Staycation: les chartreuses de Gosnay


Je continue à faire la pub du Pas de Calais puisqu’on profite des vacances à la maison (staycation en anglais) pour explorer la région. Cette fois, on va près de Béthune, dans le village minier de Gosnay. Il présente la particularité d’avoir eu deux couvents des chartreux en même temps. D’après Wikipedia et la mairie, qui en est très fière, c’est unique au monde. Quand je vous dis qu’il y a des curiosités, dans le Pas de Calais!

On a d’un côté la chartreuse du Val Saint-Esprit pour les moines, fondée en 1320 par Mahaut d’Artois, probablement entre deux épisodes des rois maudits. Malheureusement ou heureusement, je ne sais pas trop, cette chartreuse a été transformée en hôtel. C’est à dire que ça lui a permis d’être toujours debout et même complètement rénovée et massacrée modernisée, mais que du coup, ça ne se visite pas, sauf l’extérieur.

On peut notamment se balader dans le jardin médiéval, qui sert toujours à fournir en fruits et légumes les trois restaurants du domaine (je vous conseille le risotto aux gambas, mais je m’éloigne du sujet puisqu’évidemment, les gambas ne poussent pas dans le jardin médiéval, j’ai bien vérifié. Je sens que je m’éparpille encore…).

De l’autre côté, on a la chartreuse du mont Sainte-Marie, pour les nonnes, ou chartreuse des dames, fondée neuf ans plus tard, mais pas par une célébrité, en tout cas, Maurice Druon n’en a pas parlé. Et malgré les noms charmants de ces chartreuses, le val pour l’une, le mont pour l’autre, c’est quand même assez plat dans le coin.

La pauvre chartreuse est passée par tous les états depuis sa création, notamment château privé classique, comme sa copine du Val Saint Esprit, logement social pour mineurs (ceux qui travaillaient dans les mines, pas ceux qui avaient moins de 18 ans. Quoique, ce n’était pas contradictoire, loin de là puisque des malheureux gamins y étaient envoyés aussi), et dernièrement chantier de fouilles archéologiques très prometteur. On peut voir aussi l’église Saint Léger, juste à côté, qui date de 1519 et servait aux deux couvents.

Le village de Gosnay lui-même est typique du coin, avec ses corons rénovés, son moulin, sa mairie en pur style soviétique d’après la première guerre mondiale et ses maisons de maître. C’est calme et tranquille, loin du grand centre que ce fut au moyen âge. Et le risotto aux gambas est vraiment très bon, mais je me répète, non?

Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Staycation: les chartreuses de Gosnay

  1. Ca a l’air charmant en tous cas (et pas seulement parce qu’il y a du risotto 😉 ) !

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour cette balade sur le patrimoine de ta région ! C’est tout joli et cela me permet de voyager ! 😊

    J'aime

  3. carrie4myself dit :

    Tres heureuse que vous puissiez découvrir de chouettes coins grace au staycation!
    j’adore les gambas et raffole des fraises, mmmmmm 😀
    xx

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s