-vous que c’est terrible un divorce, ça peut affecter les finances de ces pauvres petits hommes et même, horreur, impacter leur carrière. Si. C’est quoi ce delire?!? Déjà, niveau impact financier d’un divorce, je crois que les femmes auraient des choses à dire, mais passons. Je ne parlerai même pas des couples d’hommes, ça risque de faire encore exploser ces chers avocats pas du tout rétrogrades. Ni des couples hétéros où la femme gagne plus que l’homme. Ni des papas au foyers…mais sérieusement, ces génies du droit familial et du marketing réunis, pensent vraiment qu’en cas de divorce, un homme ne se préoccupe que de son compte en banque? C’est bien connu, un homme, ça a un portefeuille, pas des sentiments. Et pas d’enfant non plus visiblement ou alors il s’en fout, puisque la pub n’en parle pas mais insiste sur la carrière. Non seulement ça réduit les femmes à des espèces de sangsues assoiffées d’argent et prêtes à tout pour détruire la « carrière » de leurs ex, mais ça fait des hommes de sombres cretins sans coeur, sans cerveau, sans sentiments, des machines à faire du fric dont la seule raison d’exister se mesure à leur boulot….En entendant ça, j’avais en tête ces caricatures ambulantes des années 80, ces pauvres types en chemise rayée et bretelles rouges qui se prenaient pour Michael Douglas dans Wall Street alors qu’ils étaient vendeurs de chaussures dans l’Essex et qui oubliaient comment finit le film.

Comment ce genre de cliché peut-il encore exister? En tant que fille, épouse, et mère de trois garçons, je suis profondément vexée qu’on réduise à l’état de néandertalien bas du front et insensible mon père, mon mari, et mes fils. Non mais. J’aime bien recaser souvent « women are people too », les femmes sont des gens comme les autres, et bien les hommes aussi! Ils ont le droit d’avoir des sentiments, d’être fragiles, de pleurer, d’avoir peur, de ne pas vouloir faire de « carrière », d’être papa au foyer et d’envoyer balader tous les clichés sexistes aussi.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Thursday thunder: lawyers for sexist stereotypes

  1. Et oui, hélas, le sexisme ne se limite pas à quelques blagues de type bas du plafond au sujet des femmes 😦
    (et j’aime bien la référence à Wall Street avec Michael Douglas… d’ailleurs, on pourrait leur rappeler que l’icône féminine à cette époque c’est la working/carrier girl au passage)

    Aimé par 1 personne

    • pomdepin dit :

      J’ai pensé de suite à Wall Street, il y a eu toute une mode de « yuppies » à la City, et de pseudo banquiers vivant dans l’Essex à la suite du film. C’est devenu un cliché de la politique anglaise, les Tatcher’s men de l’Essex.

      Aimé par 1 personne

  2. carrie4myself dit :

    Tu ecoutes la radio anglaise sur quoi? Carrie en manque d’anglais!
    Si non c’est magnifique ce genre de discours 😦 ; pas eu de plainte des femmes?!!!!

    J'aime

  3. Mathieu dit :

    Je suis abonné et milite un temps pour « Pépite sexiste »: a-be-rrant le nombre de témoignages de tels clichés dans la pub…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s