Scènes de vie ordinaire


Ce matin, FB m’a rappelé un incident qui a eu lieu il y a exactement deux ans. On était encore en Angleterre, je réceptionnais un colis et le livreur m’a fait remarquer que mon nom était bizarre et ça vient d’où? De France. Et là, il a répondu en riant: au moins, vous n’êtes pas polonaise. J’en étais tellement estomaquée que je n’ai pas su quoi répondre, j’ai juste claqué la porte sur sa gueule de xenophobe réjoui. J’étais un peu à bout aussi, je n’en pouvais plus de ce genre de réflexions. C’est en partie pour ça qu’on a déménagé (c’est un peu plus compliqué quand même, mais ça a joué) et qu’on est aujourd’hui en France. Où le racisme ordinaire se porte très bien aussi.

Source

Attention, cette fois, on n’est plus visé. Quand des gens remarquent l’accent anglais persistant de GeekAdo ou de MangaGirl, c’est pour trouver ça charmant. Il y a une jurisprudence Jane Birkin ou Charlotte Rampling, l’accent anglais est toléré, voire admiré. Non ici, c’est même l’inverse, les racistes ordinaires ont l’air de penser qu’on est pote, et ça me défrise beaucoup. Je renvois quelle image exactement pour que cette sombre conne dans le bus hier se permette de vouloir blaguer avec moi? Scène de la vie ordinaire dans le Pas de Calais cette fois, plus dans un village au fond de l’Essex: un pauvre garçon, à peine la vingtaine, visiblement étudiant, a oublié son ordinateur portable dans le bus du matin et il parcourt la ligne depuis pour essayer de le retrouver. La chauffeure, compatissante et très gentille, s’arrête. Elle téléphone au dépôt, elle cherche le chauffeur qui a pu éventuellement récupérer le portable, elle appelle tous ses collègues. Ça prend quelques minutes. Exceptionnellement , le bus était à l’heure, on ne va pas chipoter pour un instant: ce pauvre garçon est dans tous ses états, il y a tous ses cours, ses photos, tout, sur cet ordinateur. La chauffeure insiste au téléphone, elle touche au but, elle a le nom du chauffeur de ce matin. Le portable a été laissé dans un dépôt de la compagnie, il ne reste plus qu’à savoir lequel.

Les autres voyageurs, dont moi suivent la scène. J’imagine tout à fait L’Ado à la place du distrait et je me dis que je serais bien contente qu’on l’aide comme ça dans les mêmes circonstances. Le pauvre garçon se confond en remerciements devant autant de gentillesse. Il s’excuse aussi de mettre tout le monde retard. Et c’est là qu’une espèce de furie en face de moi s’emballe. Elle avait déjà ricané bruyamment plusieurs fois, avec des grâces de hyène enragée, mais là, elle me prend à témoin, en hurlant bien fort avec un air sadique, c’est quoi ce sale ****, et d’abord comment il a les moyens d’avoir un ordinateur portable et il se croit où, à mettre tout le monde en retard, ce***, on est pas chez les *** (je refuse d’employer ce genre de vocabulaire, même pour citer quelqu’un). Parce que effectivement, le pauvre étudiant a un teint légèrement bronzé et un petit accent. Cette conne braille, éructe, crache sa haine. La chauffeure relève la tête de son téléphone, bouche bée, et le pauvre étudiant essaie de se faire tout petit, sans rien dire, au bord des larmes. La harpie me regarde, triomphante…Alors je me suis levée, j’ai demandé à l’étudiant, en espagnol donc puisqu’il était latino, vénézuélien même (et pas maghrébin comme le croyait l’autre conne, mais ça ne change rien au débat), si ça allait, et j’ai aidé la chauffeure à lui expliquer comment aller au dépôt pour récupérer son portable. On est reparti. La chauffeure a fait assoir l’étudiant devant, près d’elle, en surveillant l’immonde sorcière raciste dans son miroir. Je me suis rassise, elle m’a regardée, prête à mordre. Je lui ai souri très gentiment et j’ai imité l’accent de MangaGirl : Vous avez un problème?

Ce n’est rien, juste un petit incident qui a à peine duré quelques minutes. Mais pourquoi un tel déchaînement de méchanceté gratuite? Pour quelle raison cette femme, qui a dit poliment bonjour en montant dans le bus devient une furie grossière dès qu’elle entend un accent étranger? Que ce passe-t-il dans son cerveau atrophié, quel levier s’enclenche pour qu’elle perde tout savoir vivre? D’où vient cette haine incontrôlable? Et pourquoi pense-t-elle que je suis de son côté? Pourquoi personne ne dit rien? Je n’ai pas le mal des transports, mais là, dans ce bus, j’ai eu des nausées.

Cet article, publié dans société, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Scènes de vie ordinaire

  1. Fugu dit :

    Il y a quelques temps (peut-être 2 ans aussi), un monsieur basané avait du mal à faire passer un article sur la casse sans caissière. Pendant des plombes la « surveillante » l’a retenu, l’a traité de voleur et a insisté pour qu’il vide toutes ses courses, et lui, tout penaud, tentait vainement d’expliquer que l’étiquette ne passait pas malgré ses efforts.

