The 98 year old Birthday Boy


Avec son anniversaire qu’on célèbre  dans l’indifférence totale , la joie depuis trois mois, Lizzie monopolise toute l’attention. Il y a d’abord eu son veritable anniversaire, en avril et les festivités ont culminé ce week end avec l’anniversaire officiel, le Trooping of the colour samedi (c’est un défilé militaire). Bref avec tout ça, on en oublie complètement ce pauvre Philou! Parce que le prince Philip vient d’avoir 98 ans quand même. Il est toujours en pleine forme,  avec ses blagues sexistes et fachos tout à la fois et son air rigolard. Du coup, je vais essayer de massacrer m’attaquer à sa biographie. 

Alors donc le petit Philou, avant d’être duc d’Edinburgh était prince de Grèce et de Danemark, c’est à dire qu’en vrai  il est pratiquement allemand mais aussi descendant direct de Victoria. Il est d’ailleurs cousin au troisième degrés avec sa femme, ce qui explique peut-être l’état de ses enfants et petits enfants. Mais je dis ça comme ça. Philou, de son vrai nom, Philip Schleswig-Holstein-Sonderburg-Glücksburg (ça y est, j’ai envie d’éternuer) nait à Corfu le 10 juin 1921, dans la villa  « mon repos ». J’en ris encore. Il a 4 soeurs plus âgées, mais on s’en fiche un peu pour la suite. Ça n’aura échappé à personne qui a regardé sur Wikipedia depuis une bonne dizaine de minutes au moins, mais 1921, c’est en plein pendant une guerre greco-turque quelconque (il y a eu des tripotées, mais on ne va pas remonter jusqu’à la guerre de Troie non plus, Philou n’est pas si antique que ça). Les turcs gagnent, ça excite des révolutionnaires grecs qui en profite pour flanquer dehors le roi. Ça chauffe aussi pour le prince  Andrew (le papa de Philou). La famille décide de fuir et  Philou s’échappe astucieusement, en se cachant dans un cageot (je résume). Je rappelle qu’il n’a que quelques mois, quel petit futé! Bref toute la famille finit à Paris, comme c’était la mode pour toutes les ex-têtes couronnées de l’époque. 


Source 

Il commence par aller à l’école américaine de Paris,  mais on ne va pas s’encombrer avec un gosse quand même, alors qu’on est en plein exil royal. Justement les Schleswig-Holstein-Sonderburg-Glücksburg (je triche, j’ai fait un copié/collé. Du coup je le replace), ont de la famille en Angleterre, dont un tonton, lord Mountbatten, qui s’ennuie bêtement dans son palais de Kensington (celui qui sert à loger Harry, William-and-Kate et leur progéniture entre autres), on va lui refiler le gamin. Et voilà notre Philou qui débarque à Londres à l’âge de 7 ans. Je ne veux pas critiquer, mais un migrant de nationalité indéterminée (greco-germano-danoise?), qui passe par la France pour venir subrepticement vivre au frais du contribuable britannique (puisqu’il est logé chez tonton) de nos jours, ça fait désordre. Certains se font insulter pour moins que ça. D’ailleurs en cas de Brexit, qu’est-ce qu’on fait de Philou? On le rejette à la mer? Je sens que je m’égare…ce pauvre Philou a du mal avec sa famille. Ça n’a pas l’air d’aller avec tonton, alors en 1933, on l’envoie en pension en Allemagne cette fois, dans une école qui appartient à la famille (vous avez vu, je vous épargne le nom cette fois?). Ça fait des économies, mais bon c’est légèrement agité dans le coin. De là à dire que enfant, Philou a la poisse  et que partout où il passe, il y a une catastrophe politique…du coup, on le rapatrie en urgence et en Écosse, toujours en pensionnat en 1935. Je rappelle que pendant ce temps, ses parents sont toujours en France.  On sent le gamin aimé par ses géniteurs, qui n’essaient pas du tout de s’en débarrasser par tous les moyens.  Enfin bref, il va l’école et grandit ( beaucoup, il fait 1m88. Ce qui est ridicule comparé à Marichéri). On le case dès ses 18 ans dans l’armée britannique. Il faut bien l’occuper.  


