Thursday thunder : FB et moi


Attention, je suis très contrariée. Comme beaucoup l’ont vu hier, FB m’a obligé à dévoiler mon vrai nom. Alors certes, je n’ai rien à cacher, mais c’est mon choix de bloguer sous un pseudo, pour protéger mes enfants dont je n’ai jamais mis le nom ou la tête sur les RS et je n’ai pas l’intention de commencer. Visiblement, d’après le message aimable et pas du tout menaçant que j’ai reçu, quelqu’un a pris sur lui d’informer FB que je publie des « messages politiques” sous un faux nom. Ah. C’est ballot, je ne m’en étais pas rendue compte, pas sur mon mur en tout cas. Pas plus que je n’avais remarqué que les pseudos notamment ceux d’agitateurs extrémistes, posaient problème à FB. Encore moins les faux comptes…

Clairement, je mets la démocratie en péril en postant des photos de Marcel le chat qui joue avec le cartable de Wizzboy. Une vraie petite terroriste virtuelle. Non mais vous rigolez, mais c’est bien plus dangereux, d’après FB, que les groupes anti vaccins, les neo nazis, les trolls russes inondant la toile de fake news pour influencer les élections (et pas que les américaines) ou les groupes appelant ouvertement à la haine raciale, voire carrément aux meurtres de catégories entières de la population. Si. Heureusement que FB, dans sa grande clairvoyance et impartialité est intervenu, sinon qui sait ce que j’aurais encore pu poster sous un faux nom, comme ça, en toute impunité…quelqu’ un vous menace de mort sur votre mur? Aucun problème pour FB qui par contre, vous bloquera si vous osez répondre (c’est arrivé à une amie qui a eu l’outrecuidance de traiter son agresseur virtuel et donc futur assassin auto proclamé, d’idiot, bouh la méchante heureusement que FB veillait au grain). Un agité dévoile l’adresse d’une ex députée anglaise (et celle de ses enfants par la même occasion) et lance une cagnotte pour commanditer son assassinat? Oui et alors, FB ne comprend pas en quoi c’est problématique, le cher petit a le droit de s’exprimer quand même. Un groupe se monte appelant à je cite « l’extermination de tous les musulmans en UK »? FB ne voit toujours pas ce qu’il y aurait à redire. Mais que j’ose publier un billet sur une poésie scolaire, alors là, c’est scandaleux, il faut vite que FB me fasse taire!

Avant de mettre mon nom, et même si je sais que c’est facile à retrouver, j’ai donc réduit considérablement (plus que divisé par 10), mon nombre de friends sur FB, ne restent que ceux qui sont justement des amis IRL ou de la famille et qui n’avaient pas besoin de ça pour me connaître. J’y ai passé la journée, dans la joie et la bonne humeur. Ou pas. Ça a d’ailleurs vivement contrarié FB qui me bombarde de suggestions de friends depuis, j’en ris encore. J’aurais pu fermer mon compte, j’y ai pensé (quoique, FB n’aime pas du tout qu’on le quitte, c’est pas simple de trouver comment faire…c’est curieux d’ailleurs cette opacité d’un coup, pour une organisation qui aime tellement la transparence que le pseudo d’une blogueuse à la minuscule audience lui pose problème), mais j’en ai besoin pour administrer certains groupes associatifs que je n’ai pas l’intention de laisser tomber. J’aurais pu essayer de ruser, de contourner comme certains me l’ont gentiment conseillé…mais déjà, j’ai assez perdu de temps avec tout ça et surtout, si il n’y avait pas tous ces groupes auxquels je tiens, j’aurais quitté FB depuis longtemps. Comme je l’explique dans le paragraphe au dessus, le fonctionnement de FB est absolument terrifiant. Je ne reviens pas sur le scandale des données personnelles et de Cambridge analytical, mais comme l’explique très bien Sacha Baron Cohen qui pour une fois, ne rigole pas du tout: si FB avait existé en 1930, non seulement la propagande nazi y aurait été autorisée mais elle aurait bénéficié à plein des algorithmes qui permettent aujourd’hui de répandre tous les poisons et de mettre la démocratie en péril avec la bénédiction faussement innocente d’un réseau social qui n’a plus aucune limite (c’est en anglais Ici). Pour plonger encore un peu plus au cœur glauque et effrayant de la mécanique FB, je vous mets aussi le lien de la conférence TED de Carole Cadwalladr, une extraordinaire journaliste anglaise qui fait un travail remarquable. C’est et c’est glaçant. FB et son système me donnent des nausées depuis longtemps et j’ai pensé plusieurs fois à en partir, sauf que donc, je ne veux pas quitter certains groupes.

