La phrase de la semaine #46


Hier soir, Marichéri et moi sommes sortis, youpidoo. On est allé voir notre premier spectacle de comique francophone depuis….ben, depuis toujours en fait. On n’y connaît rien, on a suivi les recommandations de notre entourage. Certes, on n’a pas l’habitude de spectacles aussi écrits et mis en scène que ça (non, le stand up, ce n’est pas, mais alors pas du tout ce que les comiques français ont l’air de croire), mais on a passé un bon moment. Ce qui n’était pas prévu par contre, c’est qu’il y avait une première partie. Si. Au départ, on a cru à un one woman show, mais en fait c’était un trio. Puisque les parents de l’insupportable tête à claque l’étudiante en prépa et fière de l’être, derrière nous, se sont joints à sa prestation. C’est vrai, ça, ça aurait été dommage que toute la salle ne soit pas au courant que cette immonde pétasse prétentieuse charmante jeune fille est un génie, d’ailleurs elle est en prépa. Attendez, les parents reprennent plus fort, pour les gens au dernier rang, là bas: notre fille est en prépa. Rhaaa. C’est déjà pénible à la base, d’avoir des gens qui hurlent comme ça en attendant qu’un spectacle commence, juste derrière soi, mais vu la conversation, c’était pire. Surtout, ça m’a rappelé mes propres années étudiantes, et je n’en garde pas que des bons souvenirs. Parce que moi aussi, j’ai fait une prépa et déjà à l’époque j’avais beaucoup, vraiment beaucoup de mal avec les spécimens du genre de notre voisine de spectacle, qui pullulent effectivement comme des bubons en pleine épidémie de peste dans l’environnement des prépas. J’étais un chouïa crispée, quand elle a achevé toute la salle, toujours reprise en chœur par ses parents avec des discrétions de vuvuzuelas dans une berceuse, avec ça:

Heureusement, les hurlements de rire du reste de la rangée, emmenés par Marichéri, m’ont détendue en même temps qu’ils les faisaient enfin taire…et puis le spectacle en lui-même a commencé, elle a eu le bon ton de la fermer. Sauf pour corriger bien sûr les fautes du comique sur scène, c’est juste dommage que du coup, elle n’ait pas compris la blague. Mais elle n’était visiblement pas venue pour ça. Écouter et laisser ses voisins de fauteuil tranquilles ou se faire remarquer à tout prix, il faut choisir.

Cet article, publié dans brèves, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour La phrase de la semaine #46

  1. Fugu dit :

    Aaaaah… CE genre de personne… On devrait fournir des muselières à l’entrée (non, pas pour t’empêcher de la mordre, roh). 🙂

    J'aime

  2. Isandre dit :

    Quel comique êtes-vous allés voir ? J’essaie d’en découvrir en ce moment pour faire du bien au moral.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Alex Vizorek, c’était inégal mais globalement amusant, même si certaines références nous ont échappées: on a clairement un manque de connaissances des célébrités locales!

      J'aime

      • Isandre dit :

        Le nom me dit vaguement quelque chose mais sinon je ne vois pas du tout…Merci 🙂

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Ce n’est pas transcendant, mais c’est distrayant , à part un ou deux gags déplacés. Mais on n’a plus l’habitude, seuls Marichéri et moi ont eu l’air de trouver ça hors de propos. Sinon, on a bien aimé.

        J'aime

      • Isandre dit :

        Je ne suis jamais allée à un spectacle de ce genre « en vrai »
        C est une bonne idée à faire en couple, je trouve.

        J'aime

      • pomdepin dit :

        On était fan de stand ups en Angleterre, on y allait assez souvent. C’est notre premier spectacle en France, ce n’est pas du tout le même humour, ni la même façon de mettre en scène, on doit s’habituer

        J'aime

  3. Le genre de personne que je ne supporte pas !
    Dans un autre style mais tout aussi pénible, au concert de vendredi soir, j’avais devant moi la seule personne de la salle qui n’a pas compris que le SMS reçu 30 min avant le début du spectacle pour dire d’éteindre son téléphone, c’est parce qu’il fallait éteindre son téléphone.. et que les phrases prononcées avant le début du concert pour dire pas de photos ni de vidéos, c’était pour que les spectateurs ne fassent ni photo ni vidéo….. Sa fille à côté d’elle l’a reprise plusieurs fois « éteins ton téléphone » « mais faut pas faire de photos »… mais ça n’a rien changé !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s