    Il a finit par pouvoir repartir, et là je l’ai entendue ricaner avec l’agent de sécurité et lâcher un « On sait jamais avec ces gens là ! ». Par contre à moi, elle a fait un grand sourire, que je n’ai pas réussi à lui rendre.

    Ces haineux m’écoeurent, de plus en plus…

    Aimé par 1 personne

  2. Une peur de l’autre au départ, attisée par des médias en quête de sensationnalisme et des partis politiques en recherche d’électeurs, conjuguée à une banalisation (ancienne) des sous-entendus douteux et des blagues à condescendance raciste, relents d’une société colonialiste qui a mal digéré l’indépendance de ses anciennes possessions ?
    (J’avais visité cette expo fort instructive https://www.le-cpa.com/expositions-1/expos-du-moment/mon-expo qui aborde ces thématiques. Elle a été montée par le musée de l’homme donc doit sans doute tourner. Si elle passe non loin de chez toi, je te la conseille vivement. C’est édifiant ! )

    J'aime

  3. V1000 dit :

    Merci Pom de Pin, vous arrivez à nous faire sourire même avec ce racisme ordinaire mais:
    Pourquoi personne ne dit rien?
    C’est bien ce qui m’inquiète de plus en plus.

    J'aime

  4. Bab! dit :

    Il y a quelques années, je me promène fièrement avec ma nouvelle tribu de 2 beaux enfants ( merveilleuse mère totalement objective que je suis…) Un gentille dame m ‘interpelle et me félicite sur la beauté de ma fille de 6 ans…..Puis tourne un regard dédaigneux sur mon fils…(.Ma fille est blonde , le teint clair …mon fils couleur caramel beurre salé ( Ben oui, je suis bretonne , et je puise mes comparaisons dans la gastronomie locale)…puis vient la phrase assassine de la part de cette brave dame : « Dommage qu’il ne soit pas aussi clair que la « ptite »… ».

    ‘Nous les avons adoptés ensemble , frère et sœur de sang, dans un fabuleux pays d’Amerique du sud…
    .Alors refusant de finir ma vie en taule pour assassinat sans préméditation, j ai serré très fort leurs petites mains et on est allé en riant boire un chocolat très chaud et si mes yeux étaient très rouges c’est parce que le vent était vraiment très froid….

    Aimé par 1 personne

    • Fugu dit :

      Oh mais quelle horreur ! Les gens n’ont aucune honte, plus aucune retenue, je suis tellement désolée pour toi (oui on ne se connait pas, mais je suis une liseuse de commentaires qui squat, désolée :-)).

      Et en même temps je me sens coupable d’avoir fait une remarque sur la peau claire d’une de mes nièces, alors que sa soeur était un peu plus foncée… Je crois comprendre maintenant le regard et le malaise des parents, mais dans mon esprit, aucune négativité, je pensais juste qu’elle aurait plus de mal à bronzer avant de « cuire ». Bref, j’arrête de raconter ma vie chez les autres.

      Je suis néanmoins vraiment peinée pour toi et ta petite famille… J’espère que cette personne se prendra un jour une remarque aussi désagréable et comprendra son erreur. Je ne peux que leur souhaiter ça, de comprendre, et d’alors en avoir honte.

      J'aime

    • pomdepin dit :

      C’est terrible, comment les gens font ils pour être aussi stupides bêtes st méchants?

      J'aime

  5. celine49 dit :

    C’est affligeant… ça me rappelle une citation des tontons flingueurs : « les cons sont capables de tout, c’est à ça qu’on les reconnaît ». Triste 😢

    J'aime

  6. Agnès HARASSE dit :

    Eh oui personne ne dit rien mais tout le monde parle à tort et à travers…ce monde m’épuise. Les gens m’épuisent même mes proches arrivent aussi à m’étonner. Je ne me sens plus vraiment à ma place. C’est triste

    J'aime

  7. Anonyme dit :

    Oui c’est abso

    J'aime

  8. Claire dit :

    J’aimerais vraiment être étonnée…:-(

    Un jour, dans mon ascenseur, réflexion antisémite sur une famille de l’immeuble.
    Je m’en suis voulu : j’étais tellement abasourdie, que quelqu’un que je connaisse à peine me sorte ça, que je n’ai rien trouvé à dire…

    J’ai toujours pensé qu’il ne faudrait pas grand chose pour que nous rebasculions dans des périodes sombres pas si lointaines… Terrifiant.

    J'aime

  9. Cecile Puertas dit :

    Effectivement c’est abject …
    Je suis moi aussi abasourdie de tant de bêtise, car le racisme est souvent le fruit de la bêtise et de l’ignorance.
    Votre attitude bienveillante a du réchauffer le coeur de ce jeune homme.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s