Alors je garde mon compte, sous mon vrai nom, pour quelques personnes triées sur le volet, où je n’ai jamais posté rien de bien méchant. C’est pour pouvoir continuer d’autres activités que FB qualifierait sûrement de politiques (moi pas, mais je n’ai clairement pas les mêmes valeurs), mais où mon identité n’apparaît pas forcément. C’est un comble! Encore une illustration des dysfonctionnements et de l’hypocrisie de FB…Quand à ma page, je n’y posterai plus rien d’autre que le billet du jour. Plus de commentaire, plus de click, plus de like. J’irais mettre les photos de Marcel le chat sur Twitter et puis voilà…bref, je suis toujours sur FB, mais j’ai quand même l’impression de l’avoir quitté. J’ai beau avoir été un peu poussée à le faire, je me sens beaucoup plus légère, d’un coup.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

30 commentaires pour Thursday thunder : FB et moi

  1. Elodie.PB dit :

    Chère Pom de Pin,
    Je suis effarée par cette dénonciation ainsi que par l’injonction de FB et l’obligation de la révélation de votre identité…
    Décidément, l’usage et les règles qui régissent les RS sont vraiment à géométrie variable.
    Quand je pense à toutes les personnes qui ont indiqué des noms de famille fantaisistes (deuxième/troisième prénom + nom de famille réduit aux consonnes par exemple) et qui n’ont aucun souci : c’est lamentable.
    Et je n’aborderai pas le problème des publications que vous évoquez : c’est encore plus terrifiant…
    Heureusement que votre blog est encore là pour que vous puissiez vous exprimer avec votre pseudo. Je fais partie de vos fidèles lectrices depuis quelques années maintenant (grâce à vos publications, j’ai pris la mesure de ce que le Brexit représentait vraiment pour les Européens vivant au Royaume Uni) et je continuerai à vous lire ici avec la plus grande attention.
    Tenez bon !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Merci beaucoup, ça me fait chaud au cœur, vraiment. J’ai quand même été secouée par cette histoire. Mais c’est probablement un mal pour un bien, ce qu’il me fallait pour m’éloigner d’un réseau que je trouve très toxique.

      J'aime

      • Elodie.PB dit :

        J’étais tellement outrée à la lecture de votre publication que je me devais de vous soutenir.
        Ce qui se passe est vraiment très perturbant et, comme vous, je ne quitte pas FB car j’y ai découvert beaucoup de personnes intéressantes et je me suis attachée à certains groupes. Mais clairement, ce réseau peut abriter le pire comme le meilleur et la vigilance est de mise, hélas…

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Tout à fait, je ne le quitte pas mais je me mets en retrait

        J'aime

  2. Audrey dit :

    Pffff. J’ai publié une photo d’un album des Pixies que je trouve très belle. C’est une photo en noir et blanc d’une femme qui a le mauvais goût d’être seins nus. Et bien j’ai été rattrapée par la patrouille des mpeurs de FB qui m’a signalé que je publiais de la pornographie. Si si.
    Je devrais essayer de publier la photo de l’album Pornography de the Cure. Je suis sûre que j’aurai un petit rappel à l’ordre.
    En revanche la vulgarité ne semble pas les déranger…

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Je connais! Grâce à Maricheri qui est fan et mort de rire en lisant ton commentaire: Il a acheté l’album quand s’est sorti. Il a eu le malheur de prêter à un copain. La famille du copain étant aussi ouverte sur FB, il a récupéré la pochette tout crayonnée et censurée, le copain ne savait plus où se mettre et ça fait toujours rire Maricheri des années après.

      J'aime

  3. nannie06 dit :

    C’est effarant. Surtout le fait que les pires passent au travers de leur « vigilance ». Mais le pire ce sont ces dénonciations, il y a vraiment des tordus. Sur FB j’ai 44 amis (dont vous 😉 ) et quelques pages et groupes. Je m’en sers surtout pour communiquer avec mes enfants et petits-enfants (à la Réunion et au Canada) et et la plupart de mes amies éparpillées dans le monde, et j’avoue que c’est un grand bonheur. Mais méfions nous…

    J'aime

  4. Anonyme dit :

    salut Face de bouc, eh bien je suis inscrite avec mon prénom et le nom de jeune fille de ma mère, et je suis très contente que tu ne saches pas qui je suis !!!!

    J'aime

  5. lanabc dit :

    C’est hallucinant. On t’a dénoncé ??? J’y suis encore pour jouer à Candycrush et pour suivre certaines amies mais franchement je n’y dit plus rien depuis que j’ai été insultée pour avoir emis une toute opinion contre M Le P (la blonde raciste nationale)

    J'aime

  6. celine49 dit :

    Il y a longtemps que j’ai viré mon compte FB (j’avais bien dû tenir 3 semaines, pas très patiente sur ce coup) et je m’en porte très bien !!
    Et surtout je compatis, non mais sérieusement, là aussi on n’a rien d’autre à faire que d’emmerder les mères de famille ? (pardon pour la vulgarité 😉 )
    Bisous et bon courage, tu as aussi mon soutien !!

