Thursday Thunder: the world is going backwards


J’en ai marre. Je n’en peux plus. Ça suffit. Je vis dans une angoisse sourde permanente, au gré…des news. Je n’ai aucun autre sujet sérieux de contrariété (rien que de le dire, ça me stresse: c’est pas normal, ça doit cacher quelque chose…). Mais je suis absolument terrorisée par l’actualité. Oh, pas le gloubi-boulga de faits divers, promos déguisées et autres polémiques sans importance, qui tiennent lieu d’informations en France. Le nombrilisme et la nullité abyssale des « journalistes » français qui ont depuis longtemps oublié d’informer et préfèrent divertir, me désolent, certes, mais il n’y a pas de quoi s’angoisser. Enfin si, parce qu’ils m’obligent à aller voir ailleurs pour être un tant soit peu informée. Et ailleurs, c’est pas beau à voir.

Source

Ailleurs, un futur premier ministre, qui sera désigné et non élu, fait campagne en promettant de suspendre le parlement. Et ça ne choque personne. Ailleurs, un président fait publiquement chanter des slogans racistes à ses supporters, après les avoir Twitter. Et ça passe. Ailleurs, un ministre revendique de laisser des êtres humains se noyer parce qu’ils viennent d’un autre pays plutôt que de les autoriser à accoster. Et il est applaudi par d’autres apprentis fascistes qui rêvent de faire la même chose chez eux. Ailleurs, le racisme et l’intolérance s’affichent, s’étalent, prennent le pouvoir. Ailleurs des démocraties vacillent, des dictatures s’affirment. Ailleurs, on remet en cause les droits des femmes, les droits des minorités ethniques et/ou religieuses, les droits des homosexuels. Enfin, quand ils ont des droits….et il ne faut pas rêver, ces ailleurs qui me terrorisent, fascinent bien des gens ici aussi.

Comme tous les gens de ma génération (non, je ne suis pas vieille! Même Wizzboy peut parler des gens de sa génération si il veut), j’ai été émue en apprenant la mort de Johnny Clegg. J’ai montré les vidéos à mes enfants. Et encore une fois, je me suis pris une énorme claque. Qu’est-ce que mes enfants pourront montrer plus tard? Quand j’avais l’âge de GeekAdo, Mandela était libéré. Le mur de Berlin tombait, l’URSS disparaissait…j’avais l’impression d’entrer dans un monde apaisé, libre, ouvert, tolérant, généreux, plein de possibles et de rencontres. Peut-être que c’est juste une question d’âge, on est probablement plus optimiste naturellement à 17 ou 18 ans qu’après. On n’avait pas internet non plus, on ne savait pas ce qui se passait aux US ou ailleurs en temps réel. Peut-être que je ne voulais voir que le positif (en même temps, ça m’étonnerait. Je suis pessimiste de naissance). Il y avait bien des guerres (aaah, les reportages en Irak sur France Info…), des famines, des catastrophe, mais on avait l’impression que le monde avançait cahin-caha dans la bonne direction. Alors que là, quand GeekAdo me dit que j’ai eu de la chance de voir la libération de Mandela, je me demande ce qui marquera son adolescence, ce qu’il pourra monter à ses enfants? Les bébés enfermés dans des cages par Trump? Quand L’Ado compare la Grande Bretagne à l’Allemagne de 1930, je ne crois pas qu’il puisse dire que le monde avance dans la bonne direction, comme moi à son âge!

j’en ai marre de ces news effroyables, de ces déjà vus qu’on croyait consignés aux livres d’histoire, de cette boue, de cette haine. Je veux voir des news avec des photos de chatons, des rires, et de belles rencontres. Je ne sais pas ce que ma génération a merdé pour qu’on en arrive là, on a peut-être été trop optimiste, on ne s’est pas méfié. Mais ça suffit, je veux que mes enfants aient aussi de belles choses à garder en souvenir.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Thursday Thunder: the world is going backwards

  1. Annie De Bosschère dit :

    C’est exactement ce que je disais à ma fille aujourd’hui. J’ai eu une enfance heureuse bien que très modeste, j’ai voulu des enfants pour qu’ils vivent le même bonheur. L’ont-ils été ? Eux, seuls peuvent le dire, mais mes petits-enfants de 17 et 19 ans ne sont pas complètement heureux, quant à leurs futurs enfants !!!!!! La folie galope et le monde agonise, j’ai peur et souvent j’ai envie de pleurer tant je me sens impuissante. J’ai 75 ans, je ne verrai pas le pire.

    J'aime

  2. doublerose dit :

    Je suis comme toi, tout cela m’angoisse terriblement.
    Pas seulement parce qu’on a le sentiment d’un regain des années 30…mais parce que cette mauvaise copie se joue dans un moment où nous allons dans le mur écologiquement, qu’on sait déjà que ça va entraîner plus de guerre, de rejet de l’autre et de mur qui s’élèvent pour ne surtout pas voir arriver les personnes dont le pays souffre du réchauffement climatique. Quand on voit comme nous réagissons à un moment où les guerres et les migrations n’ont jamais été si peu nombreuses, on ne peut que se demander de quoi demain sera fait (et mon optimisme ne suffit pas à y voir une lueur d’espoir)

    J'aime

  3. Claire dit :

    Oh la la, c’est vrai… Je n’avais pas trop posé les choses sous cet angle mais il faut bien se rendre à l’évidence.
    En fait, perso, je suis très choquée par l’individualisme généralisé. Chacun pour sa pomme, surtout on ne parle pas au voisin et on s’en méfie, « après mois le déluge », on se comporte en consommateur pour tout (l’école, l’immeuble, la commune…). Impossible d’aller bien loin ensemble de cette façon…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s