Source 

On colle Philou dans la marine, où il excelle. Sérieusement, il parait qu’il a eu une carrière militaire brillante et qu’il était doué, mais j’ai commencé à lire le détail et j’ai failli m’endormir tellement ça m’intéresse. Enfin, apparament, il a vraiment gagné quelques unes de ses jolies medailles qui brillent. Cela dit, on s’en fiche puisqu’en 1939, à 18 ans il rencontre Lizzie, qui n’a que 13 ans. C’est le coup de foudre. Je résume, après le migrant pas net, il nous la joue limite pedophile donc, et après on se demande pourquoi les parents de Lizzie n’ont pas apprécié! C’est qui ce plouc? C’est pas comme si des cousins, elle n’en avait pas des pelletées dans toutes les cours d’Europe, Lizzie, elle était obligée de choisir celui-là? Vraiment? Ben oui, vraiment, puisque ils finissent par se marier en 1947, le roi ayant demandé qu’ils attendent  au moins les 21 ans de Lizzie. Et que sa famille ne soit pas invitée,  tous ayant de légères connexions avec les nazis …en même temps, ce cher roi George serait resté le prince Albert si son frère n’avait pas un peu peté les plombs et tourné ouvertement fasciste lui aussi épousé Wallis Simpson. Ce cher Philou a donc des antécédents familiaux qui peuvent expliquer son style d’humour si personnel. Pour épouser Lizzie, il doit aussi renoncer à ses droits sur les couronnes grecque et danoise, ce qui a dû bien faire rire sur place. Il devient par la même occasion duc d’Edinburg et prend un pseudo,  c’est une manie, en utilisant le nom de tonton Mountbatten parce que Schleswig-Holstein-Sonderburg-Glücksburg, c’est pas facile à caser sur les cartons d’invitation (Heureusement que j’ai fait ce copié/collé, sinon je n’essaierai même pas). Après tout,  sa femme se fait bien passer pour Lizzie Windsor alors  que son vrai nom à elle c’est Saxe-Coburg und Gotha. Pour faire plaisir  au premier ministre, Winston Churchill qui ne pouvait pas supporter lord Mountbatten, Lizzie renonce aussi à prendre le nom de son mari. C’est dommage, elle aurait pu garder les deux,  ça se fait beaucoup: Elizabeth Saxe-Coburg und Gotha-Schleswig-Holstein-Sonderburg-Glücksburg, c’est discret, facile à prononcer et ça passe totalement inaperçu. 


Source 

Lizzie pond de suite  deux gamins, Charlie et Anne (les deux autres attendent un peu avant d’arriver), Philou continue à faire le militaire sur son bateau, tout va bien et paf,  le roi meurt, Lizzie devient reine. Je ne résiste pas à replacer  pour le plaisir ce trait d’humour désopilant de Philou, qui en pleine cérémonie, a demandé à sa pauvre femme, alors qu’elle avait  tout juste reçu la couronne sur la tête où elle avait acheté son nouveau chapeau. La suite est connue, c’est sans interêt, à part bien sûr les gaffes à répétition de Philou (j’en ai fait un top 10 ici). Au moins, maintenant, il a l’excuse de l’âge. 

Enfin bref, bon anniversaire Philou and Long live the consort! 

Cet article, publié dans Famille royale, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour The 98 year old Birthday Boy

  1. Joëlle dit :

    Bravo pour 1) ta parfaite maîtrise du CTRL-C CTRL-V et 2) ce morceau d’anthologie qui a failli m’envoyer aux urgences… Lire à voix haute (pour en faire profiter ma Moitié) tout en buvant le thé matinal et en riant, c’est du multitasking que je suis incapable de gérer! 😊

    J'aime

  2. Claire dit :

    Ca c’est de l’histoire contée comme j’aime! 🙂
    J’adore le « au moins maintenant il a l’excuse de l’âge »…

    J'aime

  3. carrie4myself dit :

    Well done! Il merite plus de consideration malgre ses frasques!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s