    J'aime

  7. evamaz dit :

    Connaitre votre nom, quelle importance ? vous lire quotidiennement me réjouit, je partage vos colères, vos humeurs, j’adore votre humour. Continuez et ne flanchez pas devant FB.
    Pour ma part, je n’ai jamais voulu m’inscrire chez FB malgré les demandes de mes enfants et petits-enfants. Je reçois les nouvelles et les photos par mail et téléphone (fixe car j’ai un vieux portable qui ne sert qu’à téléphoner, étonnant non ?).
    Je m’en porte très bien et tous mes proches et amis aussi.
    Avez vous regardé Envoyé Spécial consacré aux « nouvelles technologies » et aux addictions ? édifiant.
    Bon courage, toutes mes amitiés.

    Aimé par 1 personne

  8. Cécile C dit :

    Bonjour,
    C’est effarant, égoïstement je me dis que tant que tu blogues ça me va mais qu’est ce que c’est nul.
    FB et ses décisions, je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer. Mon FB perso est sous mon vrai nom mais je n’y publie que les chats disparus dans mon département. Je garde la page de mon blog et j’y publie ce que j’aime. Si je trouve ton article, je le publie sur ma page
    Bonne journée

    J'aime

  9. michusa dit :

    oui c’est effarant ! Si vous aviez posté un truc terroriste de supremaciste blanc sous une fausse identité voire une identité usurpée aucun problème ! Et tous les appels a la haine etc comme vous dites qui passent sans problème ! Je n’en reviens pas ou plutôt si ca ne m’entonne qu’à moitié. Mais j’ai fait de la resistance en ne m’inscrivant jamais. Du coup je manque de levier pour mes articles sur mon blog je sais. J’y pensais l’autre jour que certainement je manquais de visibilité mais sans pouvoir me résoudre a m’inscrire. Finalement je me dis que c’est mieux comme ca, tant pis pour la visibilité si c’est à ce prix. L’autre jour un bookstagrammer qui publie des revues de livres en langue française sur son compte IG a ete censure parce qu’il avait poste une photo de son compagnon en train de lui offrir un bouquet de fleurs pour leur anniversaire (WTF ? mais IG c’est face de bouc aussi et leur puritanisme a 2 balles qui donne envie de vomir… ) J’ai l’impression que ces réseaux vont sonner la fin de la démocratie , c’est effrayant. J’ai lu le livre sur Cambridge Analytica (en anglais pas traduit ni édité en France) et c’est le même genre de chose que ce que vous racontez. Ca fait peur. Bon courage et tenez bon contre la connerie ambiantes des GAFAM et du « big capital and big money ». Par contre nous les elections aux USA qui sont en train de devenir un cloaque pire que la pire des pires républiques bananières d’antan, rien ne se passe et on laisse FB sévir a un point qui fait tres peur ! Pas certain que la démocratie américaine tienne face au FB et autres GAFAM qui interfèrent et laissent interferer dans les elections… Nous sommes a une époque de nazisme grandissant mais contrairement aux années 30, cette fois avec l’aide des reseaux sociaux donc grand danger… J’étais sur le point d’écrire un article sur mon blog sur le sujet qui allait dans le meme sens et l’actualité m’a rattrapée (je veux dire notre petite actualité de petits utilisateurs ) : plusieurs choses de ce genre se sont produites ces temps ci dans le petit cercle soit de mes connaissances soit des bloggers que je lis.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      J’ai vu un comparatif très intéressant de la gestion de la propagande de campagne aux US par Twitter et par FB, le constat est affligeant pour le second. Voici la conclusion : IOW, Facebook is enabling the harming of our democracy while Twitter is risking political pressures to do what is best to protect democracy. I wish advertisers and consumers could more clearly support this.

      Aimé par 1 personne

  10. Maman Arrive dit :

    Facebook est vraiment très particulier avec son système de signalement, en trouvant souvent que ça ne va pas à l’encontre alors que c’est flagrant que ça fait partie de leurs prétendus critères.
    Perso il m’a aussi demandé de changer de nom, j’ai pris un vrai nom mais pas mon usuel (ouf contrairement à Chéri il ne m’a pas demandé de pièces d’identité).
    Par contre je n’ai jamais compris pourquoi tu n’avait pas créé une page pour partager tes billets, plus simple pour l’anonymat.

    J'aime

  11. Anonyme dit :

    Pensez vous que je sois Duchesse de wombat ou d’ailleurs ? Ce facebook bloque qui il veut quand il veut en fait; je suivrai donc le blog de Pom de pin la grande inconnue qui vit pas loin de chez moi .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s