Thursday Thunder: brexit Logic


Hier, la ministre de l’intérieur (home office) britannique, Priti Patel a annoncé quelle sera la nouvelle politique migratoire à partir du 1 janvier 2021. Pour s’installer en UK, les européens seront évalués selon un système de points, et il en faudra 70 pour avoir le privilège de venir vivre dans un pays qui vous juge donc uniquement sur votre valeur marchande. De suite, ça fait rêver.

C’est paraît-il pour mettre fin à l’afflux de travailleurs européens non qualifiés et attirer, je cite, les meilleurs et les plus intelligents. C’est clair que les meilleurs et les plus intelligents vont se précipiter pour venir vivre dans un pays qui va considérer leurs conjoints et leurs enfants (ça rapporte très peu en impôts directs, des enfants) comme des parasites nuisibles qui devront être soumis à un régime de visa vexatoire (il faut par exemple payer en plus pour avoir le droit d’utiliser le système de santé auquel on cotise déjà). Entre ça, les attaques xénophobes et racistes, les pénuries annoncées de médicaments voire de nourriture, le climat (parce que bon, soyons honnête, c’est quand même humide), les inondations à répétition, les normes environnementales et sociales réduites à néant, quel « meilleur et plus intelligent » ne voudrait pas venir s’installer en uk?

Ça fait chaud au cœur aussi de voir que les infirmières, les sages femmes et autres personnels indispensables au NHS sont considérés dans ce nouveau système comme des travailleurs non qualifiés et donc indésirables. En sachant que le déficit de personnel est une des raisons de la crise que traverse ce même NHS au bord du gouffre. Des pans entiers de l’économie (services, agro-industrie, enseignement, et j’en passe) risquent de souffrir de ce nouveau système. On estime que ce sont 8,5 millions d’emplois qui ne seront plus pourvus. Ça fait beaucoup. Mais c’est pas grave, Priti Patel, dans sa grande sagesse, a la solution: les britanniques inactifs pourront remplacer la main d’œuvre européenne. Bien sûr, pourquoi ne pas demander à Kevin de l’Essex qui a arrêté l’école à 16 après un apprentissage raté en maçonnerie et bières, de prendre la place de Carmen, radiologue diplômée, mais espagnole? Il n’y a aucune raison que ça ne fonctionne pas, non? Et puis, je suis sûre que les retraités, les malades chroniques, les mourants, les accompagnants de malades, tout ces gens qui ne bossent pas (c’est scandaleux quand même), vont être ravis d’aller ramasser des pommes de terre à la place des saisonniers européens. Ça, c’est un modèle de société, où les « pauvres » sont corvéables à merci sur ordre d’une élite politique privilégiée, qui donne envie.

Bref, je trouve tout ça scandaleux, alors je préviens de suite, je n’aurai d’aucune patience face aux réponses suivantes: « c’est normal que les européens soient traités comme les autres immigrés ». Non, c’est normal que les européens en UK soient traités comme les britanniques en Europe, ça s’appelle un accord bilatéral et ça ne concerne en rien les pays tiers. Et non, les européens en uk ne sont pas traités comme les autres immigrés: on change les règles à posteriori pour eux et uniquement pour eux. Je ne veux pas entendre dire non plus que le UK a bien le droit de refuser les travailleurs non qualifiés: déjà, comme expliqué au dessus, il y en a besoin et 90% des européens en UK que je connais ne remplissaient pas les conditions pour avoir 70 points quand ils sont arrivés, mais 10, 20, ou 30 ans après, non seulement ils explosent le score, mais ils ont contribué bien plus à l’économie et au budget de l’état britannique que les locaux. De toute façon, je refuse de discuter avec quelqu’un qui juge ses semblables uniquement sur leur valeur économique.

Et dernier chose que je ne veux pas entendre: “Priti Patel a reconnu que ses propres parents n’auraient pas pu immigrer en UK avec les règles qu’elle met aujourd’hui en place”. Ou “elle est issue de l’immigration”, et alors? Ce sont ses idées qui me font vomir, pas ses origines. Je me contrefous de savoir d’où elle vient, ce que je vomis, c’est son idéologie (surtout que je la pratique depuis un bon moment, c’est mon ancienne députée). Quand je vois des européens en UK qui l’attaquent sur son ethnicité ou la couleur de sa peau, je me dis qu’elle a déjà gagné. Même eux, victimes de discriminations d’état, ont recours instinctivement à la discrimination. Priti Patel peut être contente, la société dont elle rêve se met en place.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Thursday Thunder: brexit Logic

  1. la girafe dit :

    Je ne comprends pas comment une personne issue de l’immigration peut adhérer à une politique de ce type -sans parler de la mettre en œuvre…

    J'aime

  2. Emma June dit :

    Il n’y a que grâce à toi que je comprends la géopolitique actuelle…
    Ca fait très peur tout ça et surtout qu’il n’y ait pas de rebellion ou quoique ce soit 😦
    Ceci étant, chez nous quand il y en a, le peuple n’est pas écouté mais violenté donc bon, au niveau dialogues, c’est pas non plus la joie.
    Ce monde fait peur.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s