Thursday thunder: period badge


Il faut que j’arrête de lire la presse, je ne vois que ça. Parce que je m’énerve toute seule, et c’est sûrement très mauvais pour mon iPad quand je tape dessus comme une folle au lieu de cliquer calmement…bref, je suis tombée sur un article qui raconte qu’une boutique spécialisée en produits de santé féminins au Japon (déjà, c’est curieux), demande à ses employées de porter un badge pour proclamer fièrement quand elles ont leurs règles (le lien est sous l’illustration, qui vient de là aussi, en cliquant sur source). Seriously?!?

Source

La démarche se veut inclusive (en anglais, en français on dirait probablement citoyen, ça ne veut rien dire non plus, mais c’est un buzz word à la mode), l’idée c’est qu’il n’ y a pas de honte à avoir ses règles et que grâce au badge, on va pouvoir initier des discussions. On est bien d’accord, mais je ne vois pas non plus l’intérêt d’afficher en public l’état de mon utérus tous les mois. Je trouve ça très bien qu’on dédramatise, qu’on pulvérise un tabou aussi grotesque que macho, oui, les règles, c’est naturel, ce n’est pas une maladie (je ne parle pas de celles qui souffrent d’endométriose) et il serait temps qu’on nous lâche le tampax avec ça (et qu’on se penche un peu sur sa composition aussi). Oui, je trouve grotesques les pubs où on nous prend toutes pour des schtroumpfettes (parce qu’à part elle, je ne vois pas bien qui peut saigner bleu pendant ses règles). Je ne supporte pas non plus celles où on nous infantilise comme de pauvres petites dindes à longueur de sauts à l’élastique montés sur ressort et en piscine (non, je n’ai pas plus envie sauter en parachute en faisant le poirier quand j’ai mes règles que d’habitude, je me contrefous de savoir si c’est possible ou pas). Je ne trouve rien de choquant à sortir une cup ou une serviette de mon sac quand j’en ai besoin, à en discuter ouvertement et à expliquer à mes enfants, les garçons y compris, que c’est juste une body function, un truc que fait le corps. Ça vous fait honte que vos cheveux poussent? Ben c’est pareil!

Mais je ne vois pas en quoi porter un badge pour dire « regardez, regardez, mais regardez, youhou, je saigne, allez quoi, regardez moi » peut aider. Non parce qu’on n’a pas besoin d’un traitement spécial quand on a ses règles. L’idée, c’est même plutôt de combattre ça, non? (Encore une fois, je ne parle pas de celles qui souffrent d’endométriose). Je ne vois pas en quoi afficher qu’on a un système reproductif qui fonctionne va faire avancer les choses, va combattre les tabous, va réduire les taxes inadmissibles sur les protections hygiéniques, va faire fermer leur gueule à tous ces connards qui demandent avec un rire gras à leurs collègues si elles ont leur règles parce qu’elles refusent de s’excuser quand on leur marche dessus. Je suis peut être obtuse, mais j’ai l’impression que ce badge fait plutôt l’inverse de ce pour quoi il a été créé. C’est terriblement contre productif, on ne peut pas d’un côté dire que les règles, c’est naturel et qu’on n’a pas à nous traiter différemment et de l’autre, qu’il faut les afficher pour que tout le monde soit au courant. Sérieusement, à quand un badge « je suis allée trois fois au toilette aujourd’hui » ou « j’ai repris des raviolis à la cantine » (c’est peut être lié d’ailleurs). J’ai l’impression qu’on passe d’un extrême à l’autre et je ne vois pas en quoi ça aide.

Sérieusement, au lieu d’investir dans des badges, si cette boîte (et toutes autres) veut vraiment combattre les tabous, elle ferait mieux de mettre à disposition de ses employées des protections hygiéniques gratuites, bien en évidence. Ça serait au moins aussi efficace question normalisation des règles, et bien plus utile à ses employées.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour Thursday thunder: period badge

  1. Suzanne dit :

    Bah alors c’est marrant, parce que je te lis dans le métro bondé, et je m’aperçois que je pourrais porter le badge aujourd’hui. Sauf que je l’ai oublié. Et en fait j’ai aussi oublié tout ce qui pouvait ressembler à une protection périodique, hihihi, quelle tête de linotte.
    C’est marrant, hein ?
    Sinon je suis totalement d’accord. Je veux qu’on arrête de prendre un air gêné pour aborder le sujet des règles mais j’ai pas plus envie de raconter à mes collègues (je sais je viens de le faire sur le net…) que j’ai mes règles que de savoir de quand date leur dernière crise d’hémorroïdes.

    J'aime

  2. Frédérique dit :

    Bonsoir, comme je suis d’accord avec toi , non mais franchement c’est quoi ce délire . Mon intimité me regarde, point..j’aime bien aussi le sang bleu des schtroumpfettes 😂😂😂

    J'aime

  3. carrie4myself dit :

    Tu surfes trop sur internet! LOL
    Mais on va dire que c’est le Japon, qu’ils veulent de la productivité et que certaines femmes, au moment des règles sont plus irritables, plus fatiguées… ceci expliquant cela et je te rejoins c’est tres dévalorisant 😦

    J'aime

  4. Cecile Puertas dit :

    C’est déjà assez pénible d’avoir ses règles au travail si en plus on doit le mettre sur un badge … quelle horreur !
    Demanderait-on à un homme de nous informer de ses petits soucis de prostate ? Je ne pense pas …

    J'aime

  5. Fugu dit :

    Je pense que dans tout « mouvement » il y a toujours un effet élastique où on passe d’un extrême à un autre, en l’occurrence : les règles c’est sale -> glorifions les règles.

    Cela étant ce n’est pas parce que je le pense que je suis pour, quelle horreur ! Enfin je pense aussi qu’il ne faut pas avoir honte des règles, qu’on peut en parler, mais de là exiger des femmes qu’elles mettent en avant quelque chose qu’elles ressentent peut-être comme intime… (Et même si elles grugent et ne préviennent pas, à un moment il faut bien qu’elles le portent).

    Bref, ça me fait (encore) râler, ça va finir par être mauvais pour ma tension. 😉

    J'aime

    • Agdel dit :

      Et en plus, si une femme est enceinte et ne veut pas le dire tout de suite, elle doit calculer quand porter son badge… et après, on peut lui reprocher d’avoir menti… ah, l’horreur ! Ça me rappelle La Servante écarlate, tout à coup, ou Bug Brother !
      J’espère qu’elle vont être nombreuses à boycotter.

      J'aime

      • pomdepin dit :

        Je n’avais pas pensé au problème pour les femmes enceintes, c’est vrai que ça complique encore les choses. Ce badge est vraiment une très mauvaise idée.

        J'aime

    • pomdepin dit :

      Désolée pour ta tension 😉

      J'aime

  6. Clarabistouille dit :

    Mais du coup est ce que ça ouvre des droits speciaux comme celui de renverser le contenu de ma cup sur la tête du con(ne) qui a eu cette idée lumineuse?
    Sinon blague à part j’adore ton blog. J’ai mis 6 mois mais j’ai tout rattrapé depuis le debut. Je suis comme une junky en manque là 🙂 . Continues, s’il te/vous plait (ça fait bizarre de vouvoyer sur internet mais en même temps on ne se connait pas) !

    J'aime

  7. Joëlle dit :

    J’ai du mal à croire à cette histoire de badge venant du Japon…. Ma belle-fille originaire de Tokyo ne s’afficherait jamais avec, en tout cas!
    S’il te plaît, prends soin de ton iPad, sans elle pas de blog!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s